Follow by Email

dimanche 16 mars 2014

Semaine du 9 mars

La confiance s'installe tranquillement suite à ma blessure au genou droit qui m'a empêché de courir pendant presque que sept semaines.

Dans la semaine du 9 mars, j'ai atténué le problème de raideur résiduelle à mon genou droit, raideur que je ressens après mes entraînements. J'ai commencé à porter une légère genouillère de compression:



 Mon genou est plus stable lorsque je cours et plus chaud vu la compression.Cela ne peut pas nuire. Au surplus, je me sens plus en confiance lorsque je cours, ce qui est très important dans ma préparation pour le marathon d'Ottawa que je ferai à la fin mai.

Voici ma semaine du 9 mars:

Dimanche 9 mars: sortie de 20 km avec le zoo;

Mardi 11 mars: sortie de 10 km à un pace moyen de 7:19/km. C'était assez doux avec - 3 C mais glissant vu la neige qui était tombée durant la nuit et qui continuait de tomber doucement. J'avais les jambes encore lourdes de ma longue sortie.

J'avais aussi décidé de continuer à augmenter mon kilométrage durant cette semaine en disant que je verrais pour mon genou.

L'idée m'est venu de passer à la pharmacie avant d'entrer au bureau pour acheter une genouillère. J'ai commencé à la porter durant la journée et j'ai senti immédiatement une bonne sensation au niveau de mon genou droit.

Mercredi 12 mars: j'ai fait mon premier entraînement avec la genouillère. 9 km à un pace moyen de 7:09/km avec plusieurs côtes montées à mon rythme d'endurance, de quoi bien faire travailler le cardio. Les sensations ont été excellentes. La température était agréable ( -2 C) et la traction bonne compte tenu que j'ai couru majoritairement sur l'asphalte. On annonçait une tempête pour la soirée. On a vraiment aucun répit.

Jeudi 13 mars: 12 C, -21 C facteur et c'était glissant vu la tempête de la veille. Il neigeait encore faiblement. J'ai fait une sortie de 9 km avec un pace moyen plus lent ( 7:24/km ).

Vendredi 14 mars: plus froid avec -16 c, -22 C facteur. Je suis allé courir dans Loretteville par la montée de la rue Racine. 9 km à un pace moyen de 7:04/km. La traction était bonne.

Samedi 15 mars: comme chaque samedi et dimanche, j'ai couru à la clarté du jour vers 7:30 heures. C'était doux avec - 4 C mais glissant vu que nous avons encore eu de la neige dans la soirée.  Les sensations étaient bonnes à la veille de ma longue sortie. 9km à un pace moyen de 7:04/km.

J'ai donc complété une semaine de 66 km avec confiance. Dire que, le dimanche 9 mars, j'avais hésité à augmenter mon kilométrage durant la semaine à venir.

Dimanche 16 mars: longue sortie avec le zoo 

Après 4 semaines à 20 km, c'était le temps de passer à un autre pallier pour mes longues sorties. Comme je voulais faire 25 km, je suis arrivé au Centre Lucien-Borne pour 7:30 heures afin de faire un premier 5 km avant le départ de 8:15 heures.

Je l'ai fait seul à un pace relax de 7:04\km. C'était froid avec -13 C, -23 C facteur vent. Cependant, il y avait parfois des bourrasques de vent venant de l'ouest et l'on ressentait, par instant, une température beaucoup plus froide que -23 C. C'était frigorifiant pour le mois de mars.

Nous étions 9 à 8:15 heures. Roger Goulet, le gardien en chef du zoo, était revenu de son périple en Floride.Il a d'ailleurs participé aux marathons de Miami, fin janvier, et de Fort Lauderdale en février. Roger nous a proposé de commencer notre sortie par le Vieux-Québec en allant vers le Château Frontenac. Très bonne idée car nous avions d'abord le vent de dos.

Cependant, après être passés près du Château Frontenac, nous avons remonté la rue Saint-Louis, vent de face. Vous pouvez vous rendre compte du froid à voir le visage de notre ami André Angers lors d'un regroupement près de l'Assemblée Nationale:


J'ai aussi profité de ce regroupement pour photographier le départ du Red Bull Crashed Ice qui sera disputé la fin de semaine prochaine:




C'était de circonstance car on avait l'impression d'être dans la glace pour courir. Nous avons continué en passant par les Plaines d'Abraham et les rues de Sillery en ayant majoritairement le vent de face. Ce froid sapait mon énergie.

Nous sommes revenus par l'Université Laval avec le vent de dos. Mon pace moyen à diminué de 10 secondes au kilomètre en l'espace d'uniquement 7 kilomètres. J'ai terminé ce 25 km à un pace moyen de 6:57/km et fort, ce qui est intéressant.

Des nouvelles de notre ami Jean-Yves à Barcelone

Dans mon billet précédent, je vous avais laissé sur une note plus chaude en vous parlant de la participation de Jean-Yves Sanfaçon au marathon de Barcelone en Espagne, dimanche le 16 mars. Le départ était à 8:30 heures, heure de Barcelone ou 3:30 heures, heure de Québec. Il a complété son premier marathon  de l'année en 3:56:14.

Comme Jean-Yves veut profiter à fond de son voyage, il prendra part à un autre marathon la semaine prochaine, soit le Marathon de Palencia en Espagne. Un peleton de 150 coureurs comparativement aux 17 500 de Barcelone mais beaucoup plus dans la tradition de notre gardien.


1 commentaire:

  1. Content de voir que ton genou va de mieux en mieux. Bonn continuation François.

    RépondreSupprimer