Follow by Email

dimanche 23 novembre 2014

Arrivée de l'hiver

L'hiver nous est arrivé rapidement dans la dernière semaine avec une bonne bordée de neige lundi le 17 novembre.

Mes rues d'entraînement avaient cette allure quand je suis sorti courir tôt le mardi 18 novembre:


Il a donc fallu se réhabituer à courir sur la neige. La température a été sous le point de congélation toute la semaine de telle sorte que cette neige est resté. Cependant, du temps doux et de la pluie sont annoncés pour la prochaine semaine, de telle sorte que nous devrions retrouver l'asphalte pour courir.

Dans cette semaine du 16 novembre, j'ai commencé une première progression qui me permettra d'atteindre un premier palier de 60 km par semaine dans deux semaines.De plus, j'ai réintroduit l'intensité. J'ai totalisé 50 km et ma semaine s'est déroulé comme suit:

Dimanche 16 novembre: 21 km avec le zoo à un pace moyen de 6:20/km.

Lundi 17 novembre: repos. J'ai regardé tomber la neige avec laquelle j'aurais à composer le lendemain.

Mardi 18 novembre: 7 km à un pace moyen de 7:30/km. J'ai célébré cette première sortie hivernale avec un pace relax. La chaussée n'était pas trop glissante mais le vent était bien présent.

Mercredi 19 novembre: reprise des intervalles. Pour les huit prochaines semaines, je veux travailler ma vitesse avec des intervalles au pace 5 km. J'ai donc choisi de travailler sur 400 mètres avec 8 X 400 ( 200 mètres de récupération ), toujours à partir d'un entraînement programmé sur ma Garmin. L'objectif était de faire les intervalles sous les 5:00/km.  J'ai fait cette séance dans le Parc industriel Armand-Viau car la chaussée est presque toujours sur l'asphalte et il y a peu de circulation à l'heure très matinale de mon entraînement. Après un réchauffement de 3 km à 7:46/km, voici les paces que j'ai maintenus:


L'objectif a été atteint, le 400 le plus lent ayant été fait à 4:59/km et le plus rapide à 4:50/km. De plus, mes intervalles se sont bien déroulé. J'ai totalisé 10 km pour cette sortie.

Jeudi 20 novembre: 6 km sur route à un pace moyen de 7:19/km. Les jambes étaient un peu pesantes au lendemain de mon premier entraînement d'intervalles. Malgré cela et le fait que la route était légèrement glissante, mon pace n'a pas été si pire.

Vendredi 21 novembre: repos.

Samedi 22 novembre: 6 km à 7:05/km. J'ai laissé le sentier de côté vu qu'il est trop raboteux avec la neige. L'année dernière, je me suis blessé au genou en décembre et j'allais courir sur cette surface. Je serai donc prudent cette année. J'ai fait une sortie sur route dans Loretteville, ce qui m'a permis de faire quelques côtes. La température était froide avec -12 C ( -17 C ressenti ). Les sensations étaient bonnes et j'ai fait mon dernier km à 6:13.

Zoo du 23 novembre

C'était ma dernière longe sortie autour de 20 km. À partir du 30 novembre, j'arriverai pour 7:15 heures afin de faire la première partie de l'entraînement, ce qui me permettra de courir au moins 27-28 km.

Nous étions 15 coureurs dans ce zoo du 23 novembre dont deux nouveaux, un gars et une fille. Roger nous a amené sur le parcours Versant-Nord:


Ce n'est pas un parcours excitant mais il était sur l'asphalte et nous a permis de faire quelques côtes dont la longue montée de la rue de Brabant qui fait plus d'un km:


Au final, j'ai terminé avec 22 km avec un pace moyen de 6:15/km. Les sensations étaient bonnes. J'ai fait cette sortie près de mon pace marathon. À partir de la semaine prochaine, je devrai me ralentir un peu car la distance sera plus importante.


dimanche 16 novembre 2014

Semaine du 9 novembre

J'ai enfin terminé mon mois de récupération annuelle !

Je dis enfin car je n'aime pas courir sans objectif et sans progression. Cependant, ce mois de récupération, je me l'impose par discipline. Donc, ce fût un mois de bas kilométrage et des paces lents sauf pour mes dimanches zoologiques. Il m'a fait du bien.

J'ai, par conséquent, couru 45 kilomètres dans la semaine du 9 novembre. En voici le déroulement:

Dimanche le 9 novembre: 20 km avec le zoo à un pace moyen de 6:36/km.

Lundi le 10 novembre: repos.

Mardi le  11 novembre: 7 km sur route à un pace moyen de 7:01/km. Il y avait un bon vent mais les sensations étaient bonnes. Mon pace moyen a été plus rapide que les 3 semaines précédentes alors qu'il était autour de 7:30/km pour ces sorties matinales relax. Mes jambes commencent à revenir.

Mercredi le 12 novembre: 6 km sur route à un pace moyen de 7:07/km. C'était toujours assez venteux. C'est le mois de novembre quoi ! Les sensations étaient assez bonnes.

Jeudi le 13 novembre: 6km sur route à un pace moyen de 7:03/km. Le vent était toujours présent. J'ai maintenu le même pace moyen alors que le parcours était plus difficile que les deux jours précédents vu que j'ai fait la longue montée du Boulevard St-Jacques entre Chauveau et Johnny-Parent à Loretteville. Et ce, toujours avec des sensations de facilité.

Vendredi le 14 novembre: repos.

Samedi le 15 novembre: 6 km dans le sentier du Parc linéaire de la rivière St-Charles à un pace moyen de 7:09/km, ce qui est assez bon pour moi vu que le parcours n'était pas plat et comportait quelques bonnes montées. C'était froid avec le vent ( -14 C ressenti ). Les arbres du secteur Chauveau nord sont maintenant tous dégarnis ce qui permet d'admirer la rivière en courant:




Chaque saison a son charme dans ce magnifique sentier urbain.

Zoo du 16 novembre

Nous étions un bon groupe à 8:15 heures pour notre sortie dominicale. Nous avons fait le parcours du Maire Labeaume dans Sillery et Sainte-Foy. Un de nos classiques ! Voici le groupe sur la rue Maguire à Sillery:


Depuis septembre, deux nouveaux se sont ajouté soit Gaétan Lessard et Daniel Sauvageau. Gaétan fera son premier marathon à Ottawa en mai prochain et Daniel en a déjà deux à son actif. C'est toujours agréable d'avoir des nouveaux amis dans le zoo.

Pour ce qui est de cette sortie, nous avons eu le vent dans la face pour la première partie, ce qui a été à l'image de la semaine passée. Nous nous sommes rendu jusqu'à la côte de l'Église que nous avons montée. Il y avait alors un peu de neige qui tombait. Nous sommes revenu le vent dans le dos et le pace était plus rapide. Sur le campus de l'Université Laval, le trottoir sur lequel nous sommes passé commençait à devenir blanc:


J'ai totalisé 21 km pour cette sortie à un pace moyen de 6:20\km. Encore à l'image de la semaine passée, mes sensations ont été très bonnes. Je me suis même permis deux accélérations dans les derniers kilométrages en apéritif aux intervalles que je vais commencer dans la prochaine semaine.

Programme à venir

Maintenant que ce mois de récupération est chose du passé, je commence à me préparer aux marathons à venir. Je ferai, encore une fois, le marathon d'Ottawa à la fin mai prochain.

Cependant, comme j'aime préparer les marathons et que ce délai de six mois est bien long avant Ottawa, j'ai pensé refaire le HMRRC Winter Marathon qui aura lieu à Albany le 15 février 2015:



J'ai déjà couru ce marathon à deux reprises, soit en 1994 et 1996. Je me souviens de l'avoir couru avec de la poudrerie. Cependant, la température peut aussi être belle compte tenu qu'Albany, dans l'état de New-York, est plus au sud que Québec.  Il se peut aussi qu'il y ait une tempête de neige qui nous empêchera de descendre à Albany comme cela est arrivé l'année dernière à Claude et Jean-Yves. Ces deux derniers se sont montré intéressé à m'accompagner pour aller courir ce marathon.

C'est un petit marathon avec moins de 100 participants sur le 42.2km. Le coût d'inscription est de 20 $ U.S. mais il n'y pas de t-shirt ni de médaille. Cependant, l'organisation est bien rodée. Il va s'agir de la 42ième édition de ce marathon. Le parcours consiste en 5 boucles, la première étant de 4.241 milles, les 3 suivantes de 5.492 milles et la dernière de 5.501 milles. Les critiques sont élogieuses sur les bénévoles qui restent à leur table de ravitaillement avec le sourire et les encouragements pour les coureurs malgré le froid qui peut être mordant. Au surplus, il y a un goûter d'après-course et des douches, ce qui n'est pas toujours le cas pour les marathons plus importants. Avis aux intéressés qui voudront se joindre à nous !

dimanche 9 novembre 2014

Semaine du 2 novembre

Dans cette première semaine de novembre, j'ai complété ma troisième et avant-dernière semaine de récupération annuelle.

Cette semaine du 2 novembre s'est déroulé comme suit:

Dimanche 2 novembre: 20 km avec le zoo.

Lundi 3 novembre: repos.

Mardi 4 novembre: 6km sur route à 7:40/km de moyenne. J'étais fatigué.

Mercredi 5 novembre: 6km sur route à 7:35/km de moyenne. Je suis sorti sous la pluie, toujours à un pace confortable. Par rapport à la veille, les sensations étaient meilleures au niveau des jambes.

Jeudi 6 novembre: 7 km sur route à un pace moyen de 7:25/km.

Vendredi 7 novembre: repos.

Samedi 8 novembre: 6 km en sentier à un pace moyen de 7:02/km. Avec un mercure de - 3 C ( - 8 C facteur vent ), j'ai senti que l'hiver est à nos portes.

Afin de mettre un peu de variété dans mon entraînement, je suis parti du Lac St-Charles afin de faire, aller-retour, les trois derniers kilomètres du Parc linéaire:





J'ai donc totalisé 45 km dans cette semaine de 2 novembre, soit la même chose que dans la semaine précédente. Encore une semaine de ce régime léger et je vais recommencer l'intensité et augmenter graduellement le kilométrage.

Zoo du 9 novembre

La première neige est tombé durant la nuit. À peine 2 cm qui ont fondu très rapidement dans l'avant-midi:


Ce n'était qu'un avant goût de ce qui nous attend dans les prochaines semaines. Je suis allé rejoindre mes amis du zoo pour une autre sortie de 20 km. Nous étions 14 coureurs et nous sommes descendu au Vieux-Port afin de prendre la piste cyclable menant au Domaine Maizerets. Nous avons continué sur cette piste jusqu'à la rue François de Laval:


Nous sommes revenu sur nos pas, ce qui nous a permis d'avoir une belle vue sur les édifices de la Haute-Ville de Québec:


Une fois rendus au Palais de justice, nous avons continué sur la piste cyclable et le sentier longeant la rivière St-Charles:


Nous sommes rentré au Centre Lucien-Borne par la rue Marie-de-l'Incarnation et nous nous sommes payé la côte de l'Aqueduc pour terminer. Mon 20 km a été fait à un pace moyen de 6:36/km.

West Palm Beach

Notre ami Rénald, quant à lui, a complété une longue sortie de 35 km. Il prépare le marathon de West Palm Beach qui aura lieu le 7 décembre. Il partira le 19 novembre et pourra s'acclimater à la chaleur. Quant à nous, il faudra ajouter des pelures d'oignon.

dimanche 2 novembre 2014

Semaine du 26 octobre

J'ai complété la deuxième semaine de mon mois de récupération annuelle. Peu de kilométrage et des joggings lents, hormis ce que je fais dans le zoo.

J'ai totalisé 45 km du 26 octobre au 1er novembre:Après ma sortie du zoo du 26 octobre ( 18 km), voici mes autres sorties de la semaine: mardi 28 octobre, 7km à 7:33/km de moyenne, mercredi 29 octobre, 7 km à 7:32/km, le jeudi 30 octobre, 7 km à 7:43/km et samedi 1er novembre, 6 km à 7:10/km. Donc, 5 sorties et deux jours de repos. Je considère que c'est du repos actif sauf la sortie du zoo. Il est très difficile de faire ce type d'entraînement avec les animaux du zoo.

Le 30 octobre, j'ai fait ma sortie en montant à Loretteville. Certains commerces de la rue Racine étaient décorés pour la Mascarade de l'Halloween qui avait lieu le lendemain et qui est le plus gros événement de l'Halloween à Québec:




Comme vous pouvezle  voir, mon heure de course est tellement matinale que c'est encore la nuit. Par contre, la fin de semaine, je cours toujours à la clarté du jour. Le samedi 1er novembre, j'ai voulu faire un peu de changement en allant courir dans un sentier que je n'avais pas foulé depuis longtemps:


Il s'agit d'un autre sentier urbain au nord du Boulevard Lebourgneuf dans le quartier Le Mesnil. Il est long de 6 km. J'y ai accédé au bout de la rue de la Rive-Boisée Nord:


On peut, entre autres, y traverser la rivière du Berger par ce petit pont:


Ce fut une sortie rafraîchissante mentalement. Un peu de changement, ça fait du bien !

Zoo du 2 novembre

Nous étions une quinzaine de coureurs pour ce zoo du 2 novembre. Il y avait quelques visages que nous n'avions pas vus depuis un certain temps.

Encore une fois, je n'ai fait que la deuxième partie de l'entraînement, celle qui débute à 8:15 heures. Nous sommes descendu au Vieux-Port et avons pris la piste cyclable du Boulevard Champlain.

Un sous-groupe de six (6) coureurs est remonté par la côte Gilmour qui est maintenant réouverte et qui le sera à l'avenir tout l'hiver contrairement aux années antérieures. J'ai continué avec le reste du zoo en direction de la côte de l'Église à Sillery que nous apercevons au loin sur la photo suivante:


J'ai monté la côte sans forcer. Une fois au Centre Lucien-Borne, il me manquait presque 4 km pour compléter ma distance de 20 km. Je l'ai fait avec Jean-Yves, de retour d'Europe, et Bruno, un de mes compagnons de voyage du marathon de Lowell. Naturellement, le pace moyen ( 6:31/km) de cette sortie a été plus rapide que durant la semaine. Le zoo est le zoo !


Championnat provincial de cross-country

Encore une fois, le Rouge et Or de l'Université Laval a fait bonne figure en remportant le titre par équipe autant chez les hommes que chez les femmes. Charles Philibert-Thiboutot a continué sa nette domination en terminant premier chez les hommes. Il a complété le parcours de 10 km avec un solide 30:25. Je vous renvoie au blog Ça roule à Québec pour plus de détails et un beau petit vidéo pour ceux que ça intéresse.




dimanche 26 octobre 2014

Semaine post Lowell

Le Baystate marathon étant mon dernier marathon de l'année 2014, je suis entré dans ma phase annuelle de récupération dans la dernière semaine.

Je n'ai couru que 57 km dans ma semaine du 19 octobre en incluant la distance du marathon que j'ai fait dimanche dernier. Lundi, mardi et mercredi, ce fut un repos total. Pas de course, de vélo ou d'autre sport. Mes jambes avaient besoin de récupérer. Depuis quelques marathons, je m'efforce de prendre un repos complet durant ces trois premières journées suivant le marathon.

J'ai repris ma routine matinale jeudi le 23 octobre. J'avais vraiment hâte. J'ai fait un petit 5 km relax sur route. Même chose les deux jours suivants sauf que la sortie du samedi 25 octobre fut dans le sentier du Parc linéaire à la clarté du jour. J'avais aussi hâte de refouler le sentier. Voici le joli point de vue que j'avais dans la vallée de la rivière Kabir-Kouba:



Je vais essayer de courir dans  ce sentier le plus longtemps possible avant que la neige s'installe. Contrairement à l'année dernière, je n'y courrai plus après.

Zoo du 26 octobre

Étant en récupération, je me suis présenté au Centre Lucien-Borne que pour la seconde partie de l'entraînement à 8:15 heures.

Nous étions 11 coureurs et nous avons fait un parcours passant d'abord par le chemin Ste-Foy et Quatre-Bourgeois. C'était curieux car nous faisons habituellement ce parcours dans l'autres sens. Par la suite, nous nous sommes dirigé vers le Chemin St-Louis. Un peu avant d'y arriver, nous pouvions apercevoir les deux ponts de Québec:


Ce fut plaisant de pouvoir discuter de nos marathons respectifs faits une semaine auparavant comme avec Roger Goulet et Gilles Lamontagne qui étaient à Bar Harbor:


ainsi que Danielle Goulet  et Dominique Jobin qui étaient à Toronto:



Vraiment, nous avons une belle gang de marathoniens. Ce fut aussi l'occasion de saluer André Lepire qui se dirigera, la semaine prochaine, vers la Nouvelle-Écosse et qui, par la suite, descendra en Floride pour y passer l'hiver jusqu'au mois d'avril:


Il pensera sûrement à nous qui aurons à courir sur les routes glissantes et difficiles cet hiver. De son côté, il continuera de s'entraîner à la chaleur et participera à quelques demi-marathons en Floride.

En ce qui a trait à cette longue sortie du 26 octobre, j'ai couru 18.6 km à un pace moyen de 6:40/km. C'était suffisant, les jambes étant encore lourdes.

Trio marathon de Jean-Yves

Dimanche le 26 octobre, Jean-Yves Sanfaçon complétait le troisième marathon de son trio marathon du mois d'octobre en Europe. Après, Bruxelles le 5 octobre, Amsterdam le 19 octobre, il a couru celui de Lausanne:



Il a terminé en 3 heures 48, ce qui est très bon à la fin d'un tel trio. Voici donc, le trio marathon de Jean-Yves:



On devrait voir notre ami Jean-Yves dans le zoo très bientôt.

Combat de boxe

La petite Chloé est maintenant très à l'aise à la maison. Elle pratique même la boxe avec Elvis:

video


Autre façon de s'entraîner !!!

lundi 20 octobre 2014

Baystate marathon 2014


Le Baystate marathon à Lowell au Massachussetts était mon dernier marathon de l'année 2014:

 
 
La semaine d'entrainement qui a précédé a été très légère, soit 40 km faits de la façon suivante: une sortie BBQ de 20 km ( 6 X 1km pace demi-marathon ) avec le zoo le dimanche 12 octobre, et quatre petits joggings lents de 5 km les mardi, mercredi, jeudi et vendredi suivants.
 
Côté alimentation, à partir de jeudi,  j'ai axé sur les pâtes comme à l'habitude mais j'ai continué la supplémentation avec les barres énergétiques Vector:



 
Leur  composétion énergétique me convient très bien. Elles me donnent une excellente énergie et je le ressens durant le marathon. J'en ai mangé une dizaine entre jeudi et le marathon.


Samedi le 18 octobre
 
 
Lowell étant dans la région Boston, nous avions six heures trente de route pour nous rendre à destination. Mes compagnons de voyage étaient Claude Létourneau et Bruno Samson. Nous avons fait le voyage à bord de la nouvelle voiture de Claude. Il avait aussi un nouveau GPS Garmin qui nous a rendu de bons services car nous ne connaissions pas la région de Lowell.
 
 
Nous sommes arrivé à Lowell vers 13:30 heures et avons pris possession de notre chambre au Best Western Plus au 187 Chelmsford Street à Chelmsford, ville voisine de Lowell. Le départ et l'arrivée du marathon se trouvaient au centre ville de Lowell. Nous nous somme d'abord dirigé à cet endroit afin de bien visualiser l'endroit. Nous avions reçu un plan par courriel mais il était préférable de bien voir les lieux afin de ne pas se chercher le lendemain matin.
 
L'arrivée se trouvait face au Tsongas Center, un aréna de hockey. On aurait pas dit qu'il y aurait un marathon le lendemain, seule une marquise étant installée et quelques barrières se trouvant au bord de la rue:
 
 
 
Cependant, le Baystate marathon en était à sa 26ième édition. L'organisation est pour les coureurs par des coureurs:
 
 
Nous sommes dans la région de Boston, la Mecque de la course à pied. L'organisation du marathon est réglée au quart de tour. Au surplus, le parcours est prévu pour donner le plus de chances aux coureurs de se qualifier pour le marathon de Boston. Le parcours est rapide et  la température est idéale à ce temps-ci de l'année. 25 % des coureurs qui prennent part à ce marathon se qualifient pour le prestigieux marathon.
 
Après cette courte visite, nous sommes retourné à Chemlsford. L'expo marathon était tenue à l'hôtel Radisson à quelques pas de notre hôtel:
 
 
 

C'est à cet endroit que l'on a pu constater tout de suite la qualité de l'organisation. Tout était simple mais efficace. Nous voici après avoir récupéré nos dossards:
 


De gauche à droite, Claude, Bruno et moi-même
 
Il n'y avait pas beaucoup d'exposants mais en même temps, il y avait de tout:
 
 
 
On a fait rapidement le tour de ce petit salon du coureur et nous sommes retourné à notre hôtel à côté pour profiter d'une heure de repos avant le repas de pâtes qui était aussi tenu à l'hôtel Radisson entre 16:00 heures et 18:00 heures.
 
 
Nous sommes arrivé pour le repas entre 17:00 heures  et 17:30 heures. Nous avons, par contre, été déçus de cette pasta. Il n'y avait presque rien et ils ont fermé le buffet à 17:30 heures:
 
 
 
Par contre, nous avons fait la connaissance d'une coureuse américaine d'origine japonaise bien sympathique:
 
 
 
 
Nous avons quelque peu regretté de pas avoir pris notre dernier repas dans un  restaurant chinois. Il y avait pourtant plusieurs  chinois miteux aux alentours.
 
 
Dimanche le 19 octobre
 
 
Aucun de nous trois avons eu une bonne nuit de sommeil. Nous nous sommes levé à 5:00 heures, avons déjeuné à la chambre avec ce que nous avions amené, avons revêtus nos habits de guerrier et sommes parti vers 6 heures, le départ du marathon étant à 8 heures.
 
À Lowell, l'atmosphère était tout autre que la veille avec 2200 coureurs au marathon et plus de 2000 au marathon. Nous sommes allé se réchauffer dans le Tsongas Center, le température extérieure étant fraiche. La plupart des coureurs se trouvaient à cet endroit. Une demi-heure avant la course, nous avons laissé nos sacs au dépôt que l'organisation avait prévu et nous sommes dirigé vers la ligne de départ.
 
Voici le parcours du marathon:
 
 
 
Le tracé est le long de la Merrimack river. Nous avions à le faire en partie deux fois. Le parcours était plus beau d'un côte où nous pouvions profiter des belles couleurs automnales des arbres.
 

 
J'avais comme objectif de passer sous la barre des 4:15:00. Je suis parti à 6:15/km mais rapidement, j'ai accroché des coureurs afin de me protéger du vent et de maintenir un pace moyen de 6:00/km. Je n'avais pas de super sensations et j'avais l'impression que je casserais plus tard dans la course. Après 12 km, j'ai laissé aller ces coureurs et j'ai pris mon rythme. Nous étions alors de l'autre côte de la rivière avec le vent dans le dos. Curieusement, les sensations sont devenu excellentes et j'ai gardé mon pace moyen. Au demi-marathon, nous étions de nouveau vent de face. J'étais alors sur un temps final de 4:13:20.
 
Vent de face, j'ai continué au même pace. Je n'avais plus personne pour me protéger du vent et je ne faisais que dépasser. Je savais que je faisais une grande course en ce qui me concerne. En repassant sur l'emblématique pont de la Merrimack River, nous étions au 18ième mille. Il me restait 8 milles à faire vent de dos sur un parcours rapide. Je continuais à dépasser avec des sensations fantastiques. Voici mes splits pour les mes dix derniers km:
 

 
 
J'ai terminé ce marathon en force. Ces sensations sont rares. Je devais être dans un grand jour. J'ai amélioré mon temps référence de 4:15:00 fait à Sugarloaf  en 2012 de dix secondes en terminant en 4:14:50. J'étais très heureux. Même si je suis à des années lumière de mon standard de Boston (3:40:00), c'est toujours gratifiant de baisser ses chronos, même si c'est de quelques secondes.
 
Mes deux amis, étant plus rapides que moi, m'attendaient bien sagement assis sur un banc à l'arrivée. Deux gars fantastiques comme tous mes amis du zoo. Claude a terminé en 3:36:26, fidèle à ses habitudes. Il défoncé son standard pour Boston (4:10:00) comme il le fait toujours. Quant à Bruno, il a eu des crampes et a terminé en 3:49:03. Comme il est dans la même catégorie que moi, il a manqué son standard pour Boston. Cependant, il s'est qualifié pour 2015. Le marathon que nous avons fait comptait pour 2016. Bruno a bien le temps de refaire son standard. Il a toujours un attitude positive, peu importe le temps qu'il fait. C'est ça qui est important.
 
Nous avons pu prendre une douche à l'hôtel avant de repartir et poser fièrement avec nos gilets et nos médailles avant de repartir immédiatement pour Québec
 
 
 
En passant, elle est bien jolie cette médaille:
 
 
Merci à Bruno et à Claude, vous avez été d'excellents coéquipiers comme à l'habitude. J'ai été impressionné par mon ami Claude qui a conduit aller-retour malgré une mauvaise nuit la veille et l'effort du marathon. Il a du sang de gardien dans le corps.
 
Le zoo
 
Le zoo était éparpillé en ce dimanche 19 octobre, Jean-Yves Sanfaçon étant à Amsterdam, Danielle Goulet et Dominique Jobin à Toronto et Roger Goulet et Gilles Lamontagne à Bar Harbor.
 
À tout seigneur, tout honneur, commençons par Jean-Yves qui a été le premier à compléter son marathon compte tenu du décalage horaire européen:
 
 
Il a terminé en 3:46:56. Il a manqué son standard pour Boston ( 3:30:00 ) mais, lui aussi, aura bien des chances pour se reprendre. Aussi, il ne faut pas oublier qu'Amsterdam était, pour lui,  la deuxième étape d'un trio marathon qui a commencé par Bruxelles le 5 octobre et qui va se terminer la semaine prochaine par un dernier marathon. Il a l'endurance nécessaire pour le réaliser. Un autre avec du sang de gardien.
 
En parlant de sang de gardien, il y a Danielle Goulet, fille de Roger, qui a abaissé son meilleur temps sur marathon de 30 minutes. Après avoir réalisé son premier marathon en 4 heures 30 à Québec au mois d'août dernier, elle a réalisé un beau 4:00:32 à Toronto. Quant à son conjoint Dominique Jobin, il a fait un solide 3:14:23 après avoir fait 3 heures 10 à Rimouski deux semaines auparavant.
 
Enfin, Roger Goulet, le gardien du zoo, et Gilles Lamontagne, nos deux machines à faire des marathons, sont allé s'amuser dans les côtes du marathon de Bar Harbor, Roger terminant en 4:4153 et Gilles en 4:52:53.
 
Chapeau à mes amis du zoo, vous êtes très motivants !
 
Donc, la saison 2014 s'est terminé en beauté.  Maintenant, place au repos et au repos actif.
 
 






dimanche 12 octobre 2014

Avant-dernière semaine avant Lowell

Durant la semaine du 5 octobre, soit à deux semaines du Baystate marathon, j'ai réduit un peu le kilométrage et mis de côté mes séances de pédalage.

J'ai totalisé 70 km de course à pied en cinq sorties. Les sensations ont été ordinaires. Au surplus, j'ai ressenti une raideur au genou droit pendant quelques jours. Donc, voici le déroulement de cette semaine du 5 octobre:

Dimanche 5 octobre: 30 km seul, aucun membre du zoo ne s'étant pointé au Centre Lucien-Borne;

Lundi 6 octobre: repos;

Mardi 7 octobre: 10 km sur route à une moyenne de 7:26/km. J'avais les jambes pesantes;

Mercredi 8 octobre: 12 km. Séance d'intervalles de 5 X 1 km avec 400 mètres de récupération. Mes splits: 5:48, 5:33, 5:41, 5:29 et 5:34. J'ai du rebrousser chemin pour aller d'urgence aux toilettes du Tim Horton. Je n'avais pas encore commencé mes intervalles. Je les ai faits sur une autre boucle. J'avais le vent soit de face ou de dos sur une longue ligne droite, ce qui explique la disparité des splits.

Dans la journée, j'ai commencé à ressentir une raideur au genou droit, le même genou qui a été blessé en décembre dernier. J'ai commencé à appliquer du froid. Naturellement, c'était inquiétant à une dizaine de jours du marathon.

Jeudi 9 octobre: 9 km sur route à une moyenne de 7:39/km.  J'ai commencé à avoir de bonnes sensations uniquement vers la fin de cette sortie. Je n'ai pas ressenti de douleur au genou droit mais toujours cette raideur résiduelle dans la journée. J'ai continué l'application de froid.

Vendredi 10 octobre: repos.

Samedi 11 octobre:



Sortie de 9 km dans le Parc linéaire de la rivière St-Charles. Pas de douleur au genou mais toujours cette satanée raideur résiduelle dans les heures suivant la sortie. Suspectant mes orthèses d'en être la cause, j'ai décidé de les remplacer par mes petites semelles Profoot pour ma sortie du zoo du lendemain.

En courant dans le sentier, j'ai remarqué une petite plaque sur un arbre:


Un des souhaits est que les gens ramassent leurs déchets:


Je vois souvent, accrochés à des branches d'arbre,  des petits sacs de plastique contenant des excréments de chien. Ce souhait vise sûrement ces personnes qui ont la mauvaise d'idée de décorer le sentier de cette façon. Nous avons tellement un bon sentier urbain, à nous de faire en sorte qu'il le reste.

Zoo du 12 octobre

À une semaine du Baystate marathon, c'était une sortie de 20 km en ce qui me concerne. Je me suis rendu au Centre Lucien-Borne que pour la seconde partie de l'entraînement à 8:15 heures.

Nous n'étions que cinq coureurs mais avec une journée magnifique pour courir, soit une température fraîche et un beau soleil. Le gardien du zoo était absent mais il m'avait fait le message de m'occuper du BBQ. Sur les cinq, nous étions trois à faire un marathon la semaine suivante, soit Bruno Samson (en gris), Claude Létourneau (en bleu) et moi-même:


Roger Goulet et Gilles Lamontagne feront, le même jour, le marathon de Bar Harbour. Toujours le 19 octobre, Danielle Goulet et Dominique Jobin courront le Scotia Bank marathon à Toronto.

Nous avons  fait notre BBQ dans le Parc du Bois de Coulonges:


Donc, 6 X 1km que j'ai fait entre mon pace marathon et demi-marathon. Le total de la sortie: 20.25 km à un pace moyen de 6:24 km. J'avais les jambes lourdes dans les derniers kilomètres, ce qui est un peu normal après un BBQ. Par contre, pas douleur au genou droit et pas de raideur résiduelle. J'ai donc fait le bon choix en remettant mes petites semelles Profoot. 

La prochaine semaine sera très légère. Nous partons pour Lowell samedi le 18 octobre à 7 heures. Je vous reviendrai, dans mon prochain billet, avec mon expérience à ce marathon.