Follow by Email

dimanche 18 octobre 2020

Semaine du 11 octobre - Trente-et-unième semaine sous l'urgence sanitaire

 Après deux semaines des mesures sanitaires décrétées par le gouvernement pour les zones rouges, la courbe des cas de COVID-19 semble commencer à s'aplatir.

Cependant, le ministre de la santé demande aux québécois de ces zones de tenter d'éliminer un contact sur quatre afin de continuer les progrès. Même si le gouvernement a annoncé que les enfants pourront passer l'Halloween à condition d'être accompagnés des membres de leur famille seulement et que la remise des bonbons devant se faire à deux mètres dans des petits sacs, il est incertain que les mesures sanitaires annoncées le 30 septembre et le 7 octobre puissent être levées le 28 octobre. Déjà, on prépare la population à un Noël en groupes restreints de 6 ou 10 personnes. Noël pourrait même être fêté en bulles familiales dans l'éventualité d'une détérioration de la situation.

Durant la semaine du 11 octobre, j'ai continué mon programme de maintien automnal axé sur le trail et les sentiers. Je suis dans ma saison préférée pour la course à pied. Aussi bien profiter de ce qui est permis !

Je peux dire que j'en ai profité en faisant, entre autres, ma plus longue distance en trail dimanche le 18 octobre. Je vous en reparle plus bas.

Voici maintenant le détail de ma semaine d'entraînement où j'ai totalisé 63.74 km et fait deux séances de musculation.

Dimanche 11 octobre: - 2 C. Longue sortie dans le Parc National de la Jacques-Cartier avec Jean-Yves sur le sentier Draveur sud avec un détour par le sentier Les Cascades vers la fin de la sortie. 15.28 km en 2:08:14, soit une allure moyenne de 8:24/km.

Lundi 12 octobre: j'ai profité de la journée fériée de l'Action de grâce pour faire une autre sortie en sentier.

Le choix s'est porté sur la Parc Naturel du Mont-Bélair, secteur ouest, où se trouve le lac Alain:



Comme toujours, j'étais accompagné de Jean-Yves pour cette sortie:


Nous sommes parti du stationnement ouest. Il sera fermé à compter du 15 octobre. La température était de -2 C à 7:33 heures. J'avais donc mon sous-vêtement d'hiver et un coupe-vent.

Nous avons fait deux fois la boucle qui monte au sommet près des balises:


C'est un beau sentier bien drainé:


Cependant, c'est un parcours en montagnes russes, parfait pour faire un bon entraînement. Dans la deuxième boucle, je commençais à transpirer et j'ai enlevé mon coupe-vent.

Après la deuxième boucle, il manquait un peu plus de 1.5 km pour arriver à la distance règlementaire de 10 km pour les sorties trail et en sentier. J'ai donc proposé à Jean-Yves d'aller faire la section très technique sous les lignes d'Hydro-Québec:


Il a donc fallu négocier la descente pleine de roches et la remonter. De la vraie trail où la prudence était de mise surtout que plusieurs roches étaient recouvertes d'une mince couche de glace. 

Au total, j'ai couru 10.13 km en 1:36:37, soit une allure moyenne de 9:32/km. Jean-Yves, quant à lui, a fait quelques aller-retour dans les deux boucles pour venir me chercher. Il a couru 11.20 km en 1:38:48, soit une allure moyenne de 8:49/km.

Mardi 13 octobre: 6 C. Départ de la maison pour une sortie sur route en endurance fondamentale. 7:01 km en 56:31, soit une allure moyenne de 8:04/km.

Par la suite, j'ai fait une séance de musculation à la maison vu la fermeture des gyms décrétée à partir du 8 octobre.

Je me suis concocté un petit programme full body avec une bande de pilates, un élastique et le poids du corps:


Naturellement avec cet équipement minimaliste, je dois faire du travail en endurance musculaire avec un nombre plus élevé de répétitions pour chaque série. C'est quand même efficace.

Mercredi 14 octobre: 8 C et de la bruine. Départ de la maison pour une sortie sur route en endurance fondamentale avec un peu de côtes. 7:01 km en 55:26, soit une allure moyenne de 7:55/km.

Jeudi 15 octobre: 4 C. Départ de la maison pour une sortie sur route. 2 km de réchauffement, 3 km fartlek 30 à 40 secondes rapide- 30 à 40 secondes lent - 2.2 km retour au calme. Au total pour cette sortie, 7:27 km en 52:55, soit une allure moyenne de 7:17/km.

Vendredi 16 octobre: 10 C et faible pluie. Départ de la maison pour une sortie sur route en endurance fondamentale.  Bonnes sensations. 7:01 km en 50:36, soit une allure moyenne de 7:13/km.

Par la suite, j'ai fait une séance de musculation full body à la maison.

Samedi 17 octobre: à la veille de notre plus longue sortie trail (31 km), la sortie en sentier du samedi s'est faite sur la vélo piste Jacques-Cartier-Portneuf. Jean-Yves m'avait donné l'idée il y a une couple de semaines. J'avais déjà couru sur cette piste avant 2010 à partir de la base militaire de Valcartier.

Cette fois-ci, nous sommes parti un peu plus loin, soit de Shannon:



Rapidement, nous avons traversé un petit pont surplombant la rivière Jacques-Cartier où nous en avons profité, au retour, pour prendre le selfie officiel:



Le sentier de la vélo piste est sur poussière de pierre et est plat:



Cette piste a été construite sur une ancienne voie ferrée et va jusqu'à Rivière-à-Pierre, soit une distance d'une soixantaine de kilomètres.

J'ai couru 5 km et je suis revenu sur mes pas. Jean-Yves a couru peu plus parce qu'il a fait des aller-retour. De retour au départ, une pancarte nous rappelait qu'il y avait un Timoton à 500 mètres pour respecter une des traditions des sorties trail du samedi:



J'ai terminé ma sortie avec 10.04 km en 1:13:25, soit une allure moyenne de 7:19/km. Pour Jean-Yves, ce fût 12.26 km en 1:11:54, soit une allure moyenne de 5:52/km.

Longue sortie trail du dimanche 18 octobre

Pour la journée du dimanche 18 octobre, j'avais planifié avec Jean-Yves notre plus longue distance trail à vie sur le parcours de 31 km du Trail du Grand Duc Aventure qui va se dérouler virtuellement du 23 octobre au 1er novembre .

Nous sommes parti de Québec vers 6:30 heures. À 7:28 heures, nous prenions le départ de ce parcours au commencement du sentier Les Coulées:


En plus de ce sentier, nous avions à nous taper une partie du chemin de terre longeant la rivière Jacques-Cartier et les sentiers suivants: Les Loups, La Matteucie, Le Draveur Sud et Les Cascades. Tout un programme avec du dénivelé, des sentiers roulants et des sentiers techniques !

Je connaissais tous ces sentiers pour les avoir déjà parcourus. Je me suis économisé dans la montée du sentier Les Coulées. Voici ici la vue au sommet:


La descente s'est bien déroulée. Nous nous sommes retrouvé le long de la belle rivière Sautauriski:



Le sentier le long de cette rivière était roulant. À un endroit, nous avions une belle vue sur le sommet des Loups, notre plat de résistance de la journée:


Avant l'entrée d'une partie technique du sentier Les Coulées, nous avons tourné à droite pour prendre le chemin de terre menant à l'entrée du sentiers Les Loups. Il y avait pas mal de véhicules qui circulaient en cette belle journée d'automne.

C'est à cet endroit que nous sommes entré pour rejoindre le sentier des Loups à 700 mètres:


Nous avons commencé à grimper. En fait, j'ai grimpé pendant 1 heure 30 minutes. J'ai travaillé fort. Il y avait beaucoup de feuilles au sol, passablement de boue et les roches étaient mouillées. Il fallait être prudent.

Dans la montée, j'ai commencé à ressentir de la fatigue. J'avais pris une demi Larabar  après une heure et une autre après 1 heure 45 minutes. Comme je dépensais beaucoup d'énergie et que je n'avais pas encore fait la moitié de la distance du jour, j'ai décidé de prendre une demi Larabar à chaque trente minutes après 1 heure 45 minutes afin de pouvoir compléter ma distance.

J'ai finalement atteint le sommet du sentier Les Loups où Jean-Yves m'attendait:



Nous ne sommes pas trop attardés au sommet car il y avait beaucoup de personnes qui prenaient des photos ou se reposaient et je trouvais que les règles sanitaires du 2 mètres avaient pris le bord...

Dans la descente, Jean-Yves s'attendait à ce que je sois à l'avant mais c'est plutôt lui qui a pris les devants. Mes jambes étaient déjà bien entamées et je n'avais plus l'impulsion pour descendre rapidement.

Au bas du sentier des Loups, j'ai pris le temps d'aller aux toilettes et d'enlever ma veste car le mercure avait monté. C'était une journée parfaite pour notre sortie.

L'entrée du sentier La Matteucie était dans le stationnement du sentier Les Loups:


C'est un sentier où il y avait encore des montées et des passages techniques comme ce passage de ruisseau:


J'ai continué à travailler fort.

Au bout de ce sentier, nous avons connecté avec le sentier Draveur Sud:


Ce petit pont traverse la rivière Jacques-Cartier:



Le sentier Draveur sud longe la rivière Jacques-Cartier et il est roulant. Nous l'avions fait aller-retour le dimanche précédant. Même si j'était très fatigué, j'ai joggé tout le long.

