Follow by Email

lundi 26 janvier 2015

Semaine du 18 janvier

Toujours pas de reprise de la course à pied dans cette semaine du 18 janvier. Il y a maintenant 6 semaines que je me suis blessé au genou gauche.

J'ai continué patiemment mes entraînements de natation dans trois piscines différentes de la Ville de Québec. Je viens de compléter ma troisième semaine complète de natation. Tous mes entraînements sont toujours faits en style libre sans arrêt. En voici la description.

Dimanche 18 janvier: 1200 mètres à la piscine du Centre Michel-Labadie en après-midi à 14 heures;

Lundi 19 janvier: 1200 mètres à la piscine du Centre Michel-Labadie en soirée à 19 heures;

Mardi 20 janvier: comme j'ai eu une semaine plus tranquille au bureau, je suis allé nager le midi à la piscine Ferland. Toujours 1200 mètres;

Mercredi 21 janvier: repos;

Jeudi 22 janvier: 1200 mètres à la piscine du Centre Lucien-Borne sur l'heure du midi vu qu'il n'y pas de bain libre à la piscine Ferland le jeudi midi. Cette séance de bain libre est réservée uniquement aux personnes qui s'entrainent et toute la piscine est divisée en corridors selon différentes vitesses:


Vendredi 23 janvier: 1200 mètres à la piscine Ferland sur l'heure du midi;

Samedi 24 janvier: repos

J'ai donc cumulé 6 km de nage dans ma semaine, soit une progression de 600 mètres par rapport à la semaine précédente. Chaque séance a tourné un peu en bas de 36 minutes. Ce n'est pas énorme par rapport au volume que je faisais en course à pied mais j'y vais progressivement car j'ai réveillé de nouveaux muscles depuis 3 semaines.

Quant à mon genou gauche, je le sens encore. J'ai fait un essai de course à pied sur 100 mètres samedi mais c'est encore raide et sensible. Cependant, la raideur est différente comme si elle aurait évolué.

Mes orthèses sont prêtes et je dois passer à la Clinique Équilibre pour en prendre possession.

Marathon de Miami

Des nouvelles de notre ami Roger Goulet, le gardien du zoo. Il est en Floride depuis la mi-janvier en train d'oublier la superbe température de janvier que nous avons à Québec.

Comme depuis quelques années, il a pris part au Marathon de Miami dimanche le 25 janvier:


Sous des conditions de 13 C au départ et de 21 C à l'arrivée, Roger a complété son marathon en 4:44:29. Quelle constance pour un coureur de 72 ans !

Quant au zoo, il semblerait qu'il se cherche un assistant-gardien depuis quelques temps :)

dimanche 18 janvier 2015

Semaine du 11 janvier

Cinq semaines se sont maintenant écoulé depuis cette blessure au genou gauche qui est survenu le 14 décembre dernier.

La guérison se fait et je sens de moins en moins la raideur dans mon articulation. Cependant, mon genou n'est pas encore prêt à reprendre la course à pied. J'ai fait deux petits tests d'environ 100 mètres mardi le 13 janvier et ce matin, dimanche le 18 janvier. J'ai senti immédiatement que c'était mieux de ne pas insister. Je veux une guérison complète avant de reprendre comme l'année dernière. Il me faut donc être patient.

Côté entraînement, j'ai complété une deuxième semaine avec seulement de la natation au programme. Je suis passé de 5000 mètres à 5400 mètres pour ce qui est de mon volume hebdomadaire. J'ai encore une fois fait cinq séances d'entraînement, soit dimanche (1100 mètres), lundi (1100 mètres), mardi (1000 mètres), jeudi (1100 mètres) et vendredi (1100 mètres). J'en aurais fait plus mais il n'y pas de bain libre à la piscine du Centre Michel-Labadie le mercredi et je suis allé à des funérailles dans ma famille samedi. 

J'ai gardé la même façon de faire ces séances, soit de nager mes longueurs de piscine sans arrêt. Je sens et je vois déjà les bienfaits musculaires au niveau de mon tronc, de mes bras et de mes épaules. Cependant, je dois encore me motiver énormément pour me rendre à la piscine à 19:00 heures. Je réussis à le faire grâce à ma discipline.

Mes sorties de course à pied matinales me manquent. J'évalue qu'il manque encore une à deux semaines avant que je puisse les reprendre.

Rouge et or

Je vous ai parlé à quelques reprises du club d'athlétisme de l'Université Laval ( Rouge et Or). Les garçons remportent le championnat provincial universitaire de cross-country depuis quelques années déjà. Les filles du club viennent maintenant de les rejoindre, de telle sorte que la Rouge et Or a été champion provincial féminin et masculin 2014:


Pour ceux qui sont intéressés à un résumé de leur magnifique saison 2014, c'est par ici .

dimanche 11 janvier 2015

Semaine du 4 janvier

Chose promise, chose faite. J'avais promis me concentrer sur la natation dans la semaine du 4 janvier et je l'ai fait.

Cinq entraînements de natation de 1000 mètres les dimanche, lundi, mardi, jeudi et samedi. Tous ces entraînements ont été faits dans des piscines de la Ville de Québec, soit la piscine Ferland à Limoilou le dimanche 4 janvier et à la piscine du Centre Michel-Labadie près de chez moi les autres jours:

Piscine Ferland


Piscine Michel-Labadie


Les bains libres sont gratuits et on prévoit des corridors pour les gens qui s'entraînent comme moi. À Michel Labadie, il y a même même un corridor aller et un corridor retour pour les nageurs plus lents qui sont en majorité.

Comme les longueurs sont de 25 mètres, j'en ai fait 40 à chaque entraînement. J'ai nagé en style libre sans arrêt sur un rythme d'endurance. Je couvre 1000 mètres . Mes épaules et mes bras doivent s'habituer de nouveau avant de penser à faire des intervalles. Cependant, il serait surprenant que je me rende jusque là car je devrais reprendre la course à pied bientôt. Je  continue de glacer mon genou et je surveille son état de jour en jour.

Durant cette semaine du 4 janvier, j'ai dû changer complètement mon horaire d'entraînement. Je suis habitué aux entraînements très matinaux autour de 5:00 heures AM. Les bains libres au Centre Michel Labadie sont à 19:00 heures la semaine et à 14:00 heures la fin de semaine. Je pourrais aller nager le midi à Ferland la semaine mais c'est  difficile avec mon travail. Donc, je me suis fait violence à moi-même et je suis allé nager le soir durant la semaine. Je ne l'ai pas regretté. L'effet des endorphines est aussi bon. Je sens déjà un effet bénéfique musculairement pour le haut du corps en une semaine seulement. Au surplus, avec cinq entraînements cette semaine, j'étais dans un mood (atmosphère) entraînement, ce qui est très important psychologiquement en ce qui me concerne.

Social du zoo

Vendredi le 9 janvier, Gilbert Robitaille avait organisé, comme l'année dernière, un petit 5 à 7 du zoo à la Cage aux sports de l'aréna de l'Ancienne-Lorette. 

J'ai pu revoir certains amis. Ma dernière visite au zoo date du 14 décembre et je m'ennuyais de mes amis. Il y en avait même certains que je n'avais pas vus depuis plusieurs mois comme Gervais Guillot et Yvon Gagné.

Roger Goulet, notre gardien, était présent. Roger part pour la Floride le 14 janvier et reviendra au mois de mars. Il m'a laissé 9 jours pour guérir mon genou afin que je dirige le zoo du 18 janvier. Je le prends comme un voeu et j'espère qu'il me portera chance dans ma guérison

Kilian Jornet

Dans sa quête des plus hauts sommets du monde, le coureur espagnol d'ultra-trail, Kilian Jornet, a monté et descendu l'Aconcagua en 12 heures 49. C'est un record absolu de vitesse sur le plus haut sommet d'Amérique du Sud. Il s'agissait d'un parcours de 59,85 km avec un dénivelé positif de 3962 mètres. Le sommet était à 7000 mètres d'altitude. Voici un petit vidéo de son exploit:



En 2015, il s'attaquera à rien de moins qu'à l'Everest,le plus haut sommet du monde.


dimanche 4 janvier 2015

Petit Bilan 2014

Avec ce premier billet de l'année 2015, je jette un regard en arrière sur mon année 2014 afin d'en tracer un petit bilan:


Mais avant, un retour sur ma semaine du 28 décembre.  En fait, je me suis peu entraîné. Dans le milieu de la semaine, j'ai constaté que toutes les activités de transition faisant bouger l'articulation de mon genou gauche entretiennent ma blessure. Donc, pour les prochains jours, je vais me concentrer sur la natation qui repose complètement mon genou et je vais éviter le vélo, le ski de fond et la marche. Dans ma semaine du 28 décembre, j'ai fait deux entraînements de natation de 1000 mètres le dimanche 28 décembre et le samedi 3 janvier, deux sorties de marche autour de 5 km le lundi 29 décembre, une autre le mardi 30 décembre et j'ai pris trois jours de repos les 31 décembre, 1er janvier et 2 janvier. Peu d'entraînement mais je sens que l'état de mon genou s'améliore.

Bilan 2014

J'ai commencé l'année 2014 comme je l'ai terminée avec une blessure au genou. Donc, le mois de janvier 2014 a été constitué d'entraînements avec des activités de transition ( elliptique, ski de fond, vélo stationnaire et natation ).

J'ai recommencé à courir au début février.  De février au 16 décembre 2014, j'ai parcouru 3004 km ce qui est quand même satisfaisant compte tenu des blessures. J'ai connu ma meilleure année sur marathon depuis 2006 avec 4 heures 21 à Ottawa, 4 heures 29 à Québec dans des conditions extrêmes de chaleur et  surtout, 4 heures 14 à Lowell pour mon dernier marathon de l'année. Sur les autres distances, je n'ai fait que deux compétitions soit un 10 km à L'Islets ( 50:52) et un demi-marathon à Yamachiche ( 1:55:42) avec des chronos dans mes capacités sans plus.

Voilà, c'est un bilan très court mais c'est suffisant en ce qui me concerne. L'important est tout le plaisir que j'ai à courir jour après jour autant seul qu'avec mes amis du zoo. Je me souhaite que l'année 2015 soit aussi à cette image.

dimanche 28 décembre 2014

Semaine du 21 décembre

Le rétablissement de cette blessure au genou gauche s'est continué dans la semaine du 21 décembre.

Je me suis entraîné à chaque jour sur mon vélo stationnaire entre dimanche le 21 décembre et samedi le 27 décembre à raison de séances de 45 minutes à chaque fois:




 Hormis, la petite sortie de ski de fond ( 5.4 km ) du dimanche 21 décembre, je ne suis pas retourné en faire compte tenu des conditions climatiques pluvieuses que nous avons eues autour de Noël. Je ne suis même pas allé voir de quoi avaient l'air les pistes de ski de fond du Parc Chauveau.

Je continue à glacer la zone blessée. Je ne sens pas ma blessure en pédalant contrairement à la course à pied. Cependant, je la sens après dans la journée. Il est possible que l'articulation du genou soit un peu trop sollicitée durant mes séances de vélo comme me l'a souligné ma conjointe. Aujourd'hui, j'ai regardé les horaires des bains libres pour les piscines de la Ville de Québec et j'ai ressorti mon costume de bain et mes lunettes de natation. Je vais devoir me remettre à la natation pour continuer de garder mon cardio et reposer complètement mon genou.

Je sais que je dois être patient avec cette blessure. C'est la même que l'année dernière mais de l'autre côté. Elle avait pris un peu plus de cinq semaines à guérir. Cette fois-ci, il est possible que cela soit moins long car je n'ai pas insisté pour courir dans la première semaine qui a suivi la blessure. Je n'ai fait que deux petits tests d'une centaine de mètres.

Je suis allé passer mon évaluation à la Clinique du pied équilibre mardi le 23 décembre. Tout d'abord, mes vieilles orthèses étaient mortes. Le matériel ayant durci, les orthèses ne pouvaient plus plus faire leur travail.

 L'analyse de mes points d'appui sur ordinateur indique que j'ai un pied creux entre le premier et le second degré:


Le technicien m'a informé que j'avais une morphologie du pied idéale pour courir, ce qui explique ma longévité en course à pied depuis plus de 36 ans. Ceci est encourageant. Par contre, le problème est la bosse que j'ai au talon droit, la maladie de Haglund dont je vous ai parlée dans mon billet du 31 août 2014 :




Cette bosse a affaibli mon pied droit et mes points d'appui on changé. Il y donc un phénomène de compensation qui crée ces blessures à répétition que j'ai depuis deux ans. Le technicien m'a confirmé qu'il n'y avait rien à faire avec ce problème, une opération étant très risquée comme je vous l'avais expliqué dans mon billet du 31 août. Cependant, les nouvelles orthèses vont rééquilibrer mes points d'appui et les blessures devraient disparaître. Elles vont être prêtes vers la mi-janvier 2015.

Mes souhaits pour 2015

Je ferai un petit bilan de mon année 2014 dans mon prochain billet. Comme il s'agit de ma dernière publication pour l'année 2014, j'en profite pour vous souhaiter mes meilleurs voeux pour l'année 2015:


Le plus beau voeux est que vous soyez heureux. Et si cela passe par la course à pied, tant mieux !!!

dimanche 21 décembre 2014

Joyeux Genou ... euh Noël !

J'avais reçu l'année dernière, à peu près à la même date, un beau cadeau de Noël: une blessure au genou droit qui m'avait empêché de courir jusqu'à la fin du mois de janvier 2014.

Il faut croire que l'histoire se répète: c'est maintenant le genou gauche, jaloux du droit, qui a décidé de faire des siennes. Dans mon dernier billet, je n'ai pas parlé d'un inconfort que j'ai ressenti durant ma longue sortie du 14 décembre avec le zoo. Cet inconfort était justement au niveau du genou gauche. À un certain moment de la sortie, alors que nous nous trouvions dans le Bois de Coulonges, j'ai ralenti et j'ai laissé le groupe partir. À la sortie du Bois de Coulonges, j'ai repris le rythme assez soutenu que nous avions pour terminer cette sortie.

Dans l'après-midi et le lendemain, mon genou gauche était raide. Compte tenu de la mauvaise expérience de l'année dernière, j'étais inquiet.

J'ai pris une journée de repos le lundi 15 décembre. Le mardi 16 décembre, j'avais planifié une sortie de 8 km. Au lever, mon genou gauche était toujours raide. J'ai pris le départ, fait 4 km et terminer les deux derniers km marche-course. Comme c'était la même raideur que l'année dernière, je savais que j'étais de nouveau blessé. L'année dernière, j'avais ressenti, après chaque longue sortie du mois de novembre,  un petit quelque chose dans le genou droit et je n'avais pas porté attention vu qu'il n'y avait plus rien le mardi. Jusqu'au dimanche 20 décembre 2014... Cette année, il n'y a eu aucun signe avant-coureur et cette blessure est arrivé tout d'un coup.

Je commence à croire que j'ai besoin d'une nouvelle paire d'orthèses afin de bien réaligner mon mouvement de course. Mes orthèses datent de trop longtemps. J'ai un rendez-vous le lundi 22 décembre à la Clinique du pied équilibre pour une évaluation. Certains amis du zoo portent des orthèses venant de cette clinique et ils sont bien satisfaits.

Vu l'expérience de l'année dernière, je sais qu'il ne sert à rien d'insister à courir sur ce genou. Je dois éviter de courir tant que mon genou ne sera pas bien guéri.

Par contre, j'ai deux sports de transition que je peux pratiquer à l'heure que je veux afin de garder mon cardio. Voici donc le résumé de ma semaine du 14 décembre:

Dimanche 14 décembre: 27 km à un pace moyen de 6:40/km avec le zoo. Apparition d'une raideur au genou gauche. Application de froid 10 minutes 2 fois durant la journée.

Lnndi 15 décembre: repos. La raideur au genou gauche est toujours présente. Application de froid 10 minutes 2 fois par jour.

Mardi 16 décembre: je pensais que la raideur était disparue car je ne sentais plus rien au lever. Je me trompais car j'ai fait 6 km de peine et de misère à un pace moyen de 8:00/km. J'ai su, à partir de ce moment, que j'étais sur la liste des blessés.

Mercredi 17 décembre: 30 minutes de vélo stationnaire à la maison. Comme l'année dernière, cette activité sans impact me permettra, à tout le moins, d'entretenir mon cardio.

Jeudi 18 décembre: j'ai fait un tout petit test de course mais ce ne fût pas concluant.  Je n'ai fait que 50 mètres et je suis rentré à la maison pour pédaler 30 minutes.

Vendredi 19 décembre: 30 minutes de vélo stationnaire.

Samedi 20 décembre: comme je peux m'entraîner à la clarté du jour la fin de semaine, j'ai opté pour un entraînement de ski de fond, question de prendre l'air et de profiter de la nature. Il y a quatre pistes entretenues au Parc Chauveau près de chez moi:



Je peux donc me consoler un peu avec ce type de décors. Cependant, je suis très peu habile sur mes skis et craintif dans les  descentes. Je me suis aventuré dans deux pistes qui comportaient, chacune, une bonne descente. J'ai décidé de ne pas prendre de chance et de ne pas risquer une mauvais chute qui pourrait me blesser plus gravement. J'ai donc rebroussé chemin et tourné sur la piste no.4 qui ne fait que 500 mètres et qui ne comporte qu'un faux plat descendant que je peux contrôler. J'ai fait en tout 4.33 km en 43:51, soit à une moyenne de 5.9 km/heure. Elle n'a pas été facile cette première sortie de ski de fond mais j'y ai pris du plaisir.

Donc, en résumé pour cette semaine du 14 décembre: 33 km de course à pied, 1:30 heure de vélo stationnaire et 4.33 km de ski de fond. L'important est de ne pas se décourager et d'y aller rapidement avec des sports de transitions. Les endorphines aident à faire avaler la pilule.

Entraînement du 21 décembre

Il était hors de question que j'aille courir avec le zoo. C'est difficile pour moi car j'aime beaucoup courir avec cette belle gang. Mais il faut ce qu'il faut...

Afin de remplacer ma longue sortie, j'ai décidé de faire un double-entraînement ski de fond et vélo stationnaire. J'ai fait 5.45 km de ski de fond en 52.25 (6.2 km/heure) dans la piste no.4 du Parc Chauveau.. Cette sortie de ski de fond s'est mieux déroulé que celle de la veille. Je suis retourné à la maison et j'ai suivi avec 46 minutes de vélo stationnaire. J'ai donc complété 1 heure 38 de travail cardio pour cet entraînement. Il ne faut pas oublier que le ski de fond fait aussi travailler le haut du corps.

Joyeux Noël !

Je profite de ce billet du 21 décembre pour vous souhaiter, à l'avance, un Joyeux Noël. Question d'être dans l'ambiance de cette période de l'année,  je vous partage la prestation du stage band avancé de l'école Jean-de-Brébeuf au concert de Noël du 9 décembre. Ma fille Catherine est une des trompettistes de cette formation. Voici donc un air de Noël qui déménage, une belle prestation faite par des étudiants de secondaire IV et V de la concentration musique:






dimanche 14 décembre 2014

Vive le vent !

La dernière semaine, soit celle du 7 décembre, a été marquée par une tempête qui nous a laissé un peu de neige mais  avec des vents violents.

J'étais, par contre, dans une semaine plus basse en kilométrage compte tenu que je venais de terminer un premier cycle d'entraînement. Je me suis donc peu frotté à Dame Nature.

J'avais à courir 50 km dans cette semaine et voici comment elle s'est déroulé:

Dimanche 7 décembre: 28 km avec la gang du zoo ( pace moyen: 6:49/km ).

Lundi 8 décembre: repos.

Mardi 9 décembre: 7 km sur route à un pace moyen de 7:24/km. Mes jambes étaient lourdes mais la traction était bonne, les rues étant soit sur  l'asphalte, soit sur fonds de neige durcie.

Mercredi 10 décembre: repos. La tempête a commencé dans la soirée de mardi. Le vent a continué de souffler jusque dans la nuit de mercredi à jeudi causant plusieurs problèmes comme des pannes d'électricité et des abris temporaires d'auto qui se sont envolé. Il y avait des rafales de 105 km/heure. Vive le vent ! Remarquez que j'ai pris cette journée de congé parce qu'elle était planifiée et non à cause de la tempête. En fait, j'aime bien courir dans les tempêtes. Cela renforce le caractère.

Jeudi 11 décembre: lorsque je suis parti courir, la neige tombait et les vents étaient encore assez forts. J'vais planifié une séance d'intervalles sur 400 mètres. Cependant, les rues étaient trop glissantes pour bien travailler la vitesse et je ne voulais pas revivre la séance d'intervalles que j'avais faite la semaine précédente dans le parc industriel Armand Viau. J'ai plutôt opté pour des intervalles en côtes dans la rue de l'Hôpital à Loretteville. 7 X 2 minutes en accélérant dans une côte, 2 minutes lent en descendant. Au fond, ce fût le même travail cardio que sur mes intervalles de 400 mètres en courant plus lentement mais avec un travail musculaire différent pour les jambes.

Je vais d'ailleurs opter pour ce type d'intervalles au courant de l'hiver lorsque la traction sera mauvaise.

Vendredi 12 décembre: repos. Je dois dire que j'ai trouvé difficile de prendre une troisième journée de repos dans ma semaine. Je dois m'y entraîner à l'occasion :)

Samedi 13 décembre: enfin la fin de semaine. Je suis allé  prendre ma dose de sentier. Je suis parti du Château d'eau à Loretteville sur le sentier du Parc linéaire en direction nord. Le sentier avait été travaillé mécaniquement et il était bien tapé. La température était douce autour du point de congélation et la neige faisait crunch crunch sous mes pas. Au surplus, le décors était très beau:



Le bonheur total quoi ! Comme à chaque veille de longue sortie, je me suis contenté d'un pace confortable. La sortie a été de 8 km à un pace moyen de 7:26/km.

Donc, l'objectif de 50 km a été respecté. J'ai ressenti un peu de fatigue dans le milieu de la semaine. Cependant, cette semaine plus légère m'a fait du bien. Tout est en ordre et je n'ai aucun inconfort comme en décembre 2014 avant que je me blesse au genou droit. Je suis donc prêt pour un autre pallier d'entraînement.

Zoo du 14 décembre

Pour cette longue sortie zoologique du 14 décembre, nous avons eu une belle température ( - 4 C ) et de belles conditions de traction avec des rues sur l'asphalte.

J'ai fait 27.5 km à un pace moyen de 6:40/km. Après le réchauffement,  notre gardien Roger nous a fait faire le fameux parcours du Maire Labeaume mais à l'envers. Nous avons eu l'impression de courir sur un nouveau parcours. Tout est question de perspective:

Une partie du groupe dans le quartier Montcalm



Dans Sainte-Foy après avoir descendu la rue de l'Église

Perspective sur le Fleuve St-Laurent avec au loin  la côte de l'Église

Nous n'avons pas monté cette côte mais plutôt la rue Charles Huot avant de revenir au Centre Lucien Borne par les rue des Sillery et les Plaines d'Abraham.


La Saintélyon


Je vous laisse avec un petit reportage sur une course fascinante de 72 km  entre Saint-Étienne et Lyon en France qui a été disputée le 7 décembre dernier. Une course dont le départ se donne à minuit: