Follow by Email

samedi 4 juillet 2015

10 km de Lévis

Le 3 juillet, j'ai couru mon premier 10km compétition de l'année 2015 à la Course du Grand Lévis:



J'avais pris part à cette compétition à deux reprises dans les dernières années, soit en 2012 et 2013. La particularité de cette course est qu'elle se court en soirée, soit à 19:15 heures. En tant que coureur matinal, j'ai du donc changer ma routine, ce qui fait du bien à l'occasion.

J'ai quitté le bureau vers 14:00 heures pour revenir à la maison afin de prendre une collation et me reposer un peu avant de prendre la route de Lévis. En 2012 et 2013, j'avais attendu longtemps dans le trafic pour traverser le pont Pierre-Laporte, Lévis se trouvant sur la rive-sud du fleuve St-Laurent. Je suis donc parti vers 16:45 afin de me laisser une heure pour me rendre au site de la course et avoir un peu plus d'une heure avant le départ. À ma grande surprise, la circulation était fluide et je suis arrivé vers 17:20. Plusieurs personnes, dont les travailleurs de la construction, avaient reporté le congé de la Fête du Canada (1er juillet) au 3 juillet, ce qui a expliqué la moins grande circulation automobile.

Le site de la course est situé dans un grand parc le long du fleuve St-Laurent. Les quelques exposants y avaient planté leur marquise:


Les automobiles étaient stationnées dans le parc même, juste à côté du site. Je tiens à souligner l'excellent travail des bénévoles qui guident les coureurs afin de stationner les véhicules dans un ordre impeccable qui permet à ceux qui veulent partir plus tôt de le faire.Il y avait trois courses au programme, soit le 2 km à 18:00 heures, le 5 km à 18:30 heures et le 10 km à 19:15 heures. La plus grosse participation était dans le 10 km, soit 409 coureurs contre 343 dans le 5 km.

Après avoir récupéré rapidement mon dossard, je suis allé visualier les lignes de départ et d'arrivée. Le calme avant la tempête:


Deux coureurs du zoo prenaient part au 10km, soit Roger Goulet et Gilles Lamontagne. Nous avons un peu échangé avant la course. J'ai eu aussi la belle surprise de rencontre Jean Bouchard, le coureur handicapé visuel que j'ai guidé dans les années 80 et 90:


Jean était accompagné de son guide Guillaume au centre et de Laurent Bouchard à gauche qui le guide aussi à l'entraînement. Nous sommes toujours heureux de nous croiser car nous avons partagé de super belles courses et de beaux voyages ensemble:


Jean prenait aussi part au 10km. Dire qu'il va avoir 79 ans au mois de novembre. Il s'entraîne encore régulièrement au PEPS de l'Université Laval ( course à pied, vélo stationnaire et natation ). Quel exemple !

J'ai aussi croisé Michel Rousseau un ancien coureur du club La Foulée que j'ai connu à l'époque ou j'étais membre de ce club . Michel revient à la course et participait au 5 km:

C'est celui qui lève le bras au centre.

Une fois le départ du 5 km donné, j'ai fait un petit réchauffement de 2 km avec quelques accélérations de 100 mètres au pace 10 km afin de me mettre dans le bain. Même si la température était chaude avec 22 C, je voulais voir comment les jambes se comportaient en cette fin de journée. Les sensations étaient assez bonnes.

J'ai ajusté ma Garmin pour avoir le pace moyen au lieu du pace de chaque km et je me suis placé dans le corridor de départ. Comme je voulais partir assez rapidement, je ne me suis pas mis trop à l'arrière. Après le coup de départ, j'ai actionné ma Garmin uniquement sur la ligne de départ. Cependant, il n'y avait pas de tapis pour capter le signal de la puce au départ mais uniquement à l'arrivée. Il y aura donc 10 secondes de différence entre le gun time et le temps réel.

Donc, comme prévu, je suis parti assez rapidement (4:38/km) pour bien me dégager mais je suis revenu assez rapidement à mon pace 10km (5:00/km). Même si ce n'était pas aussi chaud qu'en 2012, c'était loin d'être la température idéale avec 22 C.  Par contre, c'est difficile de s'attendre à d'autres choses en juillet.

La course se fait sur une piste cyclable plane, donc c'est une parcours rapide. Il s'agit de deux boucles de 5 km et nous avons à contourner des cônes oranges à quatre reprises pour revenir sur nos pas.

Pour les premiers 4 km, j'étais dans les temps pour espérer faire en bas de 50 minutes (5:02, 4:57, 5:01, 5:01). Le 5ième km a été passé en 5:06. Pour les 2 autres km, j'avais le vent de face et j'ai commencé à ralentir (5:13, 5:09). Du 7ième au 9 ième, c'était vent de dos:


Merci à Lorraine Lamontagne pour la photo

mais pas beaucoup mieux au niveau des paces ( 5:09, 5:15 ). Cependant, je voyais que mon pace moyen était de 5:06 et qu'il y avait une possibilité de faire en bas de 51 minutes. J'ai donc donné un coup, vent de face, dans le dernier km avec 4:51 pour terminer la course en 50:44 à ma Garmin ( 50:54 gun time ).

J'ai terminé 177ième sur 409 et 19ième sur 33 dans ma catégorie (50-59 ans). À l'arrivée, on nous a remis une bouteille d'eau, un petit sac d'aliments et une belle médaille:


Je suis resté sur les lieux, le long de la ligne d'arrivée, pour encourager mes amis Roger Goulet, Gilles Lamontagne et Jean Bouchard qui ont terminé respectivement en 59:18, 1:06:18 et 1:08:14. Je suis toujours impressionné de voir ces amis de plus de 70 ans continuer à courir et à faire des compétitions. J'espère que je pourrai le faire à cet âge.

Bref, je suis bien heureux de ma troisième participation à cette course. L'organisation est toujours impeccable par le Club de course de Lévis.

4 commentaires:

  1. bravo pour ta performance mon Francois, toujours très intéressant de te suivre.

    RépondreSupprimer
  2. Profites bien de ton jeune âge (?) 70 ans viendront assez vite et lorsque tu sera rendu là, la chaise berceuse sera mon seul recours. (Je crois que je viens de m'identifier)

    RépondreSupprimer
  3. Belle performance sur ce 10 km. Toujours intéressant de se tester sur les plus petites distances. Je vois que c'est sur a bonne voie pour ta préparation au marathon de Québec. Bravo !

    RépondreSupprimer
  4. Bravo Francois pour cette belle course et ce beau chrono :-)

    RépondreSupprimer