Follow by Email

dimanche 13 juillet 2014

Demi-marathon Marcel Jobin


De nouveau, j'ai réussi à bâtir une semaine d'entraînement autour d'une compétition tout en réussissant à atteindre mon objectif en termes de kilomètres.

La compétition était le demi-marathon Marcel Jobin le 12 juillet auquel j'avais déjà participé 4 fois depuis sa première édition en 1997, la première fois pour son inauguration en 1997 et les autres en 2010, 2011 et 2013.

L'objectif était de 80 kilomètres pour la semaine du 6 juillet. Comme j'avais déjà une longue sortie de 30 km le 6 juillet et comme je prévoyais 23 km pour le 12 juillet, soit le demi-marathon et un léger réchauffement, il ne me restait que 27 km à parcourir entre le mardi 8 juillet et le vendredi 11 juillet inclusivement. C'était parfait pour arriver frais au demi-marathon. Avant de parler du demi-marathon, voici ces entraînements:

Mardi 8 juillet: 21 C et humide. Je suis parti tranquillement. Une sortie de 7 km dans le sentier du Parc linéaire, secteur Chauveau sud, à un pace moyen de 7:30/km. Bonnes sensations.

Mercredi 9 juillet: 20 C et humide. Mon BBQ en vue du demi de samedi. 10 X 2 minutes rapides avec 1 minute de récupération. Je l'ai fait sur une boucle de 2.5 km formée principalement de l'Avenue Nantel et de la rue Pincourt. Je n'ai pas cherché loin, je demeure sur l'Avenue Nantel. Un total de 7 km pour cette sortie.

Jeudi 10 juillet: 16 C. Plus frais. Sortie dans le Parc linéaire, secteur Chauveau nord, jusqu'au parc Jean-Roger Durand. 7 km à un pace moyen de 7:48/km.

Vendredi 11 juillet: 11 C. Plus confortable. Dernière sortie avant le demi-marathon. Je l'ai fait sur route à un pace relax. 6 km à un pace moyen de 7:04/km.

Donc, une semaine légère. J'étais prêt pour la compétition.

Samedi 12 juillet

Jean-Yves Sanfaçon, comme en 2013, a fait le voyage à Yamachiche avec moi. Comme toujours, nous avons discuté de choses et d'autres et nous n'avons pas vu le temps passer. Nous avons, entre autres, mijoté un projet d'entraînement qui s'apparenterait au Défi des escaliers et qui pourrait s'appeler le Défi des côtes de Québec. À suivre...

Nous sommes arrivés un peu avant 7:30 heures, ce qui nous laissait une bonne heure avant le départ du demi-marathon prévu pour 8:30 heures. Nous avons d'abord récupéré notre dossard dans le gymnase de la petite école:





.



On est bien détendu à Yamachiche. C'était encore tranquille une heure avant le départ:


Vers 8 heures, nous avons fait un petit réchauffement de 2km avec quelques accélérations au pace demi-marathon juste pour voir comment les jambes se comportaient et se mettre en confiance. J'avais de bonnes sensations, un peu comme à l'Islet pour mon 10 km du 21 juin.

Le départ a été donné quelques minutes après 8:30 heures. Le parcours était le même que l'année dernière à l'exception que l'on commençait avec la ligne droite de 300 et quelques mètres qui suit la ligne d'arrivée et que nous avions du faire aller-retour avant de terminer. Un peu décourageant. Cette année, nous nous sommes débarrassé de cette ligne droite au début, ce qui a fait que nous avons débuté avec la partie à l'est de la ligne de départ et terminé avec le parcours du 5 km à l'ouest. Voici le parcours sur la route 138, les petits rangs et le quartier résidentiel de Yamachiche:



La température a varié entre 19 C et 24 C. Il y avait quelques nuages et un peu de vent sur certaines sections. C'était chaud mais pas comme d'autres années. Certes, le départ à 8:30 heures a aidé.

Comme je me sentais bien, j'ai pris immédiatement un pace de 5:15/km. Je n'avais pas l'impression de forcer. J'ai dépassé Marcel Jobin entre le 6ième et 7ième kilomètre. Âgé de 73 ans, c'est un autre exemple de longévité au même titre que certains de mes amis du zoo.

Le mercure montait et j'ai pris soin de bien m'hydrater et m'arroser aux nombreux points d'eau du parcours. L'organisation de cette course est bien rodée et nous n'avons pas manqué d'eau. Une douche était même installée près d'un commerce sur la route 138.

J'ai gardé un pace moyen variant entre 5:15/km et 5:19/km jusqu'au 10 ième kilomètre. J'ai commencé à ralentir légèrement à partir du 13ième kilomètre. Mes kilomètres ont alors été franchis entre 5:30/km et 5:40/km. Je n'ai pas ralenti dramatiquement comme je l'avais fait en 2011. J'ai franchi la ligne en 1:55:42, soit un pace moyen de 5:26/km et deux minutes plus rapidement que l'année dernière. Jean-Yves, ayant terminé avant moi, a eu la gentillesse de capter mon arrivée:






J'étais bien satisfait de ma course. Jean -Yves aussi. Il a terminé en 1:46:35 et il abaissé, comme moi, de deux minutes son chrono de 2013:


Le test pour le marathon des Deux-Rives est donc effectué et il me met en confiance. Reste à bien gérer les prochaines semaines qui seront mes plus grosses d'ici le marathon.

Dimanche le 13 juillet

Mon talon droit étant assez sensible et mes jambes courbaturées, j'ai décidé de prendre congé du zoo dimanche le 13 juillet. Je suis sorti doucement sur route pour 10 km à un pace moyen de 7:27/km pour bien replacer mes jambes. Comme la prochaine semaine sera de 88 km, j'aurai à adapter un peu mon entraînement pour faire le kilométrage prévu.

1 commentaire: