Follow by Email

dimanche 28 février 2016

L'hiver continue de jouer au yoyo

Nous avons vraiment un drôle d'hiver 2016 au Québec. Les températures douces succèdent régulièrement aux froides et la pluie verglaçante à la neige.

Le résultat donne des conditions misérables pour courir. Soit des conditions instables  avec la neige ou soit des conditions glacées avec des routes et des trottoirs dangereux. Personnellement, j'aime l'adversité. Je sors peu importe les conditions à moins que les rues soient inondées comme c'est arrivé une journée dans la semaine du 21 février. Cependant, maintenant,  je peux me rabattre sur les tapis du World Gym pour maintenir le cap.

Pour cette semaine du 21 février, j'avais une semaine plus légère côté kilométrage avec 60 km. En voici le portrait:

Dimanche 21 février: 25 km à un pace moyen de 7:01/km avec le zoo. Je me suis mouillé considérablement les pieds avec la pluie verglaçante de la veille. Aussi, nous avons du adapter le parcours de Jean-Yves Sanfaçon pour éviter les rues glacées et dangereuses.

Lundi 22 février: repos de course mais séance de musculation au World Gym.

Mardi 23 février: -20 C. Parcours Boulevard de l'Ormière, quartier Les Saules et Boulevard St-Jacques. Les sensations étaient bonnes pour un mardi. Ma fille étant à Orlando en Floride avec son groupe de concentration Musique pour la semaine, j'ai pu sortir un peu plus tard car je n'avais pas à aller la reconduire à l'école. J'ai donc vu le jour se lever. 9 km à un pace moyen de 7:20/km.

Mercredi 24 février: - 5 C. Je suis parti du World Gym car j'avais le temps d'enchaîner ma séance de musculation après celle de course à pied. C'est quand même plus de deux heures d'entraînement continu. Aussi, c'est un changement de routine. J'ai couru 9 km à un pace moyen de 7:14/km sur un parcours différent dans l'Ancienne-Lorette passant par les rues Notre-Dame, St-Jacques, St-Jean Baptiste et Armand-Viau. Par après, je suis rentré dans le Gym et me suis changé pour la musculation.

Jeudi 25 février: la veille, nous avons eu de la neige, de la pluie verglaçante et de la pluie. Les rues et les trottoirs étaient innondés. J'ai donc pris la décision de me rendre au World Gym pour un entraînement de course sur tapis. 9km, les premiers 4.5/km à 6:00/km et les suivants à 5:36/km. Mes jambes ont bien répondu, ce qui me fait dire que je suis prêt pour les intervalles. D'ailleurs, je vais commencer ce type d'entraînement à partir de la prochaine semaine. Mëme si je n'ai pas fait d'intervalles de l'hiver, le cardio est bo. C'est probablement le résultat de mes séances de musculation où les pulsations peuvent monter très haut.

Vendredi 26 février: -8 C avec du vent. J'étais un peu enrhumé. Je suis encore parti du World Gym pour 8 km à un pace moyen de 7:15/km. Les chemins et les trottoirs étaient praticables même si c'était glacé. J'ai fait un parcours passant par le Parc industriel Armand-Viau et le Boulevard de l'Ormière. Par la suite, j'ai enchaîné avec ma séance de musculation comme mercredi.

Samedi 27 février: ma journée a été très occupée même si je n'étais pas au bureau. J'ai quand même trouver le temps de passer au World Gym en fin d'après-midi pour terminer ma semaine avec 50 minutes d'elliptique. Toujours enrhumé.

Nous allons entrer dans le mois de mars et ma progression se déroule comme prévu. J'en ai maintenant terminé avec la phase de bas kilométrage et les séances vont s'allonger dans les prochaines semaines. Je vais mettre de la viande sur l'os en vue de mon premier marathon de l'année 2016.


Zoo du 28 février

Les symptômes du rhume qui avait commencé vendredi étaient plus présents. J'aiormi très peu et je n'avais pas beaucoup d'énergie.

Cependant, il n'était pas question de manquer mon rendez-vous hebdomadaire avec mes amis du zoo. J'ai gardé comme objectif la distance de 25 km mais je me suis dit que le pace devrait être plus lent compte tenu de mon état.

Je suis arrivé un peu avant 7:30 heures au Centre-Lucien Borne et je suis parti seul pour mon réchauffement. J'ai pris la direction des Plaines car je voulais voir les installations du Pentathlon des neiges . Sur les Plaines d'Abraham, des barrières pour des aires de transition étaient installées un peu avant le Musée des Beaux Arts. J'ai fait demi-tour afin de ne pas briser les pistes de ski de fond et j'ai pris l'anneau des Plaines longeant la Grande-Allée afin de voir de plus près l'aire de départ et d'arrivée des différentes épreuves:


Il y avait différentes distances durant les fins de semaine des 20 et 27 février en formule pentathlon et triathlon. Le pentathlon individuel en défi individuel consistait, entre autres,  en 14.3 km  de vélo, 5.2 km de course, 9.5 km de ski de fond, 7.4 km de patin et 5 km de raquette. Il avait été tenu le 27 février. Restaient d'autres épreuves le 28 février car des compétiteurs commençaient à arriver avec tout leur équipement.

Après cette petite visite, je suis revenu au Centre Lucien-Borne et j'ai malencontreusement enregistré mon réchauffement, soit 5 km à un pace moyen très lent de 7:47/km. J'ai donc du partir ma montre de nouveau pour la partie principale de l'entraînement.

À 8:15 heures, nous étions 13 coureurs à prendre le départ. Le parcours choisi par Jean-Yves Sanfaçon était celui du Maire Labeaume sans passer par les Plaines et les petites rues de Sillery et en ajoutant la boucle de la rue de la Promenade que nous avions faite en sens inverse il y a quelques semaines. Sur la Grande-Allée, près du site du Pentathlon des neiges, nous avons pu courir sur une partie du parcours de vélo et de course à pied bien délimité par une série de cônes:


Sur la rue de la Promenade, nous avons eu droit à une belle vue sur le Fleuve St-Laurent et les deux ponts:


Le manque d'énergie s'est confirmé, je n'ai pas insisté et j'ai couru à un pace lent. Au surplus, le parcours était passablement glissant compte tenu des 5 centimètres de neige tombées la veille. Par contre, le contrat a été rempli et j'ai complété le parcours de 20 km. Le pace moyen a été finalement de 7:14 km, ce qui n'est pas si pire dans les circonstances quand je regarde mes paces de semaine à 5:00 heures AM. Comme j'avais peu d'énergie, j'ai quand même puisé dans mes réserves et j'étais fatigué. Je sais, par contre, que c'est encore du travail payant.

Marathon des Érables

Durant la longue sortie, Claude Létourneau et moi avons pris la décision de nous inscrire au marathon des Érables, ce que j'ai fait en arrivant à la maison:


Il aura lieu le 30 avril  à Saint-Grégoire dans la grande région de Montréal. Il fait partie du circuit des Courses gourmandes et un demi-marathon est organisé à cet endroit depuis quelques années. C'est la première année que l'organisation met un marathon au programme. Ce sera le premier marathon de l'année 2016 au Québec.

Il semblerait que Jean-Yves Sanfaçon est aussi intéressé à y prendre part. Pour Claude et lui, ce marathon suivra de moins de deux semaines celui de Boston qu'ils courront le 18 avril. Pour moi, ce sera mon premier marathon de l'année, un mois avant celui d'Ottawa.

Les marathons se multiplient au Québec. Il faut essayer d'encourager les québécois qui en organisent. En ce qui a trait aux Courses gourmandes, elles ont une bonne réputation quant à l'organisation. J'ai bien hâte de voir ce qu'ils feront de ce premier marathon en sol québécois pour cette année.

4 commentaires:

  1. toujours aussi intéressant de te lire mon AMI, semaine bien remplie encore une fois, tu es très constant et bonne semaine d'entrainements à venir et à dimanche prochain si ti-Paul Veut mais veut veut pas moi je le VEUX. Gilles.

    RépondreSupprimer
  2. Belle semaine d'entrainement, soigne toi mien et à dimanche prochain

    RépondreSupprimer
  3. C'est franchement incroyable la neige que vous avez, tu as beaucoup de courage a t'entrainer dans ses conditions là.

    RépondreSupprimer
  4. Effectivement, il y a de plus en plus de course au Québec et des belles ! Faut en profiter.

    RépondreSupprimer