Follow by Email

dimanche 10 août 2014

Semaine du 3 août

À deux semaines du marathon des Deux-Rives, il est temps de penser à baisser mon kilométrage.

J'ai d'ailleurs commencé à le faire dans la semaine du 3 août, soit à trois semaines du marathon, en revenant au kilométrage avec lequel j'avais débuté mon dernier cycle d'entraînement, soit 88 km.  Cependant, c'est encore important pour moi comme dose de travail, la coupure plus importante se fera dans les deux prochaines semaines.

Voici le résumé de ma semaine du 3 août, suivant mon test de 35 km:

Lundi 4 août: congé;

Mardi 5 août: 14 C. Sortie dans le sentier du parc linéaire, secteurs Chauveau sud et de l'Estacade. Je suis parti vraiment très lentement avec un premier kilomètre à 9:24. Par la suite, ça s'est replacé et les sensations ont été assez bonnes au surlendemain de mon 35 km. J'ai fait 11 km à un pace moyen de 8:06/km.

Mercredi 6 août: 15 C. Intervalles avec 5 X 1 km ( 400 mètres récupération ). Mes splits: 5:27, 5:27, 5:20, 5:11 et 5:11. Un entraînement en progression. De nouveau, je me suis réchauffé très lentement, mes jambes étant encore légèrement pesantes. Rendu aux intervalles, les sensations étaient bonnes. Un total de 12 km avec le réchauffement et le retour au calme.

Jeudi 7 août: 17C. Dans le sentier, secteurs Chauveau nord, Kabir-Kouba et Château d'eau. Je suis revenu sur mes pas avant les pavés. Les sensations étaient bonnes sur le retour. 10 km à un pace moyen de 7:54/km.

Vendredi 8 août: 16 C. Sortie sur route par les quartiers Les Saules et Les Méandres en connectant par la passerelle Les Saules, question d'admirer la rivière St-Charles. Assez bonnes sensations. 10 km à un pace moyen de 7:02/km.

Samedi 9 août: 16 C et très beau soleil. J'ai coupé ma troisième sortie hebdomadaire en sentier en retournant sur route, cette fois-ci dans l'Ancienne-Lorette. Curieusement, les jambes étaient pesantes. Je m'attendais au contraire après deux journées faciles. Parfois, on ne peut expliquer pourquoi. 10 km à un pace moyen de 7:20/km.

Zoo du 10 août

J'avais planifié 25 km à deux semaines du marathon. Je suis parti seul du Centre Lucien-Borne vers 7:30 pour un 5 km de réchauffement. J'ai fait la boucle habituelle dans le sens contraire espérant rencontrer les amis. Après 2.5 km, en face du Château Frontenac, j'ai rebroussé chemin sans voir aucun coureur du zoo. En arrivant près du Centre Lucien-Borne, Dominique Jobin, un des lièvres du zoo, arrive à ma hauteur en me disant que le reste du groupe de réchauffement arrivait derrière. J'ai donc fait mon réchauffement presque seul. J'en ai profité pour le faire relax, un peu en haut de 7:00/km.

À partir de 8:15 heures, ce fut une autre histoire. À deux semaines d'un marathon côteux, Roger, le gardien du zoo, nous amène souvent sur le parcours Versant Nord qui comporte trois côtes. Cette fois-ci, il nous a causé une surprise en choisissant un parcours relativement plat, soit le Chemin St-Louis jusqu'à l'autoroute Duplessis avec retour par Quatre-Bourgeois et Chemin Ste-Foy. Cependant, notre gardien y allait au pace marathon. Comme je me sentais bien, j'ai fait 13 km autour du pace marathon, pas tous en ligne par contre. Donc, un bon entraînement. Voici quelques images:

Sur le Chemin St-Louis:



En arrivant près de l'autoroute Duplessis, en guise de préparation psychologique, nous pouvions apercevoir le vieux Pont de Québec que nous traverserons lors du marathon des Deux-Rives:


Nous avons longé l'autoroute Duplessis vers le nord par la rue Beaupré:


Nous avons fini par déboucher sur Quatre-Bourgeois et avons couru sur sa piste cyclable:


Pour finalement arriver sur le Chemin Ste-Foy:


J'ai pris cette dernière photo assez loin de mes amis car je m'étais arrêté pour relacer mon espadrille droite. Une petite douleur est apparu dans le bas de mon tibia droit près du pied. C'est mon pied faible compte tenu de la bursite chronique  que j'ai au talon droit. J'ai appliqué du froid dans cette région une fois arrivé à la maison. Je devrai être très prudent dans les deux prochaines semaines car je ne voudrais pas recourir le marathon des Deux-Rives blessé comme l'année dernière.

Hormis cette petite douleur, j'ai eu d'excellentes sensations. J'ai dépassé d'un km mon objectif du jour en parcourant 26.4 km à un pace moyen de 6:31/km.

À venir

Les distances seront coupées de façon importante dans les deux dernières semaines avant le marathon. L'objectif sera d'aller chercher cette sensation de jambes légères. Le travail est fait, il n'y a plus rien à gagner côté entraînement.

4 commentaires:

  1. Le plus dur est fait et bien fait alors pas de risques inutiles ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Ben voilà maintenant ça approche ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Une fois de plus une belle semaine, j'espère que ta bursite ira vite mieux et que tu prendra du plaisir au prochain marathon.

    RépondreSupprimer
  4. Prudence car le grand jour arrive. Bonne fin de préparation.

    RépondreSupprimer