Follow by Email

dimanche 26 octobre 2014

Semaine post Lowell

Le Baystate marathon étant mon dernier marathon de l'année 2014, je suis entré dans ma phase annuelle de récupération dans la dernière semaine.

Je n'ai couru que 57 km dans ma semaine du 19 octobre en incluant la distance du marathon que j'ai fait dimanche dernier. Lundi, mardi et mercredi, ce fut un repos total. Pas de course, de vélo ou d'autre sport. Mes jambes avaient besoin de récupérer. Depuis quelques marathons, je m'efforce de prendre un repos complet durant ces trois premières journées suivant le marathon.

J'ai repris ma routine matinale jeudi le 23 octobre. J'avais vraiment hâte. J'ai fait un petit 5 km relax sur route. Même chose les deux jours suivants sauf que la sortie du samedi 25 octobre fut dans le sentier du Parc linéaire à la clarté du jour. J'avais aussi hâte de refouler le sentier. Voici le joli point de vue que j'avais dans la vallée de la rivière Kabir-Kouba:



Je vais essayer de courir dans  ce sentier le plus longtemps possible avant que la neige s'installe. Contrairement à l'année dernière, je n'y courrai plus après.

Zoo du 26 octobre

Étant en récupération, je me suis présenté au Centre Lucien-Borne que pour la seconde partie de l'entraînement à 8:15 heures.

Nous étions 11 coureurs et nous avons fait un parcours passant d'abord par le chemin Ste-Foy et Quatre-Bourgeois. C'était curieux car nous faisons habituellement ce parcours dans l'autres sens. Par la suite, nous nous sommes dirigé vers le Chemin St-Louis. Un peu avant d'y arriver, nous pouvions apercevoir les deux ponts de Québec:


Ce fut plaisant de pouvoir discuter de nos marathons respectifs faits une semaine auparavant comme avec Roger Goulet et Gilles Lamontagne qui étaient à Bar Harbor:


ainsi que Danielle Goulet  et Dominique Jobin qui étaient à Toronto:



Vraiment, nous avons une belle gang de marathoniens. Ce fut aussi l'occasion de saluer André Lepire qui se dirigera, la semaine prochaine, vers la Nouvelle-Écosse et qui, par la suite, descendra en Floride pour y passer l'hiver jusqu'au mois d'avril:


Il pensera sûrement à nous qui aurons à courir sur les routes glissantes et difficiles cet hiver. De son côté, il continuera de s'entraîner à la chaleur et participera à quelques demi-marathons en Floride.

En ce qui a trait à cette longue sortie du 26 octobre, j'ai couru 18.6 km à un pace moyen de 6:40/km. C'était suffisant, les jambes étant encore lourdes.

Trio marathon de Jean-Yves

Dimanche le 26 octobre, Jean-Yves Sanfaçon complétait le troisième marathon de son trio marathon du mois d'octobre en Europe. Après, Bruxelles le 5 octobre, Amsterdam le 19 octobre, il a couru celui de Lausanne:



Il a terminé en 3 heures 48, ce qui est très bon à la fin d'un tel trio. Voici donc, le trio marathon de Jean-Yves:



On devrait voir notre ami Jean-Yves dans le zoo très bientôt.

Combat de boxe

La petite Chloé est maintenant très à l'aise à la maison. Elle pratique même la boxe avec Elvis:

video


Autre façon de s'entraîner !!!

lundi 20 octobre 2014

Baystate marathon 2014


Le Baystate marathon à Lowell au Massachussetts était mon dernier marathon de l'année 2014:

 
 
La semaine d'entrainement qui a précédé a été très légère, soit 40 km faits de la façon suivante: une sortie BBQ de 20 km ( 6 X 1km pace demi-marathon ) avec le zoo le dimanche 12 octobre, et quatre petits joggings lents de 5 km les mardi, mercredi, jeudi et vendredi suivants.
 
Côté alimentation, à partir de jeudi,  j'ai axé sur les pâtes comme à l'habitude mais j'ai continué la supplémentation avec les barres énergétiques Vector:



 
Leur  composétion énergétique me convient très bien. Elles me donnent une excellente énergie et je le ressens durant le marathon. J'en ai mangé une dizaine entre jeudi et le marathon.


Samedi le 18 octobre
 
 
Lowell étant dans la région Boston, nous avions six heures trente de route pour nous rendre à destination. Mes compagnons de voyage étaient Claude Létourneau et Bruno Samson. Nous avons fait le voyage à bord de la nouvelle voiture de Claude. Il avait aussi un nouveau GPS Garmin qui nous a rendu de bons services car nous ne connaissions pas la région de Lowell.
 
 
Nous sommes arrivé à Lowell vers 13:30 heures et avons pris possession de notre chambre au Best Western Plus au 187 Chelmsford Street à Chelmsford, ville voisine de Lowell. Le départ et l'arrivée du marathon se trouvaient au centre ville de Lowell. Nous nous somme d'abord dirigé à cet endroit afin de bien visualiser l'endroit. Nous avions reçu un plan par courriel mais il était préférable de bien voir les lieux afin de ne pas se chercher le lendemain matin.
 
L'arrivée se trouvait face au Tsongas Center, un aréna de hockey. On aurait pas dit qu'il y aurait un marathon le lendemain, seule une marquise étant installée et quelques barrières se trouvant au bord de la rue:
 
 
 
Cependant, le Baystate marathon en était à sa 26ième édition. L'organisation est pour les coureurs par des coureurs:
 
 
Nous sommes dans la région de Boston, la Mecque de la course à pied. L'organisation du marathon est réglée au quart de tour. Au surplus, le parcours est prévu pour donner le plus de chances aux coureurs de se qualifier pour le marathon de Boston. Le parcours est rapide et  la température est idéale à ce temps-ci de l'année. 25 % des coureurs qui prennent part à ce marathon se qualifient pour le prestigieux marathon.
 
Après cette courte visite, nous sommes retourné à Chemlsford. L'expo marathon était tenue à l'hôtel Radisson à quelques pas de notre hôtel:
 
 
 

C'est à cet endroit que l'on a pu constater tout de suite la qualité de l'organisation. Tout était simple mais efficace. Nous voici après avoir récupéré nos dossards:
 


De gauche à droite, Claude, Bruno et moi-même
 
Il n'y avait pas beaucoup d'exposants mais en même temps, il y avait de tout:
 
 
 
On a fait rapidement le tour de ce petit salon du coureur et nous sommes retourné à notre hôtel à côté pour profiter d'une heure de repos avant le repas de pâtes qui était aussi tenu à l'hôtel Radisson entre 16:00 heures et 18:00 heures.
 
 
Nous sommes arrivé pour le repas entre 17:00 heures  et 17:30 heures. Nous avons, par contre, été déçus de cette pasta. Il n'y avait presque rien et ils ont fermé le buffet à 17:30 heures:
 
 
 
Par contre, nous avons fait la connaissance d'une coureuse américaine d'origine japonaise bien sympathique:
 
 
 
 
Nous avons quelque peu regretté de pas avoir pris notre dernier repas dans un  restaurant chinois. Il y avait pourtant plusieurs  chinois miteux aux alentours.
 
 
Dimanche le 19 octobre
 
 
Aucun de nous trois avons eu une bonne nuit de sommeil. Nous nous sommes levé à 5:00 heures, avons déjeuné à la chambre avec ce que nous avions amené, avons revêtus nos habits de guerrier et sommes parti vers 6 heures, le départ du marathon étant à 8 heures.
 
À Lowell, l'atmosphère était tout autre que la veille avec 2200 coureurs au marathon et plus de 2000 au marathon. Nous sommes allé se réchauffer dans le Tsongas Center, le température extérieure étant fraiche. La plupart des coureurs se trouvaient à cet endroit. Une demi-heure avant la course, nous avons laissé nos sacs au dépôt que l'organisation avait prévu et nous sommes dirigé vers la ligne de départ.
 
Voici le parcours du marathon:
 
 
 
Le tracé est le long de la Merrimack river. Nous avions à le faire en partie deux fois. Le parcours était plus beau d'un côte où nous pouvions profiter des belles couleurs automnales des arbres.
 

 
J'avais comme objectif de passer sous la barre des 4:15:00. Je suis parti à 6:15/km mais rapidement, j'ai accroché des coureurs afin de me protéger du vent et de maintenir un pace moyen de 6:00/km. Je n'avais pas de super sensations et j'avais l'impression que je casserais plus tard dans la course. Après 12 km, j'ai laissé aller ces coureurs et j'ai pris mon rythme. Nous étions alors de l'autre côte de la rivière avec le vent dans le dos. Curieusement, les sensations sont devenu excellentes et j'ai gardé mon pace moyen. Au demi-marathon, nous étions de nouveau vent de face. J'étais alors sur un temps final de 4:13:20.
 
Vent de face, j'ai continué au même pace. Je n'avais plus personne pour me protéger du vent et je ne faisais que dépasser. Je savais que je faisais une grande course en ce qui me concerne. En repassant sur l'emblématique pont de la Merrimack River, nous étions au 18ième mille. Il me restait 8 milles à faire vent de dos sur un parcours rapide. Je continuais à dépasser avec des sensations fantastiques. Voici mes splits pour les mes dix derniers km:
 

 
 
J'ai terminé ce marathon en force. Ces sensations sont rares. Je devais être dans un grand jour. J'ai amélioré mon temps référence de 4:15:00 fait à Sugarloaf  en 2012 de dix secondes en terminant en 4:14:50. J'étais très heureux. Même si je suis à des années lumière de mon standard de Boston (3:40:00), c'est toujours gratifiant de baisser ses chronos, même si c'est de quelques secondes.
 
Mes deux amis, étant plus rapides que moi, m'attendaient bien sagement assis sur un banc à l'arrivée. Deux gars fantastiques comme tous mes amis du zoo. Claude a terminé en 3:36:26, fidèle à ses habitudes. Il défoncé son standard pour Boston (4:10:00) comme il le fait toujours. Quant à Bruno, il a eu des crampes et a terminé en 3:49:03. Comme il est dans la même catégorie que moi, il a manqué son standard pour Boston. Cependant, il s'est qualifié pour 2015. Le marathon que nous avons fait comptait pour 2016. Bruno a bien le temps de refaire son standard. Il a toujours un attitude positive, peu importe le temps qu'il fait. C'est ça qui est important.
 
Nous avons pu prendre une douche à l'hôtel avant de repartir et poser fièrement avec nos gilets et nos médailles avant de repartir immédiatement pour Québec
 
 
 
En passant, elle est bien jolie cette médaille:
 
 
Merci à Bruno et à Claude, vous avez été d'excellents coéquipiers comme à l'habitude. J'ai été impressionné par mon ami Claude qui a conduit aller-retour malgré une mauvaise nuit la veille et l'effort du marathon. Il a du sang de gardien dans le corps.
 
Le zoo
 
Le zoo était éparpillé en ce dimanche 19 octobre, Jean-Yves Sanfaçon étant à Amsterdam, Danielle Goulet et Dominique Jobin à Toronto et Roger Goulet et Gilles Lamontagne à Bar Harbor.
 
À tout seigneur, tout honneur, commençons par Jean-Yves qui a été le premier à compléter son marathon compte tenu du décalage horaire européen:
 
 
Il a terminé en 3:46:56. Il a manqué son standard pour Boston ( 3:30:00 ) mais, lui aussi, aura bien des chances pour se reprendre. Aussi, il ne faut pas oublier qu'Amsterdam était, pour lui,  la deuxième étape d'un trio marathon qui a commencé par Bruxelles le 5 octobre et qui va se terminer la semaine prochaine par un dernier marathon. Il a l'endurance nécessaire pour le réaliser. Un autre avec du sang de gardien.
 
En parlant de sang de gardien, il y a Danielle Goulet, fille de Roger, qui a abaissé son meilleur temps sur marathon de 30 minutes. Après avoir réalisé son premier marathon en 4 heures 30 à Québec au mois d'août dernier, elle a réalisé un beau 4:00:32 à Toronto. Quant à son conjoint Dominique Jobin, il a fait un solide 3:14:23 après avoir fait 3 heures 10 à Rimouski deux semaines auparavant.
 
Enfin, Roger Goulet, le gardien du zoo, et Gilles Lamontagne, nos deux machines à faire des marathons, sont allé s'amuser dans les côtes du marathon de Bar Harbor, Roger terminant en 4:4153 et Gilles en 4:52:53.
 
Chapeau à mes amis du zoo, vous êtes très motivants !
 
Donc, la saison 2014 s'est terminé en beauté.  Maintenant, place au repos et au repos actif.
 
 






dimanche 12 octobre 2014

Avant-dernière semaine avant Lowell

Durant la semaine du 5 octobre, soit à deux semaines du Baystate marathon, j'ai réduit un peu le kilométrage et mis de côté mes séances de pédalage.

J'ai totalisé 70 km de course à pied en cinq sorties. Les sensations ont été ordinaires. Au surplus, j'ai ressenti une raideur au genou droit pendant quelques jours. Donc, voici le déroulement de cette semaine du 5 octobre:

Dimanche 5 octobre: 30 km seul, aucun membre du zoo ne s'étant pointé au Centre Lucien-Borne;

Lundi 6 octobre: repos;

Mardi 7 octobre: 10 km sur route à une moyenne de 7:26/km. J'avais les jambes pesantes;

Mercredi 8 octobre: 12 km. Séance d'intervalles de 5 X 1 km avec 400 mètres de récupération. Mes splits: 5:48, 5:33, 5:41, 5:29 et 5:34. J'ai du rebrousser chemin pour aller d'urgence aux toilettes du Tim Horton. Je n'avais pas encore commencé mes intervalles. Je les ai faits sur une autre boucle. J'avais le vent soit de face ou de dos sur une longue ligne droite, ce qui explique la disparité des splits.

Dans la journée, j'ai commencé à ressentir une raideur au genou droit, le même genou qui a été blessé en décembre dernier. J'ai commencé à appliquer du froid. Naturellement, c'était inquiétant à une dizaine de jours du marathon.

Jeudi 9 octobre: 9 km sur route à une moyenne de 7:39/km.  J'ai commencé à avoir de bonnes sensations uniquement vers la fin de cette sortie. Je n'ai pas ressenti de douleur au genou droit mais toujours cette raideur résiduelle dans la journée. J'ai continué l'application de froid.

Vendredi 10 octobre: repos.

Samedi 11 octobre:



Sortie de 9 km dans le Parc linéaire de la rivière St-Charles. Pas de douleur au genou mais toujours cette satanée raideur résiduelle dans les heures suivant la sortie. Suspectant mes orthèses d'en être la cause, j'ai décidé de les remplacer par mes petites semelles Profoot pour ma sortie du zoo du lendemain.

En courant dans le sentier, j'ai remarqué une petite plaque sur un arbre:


Un des souhaits est que les gens ramassent leurs déchets:


Je vois souvent, accrochés à des branches d'arbre,  des petits sacs de plastique contenant des excréments de chien. Ce souhait vise sûrement ces personnes qui ont la mauvaise d'idée de décorer le sentier de cette façon. Nous avons tellement un bon sentier urbain, à nous de faire en sorte qu'il le reste.

Zoo du 12 octobre

À une semaine du Baystate marathon, c'était une sortie de 20 km en ce qui me concerne. Je me suis rendu au Centre Lucien-Borne que pour la seconde partie de l'entraînement à 8:15 heures.

Nous n'étions que cinq coureurs mais avec une journée magnifique pour courir, soit une température fraîche et un beau soleil. Le gardien du zoo était absent mais il m'avait fait le message de m'occuper du BBQ. Sur les cinq, nous étions trois à faire un marathon la semaine suivante, soit Bruno Samson (en gris), Claude Létourneau (en bleu) et moi-même:


Roger Goulet et Gilles Lamontagne feront, le même jour, le marathon de Bar Harbour. Toujours le 19 octobre, Danielle Goulet et Dominique Jobin courront le Scotia Bank marathon à Toronto.

Nous avons  fait notre BBQ dans le Parc du Bois de Coulonges:


Donc, 6 X 1km que j'ai fait entre mon pace marathon et demi-marathon. Le total de la sortie: 20.25 km à un pace moyen de 6:24 km. J'avais les jambes lourdes dans les derniers kilomètres, ce qui est un peu normal après un BBQ. Par contre, pas douleur au genou droit et pas de raideur résiduelle. J'ai donc fait le bon choix en remettant mes petites semelles Profoot. 

La prochaine semaine sera très légère. Nous partons pour Lowell samedi le 18 octobre à 7 heures. Je vous reviendrai, dans mon prochain billet, avec mon expérience à ce marathon.

dimanche 5 octobre 2014

Semaine la plus longue avant Lowell

Je viens de terminer ma plus longue semaine (85km) avant le Baystate marathon auquel je participerai le 19 octobre prochain à Lowell au Massachusets.

85 km. Je trouve que c'est peu par rapport à mes progressions antérieures alors que je me rendais jusqu'à 105-110 km. On verra bien le résultat dans deux semaines. Cependant, mon talon droit se porte beaucoup mieux. Il est toujours très inflammé, le lundi, après mes longues sorties mais le tout s'estompe dans les jours suivants. Il faut croire que le 20 à 25 km de plus que je lui faisais subir ne l'aidait pas. Même si j'ai moins de kilométrage dans les pattes, je reste confiant car j'ai ajouté deux séances de vélo stationnaire par semaine, mes longues sorties ont toutes été bien faites et j'ai continué de travailler ma vitesse afin de faire monter le cardio. La confiance doit toujours être la.

Voici, le déroulement de cette dernière semaine, soit celle du 28 septembre:

Dimanche le 28 septembre: 32 km avec le zoo, la séance contenant, entre autres,  7 accélérations de 1km autour du pace marathon;

Lundi le 29 septembre: 45 minutes de vélo stationnaire;

Mardi le 30 septembre: 14 km en endurance relax sur une grande boucle passant par le quartier Les Saules, le quartier Lebourgneuf et les pistes cyclables Robert-Bourassa et Chauveau;

Mercredi le 1er octobre: Journée d'intervalles: 5 X 1km avec 400 mètres de récupération. J'avais un début de rhume et les paces ont été un peu plus lents que la semaine précédente(5:50, 5:34, 5:31, 5:28 et 5:29);

Jeudi le 2 octobre: 13 km en endurance relax sur un parcours passant par l'Ancienne-Lorette:

