Follow by Email

dimanche 28 septembre 2014

Semaine du 21 septembre

Je progresse bien en vue du Baystate marathon et les sensations sont bonnes.

Durant la dernière semaine, soit celle du 21 septembre, j'ai couvert 80 km: une sortie de 30 km le 21 septembre, deux sorties de 13 km les 23 et 24 septembre et deux sorties de 12 km les 25 et 27 septembre. J'ai aussi ajouté deux séances de vélo stationnaire de 45 minutes les 22 et 26 septembre. Sur mes quatre sorties de 13 et 12 km, trois ont été faites à des paces confortables de plus de 7:00/km et une a été plus épicée avec des intervalles. En effet, les sensations étaient tellement bonnes après ma longue de 30 km que j'ai décidé de laisser les côtes du mercredi pour faire une séance de 5 X 1km que j'ai courue aux paces suivants: 5:24, 5:20, 5:13, 5:13 et 5:18. Cette séance s'est bien déroulée et j'avais de bonnes sensations.

Donc, tout baigne dans l'huile. Je ferai encore deux bonnes semaines avant mon taper.

Samedi, le 27 septembre, je suis allé dans le sentier du Parc linéaire, de jour cette fois ci. La couleur des arbres commencent à changer:



D'ailleurs, une randonnée était tenu dans le sentier. On lui avait donné un nom de circonstance:



Zoo du 28 septembre

L'objectif était de 32 km et je ne voulais pas finir trop tard. J'ai donc commencé seul à 6:35 heures avec un pré-réchauffement de 4.4 km.

À 7:15 heures, nous étions 7 pour le réchauffement habituel. J'avais donc au-dessus de 12 km avant la partie principale de l'entraînement.

À 8:15 heures, nous étions 10 coureurs. Il y avait un BBQ au programme compte tenu que certains feront le marathon ou le demi-marathon de Rimouski dimanche prochain:


Quant à Jean-Yves, il part pour l'Europe et il s'attaquera à trois marathons au courant du mois d'octobre, dont un, aussi, dimanche prochain:


Le zoo va avoir un mois d'octobre très occupé et je vous reparlerai de tout cela au fur et à mesure.  Si je reviens au BBQ, il a été de 6 X 1 km avec environ 700 mètres de récupération et nous l'avons fait dans le Bois de Coulonge compte tenu que la côte Gilmour n'est pas encore ouverte. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle le BBQ est passé de 5 X 1km à 6 X 1km. Non, on ne s'ennuie pas dans le zoo. En ce qui me concerne, j'ai pris un pace entre mon pace de marathon et mon pace demi-marathon compte tenu que j'étais dans une séance de 32 km. Encore une fois, j'ai eu  de bonnes sensations. À tel point que me suis payé un autre km au pace marathon en retournant au Centre Lucien-Borne. Il faut croire que j'en redemandais. Comme je pars généralement mes longues lentement, cela me permet de finir fort.

Marathon de Montréal

Pendant que nous nous en donnions à coeur joie avec notre BBQ, deux membres du zoo étaient à Montréal pour le marathon de Montréal, soit Camilien Boudreau et Rénald Bouchard. À cette heure, je n'ai que le chrono de Camilien qui a complété un autre marathon sous les 3 heures avec un temps de 2:58:42.

Marathon de Berlin

Avant de partir rejoindre mes amis du zoo, j'ai pu assister en direct à la fin du Marathon de Berlin. J'avais trouvé un lien live stream en allemand. Cependant, j'ai eu la joie d'assister à l'établissement d'un nouveau record du monde sur la distance par le Kenyen Dennis Kimetto:


Le nouveau record du monde est maintenant de 2:02:57. Wow !!!

dimanche 21 septembre 2014

Entrée dans l'automne

Nous avons terminé la dernière semaine de l'été 2014. Déjà, les températures automnales s'annoncent avec des nuits plus fraîches.

Cependant, ces températures sont idéales pour préparer les marathons d'automne. It's marathon time !

J'ai terminé la semaine du 14 septembre avec 70 km de course à pied et 1 hre 30 de vélo stationnaire. Il me reste que trois bonnes semaines avant le Baystate marathon. Voici, donc le déroulement de la dernière semaine:

Dimanche 14 septembre: longue sortie de 27 km que j'ai décrit dans mon dernier billet. Comme à l'habitude, mon talon droit était très sensible après la sortie. Au surplus, j'ai senti des picotements à l'endroit de la tendinite que j'ai eue au mois d'août et après le marathon Lévis-Québec. J'ai immédiatement appliqué du froid à cette zone ainsi qu'à mon talon. Je n'ai pas eu de problème pour le reste de la semaine. C'est ce qu'on appelle être aux aguets.

