dimanche 19 septembre 2021

Semaine du 12 septembre - 79ième semaine sous l'urgence sanitaire

Le gouvernement provincial peut maintenant imposer des amendes depuis le 15 septembre en ce qui a trait au passeport vaccinal.

Depuis le 1er septembre, mon gym Econofitness le vérifie à chacune de mes présences. Pour les restaurants où je suis allés, on profitait largement de la période de grâce et on me l'a pas demandé. Le 16 septembre, on me l'a demandé dans un restaurant Tim Hortons parce que je m'apprêtais à signer le registre. Dans un autre Tim Horton, les 17 et 18 septembre, la salle à manger était carrément fermée. On pouvait entrer uniquement pour le take-out . Cette mesure sanitaire impose un travail et un contrôle supplémentaire aux employés de ce type de restaurants fast food. Déjà qu'il y a une pénurie de main d'oeuvre. On préfère donc fermer les salles à manger.

Cependant, cela n'est pas le plus problématique. La pénurie de main d'oeuvre affecte le milieu hospitalier. Il y a un manque important d'infirmières. Les non vaccinés vont à l'hôpital, certains se retrouvent aux soins intensifs et les hôpitaux commencent à délester les autres soins. Nous retrouverons nous comme à l'automne 2020 ? 

Maintenant, en ce qui a trait à mon entraînement dans cette semaine du 12 septembre, j'ai couru 89.05 km dont 20 km en sentiers. 

Le dimanche 19 septembre, j'ai fait ma plus longue sortie à vie en sentiers avec 42 km dans le Parc National de la Jacques-Cartier:

Voici le détail de ma semaine:

Dimanche 12 septembre: 16 C et un peu humide. Longue sortie sur route avec Jean-Yves,  Camilien et Rénald. 31.28 km en 3:45:14, soit une allure moyenne de 7:12/km. Du 22 au 29 km: 4 X 1 km (1km récup). Bonnes sensations malgré des raideurs dans les jambes en partant.

Lundi 13 septembre: séance de musculation full body au Econofitness Place de la Cité.

Mardi 14 septembre: 9 C. Départ de la maison pour une sortie sur route. 13.05 km en 1:47:29, soit une allure moyenne de 8:14/km.

Mercredi 15 septembre: 19 C et un peu humide. Vers 10:00 heures vu qu'il y avait des orages à 5:00 heures. Départ de la maison pour une séance d'intervalles sur route dans un quartier résidentiel: 3 X 1km (400 mètres récup) + 1.5 km (400 mètres récup) + 5 X 200 mètres (200 mètres récup). Au total, 12.07 km en 1:21:50, soit une allure moyenne de 6:47/km.

Jeudi 16 septembre: 11 C. Départ de la maison pour une sortie sur route passant par Versant-Nord. 12.01 km en 1:35:56, soit une allure moyenne de 7:59/km.

Sur l'heure du dîner, je suis allé faire une séance de musculation full body au Econofitness Limoilou.

Vendredi 17 septembre: 8 C. Sortie en sentiers avec Jean-Yves au Mont Bélair. Pour moi, 10.43 km en 1:47:13, soit une allure moyenne de 10.17/km.  Pour Jean-Yves, 11.45 km en 1:47:02, soit une allure moyenne de 9:21/km.

Ici, le lever du jour sous les lignes d'Hydro:


le Lac Alain avec un début de couleur dans la forêt à l'arrière:


Découverte d'un point de vue dans une piste de vélo de montagnes que nous ne connaissions pas:




Sentier technique de roches sous les lignes d'Hydro que nous avons descendu et monté:


Le soleil plombant dans le Lac Boivin:


Après l'entraînement, nous sommes allé prendre notre café Tim Horton à la Base de plein air de Sainte-Foy compte tenu de la fermeture de la salle à manger comme mentionné en introduction.

Je vous avais montré, dans ce blog, l'évolution de la construction du nouveau bâtiment  de services qui est complétée depuis plus d'un an:


Comme il ouvre à 9:00 heures et que, dans les derniers mois,  j'étais allé à la Base de plein air beaucoup plus tôt pour courir, je n'avais jamais eu l'occasion d'entrer dans le bâtiment.

Il est moderne et il y a beaucoup d'espace:

 
Il y a de grandes salles qu'il est possible de louer mais nous n'avons pas pu les voir vu que les portes étaient fermées. Il y avait aussi des employés dans des bureaux.

Les toilettes sont grandes avec des espaces fermés pour se changer et des casiers pour laisser nos vêtements. Par contre, ces derniers sont inaccessibles à cause de la COVID-19.

Enfin, la billetterie à l'entrée ouest. Le site internet pour tout savoir sur la Base de plein air est ici .

Samedi 18 septembre: pour la sortie en sentier du samedi, Jean-Yves et moi sommes retourné à la Base de plein air de Sainte-Foy. À la veille de notre longue sortie en sentiers de 42 km, j'avais choisi un sentier facile pour une faire une sortie relax.

Nous avons commencé notre sortie à 7:15 heures sous un mercure estival de 19 C.

Nous avons fait le tour de la Base de plein air à deux reprises, une fois dans le sens des aiguilles d'une montre et l'autre fois dans le sens contraire.

Dans la deuxième boucle, la pluie a commencé doucement mais est devenu assez forte par la suite. Une chance que la température était chaude.

J'ai terminé cette sortie avec 10.21 km en 1:23:55, soit une allure moyenne de 8:13/km et Jean-Yves avec 11.67 km en 1:28:23, soit une allure moyenne de 7:35/km.

Voici quelques photos de cette sortie:





Longue sortie de 42.2 km du dimanche 19 septembre

Après avoir complété une longue distance en sentiers de 31 km à l'automne 2020 et une autre de 35 km au printemps 2021, l'objectif était maintenant la distance marathon.

Comme pour les deux autres longues sorties, Jean-Yves et moi avons porté notre choix sur le Parc National de la Jacques-Cartier pour cette longue sortie de 42.2 km.

Voici le tracé du parcours que j'avais dessiné sur Plotaroute:


L'idée était de se rendre jusqu'au sentier Draveur nord par le côté est de la rivière Jacques-Cartier et de revenir par le côté ouest. Nous ne connaissions qu'une courte portion du sentier Draveur nord. Nous allions le parcourir au complet cette fois-ci.

Nous avons pris le départ de notre sortie à 5:57 heures du stationnement Centre d'accueil au kilomètre 10. La température était fraîche ( 1 C) et le jour n'était pas encore levé. 

Je suis parti avec deux flasques de 500 ml d'eau avec électrolytes, une poche d'un litre d'eau et des Larabar pour mon alimentation. Je ne voulais pas manquer d'eau car le mercure monterait jusqu'à 16 C durant la journée et j'ai chaud en sentiers.

Pour le départ, j'ai mis un coupe-vent mince, une tuque et des gants. Après 2.5 km, j'ai enlevé le coupe-vent mais j'ai gardé les gants et la tuque au moins jusqu'au 20ième kilomètre.

Aussi, j'avais ma lampe frontale qui m'a été utile dans la section du sentiers Les Coulées que nous avons faite:


Le jour s'est levé alors que nous étions dans le sentier Les Coulées. Nous avons parcouru ce sentier jusqu'au pont de la rivière Sautauriski:



Par la suite, nous avons pris la route du Parc jusqu'à la première entrée du sentier Les Loups:


Nous l'avons prise pour nous rendre jusqu'au sentier La Matteucie que nous avons fait au complet:


Nous nous sommes retrouvé au km 18 de la route du Parc:


À partir de ce point, nous allions découvrir un secteur du Parc que nous ne connaissions pas. 

Nous avons pris la route du Parc pour une dizaine de kilomètres. À certains endroits, nous avions des beaux points de vue sur la rivière Jacques-Cartier comme celui-ci:


Sur la route, j'ai pu voir cette belle montagne:


Au bout de cette route, nous sommes arrivé au pont donnant accès au sentier Draveur nord:





La température commençait à être un peu plus chaude et il nous restait un peu plus de la moitié de notre distance à faire. Jean-Yves a enlevé son coupe-vent et moi ma tuque et mes gants.

Ici, le sentier Draveur nord:


Nous nous sommes rallongé de 600 mètres par rapport au parcours dessiné pour aller voir la chute Mc Lish:



Dans le sentier Draveur nord, il y avait une quelques sections très techniques avec des grosses roches, un peu comme dans le sentier Mestachibo. Il fallait jouer de prudence. Ces sections longeaient de très près la rivière Jacques-Cartier, nous donnant de belles vues:




Vers le 26ième kilomètre, j'ai commencé à ressentir de la fatigue. Le sentier Draveur nord était technique et il montait et descendait dans la colline. J'ai donc géré mon effort en incluant plus de marche et en m'assurant de bien contrôler mon rythme cardiaque. Aussi, je m'alimentais régulièrement avec mes Larabar en en mangeant une demie à chaque 35 minutes environ.