Vendredi le 3 octobre: 45 minutes de vélo stationnaire;

Samedi le 4 octobre: 13 km en endurance relax dans le sentier du Parc linéaire mais toujours avec du bon travail musculaire et cardio dans les escaliers. Comme je suis parti avant le lever du soleil, j'ai commencé à la frontale. J'ai fait assez long pour me farcir la partie technique de pavés dans le secteur Château d'eau:




Encore une fois, j'ai pu admirer les couleurs magnifiques des arbres à ce temps-ci de l'année:


Longue sortie du 5 octobre 

Je me demandais bien s'il y aurait âme qui vive dans le zoo en ce dimanche 5 octobre compte tenu que plusieurs amis étaient à Rimouski, soit pour le marathon ou le demi-marathon.

Il s'agissait de ma dernière longue-longue avant le Baystate marathon et j'avais planifié 30 km. Le ciel était très couvert et nous avions eu droit à des averses importantes la veille dans la soirée ainsi que durant la nuit. Par contre, la température était idéale avec 10 C.

Je me suis présenté au Centre Lucien-Borne pour 7:15 heures et il n'y avait aucun membre du zoo. J'avais amené mon mp3, je me suis mis les écouteurs sur les oreilles et je suis parti en écoutant l'émission de fin de semaine animée par Myriam Ségal au 93.3. J'ai fait la boucle habituelle à un pace relax moyen de 7:06/km. Sur les Plaines d'Abraham, on était prêt à tenir la Course à la vie CIBC qui vise à amasser des sommes d'argent pour la Fondation cancer du sein du Québec:



Un peu plus loin, sur la rue Saint-Louis, j'ai rencontré Alex Matte, un membre du zoo, qui faisait une sortie d'entraînement vers le marché du Vieux-Port. Nous avons fait quelques centaines de mètres ensemble.

Au Centre Lucien-Borne, à 8:15 heures, il n'y avait pas plus d'amis pour la partie principale de l'entraînement. Ce serait donc un zoo en solo et l'occasion de faire une longue sortie seul, ce que je n'avais pas fait depuis longtemps.

J'ai descendu la côte Sherbrooke et me suis dirigé vers la piste cyclable de la rivière St-Charles. C'était bien calme sans mes amis du zoo:



Après un arrêt aux toilettes du marché du Vieux-Port, un petit détour par le terminal de croisières:


Je croyais qu'il y aurait plus de bateaux de croisière compte tenu que le terminal en a accueillis jusqu'à 6 dans les derniers jours. Cependant, il ne restait que le Maasdam.

J'ai continué sur la piste cyclable du Boulevard Champlain afin de pouvoir admirer le Fleuve St-Laurent, comme ici, un peu avant la Halte routière:



Et ce, jusqu'à la sympathique côte à Gignac par laquelle je suis remonté à la Haute-Ville:


En haut de la côte, j'ai continué en ligne droite jusqu'au campus de l'Université Laval par la rue Charles-Huot. Je suis entré dans la cité universitaire par ce magnifique petit sentier:


Le but était de faire une petite visite au tailgate du Rouge et Or, l'équipe de football universitaire affrontant l'Université Concordia à 13:00 heures:


Je ne me suis pas arrêté longtemps à cet endroit, l'odeur des BBQ étant trop tentante. Juste à côté, l'équipe australienne de nage synchronisée descendait d'un petit autobus:


Une coupe du monde FIFA de nage synchronisée était tenue au PEPS. Vraiment, les extrêmes en matière sportive se côtoyaient à l'Université Laval en ce dimanche 5 octobre.

J'ai terminé ma longue sortie par le chemin Ste-Foy. Les sensations ont été super tout le long. J'ai enligné les kilomètres 28 et 29 autour de mon pace marathon à 6:10 et 5:56. Ma Garmin indiquait 30.89 km au Centre Lucien-Borne et un pace moyen de 6:46/km. Compte tenu que les huit premiers km de mon réchauffement ont été faits à un pace moyen de 7:06/km, c'est encore un negative split. J'adore ces sensations à l'entraînement. Comme c'était mon dernier 30 km avant Lowell, je suis pleinement en confiance.

Marathon de Rimouski

Pendant ce temps, à Rimouski, plusieurs membres du zoo prenaient par au marathon ou au demi-marathon de l'endroit:


En passant, le dossard 1387 que l'on voit en haut sur cette image du site internet de l'épreuve est notre amie Danielle Goulet qui s'entraîne avec nous dans le zoo alors qu'elle prenait part au demi-marathon l'année dernière.  Voici donc les performances des mes amis:

Marathon

- Camilien Boudreau: 2:58:53;
- Dominique Jobin: 3:10:24 ( meilleur temps à vie );
- Mélanie Roberge: 3:16:40;
- Claude Létourneau: 3:42:03;
- François Maillette: 4:01:31;
- Rénald Bouchard: 4:17:06;
- Roger Goulet: 4:48:04;

Demi-marathon

- André Lepire: 1:51:46;
- Danielle Goulet:1:53:49;

Bravo aux amis du zoo ! Je me dois aussi de souligner la performance de Camilien qui vient d'enfiler deux chronos de 2 heures 58 après celui de la semaine dernière au marathon de Montréal. C'est vraiment très fort.