Lundi 15 septembre: 45 minutes de vélo stationnaire;

Mardi 16 septembre: 11 C, température très agréable pour courir. J'ai fait une sortie sur route de 11 km dans les quartiers Les Saules et Les Méandres. Les jambes étaient pesantes et la pace a été mollo ( moyenne:7:37/km);

Mercredi 17 septembre: 8 C. C'était ma journée de qualité. Huit côtes d'environ 450 mètres au pace marathon. Les sensations étaient bonnes et j'ai bien travaillé. Distance parcourue: 11 km;

Jeudi 18 septembre: 8 C. Sortie sur route à l'Ancienne-Lorette. De bonnes sensations. 11 km à un pace moyen de 7:11/km;

Vendredi 19 septembre: 45 minutes de vélo stationnaire;

Samedi 20 septembre: dernière journée de l'été et c'était pas mal frais avec un petit 4 C. J'ai mis mon bonnet et mes gants. Je suis parti à 5:30 heures car je devais être de retour à la maison pour 7 heures. Comme je voulais courir dans le sentier et que c'était obscur, je suis parti avec ma frontale. Les premiers kilomètres ont été beaucoup plus lents éclairés uniquement avec la frontale. J'ai pris plus mon rythme après la levée du jour. 10 km à un pace moyen de 7:50/km. Au retour, dans le secteur du Château d'eau, la rivière St-Charles était bien calme face aux Canots Légarés:



Longue sortie du 21 septembre avec le zoo

Ma voiture étant tombé en panne et étant au garage depuis la veille, mon ami Gilbert a eu la gentillesse de venir me chercher et me reconduire pour que je puisse prendre part à la longue sortie du zoo dont le départ se fait au Centre Lucien-Borne.

Nous étions 9 pour le réchauffement de 7:15 heures. J'avais commencé un peu avant, de telle sorte que j'avais déjà plus de 9 km avant le deuxième partie de 8:15 heures. Dans le Vieux-Québec, nous avons fait un petit détour à l'Hôtel-de-Ville pour voir l'horloge du Jura , cadeau de la Suisse pour le 400ième anniversaire de la Ville de Québec:


De quoi faire de bons temps pour nos prochains marathons ! Après le réchauffement, nous étions 15 pour la seconde partie de l'entraînement. Il y avait une odeur de marathon dans l'air. Nous avons fait un parcours classique, soit le parcours du maire Labeaume, qui passe dans Sillery et Ste-Foy:



Au total, j'ai couvert 30.22 km à un pace moyen de 6:45/km. Les vingt premiers km ont été relax de telle sorte que j'ai terminé fort avec de bonnes sensations. Une longue sortie comme je les aime !

Chloé

Nous avons une nouvelle venue à la maison depuis un peu plus d'une semaine. Ma fille Catherine a eu un chiwawa, une petite femelle de deux mois:


Catherine lui a donné le nom de Chloé. Pour l'instant, notre chat Elvis la pourchasse et la petite chienne a peur. En grandissant, Chloé devrait s'affirmer devant Elvis car ces chiens, même s'ils sont petits, ont du caractère.

Sur cela, bonne semaine et bons entraînements pour vos objectifs respectifs !

dimanche 14 septembre 2014

Remise en selle

Je me suis vraiment remis en selle dans la dernière semaine, soit celle du 7 septembre, en prévision de mon dernier marathon de l'année que je ferai à Lowell le 19 octobre prochain.

Cette semaine du 7 septembre a aussi été celle du Grand Prix cycliste de Québec qui a été tenu le vendredi 12 septembre et auquel j'assiste à chaque année depuis sa première édition en 2010:  

                                                                                                                                                                   

Mon billet de cette semaine sera donc été teinté de cet événement que j'adore et que j'attends à chaque année réservant la date à mon agenda.

D'abord, en ce qui a trait à ma semaine d'entraînement, j'ai complété 60 km de dimanche à samedi et 1 hre 30 de vélo stationnaire. Après ma longue sortie avec les membres du zoo le 7 septembre dernier, j'ai fait deux séances de vélo intérieur de 45 minutes chacune les lundi et vendredi, ces séances étant toujours faites à une bonne cadence de pédalage afin de maintenir les pulsations dans une zone intéressante. Pour ce qui est de la course à pied, 4 séances de 10 km chacune, soit les mardi, mercredi, jeudi et samedi. Les séances de mardi et jeudi ont été faites en endurance relax, celle de mercredi en intensité avec 4 montées d'environ 800 mètres sur mon parcours de côtes à Loretteville et celle de samedi dans le sentier du Parc linéaire avec ses belles montées sèches, de quoi bien travailler les quadriceps:


Bref, je suis bien content de cette première semaine de préparation pour Lowell. Du côté de mon talon droit, je surveille toujours cette bursite chronique causée par la maladie de Haglund. Ce bas kilométrage ne lui cause pas trop de problème par contre. Le problème reste toujours l'inflammation importante post longues sorties que je contrôle avec le froid.

