Follow by Email

mardi 5 février 2013

Fin de phase

J'ai terminé, avec la dernière semaine de janvier, une phase préparatoire au travail spécifique que j'entreprendrai en vue du marathon d'Ottawa.

J'ai complété dans la semaine du 27 janvier au 2 février une semaine un peu plus allégée de 65 km. Après la longue sortie du 27 janvier courue sous une température très froide ( -18 C, -28 C facteur vent ), j'ai pu profiter d'un autre redoux caractéristique de notre hiver québécois. Mardi le 29 janvier, -9 C lors d'une sortie relax de 8 km. Mercredi le 30 janvier, - 2 C et de la pluie verglaçante pour mes intervalles avec Gilbert à l'Ancienne-Lorette:



Lors de cette sortie avec Gilbert, certaines rues étaient de véritables patinoires. J'ai donc décidé de chausser les yaktrax:


Gilbert, quant à lui, avait choisi de ne pas mettre ses crampons car les siens ont de petits pics qui donnent une sensation désagréable sur la glace fine. Il a donc du faire preuve de plus de prudence. Nous avions au programme 12 X 400 mètres avec 200 mètres de récupération. Nous avons, encore une fois, passé au travers de notre séance d'intervalles malgré les conditions exécrables. En passant, nous n'avons pas encore manqué un seul mercredi depuis le début décembre, période à laquelle nous avons commencé notre programme d'intervalles.

Dès le vendredi 1er février, le froid était revenu avec -15 C, -25 C facteur vent. Tout un choc après le + 4 C du jeudi 31 janvier. Pour ces deux journées, deux petites sorties relax.

Le samedi 2 février, j'ai pu constater les effets de ces changements de température lors de ma sortie hebdomadaire en forêt dans le sentier du Parc linéaire de la rivière St-Charles. D'une part, des vents violents, jeudi, avaient accompagné un front froid nous ramenant cette baisse du mercure ressentie le vendredi. Des arbres dans le sentier en ont payé le prix:



La pluie que nous avons eue durant le redoux avait nettoyé les marches des escaliers:


Tout en transformant certaines portions du sentier en patinoire suite au refroidissement:


Encore une fois, les yaktrax ont fait un bon travail.

Le dimanche 3 février, nous étions sept coureurs lors du réchauffement dans le zoo. Une température de -20 C à 7:15 heures nous a obligé à s'habiller plus chaudement bien qu'à 11 heures, vers la fin de la sortie, le mercure était remonté à -12 C. Étant plus habillés, nous nous sommes donc plus déshydratés avec comme conséquence, cette sensation de jambes lourdes vers la fin de la sortie.

Lors du réchauffement sur les Plaines, j'ai capté ce beau lever de soleil au dessus de la ligne de départ du Pentathlon des neiges qui est tenu du 1er février au 3 mars : http://www.pentathlondesneiges.com



Un peu plus loin, des sculpteurs sur neige s'activaient dans le cadre du concours du Carnaval du Québec:


En passant, on laisse passer les sportifs qui s'entraînent sur cette portion des Plaines d'Abraham jusqu'à 10 heures le matin. Après, il faut l'effigie du Carnaval.

Pour cette longue sortie, j'ai complété une bonne distance de 29 km. Certains de mes amis ont dépassé les 30 km car ils préparent le marathon de Boston qui sera couru en avril. Jean-Yves, quant à lui, s'est tapé une sortie de 33 km après deux sorties de 19 km les vendredi et samedi. Lui, il prépare le Rock 'n' Roll Usa qui sera tenu à Washington le 16 mars prochain.
                                                                                                                                             

Voici les sept animaux du zoo qui ont terminé cette longue sortie avec moi:


Mon coup de coeur pour terminer. Certains coureurs utilisent le tapis roulant pour s'entraîner durant l'hiver. Galen Rupp, un coureur d'élite américain et un des meilleurs spécialistes sur 10 000 mètres au monde ( médaille d'argent au jeux Olympiques de Londres ), s'est tapé un tempo run sur tapis entre 4:50 et 4:30 au mille après avoir couru un mille sur piste intérieure en 3:50. Il est toute une machine de course. Le lien vidéo est ici .

2 commentaires:

  1. Encore de bien belles sorties par grand froid, je reste vraiment admiratif ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Je trouve extraordinaire de pouvoir faire de belles sorties avec un temps pareil... mais quand on aime... rien ne peut nous arrêter...

    RépondreSupprimer