Marathon de Bruxelles

Un peu plus tôt dans la journée du 5 octobre compte tenu du décalage horaire se déroulait le marathon de Bruxelles:


Notre ami Jean-Yves Sanfaçon y prenait part. C'était la première étape de sa trilogie marathonienne du mois d'octobre 2014. Il a terminé en 3:39:42. Il semble aussi avoir eu du bon temps avec ses amis de Courir le monde comme on peut voir sur cette photo qu'il a partagé sur Dailymile:


Assez bloguer pour aujourd'hui ! Je m'en vais regarder le match de football du Rouge et Or.

dimanche 28 septembre 2014

Semaine du 21 septembre

Je progresse bien en vue du Baystate marathon et les sensations sont bonnes.

Durant la dernière semaine, soit celle du 21 septembre, j'ai couvert 80 km: une sortie de 30 km le 21 septembre, deux sorties de 13 km les 23 et 24 septembre et deux sorties de 12 km les 25 et 27 septembre. J'ai aussi ajouté deux séances de vélo stationnaire de 45 minutes les 22 et 26 septembre. Sur mes quatre sorties de 13 et 12 km, trois ont été faites à des paces confortables de plus de 7:00/km et une a été plus épicée avec des intervalles. En effet, les sensations étaient tellement bonnes après ma longue de 30 km que j'ai décidé de laisser les côtes du mercredi pour faire une séance de 5 X 1km que j'ai courue aux paces suivants: 5:24, 5:20, 5:13, 5:13 et 5:18. Cette séance s'est bien déroulée et j'avais de bonnes sensations.

Donc, tout baigne dans l'huile. Je ferai encore deux bonnes semaines avant mon taper.

Samedi, le 27 septembre, je suis allé dans le sentier du Parc linéaire, de jour cette fois ci. La couleur des arbres commencent à changer:



D'ailleurs, une randonnée était tenu dans le sentier. On lui avait donné un nom de circonstance:



Zoo du 28 septembre

L'objectif était de 32 km et je ne voulais pas finir trop tard. J'ai donc commencé seul à 6:35 heures avec un pré-réchauffement de 4.4 km.

À 7:15 heures, nous étions 7 pour le réchauffement habituel. J'avais donc au-dessus de 12 km avant la partie principale de l'entraînement.

À 8:15 heures, nous étions 10 coureurs. Il y avait un BBQ au programme compte tenu que certains feront le marathon ou le demi-marathon de Rimouski dimanche prochain:


Quant à Jean-Yves, il part pour l'Europe et il s'attaquera à trois marathons au courant du mois d'octobre, dont un, aussi, dimanche prochain:


Le zoo va avoir un mois d'octobre très occupé et je vous reparlerai de tout cela au fur et à mesure.  Si je reviens au BBQ, il a été de 6 X 1 km avec environ 700 mètres de récupération et nous l'avons fait dans le Bois de Coulonge compte tenu que la côte Gilmour n'est pas encore ouverte. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle le BBQ est passé de 5 X 1km à 6 X 1km. Non, on ne s'ennuie pas dans le zoo. En ce qui me concerne, j'ai pris un pace entre mon pace de marathon et mon pace demi-marathon compte tenu que j'étais dans une séance de 32 km. Encore une fois, j'ai eu  de bonnes sensations. À tel point que me suis payé un autre km au pace marathon en retournant au Centre Lucien-Borne. Il faut croire que j'en redemandais. Comme je pars généralement mes longues lentement, cela me permet de finir fort.

Marathon de Montréal

Pendant que nous nous en donnions à coeur joie avec notre BBQ, deux membres du zoo étaient à Montréal pour le marathon de Montréal, soit Camilien Boudreau et Rénald Bouchard. À cette heure, je n'ai que le chrono de Camilien qui a complété un autre marathon sous les 3 heures avec un temps de 2:58:42.

Marathon de Berlin

Avant de partir rejoindre mes amis du zoo, j'ai pu assister en direct à la fin du Marathon de Berlin. J'avais trouvé un lien live stream en allemand. Cependant, j'ai eu la joie d'assister à l'établissement d'un nouveau record du monde sur la distance par le Kenyen Dennis Kimetto:


Le nouveau record du monde est maintenant de 2:02:57. Wow !!!

dimanche 21 septembre 2014

Entrée dans l'automne

Nous avons terminé la dernière semaine de l'été 2014. Déjà, les températures automnales s'annoncent avec des nuits plus fraîches.

Cependant, ces températures sont idéales pour préparer les marathons d'automne. It's marathon time !

J'ai terminé la semaine du 14 septembre avec 70 km de course à pied et 1 hre 30 de vélo stationnaire. Il me reste que trois bonnes semaines avant le Baystate marathon. Voici, donc le déroulement de la dernière semaine:

Dimanche 14 septembre: longue sortie de 27 km que j'ai décrit dans mon dernier billet. Comme à l'habitude, mon talon droit était très sensible après la sortie. Au surplus, j'ai senti des picotements à l'endroit de la tendinite que j'ai eue au mois d'août et après le marathon Lévis-Québec. J'ai immédiatement appliqué du froid à cette zone ainsi qu'à mon talon. Je n'ai pas eu de problème pour le reste de la semaine. C'est ce qu'on appelle être aux aguets.

Lundi 15 septembre: 45 minutes de vélo stationnaire;

Mardi 16 septembre: 11 C, température très agréable pour courir. J'ai fait une sortie sur route de 11 km dans les quartiers Les Saules et Les Méandres. Les jambes étaient pesantes et la pace a été mollo ( moyenne:7:37/km);

Mercredi 17 septembre: 8 C. C'était ma journée de qualité. Huit côtes d'environ 450 mètres au pace marathon. Les sensations étaient bonnes et j'ai bien travaillé. Distance parcourue: 11 km;

Jeudi 18 septembre: 8 C. Sortie sur route à l'Ancienne-Lorette. De bonnes sensations. 11 km à un pace moyen de 7:11/km;

Vendredi 19 septembre: 45 minutes de vélo stationnaire;

Samedi 20 septembre: dernière journée de l'été et c'était pas mal frais avec un petit 4 C. J'ai mis mon bonnet et mes gants. Je suis parti à 5:30 heures car je devais être de retour à la maison pour 7 heures. Comme je voulais courir dans le sentier et que c'était obscur, je suis parti avec ma frontale. Les premiers kilomètres ont été beaucoup plus lents éclairés uniquement avec la frontale. J'ai pris plus mon rythme après la levée du jour. 10 km à un pace moyen de 7:50/km. Au retour, dans le secteur du Château d'eau, la rivière St-Charles était bien calme face aux Canots Légarés:



Longue sortie du 21 septembre avec le zoo

Ma voiture étant tombé en panne et étant au garage depuis la veille, mon ami Gilbert a eu la gentillesse de venir me chercher et me reconduire pour que je puisse prendre part à la longue sortie du zoo dont le départ se fait au Centre Lucien-Borne.

Nous étions 9 pour le réchauffement de 7:15 heures. J'avais commencé un peu avant, de telle sorte que j'avais déjà plus de 9 km avant le deuxième partie de 8:15 heures. Dans le Vieux-Québec, nous avons fait un petit détour à l'Hôtel-de-Ville pour voir l'horloge du Jura , cadeau de la Suisse pour le 400ième anniversaire de la Ville de Québec:


De quoi faire de bons temps pour nos prochains marathons ! Après le réchauffement, nous étions 15 pour la seconde partie de l'entraînement. Il y avait une odeur de marathon dans l'air. Nous avons fait un parcours classique, soit le parcours du maire Labeaume, qui passe dans Sillery et Ste-Foy:



Au total, j'ai couvert 30.22 km à un pace moyen de 6:45/km. Les vingt premiers km ont été relax de telle sorte que j'ai terminé fort avec de bonnes sensations. Une longue sortie comme je les aime !

Chloé

Nous avons une nouvelle venue à la maison depuis un peu plus d'une semaine. Ma fille Catherine a eu un chiwawa, une petite femelle de deux mois:


Catherine lui a donné le nom de Chloé. Pour l'instant, notre chat Elvis la pourchasse et la petite chienne a peur. En grandissant, Chloé devrait s'affirmer devant Elvis car ces chiens, même s'ils sont petits, ont du caractère.

Sur cela, bonne semaine et bons entraînements pour vos objectifs respectifs !

dimanche 14 septembre 2014

Remise en selle

Je me suis vraiment remis en selle dans la dernière semaine, soit celle du 7 septembre, en prévision de mon dernier marathon de l'année que je ferai à Lowell le 19 octobre prochain.

Cette semaine du 7 septembre a aussi été celle du Grand Prix cycliste de Québec qui a été tenu le vendredi 12 septembre et auquel j'assiste à chaque année depuis sa première édition en 2010:  

                                                                                                                                                                   

Mon billet de cette semaine sera donc été teinté de cet événement que j'adore et que j'attends à chaque année réservant la date à mon agenda.

D'abord, en ce qui a trait à ma semaine d'entraînement, j'ai complété 60 km de dimanche à samedi et 1 hre 30 de vélo stationnaire. Après ma longue sortie avec les membres du zoo le 7 septembre dernier, j'ai fait deux séances de vélo intérieur de 45 minutes chacune les lundi et vendredi, ces séances étant toujours faites à une bonne cadence de pédalage afin de maintenir les pulsations dans une zone intéressante. Pour ce qui est de la course à pied, 4 séances de 10 km chacune, soit les mardi, mercredi, jeudi et samedi. Les séances de mardi et jeudi ont été faites en endurance relax, celle de mercredi en intensité avec 4 montées d'environ 800 mètres sur mon parcours de côtes à Loretteville et celle de samedi dans le sentier du Parc linéaire avec ses belles montées sèches, de quoi bien travailler les quadriceps:


Bref, je suis bien content de cette première semaine de préparation pour Lowell. Du côté de mon talon droit, je surveille toujours cette bursite chronique causée par la maladie de Haglund. Ce bas kilométrage ne lui cause pas trop de problème par contre. Le problème reste toujours l'inflammation importante post longues sorties que je contrôle avec le froid.

Longue sortie du dimanche 14 septembre 

L'objectif, cette semaine, était une sortie de 27-28 km afin d'y aller progressivement avant de commencer les distances de 30 km. Je me suis donc présenté au Centre Lucien Borne à 7:15 heures pour faire le traditionnel réchauffement de 8 km avec les membres du zoo qui étaient présents à cette heure la. Nous avons fait le parcours habituel Plaine d'Abraham - Vieux-Québec. Les barrières délimitant le parcours du Grand Prix Cycliste du 12 septembre n'avaient pas encore été enlevées:



Pour la partie principale à 8:15 heures, nous sommes parti en direction de Charlesbourg. Nous avons d'abord fait un petit arrêt devant le nouvel amphithéâtre dont la construction avance rapidement:


Après, nous avons pris la rue du Colisée et la 3ième Avenue ouest jusqu'à la piste cyclable du Corridor des Cheminots en direction du Centre-Ville. Il y a, sur cette piste, certaines parties boisées forts agréables à traverser:


Nous avons du quitter cette piste à un certain endroit le long du Boulevard Henri-Bourassa compte tenu de la reconstruction de la piste due aux travaux d'élargissement de la chaussée:


Nous avons continué jusqu'au marché du Vieux-Port pour une pause toilette et avons grimpé la côte Lamontagne ( dite la côte à Gilles ), pour rester dans l'esprit du Grand Prix Cycliste:



Nous avons terminé avec le long faux plat montant de la rue St-Louis emprunté par les cyclistes professionnels à 11 reprises vendredi. Donc, un superbe entraînement. Pour ma part, je l'ai fait à une moyenne de 6:30/km tout en contrôle. Mon talon droit était encore sensible après ma sortie mais la tendinite sur le devant de la jambe droite n'est pas réapparue. Je vais rester aux aguets lors des prochains dimanches car les sorties seront plus longues.

Grand Prix Cycliste

J'aime beaucoup les courses cyclistes. Je suis les 3 grands tours et certaines classiques. Je suis toujours impressionné par l'endurance de ces athlètes qui se tapent des cols impressionnants sur des distances d'environ 200 km.

Les professionnels ont débarqué à Québec le 9 septembre en vue des Grands Prix Cyclistes de Québec et Montréal tenus les 12 et 14 septembre, ces courses faisant partie du World Tour.

Dès 9 heures, j'étais déjà sur le site après avoir laissé ma fille à l'école. J'ai eu le temps de lire un peu la revue officielle avant la présentation officielle des coureurs:


À 10 heures, le départ était donné:


Je reste toujours sur la Grande-Allée à 50 mètres de la ligne d'arrivée. J'ai donc  vu passer les coureurs à 11 reprises:


tout en pouvant suivre le reste de la course sur un des trois écrans géants. Après avoir vu Simon Gerrans de l'équipe Orica Greenedge remporter l'épreuve à la suite d'un sprint endiablé, j'ai assisté au podium:



Et dire que Simon Gerrans a aussi remporté le Grand Prix de Montréal dimanche le 13 septembre ! Tout un exploit de remporter ces deux classiques séparées d'une journée de repos !

Comme à l'habitude, j'ai passé une très belle journée ayant même rencontré mon ami Rénald du zoo et un de ses amis de Beauport. Il semblerait que ces deux classiques sont la pour rester plusieurs années.