Vers la fin, il ne restait que le petit détour par le sentier Les Cascades que nous avions aussi fait le dimanche précédant:


J'ai terminé cette longue sortie trail avec 31.69 km en 6:06:53, soit une allure moyenne de 11:34/km. Elle n'a pas été facile et j'étais vidé. Je suis fier d'avoir pu doser mon énergie pour bien compléter.

Jean-Yves, quant à lui, a terminé avec 31.35 km en 5:11:15, soit une allure moyenne de 9:56/km. Il n'était pas aussi fatigué que moi. Au surplus, il n'a rien mangé de toute sa sortie, ne prenant que de l'eau. Il m'impressionne.

Au stationnement, après l'arrivée, j'ai pris rapidement un breuvage de type boost et j'ai senti que mon énergie est revenu. Il me restait aussi des chips et des boissons gazeuses du marathon de Québec virtuel.

Naturellement, il fallait arrêter dans un garage pour regonfler les pneus. Nous arrêté au premier sur la route de retour, soit le McDonald's de Stoneham. La tradition fût respectée...

Le vidéo officiel de l'Ultra-Trail Harricana 2020

L'ultra-trail Harricana a été tenu la fin de semaine du 11 septembre et uniquement pour les distance ultra. Ce fût une des seules courses au Québec à avoir été tenues avec des mesures sanitaires, les autres ayant été annulées.

Je vous laisse avec la vidéo officielle de l'UTHC 2020, de quoi donner le goût d'aller parcourir les magnifiques sentiers sauvages de Charlevoix:







dimanche 11 octobre 2020

Semaine du 4 octobre - Trentième semaine sous l'urgence sanitaire

Dans la semaine du 4 octobre, la Santé publique a resserré les mesures sanitaires dans les zones rouges dont fait partie la région de Québec.

Le décret 1039-2020 du 7 octobre 2020 oblige maintenant le port du masque pour les élèves du secondaire autant à l'intérieur des écoles que dans les cours d'écoles.

Les gyms ont dû fermer leurs portes de nouveau à compter du 8 octobre. Les cours de groupe de même que les loisirs et les activités sportives organisées ont aussi été interdites à compter de cette date à moins qu'elles soient pratiquées, sans encadrement , seule ou avec une autre personne en maintenant une distanciation de deux mètres.

Jean-Yves ayant vu le décret et me l'ayant transmis, je lui ai recommandé de suspendre les activités du zoo ce qu'il a fait vendredi le 9 octobre. Le décret est valide jusqu'au 28 octobre. Par contre, si le nombre de cas de COVID-19 continue d'être aussi haut, il est possible que le décret soit prolongé.

Le 9 octobre, le marathon de Magog, prévu pour le 18 octobre, a été annulé. J'en avais fait mon deuil parce qu'il n'était pas recommandé de passer d'une zone rouge à une zone orange où se trouve Magog. Patrick Mahoney, l'organisateur de ce marathon, a dû se plier à la décision des autorités compte tenu de l'état de la pandémie au Québec. Le marathon de Magog était la dernière occasion de faire une vraie course sur route même s'il y avait plusieurs mesures sanitaires qui étaient prévues.

Comme il n'y a plus d'objectifs à court terme dans les prochains mois et que les activités du zoo sont suspendues, je profiterai des prochaines fins de semaines d'automne pour faire des sorties trails plus longues. Entre autres, j'ai comme objectif d'en faire au dessus de 30 km, ce qui dépasserait ma plus longue sortie en sentier faite en août dernier sur le parcours du 28 km de l'Ultra-Trail Harricana.

Maintenant, voici le détail de ma semaine du 4 octobre où j'ai récupéré de mon marathon virtuel:

Dimanche 4 octobre: 7 C à 7:00 heures. Marathon SSQ de Québec virtuel sur un beau circuit de 5 km entre le Quai des Cageux et le bas de la côte de Sillery. 4:45:38 (allure moyenne de 6:46/km): pas le chrono que je m'attendais mais ce fût une belle expérience avec des amis du zoo que je croisais et Danielle Goulet qui a couru avec moi  les 9 derniers kilomètres du marathon. 

Lundi 5 octobre: vingt minutes de vélo stationnaire au Éconofitness Place de la Cité (8.37 km à une vitesse moyenne de 25.1 km/hre), une séance de musculation pour le haut du corps et des étirements.

Mardi 6 octobre: trente minutes de vélo stationnaire à la maison (12.30 km à une vitesse moyenne de 24.6 km/hre), suivies d'étirements et du rouleau de massage au sol.

Mercredi 7 octobre: je suis allé pour la dernière fois au gym Éconofitness Place de la Cité avant sa fermeture:  trente minutes de vélo stationnaire (12.76 km à une vitesse moyenne de 25.5 km/hre), une séance de musculation pour le haut du corps et des étirements. Dans le prochaine semaine, je me ferai un programme d'exercices à la maison avec le matériel que j'ai.

Jeudi 8 octobre: 7 C et un bon vent. Départ de la maison pour une sortie sur route avec un peu de sentier. Ce fût une reprise de course post-marathon en douceur. 7.11 km en 57:46, soit une allure moyenne de 8:07/km.

Vendredi 9 octobre: 2 C et du vent.  Départ de la maison pour une sortie sur route en endurance fondamentale. Bonnes sensations. 7.03 km en 53:04, soit une allure moyenne de 7:33/km.

Samedi 10 octobre: 8 C. Sortie en sentier à la Base de Plein Air de Sainte-Foy avec Jean-Yves:


Le décret du 7 octobre 2020 nous permettant de courir avec une autre personne à plus de deux mètres, c'est ce que nous avons fait:


D'ailleurs, c'est toujours ce que nous faisons lors de nos sorties en sentiers. C'était donc une reprise en sentier mais sur un parcours facile. Pour cette sortie: 10.10 km en 1:18:02, soit une allure moyenne de 7:44/km.

Donc, pour cette semaine post-marathon, j'ai fait 1 heure 20 minutes de vélo stationnaire, couru 66.46 km incluant mon marathon et fait deux séances de musculation pour le haut du corps. J'ai très bien récupéré de mon marathon.

Longue sortie du dimanche 11 octobre

Pour le dimanche 11 octobre, j'ai proposé à Jean-Yves le sentier Draveur Sud dans le Parc National de la Jacques-Cartier. Je l'avais couru en partie à la fin du mois de mai dernier quand les parcs de la SEPAQ ont réouvert. 

Voici la carte de la carte de la SEPAQ où j'ai tracé le sentier en jaune:


Cette fois-ci, la sortie consistait à faire le sentier au complet aller-retour, soit une distance autour de 15 km.

Nous sommes parti du stationnement principal du parc à 7:56 heures sous un mercure de -2 C. Les vêtements d'hiver étaient de mise.

Le sentier Draveur Sud est un sentier forestier:


Il y a deux bonnes côtes au début mais le sentier est roulant. Il longe la rivière Jacques-Cartier avec de belles vues sur les montagnes de l'autre côté de la rivière:





dont la montagne où se trouve le sentier des Loups que nous avons fait cet été :


J'ai couru à mon rythme en endurance fondamentale en prenant soin de ne pas me brûler dans les premières montées. Les sensations étaient bonnes.

Nous sommes arrivé au bout du sentier où commence le sentier Draveur Nord et où se trouve le petit pont qui enjambe la rivière Jacques-Cartier:



Sur le pont, la vue est magnifique:



Lorsque nous sommes revenu sur nos pas, nous avons fait un détour par le sentier Les Cascades qui est plus étroit et technique:



Voici les jolies cascades:




J'ai terminé cette sortie avec 15.28 km en 2:08:17, soit une allure moyenne de 8:24/km. Jean-Yves, quant à lui, a fait quelques aller-retour pour venir me chercher et a terminé avec 16.31 km en 2:08:01, soit une allure moyenne de 7:51/km.

Nous avons l'intention de faire une sortie de 31 km sur divers sentiers de ce parc la semaine prochaine si la température le permet. Ce sera notre plus longue sortie en trail si nous la faisons.

Retour sur le marathon SSQ de Québec virtuel

Je fais un retour sur le marathon SSQ de Québec virtuel que j'ai couru le 4 octobre dernier car j'ai reçu d'autres photos après la mise en ligne de mon dernier billet:




Merci à André Angers pour ces photos ainsi qu'à Roger Goulet pour ses encouragements !



Maintenant à quand un vrai marathon ?

Eliud Kipchoge 

Le kenyan Eliud Kipchoge, recordman mondial du marathon avec un chrono de 2:01:39, a été battu au marathon de Londres couru le dimanche 4 octobre. Il était invaincu sur marathon depuis 7 ans.

Il a terminé 8ième au classement général en 2:06:49 alors que la vainqueur, l'éthiopien Shura Kitata a remporté la victoire en 2:05:41. On parle d'une mauvaise journée pour Kipchoge avec un tel chrono...quand même de classe mondiale.

Je vous laisse avec un vidéo résumant ce qui s'est passé lors de ce marathon qui, cette année, vu la pandémie, était réservé aux coureurs élites et était couru sur une boucle de 2.15 km au sein du St James's Park: