Follow by Email

dimanche 27 janvier 2013

Vague de froid

Nous venons de traverser une vague de froid qui a duré plus de cinq jours. La dernière de ce type remontait à l'année 2005.

Des maximums près de -20 C et des minimums dans les -30 C. Il faut compter aussi sur le facteur vent qui nous amène à des sensations près des - 40 C. L'entraînement à l'extérieur en course à pied dans ces conditions devient très difficile.

Comme je n'ai pas accès à un tapis roulant ou une piste intérieure à l'heure très matinale où je dois m'entraîner durant la semaine ( 5:00 heures), je sors quand même dans ces conditions. Mon habillement: un polartech épais Mountain Equipment sur le haut du corps, mon coupe-vent épais Louis Garneau qui est un deux couches dans une, un sous-vêtement thermal et mon collant de cycliste sur les jambes, mon passe-montagne, ma tuque plus épaisse en polartech et une paire de gants en polartech. Ces gants fonctionnent bien jusqu'à moins -30. Il faut donc les doubler si le mercure descend plus bas. De façon générale, j'aime bien le polartech. Ça garde la chaleur et ça respire bien.

J'ai donc complété une troisième semaine de 70km entre le 20 janvier et le 26 janvier avec six sorties. De l'endurance et un entraînement d'intervalles fait le mercredi 23 janvier. Mon ami Gilbert et moi avons alors affronté un mercure de -30 C, -38 C facteur vent à 5:00 heures AM. Nous avons complété une séance de 11 X 400 mètres avec 200 mètres de récupération. Nous étions passablement fiers de notre coup:


Ce froid intense, par contre, gruge passablement les énergies. J'ai donc respecté mes sensations les autres journées. Le vendredi 25 janvier, je sentais mes jambes pesantes.

J'ai continué ma sortie trail hebdomadaire le samedi 26 janvier. Le sentier du Parc linéraire de la Rivière St-Charles était bien travaillé mécaniquement. Il était bien tapé et je n'aurais eu presque pas besoin de mes crampons yaktrax. Ici, à l'entrée de la section Chauveau sud où il est possible à gauche de partir en ski de fond et à droite à pied:


Un peu plus loin, un escalier où on a épandu du calcium:


Comme on invite les gens à emprunter le sentier, on le rend donc sécuritaire. Naturellement, avec le froid qui s'abattait sur Québec depuis le 21 janvier, la rivière St-Charles était glacée et avait ce magnifique aspect:


Le froid était encore au rendez-vous pour la longue sortie du zoo au Centre Lucien-Borne le dimanche 27 janvier:  -18 C, -28 C facteur vent. Lors du réchauffement, nous sommes passé par les Plaines d'Abraham où les blocs de neige étaient prêts pour le concours de sculpture sur neige du Carnaval de Québec, le Carnaval commençant le 1er février:


Le Palais de glace:



Nous avons senti le vent d'ouest à la fin du réchauffement. Par conséquent, nous avons emprunté un nouveau parcours en direction sud-nord et nord-sud afin d'avoir le vent de côté, parcours nous amenant dans Charlesbourg, Limoilou et la Basse-Ville. Malgré tout, nous avions hâte de terminer, une sortie de 25km étant plus usante dans ces conditions.

Afin de vous réchauffer, des nouvelles de la Floride où Roger Goulet a participé au marathon de Miami dimanche le 27 janvier. Il a complété son 254ième marathon à vie en 4 heures 48. Chapeau ! Passer de -30 C à  + 25 C, ça ne doit pas être évident pour courir un marathon.

Enfin, deux des meilleurs marathoniens au Canada. Reid Coolseat et Eric Gillis, sont à Iten au Kenya pour s'entraîner pendant deux mois avec les meilleurs marathoniens au monde. Je vous laisse avec le vidéo de leur premier entraînement sur piste à Iten, vidéo partagé par Eric Gillis:




4 commentaires:

  1. Dire que j'ai eu froid samedi soir par seulement -15°c ... vous etes de grands malades !!!

    RépondreSupprimer
  2. Ah ouais, courir par un -40°c en ressenti, c'est clair qu'il faut être cinglés! ;-)
    En tout, ça impose le respect, quand on sait qu'à Paris tout devient impraticable quand on passe à peine sous les 0°c...

    RépondreSupprimer
  3. Et bien , je ne peux m'imaginer les sensations de moins 30 degrés... Grrr, tu as du courage.

    RépondreSupprimer
  4. Sacré mental pour sortir avec des températures aussi basse...
    La vidéo réchauffe en effet ;-)

    RépondreSupprimer