Follow by Email

dimanche 23 juillet 2017

Semaine du 16 juillet

Dans la semaine du 16 juillet, j'ai baissé quelque peu mon kilométrage compte tenu que je venais de terminer un deuxième cycle d'entraînement pour le marathon.

Je suis en train de me faire à l'idée que je devrai courir le marathon Lévis-Québec avec cette métatarsalgie au pied gauche. Si je ne peux avoir un objectif chrono, j'aurai du moins l'objectif de terminer le marathon afin de rester dans la liste des persévérants ayant complété tous les 42.2 km depuis le premier marathon des Deux-Rives en 1998.

Quoiqu'il en soit, je tiens à continuer ma préparation  de la meilleure façon possible dans les circonstances. Pour moi, c'est essentiel. Donc, dans cette semaine du 16 juillet, j'ai couru  75 km en six sorties et fait mes trois séances de musculation comme à l'habitude.Voici le déroulement de ma semaine:

Dimanche 16 juillet: longue sortie avec le zoo. Après 26.2 km, la pile de ma Garmin Forerunner 10 m'a lâché. Une amie du groupe avait à peu près la même distance que moi et j'ai évalué avoir couru environ 31 km en un peu moins de quatre heures. La métatarsalgie s'est fait sentir vers la fin de la sortie.

Lundi 17 juillet: repos de course et séance de musculation au World Gym pour les pectoraux, les biceps et les abdominaux.

Mardi 18 juillet: 16 C et très humide. Parc linéaire, secteurs Chauveau nord et sud jusqu'à la sortie donnant sur la rue Arseneault. 9 km à un pace moyen de 8:54/km.

Mercredi 19 juillet: 17 C et humide. Départ du World Gym pour une sortie sur route dans l'Ancienne-Lorette. Je suis passé par la rue Notre-Dame qui était en réparation sur une portion importante:


J'ai donc bifurqué pour aller chercher une rue parallèle menant à la polyvalente. Les jambes étaient lourdes et le pace a été plus lent. 9 km à un pace moyen de 7:44/km.

Par après, je suis entré au World Gym pour ma séance de musculation jambes-mollets.

En fin d'après-midi, je suis allé acheter une nouvelle montre Garmin Chez Sports Experts Laurier, j'ai trouvé une Forerunner 230 à 100 $ de rabais:


Avec une autonomie de 18 heures en mode chrono au lieu de 5 heures pour ma Forerunner 10, je pourrai prendre tout mon temps lors de mon prochain marathon et je n'aurai pas besoin de me forcer comme dirait mon ami Bruno. Au surplus, la 230 vient avec la bande cardio au cas où je déciderais un jour d'utiliser cette pièce d'équipement. Je dois par contre dire que je n'aime pas trop porter cette bande mais comme elle venait avec...

Jeudi 20 juillet: 19 C et humide. Sortie avec ma nouvelle Garmin Forerunner 230 acquise la veille. Sortie dans le Parc linéaire, secteurs Chauveau nord, Kabir-Kouba et Château d'eau. 9 km à un pace moyen 8:04/km. Ayant paramétré l'auto-pause de la montre à 12:00/km, le pace moyen est peu différent que ceux que j'avais avec la Forerunner 10 alors que l'auto-pause se faisait à l'arrêt seulement. De toutes façons, le pace moyen est plus ou moins important dans les sentiers où je m'entraîne la semaine avec tous ces escaliers et buttes à franchir. Il ne me sert que de repère pour comparer mon état de forme.

Vendredi 21 juillet: 16 C. Départ du World Gym pour une sortie passant par le parc industriel Armand-Viau, le quartier Les Saules et les pistes cyclables St-Jacques et Chauveau. 9 km à un pace moyen de 7:21/km.

Par après, je suis entré au World Gym pour ma séance de musculation dos-épaules-triceps.

Samedi 22 juillet: Plus frais avec 13 C, température idéale pour courir. Pour terminer la semaine en beauté, je me suis rendu à l'entrée du parc linéaire secteur des Méandres sur le Boulevard de la Colline et j'ai couru vers le lac St-Charles jusqu'à l'entrée du secteur du Lac aller-retour. 8 km à un pace moyen de 7:51/km.

Zoo du 23 juillet - Rendez-vous 2017 des Grands Voiliers

Pour cette longue sortie du 23  juillet, mon objectif restait à 30 km comme la semaine précédente.

Je suis arrivé au Centre Lucien-Borne pour 7:00 heures et j'ai fait un pré-réchauffement de 2 km. À 7:15 heures, il n'y avait personne et je suis parti seul pour le réchauffement sur le parcours habituel avec l'espoir de croiser Jean-Yves. Ce fut effectivement le cas.

Sur les Plaines, à la toilette au haut de la côte Gilmour,  nous avons rencontré Danielle et Dominique, qui finalement, étaient arrivé à 7:18 heures au Centre Lucien-Borne. Nous avons continué ce réchauffement à quatre.

Avant d'arriver à la Grande-Allée, Danielle et Dominique ont continué ensemble tandis que Jean-Yves et moi avons bifurqué vers la Terrasse Dufferin afin de voir des voiliers qui étaient sur le fleuve St-Laurent pour leur départ de Québec dans le cadre de Rendez-vous 2017 :



Ce petit détour et les quelques prises de photos ont fait en sorte que nous sommes arrivé en retard de 5 minutes pour le départ de l'entraînement officiel à 8:15 heures.

Nous étions alors 8 et nous nous sommes dirigé vers le Vieux-Port afin de mieux voir les grands voiliers. Jean-Yves avait préparé un parcours classique Vieux-Port, Boulevard Champlain et côte Gignac intitulé On met les voiles.

Dans la descente de la rue des Remparts, nous avons pu bénéficier d'une autre vue de haut:


Il y avait foule au Vieux-Port, ce qui est très rare un dimanche matin à 8:30 heures:


Il était impossible de courir le long du fleuve et nous avons repris la piste cyclable où il a été possible de voir des grands voiliers autant avant la Traverse de Lévis qu'après:



Un peu plus loin, j'ai pu faire un gros plan:


De toute beauté ! Au surplus,avec ce ciel sans nuage et une température estivale parfaite, que demander de mieux !

Un des derniers grands voiliers que nous avons vu est l'Esmeralda du Chili:


Après tous ces beaux voiliers, nous avons fait le parcours ci-haut mentionné. En bas de la côte Gilmour, nous avons rencontré Jacques Papillon et sa fille:


Dire que j'ai travaillé avec lui dans la cuisine d'une résidence pour personnes âgées alors que nous étions étudiants  au début des années 80 ! J'ai appris il y quelques années qu'il avait repris la course à pied. C'est tout un coureur dans la catégorie Vétéran II avec, entre autres, des chronos autour des 38 minutes sur 10 km et des qualifications faciles au marathon de Boston. Et il semblerait que sa fille a le talent de son père.

En ce qui a trait à ma sortie, j'ai eu des bonnes sensations avec un pace relax une minute plus lent que mon pace marathon. J'ai monté la côte Gignac avec énergie et pour terminer, j'ai couru près de mon pace marathon du 25ième au 29ième kilomètre. J'ai atteint l'objectif de 30 km en 3:33:43 à un pace moyen de 7:07/km.

Pour la métatarsalgie, il me restait un conseil de mon podiatre Martin Demers à mettre en pratique, soit de gripper régulièrement mes deux premiers orteils du pied gauche durant la sortie. J'avais donc serré un peu moins les lacets de mes espadrilles afin de pouvoir bouger mes orteils et je l'ai fait régulièrement durant ma sortie en les grippant un peu à la manière d'un chat qui sort ses griffes. J'ai eu l'agréable surprise de constater que le conseil fonctionnait. Je n'ai pas senti ce point douloureux au niveau du 2ième métatarse comme la semaine précédente vers la fin de ma longue sortie. Je vais donc me concentrer pour appliquer ce conseil sur toutes mes sorties dans les prochains jours.

Quant aux orthèses que Martin Demers m'a livrées, je suis pleinement satisfait  après 3 semaines d'usage. Elles sont légères, très confortables et je n'ai aucune inflammation dans mon haglund au pied droit.

Donc, des nouvelles encourageantes pour la suite des choses !




4 commentaires:

  1. bravo mon Ami pour cette belle semaine d'entrainements en espérant que tu n'auras pas la pécole.........rire.......

    RépondreSupprimer
  2. Ce sont d'excellences nouvelles. Le seul point négatif (pour moi) c'est qu'il va falloir que je surveille mes arrières afin de ne pas me faire botter les fesses sur Champlain à la fin août �� ... À moins bien sûr que tu ne décide de vérifier que ta nouvelle garmin a bien une autonomie de 18 heures ... ��

    RépondreSupprimer
  3. Belle semaine et bravo pour ton achat, j’espère que tu en aura beaucoup de plaisir.

    RépondreSupprimer
  4. L'autonomie est plus que suffisante pour te permettre de compléter ce marathon :)

    RépondreSupprimer