Longue sortie du dimanche 14 septembre 

L'objectif, cette semaine, était une sortie de 27-28 km afin d'y aller progressivement avant de commencer les distances de 30 km. Je me suis donc présenté au Centre Lucien Borne à 7:15 heures pour faire le traditionnel réchauffement de 8 km avec les membres du zoo qui étaient présents à cette heure la. Nous avons fait le parcours habituel Plaine d'Abraham - Vieux-Québec. Les barrières délimitant le parcours du Grand Prix Cycliste du 12 septembre n'avaient pas encore été enlevées:



Pour la partie principale à 8:15 heures, nous sommes parti en direction de Charlesbourg. Nous avons d'abord fait un petit arrêt devant le nouvel amphithéâtre dont la construction avance rapidement:


Après, nous avons pris la rue du Colisée et la 3ième Avenue ouest jusqu'à la piste cyclable du Corridor des Cheminots en direction du Centre-Ville. Il y a, sur cette piste, certaines parties boisées forts agréables à traverser:


Nous avons du quitter cette piste à un certain endroit le long du Boulevard Henri-Bourassa compte tenu de la reconstruction de la piste due aux travaux d'élargissement de la chaussée:


Nous avons continué jusqu'au marché du Vieux-Port pour une pause toilette et avons grimpé la côte Lamontagne ( dite la côte à Gilles ), pour rester dans l'esprit du Grand Prix Cycliste:



Nous avons terminé avec le long faux plat montant de la rue St-Louis emprunté par les cyclistes professionnels à 11 reprises vendredi. Donc, un superbe entraînement. Pour ma part, je l'ai fait à une moyenne de 6:30/km tout en contrôle. Mon talon droit était encore sensible après ma sortie mais la tendinite sur le devant de la jambe droite n'est pas réapparue. Je vais rester aux aguets lors des prochains dimanches car les sorties seront plus longues.

Grand Prix Cycliste

J'aime beaucoup les courses cyclistes. Je suis les 3 grands tours et certaines classiques. Je suis toujours impressionné par l'endurance de ces athlètes qui se tapent des cols impressionnants sur des distances d'environ 200 km.

Les professionnels ont débarqué à Québec le 9 septembre en vue des Grands Prix Cyclistes de Québec et Montréal tenus les 12 et 14 septembre, ces courses faisant partie du World Tour.

Dès 9 heures, j'étais déjà sur le site après avoir laissé ma fille à l'école. J'ai eu le temps de lire un peu la revue officielle avant la présentation officielle des coureurs:


À 10 heures, le départ était donné:


Je reste toujours sur la Grande-Allée à 50 mètres de la ligne d'arrivée. J'ai donc  vu passer les coureurs à 11 reprises:


tout en pouvant suivre le reste de la course sur un des trois écrans géants. Après avoir vu Simon Gerrans de l'équipe Orica Greenedge remporter l'épreuve à la suite d'un sprint endiablé, j'ai assisté au podium:



Et dire que Simon Gerrans a aussi remporté le Grand Prix de Montréal dimanche le 13 septembre ! Tout un exploit de remporter ces deux classiques séparées d'une journée de repos !

Comme à l'habitude, j'ai passé une très belle journée ayant même rencontré mon ami Rénald du zoo et un de ses amis de Beauport. Il semblerait que ces deux classiques sont la pour rester plusieurs années.

dimanche 7 septembre 2014

Petit arrêt

Dans mon dernier billet, je vous ai parlé de cette blessure sur le devant de la jambe droite près du pied causée par mon problème au talon. Cette blessure m'a forcé à réviser mon plan de reprise suite au marathon SSQ Lévis-Québec auquel j'ai participé le 25 août dernier.

Dans la semaine du 31 août, j'ai continué à faire des séances de vélo stationnaire. Je me suis astreint à ce travail lundi, mercredi, jeudi et vendredi. J'ai fait 45 minutes à chaque fois. Cependant, j'ai bien mouliné pour garder les révolutions par minute (RPM) élevées et ainsi faire un bon travail cardio-vasculaire.

La blessure sur le devant de la jambe ressemblait à une tendinite. Je l'ai traité en appliquant du froid pendant 20 minutes, 1 à 2 fois par jour. En même temps, mon talon droit recevait le même traitement bien que j'y suis habitué.

Je ne ressentais plus la blessure vers la fin de la semaine et j'ai décidé de faire un petit road test samedi le 6 septembre. J'ai mis mes orthèses dans mes espadrilles et l'objectif était de voir si je pouvais faire 5 km sans ressentir cette tendinite comme je l'avais ressentie dans la semaine précédente. Je suis parti. Je me sentais bien. Aucune nouvelle de la tendinite après 5 km. J'ai donc ajouté 2 km pour avoir un lucky seven. J'ai fait cette sortie à un pace moyen de 6:56\km.

Restait donc à faire un test sur une plus longue distance afin de voir si je peux m'aligner sur le Baystate marathon (Lowell) auquel je suis inscrit et qui sera tenu le 19 octobre prochain. Pour cela, rien de tel qu'une bonne séance zoologique.

Le dimanche 7 septembre, je me suis donc présenté au Centre Lucien-Borne pour 8:15 heures afin de faire la deuxième partie de l'entraînement qui est d'environ 20 km. Plusieurs amis étaient présents et certains avaient fait la première partie comme à l'habitude.

Roger avait choisi la piste cyclable du Domaine Maizerets pour cette sortie. Nous avons d'abord traversé le Vieux-Québec et descendu la côte des Remparts. La température était fraîche et a varié entre 10 C et 14 C. Mes sensations étaient bonnes et j'étais au pace marathon.

Après un arrêt aux toilettes du marché du Vieux-Port, nous sommes allé chercher la piste cyclable qui mène au Domaine Maizerets. Nous avons été forcé de faire un autre arrêt pour laisser passer un train:



Il a été de courte durée heureusement. Au domaine Maizerets, nous avons immédiatement pris la piste cyclable que nous avons suivie jusqu'à ce que nous ayons environ 9 km courus depuis Lucien-Borne:


Nous sommes alors revenu sur nos pas:


Pour moi, c'était toujours du pace marathon. Roger, notre gardien, était en avant et pratiquait son pace demi-marathon en vue du demi-marathon de Granby auquel il participera dimanche le 14 septembre.

Au boulevard des Capucins, nous avons rejoint le sentier du Parc linéaire de la rivière St-Charles, partie urbaine:



Nous avons pu voir un héron au Parc Cartier-Brébeuf:


Nous avons continué jusqu'au boulevard Marie-de-l'Incarnation et sommes remonté au Centre Lucie-Borne par notre côte préférée, soit la côte Sherbrooke. Il me restait 400 mètres à faire pour compléter la distance de 20 km. La tradition au zoo est d'aller pousser le mur au bout de la rue des Franciscains, rue attenante au Centre Lucien-Borne, et de revenir, ce que j'ai fait avec certains amis:



J'avais alors 20,80 km à ma Garmin à un pace moyen de 6:12/km, soit autour de mon pace marathon. J'ai eu de bonnes sensations tout au long de cette sortie et, comme la veille, aucune nouvelle de la tendinite. L'arrêt de la course à pied pour quelques jours m'a permis de guérir cette blessure et m'a donné des jambes très fraîches. Il ne faut donc pas paniquer avec un arrêt de 2 à 3 semaines après un marathon.

Mes deux tests ayant été concluants, je peux donc reprendre l'entraînement en course à pied en vue du Baystate marathon. Cependant, je vais changer mon plan de match habituel. Je vais continuer à faire de bonnes longues sorties le dimanche mais un peu moins de kilomètrage durant la semaine. Je vais garder un peu de vélo stationnaire car je crois que ce cross-training m'a fait un grand bien durant les deux dernières semaines.

Montée du Mont Sainte-Anne

Lundi le 1er septembre, jour de la Fête du travail, ma fille Catherine et moi avons pris la direction du Mont Sainte-Anne dans l'objectif de le monter et de le descendre en randonnée pédestre.

Après avoir payé les frais d'accès aux sentiers, soit 8 $ pour un adulte et 6 S pour un enfant entre 7 et 17 ans, nous avons accédé à l'entrée du sentier des Pionniers qui mène au sommet du Mont Sainte-Anne. C'est costaud comme sentier même en randonnée pédestre. Il est très sauvage avec des racines et des pierres:



J'ai adoré. Au surplus, j'ai fait un bon travail cardio dans la montée. Nous avons pris plus d'une heure pour monter car nous avons fait quelques arrêts. À un certain endroit, nous avons croisé les gondoles. Nous étions alors dans les nuages:



Après un petit arrêt au sommet, au bâtiment d'arrivée des gondoles, nous sommes redescendu par les pistes de ski. Malheureusement, mon talon droit était sensible et ma tendinite est ressortie, ce qui a gâché un peu mon plaisir. De plus, Catherine avait mal aux genoux et nous avancions lentement dans la descente contrairement à la montée que nous avons faite à un bon rythme. Quoiqu'il en soit, je me promets de refaire cette montée.