Les deux derniers kilomètres du Draveur sont plus roulants et j'ai pu repartir à courir. 

Au bout de ce sentier, nous devions continuer sur le sentier Draveur sud:



Nous connaissons très bien ce sentier. Comme c'est une piste multifonctionnelle, c'est roulant et j'ai continué à courir avec un peu de marche dans les montées pour me garder de l'énergie jusqu'à la fin.

Nous sommes passé par le sentier plus technique Les Cascades pour ajouter un peu de distance et j'ai surtout marché dans ce sentier:


Par après, il ne restait qu'à revenir vers le centre d'accueil en courant sur le Draveur sud:


Arrivé au stationnement, il me restait autour de 500 mètres pour compléter mes 42.2 km. Plutôt que faire le sentier L'Aperçu comme prévu, j'ai couru dans le secteur du stationnement.

J'ai terminé ma sortie avec 42.21 km en 7:36:54, soit une allure moyenne de 10.49/km.  Je n'ai jamais fait un effort aussi long et j'ai bien passé au travers. Je pense donc pouvoir faire, un jour, un court ultra-trail comme un 50 km par exemple. 

Jean-Yves, de son côté, a eu des problèmes avec son dos vers le 6ième kilomètre. Je lui ai offert de raccourcir la sortie mais il a préféré la faire au complet. Il a terminé sa sortie avec 44.20 km en 7:33.04, soit une allure moyenne de 10.15/km.  Il se croise les doigts pour l'état de son dos durant la prochaine semaine.

Voilà donc un objectif de coché pour moi: la distance marathon en sentiers. 


dimanche 12 septembre 2021

Semaine du 5 septembre - 78ième semaine sous l'urgence sanitaire

 La rentrée est maintenant chose faite depuis une couple de semaines et les cas de COVID-19 continuent d'augmenter de façon inquiétante.

Les personnes non vaccinées sont maintenant celles qui sont touchées par le variant Delta. En date du 11 septembre, il y avait eu 879 nouveaux cas  dans les 24 dernières heures dans la province de Québec, 207 hospitalisations, 72 personnes aux soins intensifs et 4 nouveaux décès selon les données sur la COVID-19 publiées par le gouvernement du Québec.

Les experts ne s'alarment pas pour l'instant et surveillent l'état de notre système hospitalier. Comme lors des trois premières vagues, ce sera le critère qui sera examiné par la santé publique avant de décider de nouveaux confinements.

En ce qui a trait à mon entraînement en vue du marathon de Granby, j'ai entrepris un dernier cycle d'entraînement en terminant ma semaine avec 86.08 km dont 50.01 km en sentiers. Je ne me suis pas permis beaucoup de repos suite à mon 28 km du Loup solitaire Harricana le 5 septembre, de sorte que les jambes ont été raides toute la semaine. Cependant, j'ai été attentif à mes sensations pour ne pas me blesser durant mon entraînement de la semaine.

Voici le détail de ma semaine d'entraînement du 5 septembre:

Dimanche 5 septembre: 9 C. 28 km du Loup solitaire Harricana au Mont Grand Fond. Amélioration de 13 minutes par rapport à l'année dernière et sans arrêt du chrono pour les pauses pipi. 27.98 km en 4:32:33, soit une allure moyenne de 9:44/km.

Lundi 6 septembre: comme il s'agissait d'une journée fériée (Fête du Travail), j'en ai profité pour faire une quatrième sortie en sentiers en 4 jours.

Jean-Yves était de nouveau partant. Comme il s'agissait aussi de récupérer du gros effort fait la veille lors du 28 km de Loup solitaire Harricana, le sentier du jour devait être facile. J'ai donc choisi celui du Parc linéaire de la rivière Saint-Charles, secteurs de l'Estacade et Les Saules.

Nous avons pris le départ de notre sortie à l'entrée du parc sur le boulevard Saint-Jacques à 7:19 heures sous un mercure de 16 C et de l'humidité.

Je n'avais pas couru dans ce secteur du Parc linéaire depuis plusieurs mois. L'aspect du parc a changé avec une nouvelle piste cyclable près de la Maison O'Neill:


Nous avons du l'emprunter pour une brève section car le sentier du parc était fermé dans ce secteur.

