Follow by Email

samedi 23 août 2014

Préparation finale

La dernière semaine de préparation en vue du marathon SSQ Lévis-Québec, anciennement appelé marathon des Deux-Rives, a été un peu inquiétante pour moi.

Je vous avais parlé avoir ressenti une douleur sur le devant le jambe droite, près du pied, vers la fin de ma longue sortie de 26 km faite le 10 août dernier. Cette douleur était disparue deux jours plus tard après application de froid. Je pensais le problème réglé mais il est revenu mardi dernier suite à l'entraînement, style BBQ,  faite avec le zoo dimanche dernier. La douleur est réapparue mais en début de périostite.

Voici la description de ma préparation finale dans la semaine du 17 août et du même coup, quelle stratégie j'ai prise face à ce début de périostite:

Lundi le 18 août: repos;

Mardi le 19 août: 10 C. Sortie sur route de 5 km à un pace relax moyen de 7:35/km. Mon talon droit était encore très sensible suite à l'entraînement du dimanche. Il avait quand même absorbé de bons chocs avec 6 km rapides au pace 10 km sur des boucles qui avaient un profil descendant sur une bonne partie. Cependant, je me rends compte que le problème semble être causé par mes Cumulus 16 achetées en mai dernier.Ces espadrilles sont un peu moins souples que les numéros précédents de Cumulus.

Durant la journée, le début de périostite s'est manifesté. J'ai donc mis du froid dans la soirée en espérant que cela passe.

Mercredi le 20 août: 14 C. Sortie sur route de 5 km à un pace moyen de 7:41/km. Le début de périostite ne s'était pas estompé, ce qui explique ma vitesse lente. J'ai commencé à être plus inquiet. En soirée, j'ai décidé de faire un essai le lendemain avec mes vieilles orthèses.

Jeudi le 21 août: 16 C. Sortie sur route de 5 km à un pace moyen de 7:08/km avec une couple d'accélérations au pace marathon. J'ai retrouvé de bonnes sensations avec mes vieilles orthèses. Le début de périostite est disparu. Il faut dire que les orthèses donnent plus de stabilité à mon pied droit. J'ai fait le test avec mes Cumulus 16, soit mes espadrilles de longue sortie et le tout était parfait sur 5 km. Cependant, je n'ai pas eu le temps de faire un test longue sortie avec les Cumulus 16 et les orthèses.

Vendredi le 22 août: 16 C et humide. Sortie sur route de 5 km à un pace moyen légèrement plus rapide ( 6:59/km);

Samedi le 23 août: 14 C. Un dernier petit jogging de 5 km sur route avant le marathon du 24 août ( pace moyen 6:57/km). Les sensations étaient bonnes.

J'ai donc à décider si je vais courir avec les orthèses durant le marathon ou avec les petites semelles Profoot que je porte depuis février dernier. Si je mets les orthèses, je prends un certain risque car je ne les ai pas portées sur au moins une longue distance avec mes Cumulus 16. Si je choisis les semelles Profoot, j'opte pour la continuité depuis février dernier mais avec la possibilité qu'une douleur sur le devant de la jambe apparaisse durant le marathon. Je déciderai demain et je vous ferai part de mon choix dans mon prochain billet.

Pour tout le reste, je suis prêt. J'ai fait une bonne surchage de glucides depuis jeudi, la même que j'avais faite avant Ottawa, entre autres avec les barres énergétiques Vector qui contiennent beaucoup de nutriments. Je les trouve à mon supermarché. Je me sens bien reposé et avec beaucoup d'énergie. L'entraînement a été solide et je suis confiant de ce côté. Cependant, le maximum annoncé pour demain est de 28 C avec un humidex de 35 C. Entre 8:30 heures et 11 heures, le mercure variera entre 18 C et 27 C. Ça devrait être très chaud sur le Boulevard Champlain. Il est clair que je vais ajuster mon pace marathon au fur et à mesure.

Salon du coureur

Denis Therrien a annoncé le 19 août, en conférence de presse, que le marathon s'appelait maintenant marathon SSQ Québec-Lévis au lieu de marathon des Deux-Rives SSQ. On devra s'habituer mais je trouve que c'est une très bonne idée. Voici le nouveau logo:




En ce qui a trait au salon du coureur, aucun changement, il est toujours tenu au Centre des Congrès. J'y suis allé vendredi le 22 août en après-midi. Lorsqu'on y entre, on retrouve d'abord les tables de retrait des dossards:


Il n'y avait plus de grands tableaux pour vérifier son numéro de dossard mais des bénévoles à l'entrée qui le vérifiaient pour nous. Nous devions avoir obligatoirement une confirmation d'inscription venant du site d'inscription électronique ou du site du marathon.

J'ai rencontré Rénald Bouchard du zoo. Il travaillait comme bénévole dans cette section. Par la suite, nous devions passer au point de vérification Sportstat pour s'assurer que la puce électronique intégrée à notre dossard fonctionne. C'était sous la petite tente verte:


Immédiatement après, le retrait du t-shirt et du sac du coureur:


Pour finir avec les exposants du salon du coureur:



J'en ai profité pour acheter quelques gels GU, ramasser des revues et prendre une recette de boisson hydratante faite à base de sirop d'érable, de jus d'orange, de jus de lime et de sel. Elle fait concurence à celle de mon ami Claude Létourneau. J'ai goûté à cette boisson et elle est excellente. J'ai même eu en cadeau une gourde qui contient la recette inscrite sur une des parois. Génial !

Tout est en place pour mon 17ième marathon des Deux-Rives ( SSQ Québec-Lévis ) et 81ième à vie. Comme j'ai complété toutes les éditions sur la distance de 42,2 km, j'espère compléter cette édition pour rester inscrit dans le guide comme un des rares persévérants depuis la première édition en 1998.

2 commentaires:

  1. Bon marathon à la gang du Zoo. En vous souhaitant que ça ne sente pas trop le BBQ après le marathon ;) Bon marathon François !

    RépondreSupprimer
  2. La messe est dite (comme on dit chez nous), bonne chance et amusement lors du marathon.

    RépondreSupprimer