Follow by Email

lundi 26 mai 2014

Ottawa 2014

Le marathon d'Ottawa 2014 préparé depuis plusieurs semaines est maintenant derrière moi. Voici le déroulement de cette belle fin de semaine des 24 et 25 mai.

Samedi 24 mai

Je suis maintenant habitué de voyager avec une petite équipe de coureurs du zoo. Ce sont presque toujours les mêmes et nous avons notre petite routine, ce qui est très important pour faire de notre marathon un succès.

Nous étions cinq, dont quatre se trouvant sur la rive nord de Québec. À 6:00 heures, je suis allé récupérer Camilien, Jean-Yves et Bruno avant d'aller rejoindre Claude sur la rive sud, plus précisément sur le stationnement du premier restaurant Tim Horton qui apparaît après avoir traversé le pont Pierre-Laporte.

Le voyage vers Ottawa, d'une durée d'environ 4:30 heures par les autoroutes 20, 30, 40 et 417,  a été d'un vrai charme. Nous étions répartis dans deux véhicules et nous nous sommes suivi. Nous n'y avons pas rencontré d'orignal.

Vers 11:30 heures, nous étions à notre hôtel, soit un Confort Inn sur Michael Street près de l'autoroute 417, à environ 6 km du centre-ville d'Ottawa. Nous avons pu faire immédiatement le check in, nos deux chambres étant prêtes. Après y avoir déposé nos choses, nous sommes allé manger. Nous avons trouvé un restaurant italien de la chaîne East Side Mario dans un centre d'achat près de l'hôtel  pour prendre notre premier repas de pâtes de la journée.

Par la suite, il était le temps de se diriger au salon du coureur qui était tenu, comme à chaque année, au centre des congrès d'Ottawa:


Pour s'y rendre, nous avons pris l'automobile de Claude. Une courte distance sur l'autoroute 417 et nous étions au centre ville. Le trafic était dense. Il a été difficile de trouver un stationnement à dix minutes de marche du centre des congrès. Beaucoup de personnes convergeaient vers cet endroit, soit pour le retrait des dossards ou pour les courses de 2 km, 5 km et 10 km qui étaient tenues le samedi.

Au centre des Congrès, au rez-de-chaussé, nous avons d'abord retiré nos dossards et celui de Paul Tessier qui n'avait  pas le fait le voyage pour cause de blessure. Un étage plus haut, on nous remettait un petit sac rouge à cordons contenant d'abord notre tee-shirt officiel du marathon qui, cette année, commémorait le 40ième anniversaire du marathon:



ainsi qu'un magnifique livre pour tous ceux qui s'étaient inscrits avant le 1er décembre 2013, livre relatant en anglais l'histoire du marathon année par année:




J'ai feuilleté quelques pages qui m'ont rappelé des souvenirs compte tenu que je courais le marathon d'Ottawa presqu'à chaque année dans les années 80 et 90. Voici, les premières pages de la section sur l'année 1983, soit ma première année au marathon d'Ottawa:



Il est certain que je vais lire ce livre qui est un petit bijou sur l'histoire de la course à pied au Canada.

J'ai acheté quelques gels au kiosque Running Room et nous avons rapidement fait le tour des exposants du salon. Le Centre des Congrès étant près de l'aire de départ et d'arrivée des courses, nous avons, par la suite, pris la direction de cet endroit pour bien reconnaître les lieux. Nous avions à décider d'un point de rassemblement post-marathon. Il y avait une grande foule et nous sommes tombés par hasard sur notre gardien Roger et sa conjointe Lise. Nous l'avons informé que nous ne serions pas présents au traditionnel restaurant chinois de la rue Elgin pour le souper d'avant course compte tenu que nous voulions retourner à l'hôtel pour se reposer et compte tenu des problèmes de stationnement. On se reverrait donc le lendemain matin.

Nous sommes revenu à l'hôtel pour une petite sieste avant d'aller prendre notre souper de pâtes au même restaurant East Side Mario. Le coucher a été tôt car nous devions nous lever à 4:30 heures le dimanche matin, le départ du marathon étant à 7:00 heures.


Dimanche 25 mai

Au lever, nous avons déjeuné dans la chambre avec ce que nous avions apporté de la maison, revêtus nos vêtements de course et pris la route du centre-ville à 5:30 heures. Nous appréhendions des difficultés de stationnement vu notre expérience de la veille mais ce ne fût pas le cas. Nous avons trouvé un espace à dix minutes de marche du départ. Nous étions prêts à en découdre:



Une fois rendus au site de départ, il restait une heure avant le départ, le temps pour relaxer:



et pour voir les autres membres du zoo, accompagnateurs et certains dailymilers:



Luc Lévesques, auteur du blog Training for Boston , avait le couteau entre les dents pour faire son temps de qualification en vue du marathon de Boston ( premier coureur à droite avec le singlet Marathon Maniacs )


J'ai connu Luc en 2011 grâce à son blogue et il m'a donné le goût de tenir un blogue par son enthousiasme. Nous suivions nos blogues respectifs. Il a fait la distance entre Gatineau et Québec ( 4:30 heures de route ) en 2012 pour me connaître. J'ai été très impressionné par sa passion pour la course à pied.  Je lui ai immédiatement présenté les autres membres du zoo qui sont, eux aussi, des passionnés et nous avons partagé une longue sortie du dimanche.

La course

J'étais dans le corral vert, soit celui des marathoniens entre 4:00 heures et 4:30 heures. Roger avait le même corral que moi et nous avons attendu le départ ensemble. Nous avons mis près de cinq minutes à passer la ligne de départ où j'ai actionné ma Garmin. Roger m'avait dit qu'il me laisserait aller ce que j'ai constaté dès le départ.

J'ai immédiatement pris mon rythme autour de 6:00/km. La température était de 11 C et l'air était frais. J'ai décidé de profiter de cette température fraîche pour bien rouler compte tenu qu'on annonçait une température plus chaude ( entre 22 C et 24 C ) entre 11:00 heures et 12:00 heures. J'ai tenu une moyenne de 5:53/km jusqu'au 17ième kilomètre. J'étais à l'aise. Par contre, j'ai fait l'erreur de trop m'hydrater en prévision de la température plus chaude à venir en prenant un verre de Gatorade et un verre d'eau à chaque poste d'eau. Ma vessie s'est rempli trop rapidement et j'ai du faire un arrêt technique au 17ième kilomètre. Ma moyenne est alors remonté à 5:55/km compte tenu de cet arrêt.

J'ai passé le demi-marathon sur une base de 4:15 heures. Au 24ième km, j'ai refait une autre pause technique pour la même raison. Même si le soleil était sorti et que c'était plus chaud, j'ai décidé de réduire à un verre de Gatorade mon hydratation après cet arrêt et j'ai réglé le problème. Mon rythme moyen à cet endroit était maintenant de 6:00/km. J'étais toujours bien me sentant en contrôle de mon marathon.

Au 27ième km, Luc Maclure, un membre du zoo habitant maintenant à Thetford-Mines, est arrivé à ma hauteur. Nous avons discuté un peu. Luc n'avait pas fait de marathon depuis 2011.  Il a pris un peu d'avance sur moi. J'ai gardé mon rythme et je l'ai remonté assez rapidement pour le larguer et ne plus le revoir après.

Le reste du marathon s'est très bien déroulé. Je n'ai pas senti de mur et j'ai été régulier bien que mon pace était un plus lent qu'au début.Cela ne m'a pas inquiété compte tenu que la température était plus chaude:


J'ai passé la ligne d'arrivée en 4:21:40, soit un pace moyen de 6:12/km. Ma Garmin indiquait 4:20:24. J'avais oublié de désactiver la pause automatique. J'ai donc perdu 76 secondes lors de mes deux arrêts.

Encore une fois, nous avons reçu beaucoup d'encouragement des spectateurs lors de ce marathon. Il y avait beaucoup d'ambiance. J'adore toujours cette course et elle est déjà à mon programme pour 2015.

J'ai rejoint mes quatre compagnons de voyage au point de rencontre prévu près de l'Hôtel de Ville. Nous sommes retourné à notre véhicule en marchant, bien fiers de nos marathons respectifs:


De gauche à droite, Camilien Boudreau ( 2:50:53 ), Bruno Samson ( 3:35:07 ), Jean-Yves Sanfaçon ( 3:43:57 ), Claude Létourneau ( 3:37:02 ) et moi-même.

Comme toujours, nous avons formé une bonne équipe pour cette fin de semaine afin de vivre une belle expérience. Et, la tradition oblige, nous avons attendu de compléter notre marathon avant de revêtir le gilet souvenir:

¸
Les autres membres du zoo à Ottawa:

Dominique Jobin a obtenu sa qualification pour Boston avec 3:21:24. Camilien l'a rencontré après sa course:


Mélanie Roberge a complété son marathon en 3:18:10, François Maillette en 3:36:15 et Roger Goulet en 4:50:39. Quant à Gilles Lamontagne, il s'est trompé de parcours à une intersection entre le demi-marathon et le marathon. Il a franchi la ligne d'arrivée en 3:33:51 mais il lui manquait 11 km. Il a décidé de compléter la distance du marathon dans les rues d'Ottawa. Quelle détermination ! Il est un exemple. De son côté, Luc Maclure a terminé en 4:29:06.

Danielle Goulet, quant à elle, est venu nous saluer avant le marathon. Elle participait au demi-marathon à 9:00 heures et elle l'a complété en 2:04:11.

Training for Boston

De son côté Luc Lévesque a obtenu, lui aussi, sa qualification pour le marathon de Boston en complétant la distance en 3:18:59. Il l'a drôlement mérité cette qualification. Il la convoitait depuis plusieurs années. Son récit se trouve ici .

Remerciements

Je remercie Lorraine Lamontagne, Camilien Boudreau et Jean-Yves Sanfaçon pour les photographies qu'ils m'ont fournies en vue de la rédaction de ce billet.

Prochain objectif

La page est maintenant tournée sur le marathon d'Ottawa 2014. Suivront deux semaines plus relax avant de commencer une préparation pour le marathon des Deux-Rives.

vendredi 23 mai 2014

Départ pour Ottawa

Ma préparation pour le marathon d'Ottawa est maintenant terminée avec ma dernière sortie faite ce matin.

Je n'ai complété que 40 km durant cette semaine du 18 mai, l'idée étant d'alléger considérablement l'entraînement afin de mettre à effet à la surcompensation. Suite à ma sortie de 20 km style BBQ du dimanche 18 mai, j'ai fait 20 autres kilomètres répartis en 4 sorties de 5 km:

Mardi 20 mai: 7 C. J'étais habillé assez léger et j'ai eu un peu froid. Je suis parti plus rapidement comme je l'ai fait dans ma première semaine de taper. Pace moyen: 6:37/km.

Mercredi 21 mai: 11 C. Je suis allé sur mon parcours de côtes habituel dans Loretteville. Je n'ai monté que 3 côtes. Le pace moyen a été un peu plus rapide que la veille avec 6:21/km.

Jeudi 22 mai: 11 C. C'était le début de mon carboloading. La sortie a été relax comme je les aime. Pace moyen: 7:09/km.

Vendredi 23 mai: 9 C. Dernière sortie avant le marathon d'Ottawa. De nouveau, le pace a été mollo ( 7:05/km ). J'ai monté tranquillement le Boulevard St-Jacques entre Chauveau et Johnny-Parent.

Les dés sont lancés. J'ai fait tout ce que j'avais à faire, d'une part, pour récupérer de cette blessure au genou droit et le ménager et d'autre part, pour préparer ce marathon. J'ai du sacrifier les séances d'intervalles pour ne pas blesser de nouveau mon genou compte tenu qu'il subsiste une légère raideur après les entraînements, surtout les longues sorties. Cependant, je sais qu'il passera au travers du marathon vu mon test réussi de 35 km du dimanche 4 mai. Quant au chrono, je vais y aller aux sensations et on verra comme le dit si bien François Legault . Ce qui est important, finalement, est de prendre le maximum de plaisir lors de ce marathon.

Je pars demain matin avec 4 amis du zoo, soit Camilien Boudreau, Jean-Yves Sanfaçon, Bruno Samson et Claude Létourneau. Nous nous suivrons dans deux véhicules. Nous ne passerons qu'une nuit à Ottawa. Dès le mois de novembre dernier, les hôtels abordables au Centre-Ville étaient complets pour la fin de semaine du marathon. Je me suis rabattu sur un Confort Inn à 6 km du Centre-Ville.

D'autres membres du zoo voyageront séparément et seront dans d'autres hôtels. Je vous reviendrai avec mon expérience de cette 40ième édition du Marathon d'Ottawa et sur les chronos des membres du zoo:



dimanche 18 mai 2014

Première semaine de taper

Je viens de terminer ma première semaine de taper en vue du marathon d'Ottawae que je courrai dans une semaine, soit dimanche le 25 mai.

J'ai vraiment coupé mon kilométrage pour la peine dans la semaine du 11 mai, le faisant passer de 100 km à 60 km. Suite à ma longue sortie de 25 km du dimanche 11 mai avec le zoo, voici le déroulement des autres journées de la semaine:

Mardi 13 mai: c'était le début du taper. J'ai réparti les 35 km restant pour mes 60 km de façon égale, soit 7 km à chaque jour du mardi au samedi. Par contre, je voulais courir un peu plus rapidement pour me mettre en confiance pour Ottawa. Pour ce mardi 13 mai, le mercure affichait 4 C. J'ai chaussé mes nouveaux Asics Cumulus 16 pour commencer à les casser. Toujours le même confort,  comme de vieilles pantoufles. J'ai fait ma sortie à un pace moyen de 6:37/km.

Mercredi 14 mai: la température était plus douce avec 9 C. Cependant, il pleuvait. J'ai fait mon parcours de côtes dans Loretteville mais raccourci. Pace moyen de la sortie: 6:53/km.

Jeudi 15 mai: encore plus doux avec 11 C. J'ai mis des vêtements plus légers mais toujours en long. Le pace moyen a été plus rapide pour la peine avec 6:11/km. J'ai fait 3 km en bas de 6:00/km. Sûrement l'effet du taper !

Vendredi 16 mai: 12 C. J'ai fait ma sortie dans les quartiers résidentiels près de chez moi. Le pace moyen a été de 6:19\km, ce qui est un bon pace pour moi depuis ma reprise en février dernier. Je me suis promis d'y aller plus relax le lendemain, soit la veille du BBQ dans le zoo.

Samedi 17 mai: 16 C. La température était plus chaude depuis deux jours, le mercure ayant tourné entre 25 C et 30 C durant le jour. L'air était humide et il y avait de la pluie. Je suis parti tranquillement pour une sortie à un pace confortable. Je me suis dirigé vers l'entrée du Parc linéaire de la rivière St-Charles au bout de la rue de notre résidence. Par cette entrée, nous descendons dans une petite vallée et nous remontons jusqu'au Boulevard St-Jacques. À cet endroit, la petite passerelle était fermée car on fait des  travaux importants de structure sur le Boulevard St-Jacques:


Cependant, il n'y a qu'à contourner brièvement cet endroit pour retomber immédiatement dans le sentier. Avec la chaleur des derniers jours et la pluie, on pouvait y sentir de bonnes odeurs printanières. Les feuilles ont d'ailleurs commencé à faire leur apparition:


J'ai fait 3.5 km en direction sud et je suis revenu sur mes pas. Pace moyen confortable de 7:17/km. Cette sortie fut bien agréable hormis la pluie. C'est un bon apéritif pour ma préparation estivale en vue du marathon des Deux-Rives car je ferai plusieurs sorties dans ce sentier cet été.

BBQ du Zoo

Une semaine avant un marathon important, le Zoo a l'habitude d'organiser son fameux BBQ:




Rappelons qu'il s'agit un entraînement 1km rapide - 1km lent ( ou 1km lent- 1km rapide), le traditionnel étant couru sur un parcours de 10km appelé le 10 km des Plaines d'Abraham.

Je me suis donc rendu au Centre Lucien-Borne pour 8:15 heures compte tenu que je ne voulais pas faire plus de 20 km pour cette longue. Nous nous sommes dirigé immédiatement sur les Plaines au départ de ce parcours de 10km.

J'avais de bonnes jambes avec de bonnes sensations, toujours l'effet du taper. Nous avons commencé par le km rapide que j'ai fait en 5:24/km, soit mon pace demi-marathon. Le deuxième kilomètre rapide comportait une bonne montée et je l'ai fait autour de 5:30/km. Voici les animaux du zoo après ce deuxième km rapide:


Par la suite, je suis resté dans la même zone cardiaque pour le troisième rapide. J'ignore en combien je l'ai fait car je n'étais pas trop certain du point de départ. Il y avait aussi une côte dans ce km. En haut, nous pouvions apercevoir le Château Frontenac au loin:


Le quatrième km rapide était sur le plat et je l'ai fait au même pace que le 1er. Le dernier km rapide s'est couru dans la côte Guilmor. Je l'ai bien montée et j'avais toujours les jambes fortes.

Après ce km rapide, plusieurs amis sont retourné au Centre Lucien-Borne compte tenu qu'ils avaient fait un réchauffement à 7:15 heures. Nous avons continué à 6 et nous nous sommes rendu au Bois de Coulonges. Nous sommes revenu sur les Plaines et deux coureurs sont rentré au bercail. Nous avons terminé à 4 en allant à l'Assemblée Nationale avant de revenir au Centre Lucien-Borne.

J'ai fait 20.49 km à un pace moyen de 6:03/km. C'est mon meilleur entraînement de l'année 2014. Au surplus, je ne me suis pas hypothéqué, ce qui est bon signe pour le marathon de la semaine prochaine.

dimanche 11 mai 2014

Dernière grosse semaine avant Ottawa

Je viens de compléter ma dernière grosse semaine de kilométrage avant le marathon d'Ottawa auquel je prendrai part le 25 mai prochain.

Ma semaine du 4 mai s'est déroulé comme suit après ma très longue sortie de 35 km du dimanche 4 mai:

Mardi 6 mai: 6 C. Mes jambes étaient en bon état et n'étaient pas marquées après ma sortie de 35km faite deux jours avant. C'est bon signe. Je suis quand même parti tranquillement. Mon parcours passait par le quartier Les Saules. 13 km à un pace moyen de 7:19/km.

En passant, je me suis aperçu, dans mon premier kilomètre, que j'avais oublié de mettre ma genouillère. Je n'ai pas vu de différence en courant. Cependant, après ma sortie, il y avait plus de raideur résiduelle. Je l'ai donc remise pour toutes les autres sorties de la semaine.

Mercredi 7 mai: 5 C. J'ai fait mon parcours habituel de côtes dans Loretteville:






J'ai travaillé fort dans certaines côtes et j'ai eu de bonnes sensations. 13 km à un pace moyen de 7:19/km.

Jeudi 8 mai: 4 C. J'ai peu dormi. J'ai donc pris un pace confortable. J'ai fait 13 km, en passant dans l'Ancienne-Lorette, à un pace moyen de 7:08/km.

Vendredi 9 mai: 3 C. Ma sortie de 13 km s'est faite dans les rues des quartiers résidentiels près de chez moi. Le pace moyen a été un peu plus rapide que les autres jours ( 6:56/km ). Les sensations ont été bonnes.

Samedi 10 mai: 9 C et très pluvieux. Il ne me restait qu'une sortie de 13 km  pour compléter ma semaine de 100 km . Il n'y avait donc pas de question à se poser et je suis sorti. J'ai commencé dans le sentier du Parc linéaire de la rivière St-Charles en y entrant près du Centre communautaire Michel Labadie. Je suis revenu par le quartier Les Méandres. Pace moyen: 7:19/km. J'étais complètement trempé en arrivant à la maison.

Le travail est donc fait pour Ottawa. J'ai fait un kilométrage honnête avec une semaine de 80 km, deux de 90 km et deux de 100 km dans les cinq dernières semaines. Il est clair que j'ai moins de vitesse cette année. Je devrai faire avec. Cependant, les jambes sont fortes et ma confiance est bonne, ce qui est primordial.

Longue sortie du zoo 

J'avais planifié 25 km pour dimanche le 11 mai, jour de la Fête des Mères. Je suis allé rejoindre le zoo. L'orignal y est à l'honneur ces temps-ci:




Je suis parti seul du Centre Lucien-Borne seul vers 7:30 heures en direction du Vieux-Québec. Au coin de la rue Saint-Jean et de Dufferin, j'y ai croisé Gilles Lamontagne avec qui j'ai fait quelques kilomètres avant la sortie officielle de 8:15 heures.

J'avais donc 5 km au compteur à titre de réchauffement. Roger a callé le parcours du maire Labeaume qui passe par Sillery et Sainte-Foy.

Comme la température était douce ( 12 C ), c'était le festival des cannes blanches:



Il était vraiment temps que l'on puisse courir en shorts ou en cuissard. Sur cette partie de 20 km, j'ai fait 8 km au pace de mon meilleur marathon des dernières années fait à Sugarloaf en 2012 ( près de 6:00/km ). Mon pace moyen sur 25 km a été de 6:39/km compte tenu que mon réchauffement de 5km a été fait en haut de 7:00/km. J'ai eu de bonnes sensations même si j'étais en manque de sommeil.

Après avoir pris ma douche, je suis allé à la boutique Le coureur nordique située à côté du Centre Lucien-Borne. J'avais commandé ma nouvelle paire d'Asics Cumulus compte tenu que ma petite pointure est assez difficile à trouver en magasin. J'avais eu un message à l'effet qu'on l'avait reçue. Je porte ce modèle depuis 2003 et j'ai eu presque tous le numéros de la série. Voici mes Asics Cumulus 16 que je casserai d'ici le marathon d'Ottawa:



Taper

C'est enfin le taper avant Ottawa. Mes deux prochaines semaines seront de 60 km et de 40 km. De petits joggings, question d'arriver le plus frais possible au marathon.

dimanche 4 mai 2014

Petit bilan

À trois semaines du marathon d'Ottawa auquel je prendrai part le 25 mai prochain, il est maintenant temps de faire un petit bilan de ma préparation.

Suite à une coupure d'environ 7 semaines causée par une blessure au genou droit, j'ai repris la course à pied au début du mois de février dernier. Voici mes trois derniers mois d'entraînement en terme de kilométrage et de vitesse moyenne:

Février 2014: 193.29 km à une vitesse moyenne de 8.1km/heure ( 7.24\km );
Mars 2014: 289.74 km à une vitesse moyenne de 8.5km/heure ( 7.03/km );
Avril 2014: 372.48 km à une vitesse moyenne de 8.5km/heures (7.03/km);

On voit donc que mon pace moyen de février en a été un de reprise et qu'il a augmenté les deux mois suivants tout en se stabilisant. J'ai été capable d'ajouter de la viande à l'os au courant du mois d'avril avec cette augmentation de kilométrage. Par contre, je n'ai pas pu augmenter ma vitesse. La raideur résiduelle à mon genou droit a fait en sorte que j'ai évité toute séance de vitesse. J'ai joué de prudence pour faire en sorte que mon genou puisse supporter le foncier du mois d'avril afin de me mettre en confiance de bien compléter mon marathon. Quant au chrono que je ferai, je ne m'attends pas à battre ma meilleure marque depuis 2006 ( 4:15:00 ) quoiqu'on peut parfois avoir des surprises.

Ma semaine du 27 avril en a été une autre importante en terme de kilométrage avec 90 km. Suite à ma longue sortie de 30 km du dimanche 27 avril, voici quelques notes sur mes autres sorties, toutes d'une distance de 12 km:

Mardi 29 avril: 3 C avec un bon vent nous donnant une sensation de - 2 C. J'ai fait une sortie en endurance sur les Boulevards l'Ormière, St-Jacques et Johnny-Parent. Mes jambes étaient moins marquées que mardi le 22 avril, signe que j'ai mieux récupéré de ma longue sortie du 27 avril que de celle du 20 avril. Pace moyen: 7:14/km.

Mercredi 30 avril: 6 C, c'était plus doux. Le printemps s'installe à Québec bien que tardivement. Comme mes jambes étaient meilleures que durant la semaine du 20 avril ( contracture au quadriceps droit ), je suis allé faire mon parcours de côtes à Loretteville. Pace moyen: 6:59/km.

Jeudi 1er mai: 5 C avec de la pluie. J'ai fait un parcours dans l'Ancienne-Lorette. J'avais de bonnes sensations. Pace moyen: 6:54\km.

Vendredi 2 mai: 8 C. J'avais de bonnes sensations et j'ai décidé de partir plus rapidement afin de me tester un peu. J'ai couru dans les quartiers résidentiels près de chez moi. Pace moyen: 6:29/km.

Samedi 3 mai: 8 C. Comme j'ai eu chaud la veille,  j'ai opté pour la casquette au lieu du bonnet et pour un collant plus mince sur les jambes. Par contre, j'ai gardé mon polartech sur le haut du corps.J'ai débuté par le quartier Les Méandres et je suis revenu à la maison par le sentier du Parc linéaire à la hauteur de la passerelle Les Saules. Je voulais vérifier s'il était praticable. C'est le cas car il ne subsiste que quelques plaques de neige durcie dans certains secteurs. La sortie a été faite à un pace confortable ( 7:14/km ) sauf pour les deux derniers kilomètres courus à 6:28/km et 6:22/km.

Il ne me reste qu'une semaine de gros kilométrage. J'ai opté, cette année, pour un taper de deux semaines au lieu de trois semaines. compte tenu que j'ai repris mon entraînement relativement tard.

Longue sortie du 4 mai

Comme mentionné dans mon précédent billet, j'ai opté de laisser passer le demi-marathon de Lévis vu que mon genou droit n'est pas à 100 %. À la place, un 35 km en endurance fondamentale, question de voir s'il va bien tenir lors du marathon d'Ottawa.

À 7:15 heures, nous n'étions que deux au Centre Lucien-Borne pour cette longue sortie, soit Jean-Yves et moi. Le temps était gris et venteux, la température étant de 5 C. Rien pour s'habituer à la chaleur que nous pourrions avoir à Ottawa.

Nous avons fait le réchauffement habituel et sommes revenu au Centre Lucien-Borne. Il n'y avait aucun autre membre du zoo, la majorité étant à Lévis pour le demi-marathon.

Jean-Yves a suggéré d'aller vers le domaine Maizerets dans l'arrondissement Beauport. Nous avons descendu la côte de l'Aqueduc et sommes allé chercher la piste cyclable le long de la rivière St-Charles. Du côté sud, nous avions une belle vue sur les édifices de la Haute-Ville:



Nous avons continué sur cette piste jusqu'au Domaine Maizerets:



Après être allé aux toilettes et avoir rempli le bidon d'eau, nous avons emprunté la piste cyclable qui longe le fleuve. Au tout début de cette piste, nous avons aperçcu le magnifique dépôt à neige de la ville de Québec:



Heureusement, un peu plus loin, le fleuve apparaît ainsi que l'Ile d'Orléans:


À la hauteur du Boulevard des Chutes, nous sommes sorti de la piste cyclable et nous avons monté ce boulevard jusqu'à l'avenue Royale. Le dénivelé n'est pas des plus importants mais nous montons longtemps. Nous n'avions jamais monté cette côte. Une autre à notre collection !

Par la suite nous avons descendu l'avenue Royale:


Nous étions sur le parcours de la Descente Royale , course de 10km du circuit Courir à Québec qui aura lieu le 1er juin prochain. Vers la fin de l'avenue Royale, près du Centre hospitalier Robert-Giffard, nous avons découvert que Jean-Yves avait une rue à son nom:


Nous l'avons trouvé bonne. Nous avons traversé le quartier Limoilou et nous sommes dirigé vers la rue du Pont et la rue St-Vallier. Il y avait une petite côte pour monter à la Haute-Ville entre la côte d'Abraham et la côte Salaberry:


Elle ne monte pas longtemps mais elle monte sec. En haut, nous nous retrouvons dans la quartier Saint-Jean Baptiste. Il a fallu, de nouveau, grimper une rue avec un bon dénivelé.

Nous étions alors près du Centre Lucien-Borne. Il me manquait un peu moins de 4 kilomètres pour compléter la distance de 35 km. Je suis allé reconduire Jean-Yves, ce qui m'a permis d'avoir 35km au compteur.

Pour les sensations, elles n'ont pas été bonnes depuis le départ. J'avais les jambes pesantes. J'ai donc pris un rythme pour couvrir la distance. J'ai mis 4:08:57 pour faire 35.22 km, soit un pace moyen de 7:04/km. Cependant, mon genou a bien tenu le coup et cet entraînement me met en confiance de bien terminer mon marathon.

Demi-marathon international de Lévis

Pendant ce temps, de l'autre côté du fleuve, se tenait le demi-marathon international de Lévis:


Malheureusement, les conditions n'étaient pas celles que l'on voit sur cette photographie. Baghdad Rachem de Verdun a remporté le demi-marathon en 1:10:47 tandis que chez les femmes, Caroline St-Pierre de Québec a terminé première en 1:26:11.

En ce qui a trait aux coureurs du zoo, voici les résultats:

- Camilien Boudreau: 1:23:10;
- Mélanie Roberge: 1:29:03;
- Claude Létourneau: 1:43:02;
- Rénald Bouchard: 1:48:50;
- Luc Maclure: 1:52:22;
- André Lepire: 1:52:25;
- Gilbert Robitaille: 1:53:38;
- Denis Duchesne: 2:00:07;
- Danielle Goulet: 2:03:38;
- Gilles Lamontagne: 2:09:57;
- Roger Goulet: 2:20:05;
- Isabelle Paquet: 2:32:46;

Encore une grosse semaine d'entraînement et par après, on se repose. Il reste maintenant à espérer une température plus clémente sur la région de Québec.