Follow by Email

dimanche 16 juin 2019

Semaine du 9 juin

Je viens de terminer la troisième semaine suivant le marathon d'Ottawa que j'ai couru le 26 mai dernier.

Comme je l'ai expliqué dans mon billet précédent , je suis entré de plein pied dans ma saison de trail avec ma participation au Trail de la Clinique du Coureur le 8 juin. Cependant, mon kilométrage de course à pied est relativement bas afin de récupérer le mieux possible de mon marathon.

J'ai donc complété une deuxième semaine d'affilée de 60 kilomètres. Pour la musculation, ce fut trois séances comme la semaine précédente.

Aussi, j'ai couru assez souvent en sentiers ou en trail. Compte tenu de mon travail la semaine, je ne peux aller très loin pour courir dans la nature. Par contre, près de chez moi, il y quelques endroits intéressants où je peux m'entraîner un peu plus spécifiquement.

Voici maintenant le détail de ma semaine du 9 juin:

Dimanche 9 juin: 20 km avec le zoo en 2:28:46, soit un pace moyen de 7:26/km. J'ai couru à un pace relax vu ma course de la veille au Trail de la Clinique du Coureur.

Lundi 10 juin: repos de course, 10 minutes de vélo stationnaire au Nautilus Plus et une séance de musculation Pectoraux-Biceps-Abdominaux.

Mardi 11 juin: 14 C et pluie parfois abondante qui m'a rincé comme il faut. J'ai fait une sortie mixte route-sentiers près de la maison. 8 km à un pace relax de 7:59/km. Sur le Boulevard Neilson, j'ai trouvé une entrée donnant sur un une petite trail:


Ce n'est pas très long mais ça peut permettre de travailler un peu les appuis sur les surfaces instables.

Mercredi 12 juin: 9 C. Séance d'intervalles sur la piste des Compagnons de Cartier: 2 km de réchauffement avec 5 accélérations de 100 mètres - 15 X 200 mètres-100 mètres récupération- le reste en retour au calme. Au total, 8 km à un pace moyen de 6:44/km.

Par la suite, je me suis rendu au Nautilus Plus pour une séance de musculation Jambes-Mollets.

Jeudi 13 juin: 11 C. Sortie trail sur le sentier du Domaine-des-Retraités et sur le sentier des Grèves.

Voici ici une portion de sentier du Domaine-des-Retraités:


J'y ai accédé dans le haut du Chemin du Pavillon qui mène à la Plage Jacques-Cartier. C'est plus sauvage, donc plus spécifique au trail. Ce sentier passe par le dépôt à neige et continue un peu plus loin à l'est pour déboucher près du grand escalier du sentier des Grèves qui descend au Boulevard Champlain.

Je suis revenu vers l'ouest par les escaliers du sentier des Grèves ce qui permet de travailler le dénivelé. À la hauteur du dépôt à neige, il y a une côte très abrupte que j'ai grimpée. Au haut, j'avais une magnifique vue sur le fleuve et les deux ponts:


Par contre, la côte était beaucoup moins praticable que l'année dernière à la même date. Vu la plus grande quantité de neige que nous avons eue durant l'hiver 2018-2019, le dépôt à neige empiète sur le chemin de la côte. Dans une portion de la côte, le chemin était très étroit et vaseux parce qu'il y avait encore de la glace qui fondait.

J'ai redescendu la côte et je suis retourné sur le sentier des Grèves. Passé la plage Jacques-Cartier, il y a une autre côte qui monte dans le cap et qui permet de travailler aussi le dénivelé. Au haut, j'ai repris le sentier du Domaine-des-Retraités pour une deuxième boucle mais sans monter la côte du dépôt à neige cette fois-la.

Pour cette sortie trail, j'ai couru 8.6 km à un pace moyen de 8:50/km. Cette boucle est assez spécifique comme entraînement pour le Québec Méga Trail auquel je participerai le 29 juin prochain.

Vendredi 14 juin: 11 C. Sortie à la Base de plein air de Sainte-Foy. C'est du sentier facile mais avec une petite portion plus sauvage où il y a de la racine. Sortie de 5.4 km à un pace moyen de 7:51/km.

Par la suite, je me suis rendu au Nautilus Plus pour une séance de musculation Dos-Épaules-Triceps.

Samedi 15 juin: la sortie trail du samedi s'est faite sur la Boucle de la Station à Stoneham:


Ce trail fait le tour de la montagne à la Station de ski de Stoneham et la distance est d'environ 9 km. Jean-Yves et moi l'avions couru le 9 février dernier sur la neige. Avec la boucle et un petit retour au calme au bas de la montagne, j'avais alors couru 10 km en 1:58:09, ce qui m'avait alors donné un pace moyen de 11:49/km.

J'avais hâte de refaire cette boucle mais sans la neige afin de découvrir la surface. Nous étions trois à faire cette sortie, soit Kathlyn, Jean-Yves et moi:


La température était de 14 C et le ciel était couvert. Aussi, il y avait de la brume sur la montagne comme nous avons pu le constater dès le début de notre sortie:


Nous avons pris l'entrée est de la trail. Nous avons monté pendant deux kilomètres jusqu'au premier point d'observation:


Pas grand chose à voir avec la brume ! Par contre, le cardio avait travaillé à plein. Nous avons continué à monter jusqu'au 4ième kilomètre. Par après, nous avons descendu jusqu'au 6ième kilomètre pour remonter 1 kilomètre et finalement redescendre jusqu'au bas de la montagne.

La trail est technique avec beaucoup de roches et de racines dans les montées et les descentes. Voici deux clichés que j'ai pris dans le deuxième moitié de la boucle:



Au surplus, il y avait beaucoup de vase, ce qui rendait la surface très glissantes. J'ai d'ailleurs fait deux chutes mais heureusement sans conséquences importantes à part quelques égratignures.

Trois coureurs, qui s'entraînaient, nous ont dépassé dans les descentes. C'était impressionnant de les voir dévaler la trail sur ce type de surface. De mon côté, j'ai essayé de courir le plus souvent possible mais j'ai marché passablement.

Au bas de la montagne, nous avons fait un petit retour au calme de 1.8 km. Au total, j'ai couru 10.1 km en 2:15:54, soit un pace moyen de 13:25/km. C'est 1:36/km plus lent qu'en février dernier, ce qui me fait dire que c'est plus facile en hiver sur la neige.

Zoo du 16 juin: le Défi sans escalier

Le dimanche 16 juin se tenait le Défi des Escaliers dans le cadre du circuit Je Cours Qc.

En me dirigeant vers le Centre Lucien-Borne, entre 7:45 heures et 8:00 heures, les policiers bloquaient déjà la circulation sur le chemin Sainte-Foy, à la hauteur de l'Avenue Belvédère, car la course de 19 km avait débuté à 7:40 heures et que les coureurs commençaient à passer. Je suis donc descendu à la Basse-Ville et je suis remonté sur le chemin Sainte-Foy par la côte De Salaberry où peu de coureurs étaient rendu.

À chaque année, Jean-Yves nous fait faire la longue sortie sur un parcours qu'il intitule Défi sans escalier:



Ce parcours nous fait longer plusieurs escaliers empruntés par les coureurs.

Nous étions 11 au départ au Centre Lucien-Borne à 8:15 heures.

Dès le départ, sur le chemin Sainte-Foy, nous avons croisé notre ami Gilles Lamontagne qui participait à la course de 13 km du Défi des Escaliers. On le voit sur la photo ci-bas en singlet bleu et avec une casquette jaune accompagné de Jonathan Nolet (tshirt rouge) qui a déjà couru avec le zoo:



Nous avons descendu la côte de la Pente Douce et longé le cap sur le parcours du Défi des Escaliers où les coureurs prenaient les différents escaliers du parcours:






Nous nous sommes même mêlé au peloton des coureurs sur les rues Arago et Saint-Vallier. Ici, notre ami Rénald Bouchard (avec le tshirt rouge) qui faisait un retour au zoo après plusieurs mois d'absence:


Avant le départ du premier ami du zoo, nous avons pris les photos de groupe:



C'était une magnifique journée. Nous avons continué sur le parcours du Défi des Escaliers mais toujours sans escalier pour nous. Au bas de la côte Gilmour, d'autres amis du zoo nous ont quitté et nous continué à cinq coureurs.

Nous avons monté la côte de l'Église pour nous diriger, par la suite, au Parc du Bois de Coulonge où se terminait le Défi des Escaliers. Nous avons d'abord croisé notre ami Denis Duchesne qui avait fait la course de 13 km en entraînement. Sur la photo ci-bas, il est le deuxième à gauche:


Il y avait beaucoup de monde dans l'aire de rassemblement des coureurs du Défi:


Voici la participation aux différentes courses:

- 19 km:                                       618
- 13 km:                                       957
- 9 km:                                         494
- Course des jeunes:                      77
- Total:                                       2146

Sur le site, nous avons retrouvé Gilles Lamontagne qui a terminé sa course de 13 km en 2:02:20:

À droite sur la photo avec Pierre Robitaille à gauche

Nous sommes, par après, rentré au Centre Lucien-Borne. J'ai conclu cette longue sortie avec 20.07 km en 2:19:29, soit un pace moyen de 6:57/km. J'ai débuté l'entraînement très lentement (1er km en 8:05) compte tenu du gros entraînement de la veille, ce qui m'a permis de bien me sentir par la suite pour le reste de la sortie. J'ai même été capable de bien pousser dans la côte de l'Église.

Retour sur la Trail de la Clinique du Coureur

Durant la semaine, l'organisation de la Trail de la Clinique du Coureur a rendu disponibles sur sa page Facebook des centaines de photographies des participants aux différentes courses. J'ai téléchargé les miennes et je vous les partage.

Ici, au départ où je suis à l'arrière avec le tshirt jaune et la casquette rouge:


Sur le parcours:







Enfin, à l'arrivée:




Il y avait quelques photographes sur le parcours, ce qui a permis de prendre plusieurs clichés de chaque participant et ce, peu importe la distance courue. Quand je vous disais dans mon dernier billet que l'organisation de la Trail de la Clinique du Coureur a de la classe, en voici une preuve de plus.










dimanche 9 juin 2019

Première participation au Trail de la Clinique du Coureur

Deux semaines sont maintenant passées depuis le marathon d'Ottawa que j'ai couru le 26 mai dernier.

J'entre maintenant dans ma saison de compétitions en trail. Je me suis d'abord inscrit au Québec Méga Trail  du Mont Sainte-Anne où je referai la course de 25 km que j'avais faite l'année dernière afin de voir si je me suis amélioré un peu. Cette course aura lieu le 29 juin.

Pour le mois de juillet, j'ai porté mon choix sur l'Alpha Trail, soit une course de 25 km dans le cadre de l'Ultra Trail Académie . Cette course aura lieu le 13 juillet au Centre de ski de fond Les Portes de l'Enfer à Saint-Alban dans le compté de Portneuf.

Je n'ai pas encore choisi mon trail pour le mois d'août mais la Course MEC de 15 km au Sentier du Moulin au Lac Beauport m'intéresse. C'est le samedi 3 août.

Enfin, j'aimerais courir le 28 km tenue dans le cadre de l'Ultra Trail Harricana au Mont Grand Fond dans Charlevoix le dimanche 8 septembre.

C'est donc un beau programme trail pour l'été 2019. Naturellement, je continuerai à me préparer pour le marathon sur route avec le marathon de Québec en point de mire le 13 octobre.

Dans la semaine du 2 juin, j'ai hésité à m'inscrire au premier bel événement trail dans la région de Québec, soit le Trail de la Clinique du Coureur . Il était tenu le samedi 8 juin. Je connais bien les sentiers de 5 et 10 km de la Clinique du Coureur pour m'y être entraîné quelques fois. Il y a plusieurs montées et descentes, de la racine, des roches et de la boue à cette date de l'année. Je ne savais pas si mes jambes seraient bien remises du marathon d'Ottawa pour prendre part à ce trail.

J'ai pris soin de bien récupérer dans les deux semaines suivant le marathon d'Ottawa en courant de courtes distances relax. Finalement, mercredi le 5 juin, dernière journée pour s'inscrire en ligne au Trail de la Clinique du Coureur, je me suis inscrit à la course de 10 km car mes jambes étaient meilleures:


Avant de vous parler de ma course, voici d'abord le détail de ma semaine du 2 juin que j'ai terminée avec 60 km:

Dimanche 2 juin: 21.8 km sous la pluie avec le zoo en 2:31:41, soit un pace moyen de 6:57/km.

Lundi 3 juin: repos de course, 10 minutes de vélo stationnaire au Nautilus Plus et séance de musculation Pectoraux-Biceps-Abdominaux.

Mardi 4 juin: 8 C, 6 C ressenti et assez venteux. Départ de la maison pour une sortie dans les secteurs des Compagnons de Cartier et de Marly en passant par les deux boisés. 8.1 km à un pace moyen de 7:44/km.

Mercredi 5 juin: 9 C, ressenti 7 C et vent. Départ du Quai des Cageux pour une sortie sur le sentier des Grèves jusqu'à la plage Jacques-Cartier aller-retour. Ici, vue sur le fleuve Saint-Laurent sur le sentier des Grèves:


J'ai pris cette photo en bas de la première série d'escaliers sur le sentier en direction ouest:



À la Plage Jacques-Cartier, je suis revenu sur mes pas et j'ai refait tous les escaliers de nouveau. À un endroit, sur une plage déserte, j'ai dérangé des oiseaux de proie qui dévoraient la carcasse d'un oiseau blanc:



Avec les nombreux escaliers, j'ai fait un peu de D+ et de D-, ce qui peut aider pour le Québec Méga Trail. Au total pour cette sortie, j'ai couru 8 km à un pace moyen de 8:33/km.

Par la suite, je me suis rendu au Nautilus Plus pour séance de musculation Jambes-Mollets.

Jeudi 6 juin: 6 C. Sortie à la Base de plein air de Sainte-Foy. Je n'étais jamais passé par le petit sentier La Passerelle:


Il y a un point de vue d'observation sur le grand Lac Laberge:


Par contre, avec le débordement du lac, j'ai du retourner sur mes pas:


Un peu plus loin, je suis passé entre les deux lacs Laberge. Des triathlètes s'entraînaient dans le petit lac:


Sur la plage du petit lac Laberge, deux photographes prenaient des clichés de près des canards et de leurs petits:


C'était une journée magnifique. Pour cette sortie, j'ai couru 6.2 km à un pace moyen de 7:45/km.

Vendredi 7 juin: 7 C. Départ du Nautilus Plus pour une sortie sur route passant par le Boulevard Laurier. Mes jambes étaient courbaturées de la musculation faite le mercredi précédant. 6 km à un pace moyen de 7:48/km.

Par la suite, j'ai enchaîné avec une séance de musculation Dos-Épaules-Triceps.

Samedi 8 juin, journée du Trail de la Clinique du Coureur

Le départ du 10 km était donné à 11.45 heures. Plusieurs autres courses étaient tenues:

- 50 km, départ à 8:00 heures;
- 5 km, départ à 8:15 heures;
- 30 km, départ à 9:45 heures;
- 300 mètres (3 ans et moins), départ à 10:00 heures;
- 600 mètres (4-5 ans), départ à 10:15 heures;
- 1 km (6-7 ans), départ à 10:30 heures;
- 1.5 km (8-9 ans), départ à 10:45 heures;
- 2 km (10-12 ans), départ à 11:00 heures;
- 20 km, départ à 11:25 heures;

Il y en avait vraiment pour tous les goûts. Comme mon départ était le dernier, je suis parti de la maison vers 10:15 heures pour me rendre au Lac Beauport. Nous devions nous stationner au Centre de ski Le Relais. De la, nous avions le choix de prendre une navette partant aux 20 minutes ou de marcher.

Le site de la course se trouvait au Centre de plein air Le Saisonnier et ce n'était pas très loin du Relais. Je m'y suis donc rendu en marchant.

Au Centre de plein air Le Saisonnier, une arche identifiait l'entrée du chemin menant à l'endroit où je devais retirer mon dossard:


Au bout du chemin, se trouvait un grand chapiteau où il y avait les tables pour le retrait des dossards et le dépôt des sacs contenant nos effets personnels:


Il fallait reprendre le même chemin, passer sous l'arche et traverser le chemin du Brûlé pour accéder au site de départ et d'arrivée de la course. Quand j'y suis arrivé, une course pour enfants se déroulait et les participants étaient dans les derniers mètres avant de passer la ligne d'arrivée:


À proximité, se trouvaient les différents exposants:


Celui de l'Ultra-Trail Harricana m'intéressait plus particulièrement:


Je suis allé m'informer de la difficulté du trail de 28 km par rapport au 25 km du Québec Méga Trail. Selon les informations que l'on m'a données, le départ serait plus difficile parce qu'il faut monter immédiatement le Mont Grand Fonds. Il faut donc se réchauffer avant. Cependant, une fois au haut de la montagne, le trail serait plus roulant que le 25 km du Québec Méga Trail. Cette course m'intéresse. Il semblerait qu'il ne faut pas trop tarder pour s'inscrire.

Un peu avant 11:25 heures, on a annoncé que le départ de la course de 20 km serait retardé de 5 minutes. Un peu avant le départ, Blaise Dubois, fondateur de la Clinique du Coureur, a donné ses instructions aux coureurs:


Blaise Dubois est un passionné et cela paraît. Il a laissé sa marque sur cet événement qui est magnifique.

Je suis allé me réchauffer un peu autour en joggant doucement 1 km. Cinq minutes avant le départ, je me suis présenté dans le couloir de départ:


Nous étions 181 participants sur cette distance. Blaise Dubois a présenté les coureurs élites qui prenaient part à la course. Par la suite, le départ a été donné.

Comme mentionné plus haut, je connaissais le parcours pour m'y être entraîné. Les deux premiers kilomètres ne font que monter.  J'ai pris immédiatement mon rythme en écoutant bien mes sensations.

Pendant 3 kilomètres, deux coureurs me suivaient, une fille et un gars, et ils parlaient sans arrêt. Après le 3ième kilomètre, je les ai largués.

Mes sensations étaient très bonnes. Pour le reste de la course, j'ai dépassé des concurrents qui faiblissaient dans les montées. 

Au 6ième kilomètre, se trouvait un poste de ravitaillement. Il n'y avait plus de verres mais une fille à la table m'a versé de l'eau dans mes mains et je me suis hydraté de cette manière. J'ai trouvé ça ordinaire mais je commençais à avoir soif. Par contre, il y avait des fruits et j'ai pris deux quartiers d'orange.

J'ai terminé ma course sans faiblir. Je fus surpris de voir que ma Garmin indiquait 8.92 km. C'est vrai que les distances sont approximatives en trail. Voici, mes statistiques sur Sportstats:




Mon chrono officiel est de 1:29:19. À l'entraînement, à cet endroit sur 10 km, cela me prend presque deux heures. Je suis donc satisfait. Sportstats indique un pace moyen de 8:55/km mais en fait, sur ma Garmin, c'est un pace moyen de 10:01/km. C'est mon pace moyen réel compte tenu que cette course n'était pas de 10 km.

Quoiqu'il en soit, ce furent 89 minutes et 19 secondes intenses où je n'ai jamais eu de répit. Nous sommes toujours en relance car il y a peu de plat. De plus, il y avait des racines, de la roche et des sections de boue. Ce type de surface n'est pas de tout repos pour avancer rapidement. Cependant, c'est du vrai trail. C'est pour cette raison que je considère ce sentier comme une école pour le trail.

On nous a remis une belle médaille à l'arrivée:


Près de l'arrivée, se trouvait une table pour avoir de l'eau et un peu plus bas les tables pour le lunch d'après-course.  Un beau petit lunch:


Des pâtes, du fromage, des fruits, une galette de Madame Labriski et même un sushi. Les organisateurs du marathon d'Ottawa devraient prendre exemple sur ceux du Trail de la Clinique du Coureur.

Voici l'endroit où étaient réunis les coureurs pour le lunch:


Par après, je suis allé chercher mon sac et je me suis changé dans un vestiaire où il y avait des douches. Je suis retourné à l'endroit où j'avais pris mon lunch pour la remise des médailles du 10 km:



La course a été remportée en 37:55 chez les hommes et en 43:31 chez les femmes. Ces coureurs sont vraiment impressionnants pour tenir de telles vitesse sur ce type de surfaces. Chapeau !

Blaise Dubois a vraiment beaucoup de classe. Les vainqueurs débouchaient une bouteille de champagne.

Mis à part que je n'ai pas eu de verres pour boire au seul ravitaillement sur le parcours, l'organisation de cette course est excellente. Il y a beaucoup d'animation et tout se déroule rondement. Le balisage était parfait et il n'y avait aucune façon de se tromper. Quelques personnes se trouvaient sur le parcours pour nous encourager. Il y avait même des écriteaux sur le parcours avec des phrases de trail motivantes.

J'ai vraiment eu du plaisir à courir ce trail. C'est de cette façon que j'ai conclu ma semaine du 2 juin.

Zoo du 9 juin

Mes jambes étaient un peu courbaturées au lendemain de la Trail de la Clinique du Coureur mais pas assez pour que je manque la longue sortie du zoo.

Jean-Yves avait ressorti un parcours de sa boîte à recyclage:


C'est un parcours nous faisant passant par différentes pistes cyclables dont celle au milieu du Boulevard Pierre-Bertrand.

Nous étions 11 coureurs pour cette longue sortie:



C'était aussi la journée du Défi Entreprises , soit une course de 5 ou 10 km avec une participation d'environ 10 000 personnes, Nous nous sommes mêlé aux participants dans les premiers kilomètres de notre sortie vu que nous devions emprunter une section du sentier du Parc linéaire de la rivière St-Charles:



Par la suite, nous avons continué sur la passerelle du sentier qui longe le Boulevard Hamel:


pour rejoindre  le secteur Duberger du Parc linéaire. Nous sommes sorti rapidement du sentier par une passerelle donnant sur le Boulevard Père Lelièvre. Par la suite, ce fut les pistes cyclables du Boulevard Pierre-Bertrand, du Boulevard Lebourgneuf et du Corridor des Cheminots jusqu'à Limoilou.

Dans ce dernier quartier, sur la 2ième avenue, nous sommes passé devant l'École de cirque où se tenait le Festival Jours de Cirque :



Un peu plus loin, nous sommes retourné dans la section urbaine du Parc linéaire et avons longé le site du Défi Entreprises qui grouillait de monde:


Nous sommes sorti du sentier par la rue Bigaouette et nous sommes rentré au Centre Lucien-Borne en montant la côte Sherbrooke.

Personnellement, compte tenu des courbatures laissées par mon trail de la veille, je suis parti très lentement. J'ai couru les 8 premiers kilomètres à un pace moyen autour de 8:00/km en restant avec les coureurs plus lents à l'arrière du groupe. Quand ces derniers sont parti au coin des Boulevards Pierre-Bertrand et Lebourgneuf, mon pace a augmenté mais je suis resté confortable à l'arrière du groupe. J'ai donc gardé de bonnes sensations tout au long de la sortie malgré une température un peu plus chaude et de l'humidité. J'ai conclu ma sortie avec 20 km en 2:28:46, soit un pace moyen de 7:26/km.

Sur ce, je souhaite une bonne semaine à tous !