Follow by Email

dimanche 14 avril 2013

Plateau des 100km

J'ai atteint, dans la semaine 7 avril au 13 avril, le plateau des 100km en ce qui a trait à mon kilométrage hebdomadaire.

Cependant, les sensations ne sont pas aussi bonnes qu'au printemps 2012 lors de ma préparation pour le marathon de Sugarloaf. Je suis plus fatigué compte tenu de certains problèmes personnels qui n'ont rien à voir avec la course à pied. En tant que coureur, nous devons jongler avec plusieurs éléments, certains nous sapant plus d'énergie que d'autres. C'est à ce moment qu'il faut s'accrocher à notre entraînement quitte à composer avec la banque d'énergie qu'il nous reste. À long terme, le tout finit par se rééquilibrer.

Donc, suite à ma longue de sortie de groupe du 7 avril décrite dans mon dernier billet, ma semaine s'est déroulé comme suit:

Mardi le 9 avril

Ce fut une sortie de 14 km à une moyenne de 7:16/km, soit en mode récupération.

Mercredi le 10 avril

Je suis allé rejoindre mon ami Gilbert chez lui à l'Ancienne-Lorette pour notre séance d'intervalles. Après notre réchauffement de 3 km, nous avons enligné 8 X 800 mètres avec 300 mètres de récupération. J'ai travaillé à l'effort du 10 km en compétition. Un total de 14 km  pour cette séance.

Jeudi le 11 avril

Une sortie de récupération avec 14 km à un pace moyen de 7:11/km. Comme à chaque jeudi, je vais vers Loretteville, question de m'offrir quelques côtes. J'ai emprunté un nouveau parcours pour m'y rendre, soit l'Avenue Chauveau jusqu'au Boulevard Bastien et le Boulevard Bastien jusqu'à Wendake. Ce parcours n'est pas intéressant pour les côtes mais il y a un long faux plat montant jusqu'à l'entrée de Wendake.

À Wendake, un curieux animal se tenait bien droit:


Ça m'a rappelé que je fais maintenant partie d'un zoo et qu'il faut se tenir le corps bien droit. J'ai aussi profité du lever du jour pour croquer la chute Kabir-Kouba de plus près:


Elle est magnifique et j'aime toujours l'admirer lors de mes sorties dans Loretteville. Bientôt, le sentier qui descend dans la petite vallée de la chute sera accessible et j'y passerai régulièrement.

Vendredi le 12 avril

Je suis allé rejoindre Gilbert à l'entrée du Parc Armand Viau pour notre sortie tempo. Nous avons ajouté 1km à notre tempo pour 9 km. Je l'ai fait à une moyenne de 5:42/km, ce qui est plus rapide que mon pace marathon. Je n'avais définitivement pas l'énergie pour coller mon pace demi-marathon. Total de la journée: 15km.

En passant, voici le point de départ de notre piste, soit le km sur la rue Armand-Viau, sur laquelle Gilbert et moi se croisons lors de notre tempo:


Samedi le 13 avril

Une tempête de neige du mois d'avril a laissé au sol plus d'une dizaine de centimètres de neige collante entre la fin de journée du 12 avril et le 13 avril. Lorsque je suis sorti en direction du sentier près de chez moi, il neigeait encore.

Le sentier était recouvert d'un tapis de neige collante non tapé:

                                                                    

J'y suis entré pour ma sortie trail. Quelques centaines de mètres plus loin, dans la montée allant vers le Boulevard St-Jacques, on avait bloqué l'accès:



Il était déjà très difficile d'avancer dans cette neige collante. Par contre, je me suis demandé pourquoi on avait interdit l'accès au sentier. Je me suis donc dirigé vers le nord, soit vers le Boulevard Johnny Parent en empruntant un sentier parallèle au sentier du Parc linéaire. Il y avait sur ce sentier des roches et des arbres affaissés suite à des éboulis:


J'ai pensé qu'il y avait aussi eu des éboulis en allant vers le sud. Après être sorti sur le Boulevard Johnny-Parent, j'ai décidé d'aller vers le sud en empruntant le Boulevard St-Jacques. J'ai alors pu constater qu'on avait interdit l'accès au sentier uniquement sur une courte portion compte tenu de travaux sur un ponceau qui passe le long du Boulevard St-Jacques:



J'ai donc pu reprendre le sentier à cet endroit, toujours dans ce tapis de neige collante non tapé:


Après 2.7km affiché à ma Garmin, je n'avais définitivement pas les jambes pour continuer dans ces conditions. J'ai donc pris la route sur l'Avenue Chauveau et j'ai enlevé mes yaktrax après 4km, compte tenu qu'ils ne servaient plus à rien sur l'asphalte recouverte de slush. Je les ai accrochés sur ma ceinture d'hydratation et j'ai complété la distance de 12 km que je m'étais fixée comme objectif afin de boucler cette semaine de 100km. La neige continuait toujours à tomber sur le Boulevard L'Ormière vers la fin de mon entraînement:


Il est temps que le printemps arrive. J'en ai plein mon casque de cet hiver qui se prolonge.

Longue sortie du 14 avril

Huit coureurs du zoo étant à Boston depuis la veille en vue du marathon du 15 avril, le groupe était à effectif réduit. Cependant, nous étions quand même neuf coureurs lors de la seconde partie de l'entraînement à 8:15 heures.

Ayant bien aimé le parcours de Jean-Yves descendant la côte de l'Église et montant la côte du Verger, je l'ai proposé à mes amis. Voici, ici,  la descente de la côte de l'Église à Sillery avec le Fleuve St-Laurent à l'horizon:



Comme on cherchait une salle de bain, nous avons plutôt opté de continuer jusqu'aux toilettes du Quai des Cageux. Une petite photo du zoo du 14 avril devant le Fleuve:


Le temps était bien gris avec une petite pluie qui n'a pas cessé. Nous sommes donc remonté à Ste-Foy par la côte Ross:


Par après un petit détour vers l'ouest pour revenir par la rue de la Promenade où nous avons une très belle vue sur le Fleuve:


De mon côté, j'ai complété une distance de 30km à un pace moyen de 6:40/km. Depuis mon retour du 15km des Pichous que j'ai couru le 16 mars, je traîne en arrière du groupe, mes paces moyens étant plus lents. L'important, c'est que je complète mes distances.

Marathon d'Anvers

Notre ami Jean-Yves est envoyé en Belgique pour son travail d'informaticien. Étant maintenant contaminé par notre gardien Roger, il s'est trouvé un marathon à faire dans ce coin la:



Il s'agit du marathon d'Anvers couru dimanche prochain le 21 avril. Jean-Yves partira le mardi 16 avril pour revenir le mardi le 23 avril. L'occasion fait le larron. Pour lui, ça sera une longue sortie de plus. Il est toujours prêt.

Boston

Je vous reviendrai avec un billet spécial au courant de la semaine prochaine suite au marathon de Boston.

2 commentaires:

  1. 100 km sur une semaine, je dis bravo, encore une fois bravo pour les belles photos et puis bienvenue a Jean-yves dans mon petit pays :-) Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  2. 100 km dans la neige, c'est bon pour le développement musculaire.

    RépondreSupprimer