Follow by Email

samedi 29 août 2015

Semaine pré-marathon

La dernière semaine avant un marathon est souvent crainte par un grand nombre de  coureurs.

Il faut diminuer l'entraînement et s'organiser pour fournir à notre machine le repos nécessaire afin d'arriver sur la ligne de départ avec les batteries bien rechargées. Ce n'est pas nécessairement facile car le corps est habitué à en prendre beaucoup depuis plusieurs semaines et il y a la fébrilité de la compétition qui approche.

Depuis quelques années, je gère cette semaine avec le repos actif, c'est-à-dire que je cours un peu à chaque jour mais d'une façon très légère. Cela me permet de garder ma routine et de rester détendu au lieu d'arrêter 3 jours durant la période de surcharge glucidique et de se sentir ballonné.

Voici donc le résumé de cette semaine du 23 août:

Dimanche 23 août: BBQ du zoo. Je n'ai fait que 17 km lors de cette longue sortie mais en faisant bien tourner les jambes avec 6 X 1km à un pace légèrement plus rapide que celui de mon demi-marathon. Somme toute, un entraînement relativement léger.

Lundi 24 août: repos de course. Dernier entraînement de musculation de la semaine au World Gym.

Mardi 25 août: petite sortie relax de 5 km sur route à un pace moyen de 7:28/km. J'étais un peu fatigué.

Mercredi 26 août: les sensations étaient meilleures. Sortie de 5 km sur route à un pace moyen de 6:49/km.

Jeudi 27 août: 5 km sur route en partant tranquillement et en augmentant naturellement sans forcer. Pace moyen: 7:09/km.

Vendredi 28 août: la température était plus fraîche avec 11 C. J'avais de très bonnes sensations après une bonne nuit de sommeil. J'ai quand même gardé la sortie confortable même si j'ai monté le Boulevard St-Jacques entre St-Jacques et Johnny-Parent. 5 km sur route à un pace moyen de 7:19/km.

Samedi 29 août: une dernière sortie de 5 km à un pace moyen de 7:04\km.

Donc, 42 km au total pour la semaine, c'était de circonstance. Je ne suis pas allé dans le sentier escarpé et je n'ai pas fait d'intensité à partir  de mardi afin de  garder mes jambes fraîches. En fait, j'ai couru à mon pace de récupération.

J'ai fait ma surcharge de glycogène musculaire à partir de jeudi avec ma diète de pâtes et de barres Vector et je me sens très bien, d'attaque pour le marathon Lévis-Québec. Il est vraiment important d'être bien dans notre routine dans cette semaine pré-marathon.

Salon du coureur

Le marathon SSQ Québec-Lévis étant dans ma ville, je vais toujours chercher mon sac du coureur le vendredi après-midi au Centre des Congrès.

Je suis donc parti du bureau vers 16 heures et je suis resté pris 30 minutes dans le trafic causé par le groupe AC-DC qui se produisait en soirée sur les Plaines. Après m'être stationné dans le quartier Saint-Jean Baptiste, j'ai rencontré mon ami Denis Duchesne qui sortait du salon du coureur. Denis accompagnera son frère qui fera son premier marathon. Il pense me suivre, avec son frère,  lors du marathon afin de profiter de mon rythme égal.

Au Centre des Congrès, j'ai d'abord retiré mon dossard:



Après avoir fait vérifier la puce électronique qui y est intégrée, j'ai rencontre Rénald Bouchard, un ami du zoo,  qui travaillait comme bénévole aux tables des t-shirts:


Rénald est bénévole au marathon depuis 18 ans, soit depuis la première édition. Il est important de souligner l'importance du travail des bénévoles sans qui, il n'y aurait pas d'évènement. Au surplus, Rénald prend part au marathon le dimanche.

Le t-shirt est très voyant cette année avec ce jaune fluo:



Je ne le porterai qu'une fois mon marathon complété, tradition du zoo oblige.

Après la remise du t-shirt et du sac du coureur, j'ai visité le salon des exposants:


Je me suis attardé un peu au stand du Sports Experts. Il y avait dégustation de la boisson d'hydratation Louis Garneau . Elle serait plus performante car beaucoup plus axée sur les électrolytes.

Un peu plus loin, c'était le stand de Course à pied.ca . J'ai eu le plaisir d'échanger avec Daniel Riou qui en est le fondateur. Il est kinésiologue de formation et un excellent coureur.  Daniel a le don de bien vulgariser les détails techniques de la course à pied. De plus, il incite les gens à courir avec son Défi entreprises . Malgré qu'il n'est que dans la vingtaine, Daniel est déjà une référence dans le monde de la course à pied.

Ma visite n'a duré qu'une heure car c'était le temps limite de mon stationnement. Mais c'était suffisant pour moi.

Je vous reviens donc, dans mon prochain billet, avec la description de mon expérience au marathon SSQ Lévis-Québec du 30 août 2015.

1 commentaire:

  1. Je prends toujours le temps de remercier les bénévoles lors des courses. Sans eux, il n'y aurait pas de course. Bon marathon dimanche et amuse toi bien.

    RépondreSupprimer