Follow by Email

dimanche 31 mai 2020

Semaine du 24 mai - onzième semaine sous l'urgence sanitaire

Durant cette onzième semaine de l'urgence sanitaire d'autres réouvertures ont été annoncées par le gouvernement provincial.

L'une d'elles concerne les terrains de camping et de villégiature qui pourront opérer à partir du 1er juin à condition que les unités ne soient occupées que par les membres d'une même famille. Par contre, tous les endroits communs sur ces terrains resteront fermés et l'accessibilité aux blocs sanitaires sera restreinte, avec des mesures sanitaires et de distanciation,  aux personnes qui occupent des tentes . Donc, les campeurs n'auront pas accès aux piscines et aux grandes terrasses pour socialiser.

Dans le monde de la course à pied, une nouvelle importante est sortie jeudi le 28 mai:


Le marathon de Boston, qui avait été reporté au 14 septembre, est annulé. Compte tenu de l'état actuel de la pandémie dans l'état du Massachusetts, les autorités considèrent qu'il sera impossible de tenir l'événement en sécurité pour les participants, les bénévoles et les spectateurs. C'est la première fois dans l'histoire que ce marathon est annulé.

Les coureurs seront remboursés. La qualification pour 2020 pourra servir pour 2021. Aussi, il y aura la possibilité de courir un marathon virtuel en septembre prochain.

À mon avis, cette nouvelle sonne le glas pour tous les marathons d'importance qui devaient être tenus à l'automne. Reste à savoir si des courses de moindre importance, en terme du nombre de coureurs, pourront avoir lieu et de quelle façon...

Durant cette semaine du 24 mai, nous avons connu quatre jours de canicule, ce qui est assez inhabituel en mai. Je cours toujours tôt, entre 5:00 et 6:00 heures le matin, et le mercure dépassait déjà les 20 C accompagné d'une bonne humidité.

Cela ne m'a pas empêché de compléter mes 70 km de course (70.79 km) en six sorties. Pour la musculation, j'ai fait trois séances. J'ai remplacé les push up par un autre exercice pour les pectoraux avec des poids libres et mes épaules sont beaucoup mieux.

Enfin, comme vous le verrez un peu plus loin dans ce billet, le zoo a repris ses activités mais avec la mesure de distanciation de deux mètres.

Voici maintenant le détail de ma semaine d'entraînement du 24 mai:

Dimanche 24 mai: 10 C. Longue sortie passant par le Trait-Carré avec quelques zoomis (Gilles, François, Rénald, Sylvie et Magalie). J'ai couru 22.52 km en 2:44:41, soit une allure moyenne de 7:19/km.

Lundi 25 mai: 20 minutes de vélo stationnaire à la maison (8.30 km à une vitesse moyenne de 24.9 km/hre) et une séance de musculation pour le haut du corps.

Mardi 26 mai: 17 C. Départ de la maison pour une sortie dans les boisés des Compagnons de Cartier et de Marly. J'ai couru 9.02 km en 1:08:36, soit une allure moyenne de 7:19/km.

Les sentiers ont maintenant leur allure estivale avec les feuilles dans les arbres:

Boisé de Marly

Dans le boisé des Compagnons de Cartier, la section où il y eu une coupe massive d'arbres dans le cadre du contrôle de l'agrile du frêne avait une meilleure allure même si c'est un peu plus clairsemé:


En passant, j'ai rencontré, de nouveau, un raton-laveur, cette fois-ci dans le boisé de Marly:


C'est une belle surprise à chaque fois, surtout quand ils sont assez près comme celui-ci. C'est un animal que j'aime beaucoup.

Mercredi 27 mai: 18 C. Séance d'intervalles sur la piste des Compagnons de Cartier: 17 X 200 mètres rapide - 200 mètres lent. Comme il y a deux semaines, j'ai couru mes 200 mètres entre 59 et 54 secondes (entre 4:59 et 4:30/km), les premiers étant plus lents pour me mettre en action. Ma progression est bonne. Il me reste encore deux séances de 200 mètres avant de faire des répétitions de 400 mètres. Au total pour cette sortie, j'ai couru 9.05 km en 57:23, soit une allure moyenne de 6:20/km.

Par la suite, en avant-midi, j'ai fait une séance de musculation full body à la maison.

Jeudi 28 mai: 18 C. Départ du Quai des Cageux pour une sortie sur le sentier des Grèves. Je suis allé entre la plage Jacques-Cartier et la marina de Cap-Rouge avant de revenir sur mes pas. 18 C. J'ai couru 10 km en 1:22:14, soit une allure moyenne de 8:13/km.

À l'aller, il y avait un petit chemin de détour sous le pont Pierre-Laporte compte tenu de travaux qu'on y faisait en hauteur:


Après la première descente d'escaliers, le fleuve avait cette allure à marée basse:


Au retour, avant d'arriver au Quai des Cageux, j'ai croisé ce bateau qui était assez proche de la rive:



À l'heure où je cours le matin, ce sentier est très tranquille. Ce n'est pas la même chose durant la journée, surtout la fin de semaine. Il se prolonge sur la Promenade Samuel-de-Champlain et il est très fréquenté. 

Vendredi 29 mai: 23 C à 6:00 heures et très humide. Sortie en sentier avec mon ami Rénald Bouchard  dans le Parc linéaire de la rivière St-Charles, secteurs Chauveau nord, Kabir-Kouba jusqu'au secteur Château d'eau. J'ai couru 10.08 km en 1:23:52, soit une allure moyenne de 8:.19/km. Cependant, j'ai oublié d'arrêter mon chrono lors d'un arrêt d'une couple de minutes et mon allure moyenne a été légèrement plus rapide.

J'étais très heureux de retrouver des secteurs du Parc linéaire dans lesquels je courrais régulièrement quand je demeurais dans le quartier Neufchatel. Ici, le début du secteur Kabir-Kouba au nord du boulevard Johnny-Parent:




Ici, le théâtre huron-wendat:


Ici, dans la vallée de la chute Kabir-Kouba:



Nous n'avons fait qu'une courte section du secteur Château d'eau avant de revenir sur nos pas:


et monter, entre autres, les escaliers que nous avions descendus à l'aller:


Par la suite, en avant-midi, j'ai fait une séance de musculation full body à la maison.

Samedi 30 mai: mon premier défi trail sera de courir autour de 25 km en juin, à la Saint-Jean-Baptiste, dans la trail technique de la Clinique du Coureur.

Il était donc temps que je retourne pratiquer dans cette trail. La dernière fois que j'y étais allé, il y avait encore de la neige. C'était donc le parcours du jour en ce samedi 30 mai.

Kathlyn était partante pour cette sortie. Aussi, Sylvie et Gerry:


J'ai été surpris par la vitesse de Kathlyn au travers des roches et des racines. Elle était en avant et nous attendait à certains points. Au troisième kilomètre, j'ai essayer d'enregistrer un petit vidéo mais j'ai manqué mon coup.

L'idée était de faire le parcours de 10 km:


À cet embranchement, nous devions nous engager dans un single track à gauche mais il y avait un sentier qui déviait légèrement vers la gauche et c'est celui que nous avons emprunté. Nous étions certains d'être dans le bon sentier car celui du 5 km tournait à droite. Cependant, nous nous sommes retrouvé rapidement près du Centre de plein air le Saisonnier, à notre point de départ. Comme nous avions couru 4.8 km, nous avons fait, de nouveau, le parcours du 5 km afin de compléter notre sortie de 10 km.

J'ai terminé ma sortie avec 10.12 km en 1:46:08, soit une allure moyenne de 10:29/km. J'avais hâte de faire ce parcours avec mes Salomon Speedcross 5 GTX. J'ai trouvé que j'étais beaucoup plus stable qu'avec les Asics Fuji Trabucco que je portais auparavant. Il me reste encore à prendre de l'assurance sur ce type de surface instable mais j'ai constaté une amélioration. Par contre, je ne veux, en rien, risquer une blessure suite à une mauvais chute.

Dimanche le 31 mai: réouverture du zoo

Suite à ma longue sortie du 24 mai où j'ai couru en distanciation avec 5 amis du zoo, je m'étais questionné, dans mon billet précédent, sur la possibilité de réouvrir le zoo. Nous ne sommes pas un gros groupe et il est facile de maintenir la distanciation entre nous.

J'ai eu une bonne discussion avec mon ami Bruno durant la semaine qui vient de passer et il était d'accord avec moi à l'effetmqu'il n'y avait rien pouvant empêcher la réouverture du zoo. J'ai écrit à Jean-Yves, le gardien du zoo, et il a accepté de repartir les activités de notre groupe. Bien qu'il ait eu l'impression de recevoir une mise en demeure, telle n'était pas mon intention ( ha ha ).

Jean-Yves nous a donc partagé un parcours vendredi le 29 mai:


Il l'a intitulé Zoo-Anges car il passait par différents hôpitaux de la ville de Québec en l'honneur du personnel médical de première ligne luttant contre la COVID-19.

Nous étions huit coureurs pour cette réouverture:



Comme vous pouvez le constater, la distanciation physique a été prise au sérieux. De ce groupe, il n'y avait que Danielle et Jean-Yves que je n'avais pas vus depuis la dernière sortie du zoo le 15 mars. J'avais croisé Camilien une fois lors de mon demi-marathon virtuel #JeCoursQc et André Angers à une couple de reprise lors de mes longues sorties avec Gilles et François. J'étais très heureux de courir de nouveau avec eux. Ce sera la même chose pour ceux qui n'étaient pas présents lorsqu'ils reviendront dans le zoo.

Comme d'habitude, plusieurs n'ont pas fait la longue sortie au complet, soit qu'ils avaient déjà couru avant 8:15 heures, soit qu'ils désiraient courir moins. Vers le 9ième kilomètre,  je me suis retrouvé avec Jean-Yves et Camilien pour compléter le parcours du jour.

Voici les différents hôpitaux que nous avons croisés sur ce parcours Zoo-Anges:


Hôtel-Dieu de Québec avec Danielle en avant-plan, la directrice du secteur médical du zoo

Centre hospitalier Robert-Giffard

Hôpital de l'Enfant-Jésus avec Jean-Yves en avant-plan, le gardien du zoo

Hôpital Saint-François d'Assise

Hôtel-Dieu-du-Sacré-Coeur

Hôpital Saint-Sacrement

Hôpital Jeffery-Hale

Jean-Yves trouve souvent des thèmes à ses parcours. Celui-ci était des plus appropriés.

En ce qui a trait à ma longue sortie, j'ai couru 21.26 km en 2:35:01, soit une allure moyenne de 7:18/km. Mes jambes étaient raides compte tenu de l'entraînement trail de la veille dans le parcours de la Clinique du coureur et je suis resté à une allure confortable pour toute la sortie.

En passant, après 4 jours de canicule durant la semaine, nous avions l'impression que l'automne était déjà arrivé avec un mercure de 8 C au départ et un bon vent. Par contre, j'étais bien content de ces conditions car je les préfère à la chaleur.

Sur ce, bonne semaine à tous !



dimanche 24 mai 2020

Semaine du 17 mai - Dixième semaine sous l'urgence sanitaire

Nous avons maintenant dix semaines sous l'urgence sanitaire COVID-19.

Notre gouvernement provincial continue progressivement à déconfiner le Québec. Depuis le 22 mai, nous pouvons maintenant se réunir à l'extérieur pour un maximum de 10 personnes venant de trois à condition de maintenir le deux mètres de distance pour ceux qui ne sont pas de la même adresse.  Les autorités nous ont donné l'exemple du BBQ dans la cour arrière d'une maison. C'est une bonne mesure pour notre santé mentale surtout avec l'arrivée des températures estivales. Ce fut d'ailleurs le cas dans la semaine du 17 mai où un maximum de 26 C fut atteint, une journée en après-midi.

Aussi, il y a tous les services de soins personnels comme les salons de coiffure, par exemple, qui pourront ouvrir à compter du 1er juin à condition que le commerce ait une porte donnant sur l'extérieur. Du côté culturel, les musées, les bibliothèque et les ciné-parcs pourront aussi réouvrir dans les mêmes dates.

Durant le mois de mai  qui s'achève, j'ai finalement couru deux demi-marathons virtuel. Dire que je ne voulais rien savoir des courses virtuelles ! Cependant, de la façon que je les ai organisées avec quelques amis courant en distanciation et en circuits, ce fût très motivant. À la fin de la période prévue pour faire le défi #JeCoursQc, soit le 17 mai, j'ai même gagné un des certificats cadeaux de 100 $ chez Sports Experts:


En ce qui a trait à mon entraînement dans la semaine du 17 mai, j'ai couru 70.52 km en six sorties. Pour la musculation, je n'ai fait que deux  séances. J'ai commencé à ressentir des douleurs aux épaules causées par un nombre trop élevé de répétitions pour l'exercice des push-up. J'étais rendu à trois séries de 18 répétions, ce qui donne 54 push-up. J'ai la force et le cardio pour les faire mais quand j'en fais trop, c'est toujours ce type de douleurs que j'ai. Par conséquent, j'ai cessé d'en faire pour reposer mes épaules. Même si c'est un excellent exercice pour les pectoraux, j'attendrai que les douleurs soient passé avant d'en refaire et je diminuerai le nombre de répétitions.

Voici maintenant le détail de cette semaine d'entraînement du 17 mai:

Dimanche 17 mai: 10 C avec un beau soleil. Demi-marathon virtuel Tamarack d'Ottawa en 2:03:28, soit une allure moyenne de 5:51/km, en circuits de 4 km, sur la piste cyclable de Maizerets, avec quelques amis du zoo en distanciation physique.

Lundi 18 mai: 20 minutes de vélo stationnaire à la maison (8.2 km à une vitesse moyenne de 24.6 km/hre), des exercices de musculation pour le haut du corps et des étirements.

Mardi 19 mai: 5 C, 1 C ressenti. Départ de la maison pour une sortie dans les boisés des Compagnons et de Marly. Jambes pesantes. J'ai couru 9.07 km en 1:12:25, soit une allure moyenne de 7:59/km.

Mercredi 20 mai: 7 C. Sortie dans le Parc linéaire de la rivière St-Charles, secteurs Les Saules et Duberger avec départ à l'entrée de la rue Trudeau. J'ai couru 9.00 km en 1:06:05 soit une allure moyenne de 7:20/km. J'avais téléphoné à mon ami Rénald Bouchard et nous nous sommes rejoints à l'entrée du Parc linéaire pour faire cette sortie. Voici quelques photos:




Jeudi 21 mai: 9 C. Sortie sur le sentier des Grèves en partant de la marina de Cap-Rouge. J'ai couru 9.04 km en 1:15:34,  soit une allure moyenne de 8:21/km.

Les conditions étaient estivales autour de 6:00 heures du matin:


Deux personnes faisaient du canot sur le fleuve qui était très calme:


Vers 9:30 heures,  j'ai fait une séance de musculation full body à la maison mais sans push up.

Vendredi 22 mai: 14 C, journée superbe. Sortie sur route à l'Ancienne-Lorette avec Claudine et Gilbert. J'ai couru 10.11 km en 1:09:23,  soit une allure moyenne de 6:52/km.

Je n'avais pas revu Claudine et Gilbert depuis la dernière sortie du zoo le 15 mars 2020 avant la suspension de ses activités vu la crise sanitaire:


Comme Claudine et Gilbert partent pour leur chalet au Saguenay jusqu'au mois de novembre, je tenais à faire une sortie avec eux avant leur départ:




Samedi le 23 mai: les parcs nationaux de la SEPAQ réouvraient mercredi le 20 mai mais pas leurs chalets d'accueil ni leurs toilettes...

Vendredi le 22 mai, j'ai acheté en ligne mon droit d'entrée pour le parc national de la Jacques-Cartier car c'est ainsi qu'il faut le faire dans le cadre des mesures sanitaires.

Je suis arrivé au chalet d'accueil autour de 6:50 heures. J'étais dans les premiers arrivés pour cette journée. Le mercure était de 2 C lorsque j'ai commencé ma sortie peu avant 7:00 heures.

L'entrée du sentier pour rejoindre le sentier de l'Escarpement était fermée car il y avait des réparations dans le sentier. J'avais couru dans ce sentier avec Jean-Yves l'hiver dernier et il y a un bon dénivelé car nous montons au sommet d'une montagne.

Le sentier des Loups, classé comme difficile, était aussi fermé. C'est un sentier que je veux faire mais je devrai attendre.

J'ai donc décidé d'aller explorer du côté ouest de la rivière Jacques-Cartier en prenant le sentier Le Draveur:


Dans ce secteur, il y a un embranchement donnant accès au sentier Les Cascades:


Je l'ai emprunté. C'est un sentier de raquettes plus technique qui longe une belle petite rivière:




Il doit avoir autour d'un kilomètre. Je suis retombé sur le sentier Le Draveur où je suis allé jusqu'à cet endroit qui était complètement inondé:


Je suis revenu sur mes pas, j'ai refait la boucle du sentier Les Cascades et suis retourné dans le secteur du chalet d'accueil en passant le petit pont qui traverse la rivière Jacques-Cartier où j'ai pu profiter de cette vue magnifique:



Il me restait un peu moins d'un kilomètre que j'ai couru dans ce secteur.

Même si je ne suis pas allé au sommet d'une montagne, j'ai fait un bon entraînement trail car il y avait de bonnes montées dans les sentiers que j'ai pris. Pour cette sortie, j'ai couru 10.01 km en 1:28:11,  soit une allure moyenne de 8:48/km.

Longue sortie du dimanche 24 mai

Pour la longue sortie du dimanche 24 mai, j'ai proposé à mes amis un parcours de 20 km passant par le Trait-Carré à Charlesbourg, donc un parcours comportant une longue montée pour se rendre à cet endroit:


Le départ s'est fait face au domicile de Gilles Lamontagne à 7:00 heures sous un mercure de 10 C et un beau soleil. En plus de Gilles et François Lamontagne, Rénald Bouchard est parti avec nous. Deux membres de la branche féminine de zoo se sont aussi jointes à nous, soit Sylvie Boivin et Magalie Bellefeuille. Elles sont parti, elles aussi, du domicile de Gilles mais à 8:00 heures et en sens inverse afin de nous croiser sur le parcours et finir la sortie avec nous.

Ici, au Trait-Carré après la longue montée:



C'est dans la descente de la 3ième Avenue que la jonction avec Sylvie et Magalie s'est faite:


Dans le secteur du Centre Vidéotron, Rénald a décidé de rentrer par le Boulevard Hamel. Le reste du groupe est rentré par la piste cyclable et le sentier le long de la rivière St-Charles. Juste avant de terminer, nous avons fait une petite boucle par la rue de la Victoire afin que mon ami Gilles puisse compléter sa distance de 20 km:


Voici le petit groupe en distanciation à l'arrivée avec Lorraine Lamontagne, notre supportrice no. 1:


Avec mes aller-retour, j'ai terminé cette longue sortie avec 22.52 km en 2:44:41, soit une allure moyenne de 7:19/km. Je suis parti plus lentement car j'avais les jambes assez raides suite à ma sortie trail de veille mais les bonnes sensations sont revenu assez rapidement. Par contre, je me suis collé à une allure confortable pour toute la sortie.

Questionnement

Nous étions 6 membres du zoo en distanciation lors de cette longue sortie du 24 mai.

Pouvons-nous réouvrir le zoo ? Les plus gros groupes du zoo le dimanche sont entre 15 et 20 coureurs. La santé publique a autorisé des regroupements de 10 personnes. Je m'interroge sur la distanciation que 10 personnes auront dans une cour fermée autour d'un BBQ.  Une quinzaine de coureurs qui se réuniraient à un endroit à l'extérieur en maintenant une distanciation de deux mètres au point de départ et d'arrivée et en ayant toujours cette distance en courant respecteraient toutes les règles sanitaires qui sont mises de l'avant dans cette crise de la COVID-19, surtout que ces coureurs partiraient tôt le dimanche matin où il y a peu de personnes sur les routes. La question est lancée.




dimanche 17 mai 2020

Semaine du 10 mai - Neuvième semaine sous l'urgence sanitaire

Durant la semaine du 10 mai, le gouvernement provincial a annoncé une bonne nouvelle aux sportifs.

À partir du 20 mai, plusieurs sports individuels pourront être pratiqués.Voici la liste des activités qui seront permises:

  • Golf
  • Tennis extérieur (en simple seulement)
  • Pêche à la journée
  • Marche, course, randonnée
  • Natation, apnée (en eau libre seulement)
  • Cyclisme (route-montagne-BMX)
  • Canoë, canot, kayak, aviron, voile, ski nautique, planche à pagaie, kite, kite surf et surf (embarcation simple)
  • Athlétisme (épreuves de course et de lancers), randonnée équestre
  • Patin à roues alignées, ski à roulettes
  • Sports individuels en pratique libre extérieure (escalade, etc.)
La marche et la course étaient déjà permises. La randonnée apparaissant dans cette liste, les parcs nationaux de la SEPAQ ouvriront à la même date, ce qui permettra d'ajouter de la variété à mon répertoire de sentiers où je fais mes entraînements trail même si tous les sentiers ne seront pas ouverts. Les bâtiments d'accueil et les toilettes resteront fermés et il faudra acheter son billet en ligne car il sera impossible de le faire à l'entrée du parc.

J'avais un autre demi-marathon virtuel au programme, soit celui des courses virtuelles Tamarack d'Ottawa:


C'est la solution de rechange que l'organisation des courses du marathon d'Ottawa a proposée aux coureurs inscrits, soit de courir, seul ou avec d'autres, en respectant les règles de distanciation physique,  la distance  pour laquelle les coureurs étaient inscrits. Les participants doivent faire leur course entre le 15 mai et le 7 septembre 2020.  Il était aussi possible de changer de distance sans frais avant le 15 mai.

J'avais discuté avec mes amis Gilles et François Lamontagne de la possibilité  de  courir la distance du demi-marathon le 24 mai 2020, soit la journée où nous devions courir le marathon d'Ottawa. Comme François recommençait à travailler le dimanche à partir du 24 mai, nous avons décidé de faire cette course dimanche le 17 mai. Dans la semaine du 10 mai, nous avons fait changer notre distance afin d'être inscrit au demi-marathon et de pouvoir entrer notre chrono sur Sportstats pour cette distance. Je vous reparle de cette course plus bas.

Pour ma semaine d'entraînement du 10 mai, j'ai couru 55.27 km en six sorties et fait 3 séances de musculation. Voici le détail:

Dimanche 10 mai: 1 C. Longue sortie en distanciation sociale avec Gilles Lamontagne, François Lamontagne et une nouvelle recrue, Sylvie Boivin. J'ai couru 22.19 km en 2:43:02, soit une allure moyenne de 7:21/km.

Lundi 11 mai: 20 minutes de vélo stationnaire à la maison, soit 8.10 km à 24.3 km/hre et des exercices de musculation pour le haut du corps.

Mardi 12 mai: -1 C et de la neige. Départ de la maison pour une sortie dans les boisés des Compagnons et de Marly. J'ai couru 7.01 km en 53.22, soit une allure moyenne de 7:36/km.
Voici le beau décors de Noël que j'avais en ce mardi 12 mai:






Toute cette neige était fondue à la fin de la journée.

Mercredi 13 mai: 0 C. Séance d'intervalles sur la piste des Compagnons de Cartier: 12 X 200 mètres rapide - 200 mètres lent, les 200 mètres rapides ayant été faits entre une allure moyenne de 4:22/km et 4:53/km La vitesse a été meilleure qu'il y a deux semaines. Au total pour cette sortie, j'ai couru 7.04 km en 46:04, soit une allure moyenne de 6:33/km.

Par la suite, j'ai fait une séance de musculation full body à la maison.

Jeudi 14 mai: 4 C avec un beau soleil qui se levait. Départ du Quai des Cageux pour une sortie sur le sentier des Grèves jusqu'en haut de l'escalier menant à la plage Jacques-Cartier, aller-retour. J'ai couru 7 km en 58:02, soit une allure moyenne de 8:17/km.
.
Vendredi 15 mai: 10 C. Sortie dans le Parc linéaire de la rivière St-Charles, secteur Chauveau sud avec départ à l'entrée du Boulevard Saint-Jacques. J'ai couru 6.01 km en 49:15, soit une allure moyenne de 8:12/km.

Pour cette sortie, j'avais pris rendez-vous avec Rénald Bouchard, un ami du zoo, que je n'avais pas vu depuis le mois de décembre 2019:





Comme Rénald demeure maintenant dans le quartier Lebourgneuf, je vais le contacter régulièrement pour aller courir dans les beaux sentiers de ce secteur.

Par la suite, j'ai fait une séance de musculation pour le haut du corps à la maison.

Samedi 16 mai: 7 C. Petite sortie relax à la Base de Plein Air de Sainte-Foy. Les petites pancartes avec les numéros des pistes de ski de fond avaient été enlevées mais pas celles pour les pistes de raquettes. À 6:00 heures du matin, ça respirait la paix. Il n'y avait que quelques observateurs d'oiseaux.

À la fin de la sortie, j'ai rencontré une grosse marmotte que j'ai pu photographier de loin:


Dimanche 17 mai: jour du demi-marathon virtuel Tamarack d'Ottawa

Le départ de notre demi-marathon virtuel était fixé pour 7 heures.

Je suis arrivé un peu après 6:30 heures et j'ai fait un réchauffement de 2 km dans le boisé du Parc Maizerets avec 5 accélérations de 100 mètres à l'allure visée. Le 3 mai dernier, pour le demi-marathon virtuel JeCoursQc, j'avais regretté d'avoir omis mon réchauffement.

Comme le 3 mai, j'avais proposé à mes amis de faire la course sur un circuit de 4 km sur la piste cyclable, sur une portion de 2 km aller-retour:


En plus de Gilles et François Lamontagne, Sylvie Boivin et Bruno Samson avaient confirmé leur présence pour cette course virtuelle. Comme j'avais parlé de cette course à Rénald Bouchard vendredi le 15 mai, ce dernier s'est présenté avec Yvon Gagné afin de faire un entraînement de plus courte distance sur le même circuit que nous. Donc, nous avons été sept à se croiser sur le circuit, ce qui signifie plus de motivation.

Mon dernier demi-marathon remontait au dimanche 23 septembre 2018, lors du demi-marathon des Tours de Pont-Rouge. J'avais fait une bonne course pour moi en la terminant en 1:53:46, soit une allure moyenne de 5:27/km. Comme j'ai souvent couru mes demi-marathons entre 5:30/km et 5:40/km ces dernières années, je voulais voir si je pouvais maintenir cette allure.

Lorsque nous avons commencé la course, j'ai pris immédiatement cette allure. Je me suis installé en deuxième position entre Bruno, qui a pris rapidement beaucoup d'avance, et Sylvie. Jusqu'au 6ième kilomètre, j'ai maintenu une allure moyenne de 5:35/km. C'était une vingtaine de secondes au kilomètre plus rapide que le 3 mai.

Par après, j'ai commencé à ralentir graduellement. Je n'étais donc pas au niveau pour maintenir cette allure. Je manque de vitesse ayant recommencé les intervalles depuis peu.

J'ai complété ma course en 2:03:28, soit une allure moyenne de 5:51/km. Même si je n'ai pas été dans le temps prévu, j'ai tout de même eu la satisfaction d'avoir amélioré mon chrono de 2 minutes 13 secondes par rapport au 3 mai dernier, :


Bruno Samson, quant à lui, était très heureux d'avoir terminé sa course en 1:45:33, soit une allure moyenne de 5:00/km:


Son programme d'intervalles qui lui est donné par Richard Chouinard du Club de course à pied de l'Université Laval (CCPUL) est payant. Bruno le suit depuis un an et demi.

Sylvie Boivin est parti assez loin à l'arrière de moi. Cependant, elle a bien géré sa course et m'a dépassé entre le 19ième et le 20ième kilomètre pour terminer 42 secondes devant moi en 2:02:46, soit une allure moyenne de 5:49/km:


François Lamontagne a aussi amélioré sa marque d'une minute par rapport au 3 mai en terminant en 2:36:00:



Gilles Lamontagne, quant à lui, l'a amélioré de près de 4 minutes avec un chrono de 2:52:57:


Rénald Bouchard a fait une sortie de 14 km et j'ignore combien de kilomètres Yvon Gagné a faits mais je l'ai vu compléter son entraînement dans le boisé qui longe la piste cyclable.

Donc, bravo à chacun de mes amis pour leur course respective ! Même cette période d'urgence sanitaire, il y a moyen de se motiver en respectant les règles de distanciation physique. Ce fût plaisant de faire cette course avec vous.

Contrairement au demi-marathon virtuel JeCoursQc où il n'y a pas de classement, l'organisation  des courses virtuelles Tamarack d'Ottawa nous a envoyé un code nous permettant d'exporter le fichier gpx de notre course sur Sportstats et d'apparaître dans un classement. Aussi, il était possible d'imprimer un dossard, ce qui donnait un peu plus l'impression de faire une course:


Enfin, en juin prochain, nous recevrons un t-shirt  et une médaille. Par contre, nous avions payé plus de 100 $ pour faire la course à Ottawa et nous n'avons pas été remboursés.

À venir

J'ai l'intention de faire une autre course virtuelle en juin, soit le 10 km virtuel du Défi Entreprise, probablement le 6 ou le 7 juin.

Après, j'aimerais faire une distance autour de 25 km en trail pour remplacer la course du Quebec Méga Trail qui a été annulée et qui devait avoir lieu au début juillet. J'ai pensé au parcours de la Clinique du Coureur au Lac Beauport mais cela reste à confirmer...