Aussi, le terrain face au kiosque de la Maison O'Neill a changé d'aspect:



Ici, une partie du sentier après la Maison O'Neill:


et des photos près la rivière Saint-Charles dans les secteurs Les Saules et de l'Estacade:




J'avais les jambes pesantes et aucune énergie pour partir. Avant d'arriver au 6ième kilomètre de ma sortie, les bonnes sensations sont revenu, résultat du boost d'endorphines. J'ai complété ma sortie avec 10.02 km en 1:29:23, soit une allure moyenne de 8:55/km.

Jean-Yves semblait s'être remis de sa chute de la veille. Il a terminé sa sortie avec 12.09 km en 1:34:31, soit une allure moyenne de 7:49km.

Mardi 7 septembre: séance de musculation full body au Éconofitness Place de la Cité.

Mercredi 8 septembre: 13 C. Départ de la maison pour une séance d'intervalles sur la piste des Compagnons de Cartier : 2 X 2 km (400 mètres récup) + 5 X 200 mètres (200 mètres récup). Au total, j'ai couru 12.01 km en 1:28:30, soit une allure moyenne de 7:22/km.

Pour cet entraînement j'ai cassé mes nouvelles espadrilles Asics Cumulus 22:


Elles seront dorénavant réservées à mes longues sortie sur route et à mon marathon.

Jeudi 9 septembre: 16 C, nuageux et humide. Départ de la maison pour une sortie sur route et sentiers. 14.05 km en 2:01:46, soit une allure moyenne de 8:40/km.

Je suis, entre autres, passé sur les plages Saint-Laurent et Jacques-Cartier, le long du fleuve. Jean-Yves m'avait informé que le sentier des Grèves n'était pas accessible à partir du premier escalier au bout de la plage Jacques-Cartier et je suis allé constaté ce qui en était.

Cette fois-ci, l'escalier était ouvert et j'ai pu faire une partie du sentier des Grèves jusque dans le secteur du dépôt à neige où il n'était plus possible de passer:


Cependant, j'ai quand même pu avoir une belle vue sur les ponts:


Vendredi 10 septembre: 15 C. Départ de la maison pour une sortie sur route. 10.01 km en 1:21:34 soit une allure moyenne de 8:09/km.

Vers 11 heures, je me suis rendu au gym Éconofitness pour  séance de musculation full body.

Samedi 11 septembre: nous avons découvert un nouveau sentier cette journée-là, soit le Gabrielle-Roy à Petite-Rivière Saint-François:

Le stationnement et l'entrée du sentier se situent le long de la route 138 à l'endroit où se trouve la pancarte de la municipalité de Petite Rivière Saint-François:


C'est aussi une halte le long de la route 138, la halte de l'Arche:


Il y a deux sentiers qui partent de cet endroit, soit les sentiers Gabrielle-Roy Est et Louise-Gasnier:


Nous avons pris le départ du sentier Gabrielle-Roy Est à 7:15 heures, sous un mercure de 11 C. C'était frais avec le vent et je suis partie avec mon coupe-vent mince.

Au début, le sentier est un single track assez roulant:


Comme il s'agissait de monter au sommet d'une montagne, le sentier s'est mis à monter assez rapidement. Après une quinzaine de minutes, je commençais à avoir chaud et j'ai enlevé mon coupe-vent.

Je suis principalement monté en mode power hiking pour m'en garder pour les descentes. Voici les principaux points de vue:







Après le sommet, il fallait descendre de l'autre côté de la montagne. Mes jambes ont été bonnes dans la descente et j'ai repris une couple de minutes sur mon allure moyenne.

Nous voici ici à l'autre bout du sentier:


C'était un aller-retour. Nous avons remonté la montagne et sommes redescendu jusqu'à notre point de départ. Les bonnes sensations se sont maintenu.

Mon objectif était de 12 km et il me manquait 600 mètres au stationnement. Je les ai courus sur un petit chemin asphalté menant au single track du sentier Louise-Gasnier.

J'ai terminé ma sortie avec 12.01 km en 2:29:43 soit une allure moyenne de 12:29/km. Quant à Jean-Yves, il a complété sa sortie avec 13.01 km en 2:34:21 soit une allure moyenne de 11:52/km.

Longue sortie sur route du dimanche 12 septembre

Pour le dimanche 12 septembre, c'était une longue sortie sur route en vue du marathon de Granby qui était au programme.

Voici le parcours de 31 km préparé par Jean-Yves:


Il partait de Ville-Vanier au coin du Boulevard Hamel et de la rue Marie de l'Incarnation. Jean-Yves l'avait partagé à quelques amis du zoo qui s'étaient présenté à une longue sortie qui partait de ce secteur il y a plusieurs semaines.

Camilien Boudreau nous attendait sur le stationnement de la Place Jean-Coutu où je me suis stationné. Aussi, Rénald Bouchard est parti de chez lui et nous a rejoint sur le parcours alors que nous étions sur le Boulevard Père-Lelièvre. 

Nous avons pris le départ de cette sortie à 7:10 heures sous un mercure de 16 C et un fonds d'humidité. De la pluie était annoncée mais nous n'en avons pas eue.

Voici notre petit groupe avant que Camilien nous quitte sur  le Boulevard Père Lelièvre vu qu'il est resté prudent sur la distance, ayant une blessure au pied:


Rénald a continué avec nous jusqu'au Boulevard de la Colline alors que nous étions rendu sur la piste cyclable du Corridor des Cheminots. Ses dernières longues sorties de 30 km remontaient à un certain temps et il voulait être prudent, lui aussi comme,  tout coureur d'expérience.

J'étais bien content d'avoir revu deux autres amis du zoo.

Ici, la piste cyclable du Corridor des Cheminots le long du boulevard Bastien:


Le ciel était particulier avec tous ces nuages.

Après avoir  couru sur le faux plat monté du boulevard l'Ormière et  monté la côte de la rue Racine à Loretteville, la piste cyclable était en faux plat descendant.

Mes sensations étaient bonnes malgré l'entraînement trail de la veille. J'ai toujours ces sensations de jambes solides depuis quelques semaines, la course de trail et les séances de musculation aidant.

Toujours sur la piste cyclable, je n'ai pas pu m'empêcher de prendre cette photo au dessus de l'autoroute Laurentienne où il y avait une vue du Centre-Ville de Québec au loin:


Nous avons continué sur le Corridor des cheminots jusque sous l'autoroute Dufferin-Montmorency afin de terminer avec la piste cyclable le long de la rivière Saint-Charles.

Comme les sensations étaient bonnes, j'ai travaillé mon allure marathon entre le 22ième kilomètre et le 29ième avec 4 X 1 km (1 km récupération).

J'ai terminé avec un cool down de 2 km et au total,  avec 31.28 km en 3:45:14 soit une allure moyenne de 7:12/km.

Quant à Jean-Yves, il a complété sa sortie avec 34.01 km en 3:53.02 soit une allure moyenne de 6:51/km.

Encore merci à lui d'avoir dessiné ce parcours !!!

Ultra-Trail Harricana

C'était la fin de semaine de l'Ultra-Trail Harricana (UTHC) dans Charlevoix, entre le 10 et le 12 septembre.

Après n'avoir pu fait le 28 km pour une blessure en 2019, pour l'absence des courtes distances en 2020 à cause de la COVID 19 et pour ne pas m'être inscrit assez tôt cette année, je compte ne pas me faire prendre l'année prochaine et m'inscrire rapidement. 

L'UTHC, c'est la grande fête de la course de trail au Québec. Les sentiers de Charlevoix sont magnifiques  et l'ambiance excellente.

Cette année, c'était le dixième anniversaire de l'UTHC. Pour l'occasion,  l'organisation a tenu dix courses (125 km, 80 km, 65 km, 42 km classique, 42 km en partant de Saint-Siméon qui était une nouvelle courses, 28 km, 28 km de nuit en duo, 20 km, 10 km, 5 km).

Certains coureurs ont fait deux courses comme Jean-François Cauchon et Yannick Vézina de l'excellent podcast Pas sorti du bois. Ils ont fait les deux courses de 42 km.

Nouveauté cette année: l'UTHC TV. Il s'agissait de 22 capsules vidéos informatives, d'une vingtaine de minutes chacune, entre 13 heures et 21 heures le 10 septembre et entre 7 heures et 21 heures le lendemain, publiées sur la page Facebook de l'UTHC. Deux animateurs faisaient chaque capsule pour nous tenir au courant de la progression des courses et recevaient un invité. L'organisation de l'UTHC est de plus en plus professionnelle et se colle sur ce qui se fait à l'UTMB.

Je vous laisse avec une photographie de Jenny Quilty, coureuse de la Colombie Britannique, qui a gagné la course de 125 km, chez les femmes,  en 16:15:38 à moins de deux minutes du record féminin de parcours  et deuxième au classement général, ce qui est très impressionnant: