Follow by Email

lundi 24 mars 2014

Allo printemps !

Le printemps est officiellement arrivé jeudi le 20 mars mais il se fait drôlement attendre au Québec.

J'ai complété 72 km dans ma semaine du 16 mars mais dans des conditions assez difficiles. Quand ce n'est pas le froid, c'est la neige qui nous donne une surface glissante rendant le travail musculaire plus difficile. Voici les jours qui ont suivi ma longue sortie de 25 km faite le dimanche 16 mars:

Mardi 18 mars: 10 km à un pace moyen de 7:14/km. C'était froid ( -18 C ). Il y avait longtemps que je n'étais pas allé du côté de l'Ancienne-Lorette. Je suis allé sur les terres de mon ami Gilbert qui, lui, pète le feu cette année dans sa préparation pour le marathon de Boston. La traction était bonne ainsi que mes sensations. Il y avait moins de raideur dans mon genou droit que lors de ma journée de congé de lundi.

Mercredi 19 mars: journée de côtes dans Loretteville. -18 C mais il semble que c'était plus supportable que la veille. La traction était toujours bonne.10 km à un pace moyen de 7:14/km. Je me préparais déjà à des conditions de traction plus difficiles pour l'arrivée du printemps car on annonçait de la neige pour le lendemain.

Jeudi 20 mars: la température était plus douce avec -2 C, -7 C facteur vent. Par contre, la neige était présente au sol et c'était très glissant. Je me suis contenté d'une moyenne de 7:39/km et j'ai complété 9 km.

Vendredi 21 mars: toujours doux avec 0 C, - 4 C facteur vent. C'était agréable comme température. Sortie dans Loretteville.  La traction était meilleure et il n'y avait qu'un peu de slush au sol. De nouveau 9km à un pace moyen de 7:19/km. Durant cette sortie, j'ai pensé à l'humilité. Nous en avons besoin pour revenir d'une blessure. Cette valeur nous permet de repartir de loin et de se rebâtir tranquillement. De mon côté, mon genou est de mieux en mieux mais je dois rester humble et patient pour qu'il revienne à 100 %.

Samedi 22 mars: température de -10 C. J'ai conclu ma semaine avec une dernière sortie de 9 km. Je suis allé dans le quartier Les Méandres. J'avais les jambes pesantes en partant. Pourtant, j'ai tenu mon meilleur pace moyen de la semaine ( 6:50/km) sans forcer. J'ai toujours l'impression que la clarté du jour m'aide à ce niveau. Je cours avec la lumière du jour que durant la fin de semaine.

Longue sortie du 23 mars

Pour changer, nous avions encore eu de la neige la veille. Voici l'état du stationnement au Centre Lucien-Borne à mon arrivée peu avant 7:30 heures:


J'étais encore prêt à affronter une chaussée glissante. Au surplus, la température était aux alentours de -10 C avec de bons vents nous faisant ressentir -20 C. J'avais prévu le coup et j'avais les vêtements appropriés.

Je suis donc parti seul pour mon réchauffement de 5 km en direction du Vieux-Québec dans l'espoir de croiser des amis du groupe qui se préparent pour Boston et qui étaient parti plus tôt. J'ai rencontré Claude Létourneau dans le sens inverse sur la rue St-Jean. Il était seul. Je suis retourné de bord et j'ai couru avec lui. Il m'a dit qu'il n'avait rencontré personne en remontant le parcours habituel de réchauffement. Nous étions en direction ouest. Nous avons pris la rue Père-Marquette et c'est à cet endroit que nous avons croisé Gilbert et Rénald qui revenaient dans l'autre sens. Gilbert avait commencé à 6:30 heures et il avait déjà 16 km de parcourus. Claude et moi sommes revenu avec eux vers le Centre Lucien-Borne.

C'est sur le Chemin Ste-Foy que nous avons vu Roger qui avait fait son réchauffement seul et à son rythme. Au Centre Lucien-Borne, il me manquait un peu plus d'un km pour compléter mon réchauffement de 5km. J'ai fait cette distance sur la rue des Franciscains. J'y ai rencontré André Angers, Gilles Lamontagne et Paul Tessier. Décidément, les amis étaient partout pour ce réchauffement du 23 mars.

Un bon groupe était réuni au Centre Lucien-Borne, peu avant le départ de 8:15 heures. Pour cette première longue sortie du printemps, deux coureuses revenaient après plusieurs mois d'absence, soit Magalie et Isabelle.

Nous avons pris la rue St-Jean en direction est jusqu'à Dufferin. Nous avons monté vers l'Assemblée Nationale et sommes passé près du départ du Red Bull Crashed Ice dont la finale avait été disputée la veille dans la soirée:


Nous avons, par la suite remonté la Grande Allée:


Afin d'éviter un peu le vent de l'ouest qui était encore fort, nous avons fait quelques rues direction sud-nord entre la Grande-Allée et le Boulevard René-Lévesques. Par la suite, les petites rues de Sillery comme à l'habitude avec passage dans le magnifique Bois de Coulonges, la rue Sheppard en direction ouest vers l'Université Laval. De là, nous sommes revenu au Centre Lucien-Borne. À un peu plus d'un km du bercail, nous avions notre voyage de cette chaussée glissante:


De mon côté j'ai complété 25 km en  2:56:26 ( pace moyen de 6:59/km ) loin des 35 à 38 km, de Rénald, Claude et Gilbert qui se préparent pour Boston. J'ignore comment ils font pour courir une telle distance sur une surface aussi difficile. Mes sensations ont été bonnes et j'ai terminé fort sur les derniers kilomètres. C'est encourageant. Encore deux longues de 25 km et je devrais être prêt pour les 30km en avril.

Perte de poids

J'ai perdu 1 livre durant cette semaine. Depuis le 15 mars, j'ai coupé la crème de mes cafés et j'ai remplacé mes rôties au beurre d'arachide par du grau accompagné de noix et fruits secs  le matin. Aussi, je ne bois que de l'eau avec mes repas. Il semblerait que ces petits changements diminuant les gras et les sucres pourraient me permettre du perdre du poids. On verra dans les prochaines semaines.

Marathon de Palencia

Il faut croire que les terres espagnoles réussissent à notre ami Jean-Yves Sanfaçon. Il a complété le marathon de Palencia dans un meilleur temps à vie de 3 heures 32, une semaine après le marathon de Barcelone. Il lui en manque peu pour son standard de Boston ( 3 heures 30 ). Quant à moi, je n'y pense même pas car 3 heures 40 est à des lunes de ce que je fais présentement. Cependant, je suis de coeur avec mes amis qui seront à Copley Square en avril et à ceux qui s'approchent du Saint Graal. 

4 commentaires:

  1. Effectivement la saison dure longtemps cette année encore chez vous!
    Nous, enfin moi, j'aurai bien aimé en avoir un petit avec de la neige chez moi.
    Bon courage pour ta quête du Graal ;-)

    RépondreSupprimer
  2. En perdant un peu de poids, tu vas augmenter ton pace c'est certain. Lâche pas !

    RépondreSupprimer
  3. Encore une belle semaine et puis bravo pour ta perte de poids.

    RépondreSupprimer
  4. Tu as vraiment des conditions d'entrainement très rudes ! Chapeau à toi de réaliser tes séances par des températures si basses... tu me donnes froid ! Ici, l'hivers est très doux. Je participe au trail de Spa demain avec une météo qui s'annonce quasi estivale pour un mois de mars !? Bravo pour ta perte de poids. Je le répète : t'entraîner dans de telles condtions ne pourra qu'être bénéfique lorsque la belle saison reviendra !

    RépondreSupprimer