Follow by Email

dimanche 14 juillet 2013

Demi-marathon de Yamachiche

Depuis l'année 2010,  je trouve important d'inclure un demi-marathon d'été en préparation au Marathon des Deux-Rives. Ce dernier marathon étant souvent couru à la chaleur, j'aime bien faire un test dans les mêmes conditions afin d'être prêt psychologiquement.

Le demi-marathon de Yamachiche dans la région de Trois-Rivières est celui que je choisis car il y fait presque toujours chaud. Il est toujours tenu en juillet, cette année le 13 juillet.

Je n'ai pas fait de «»taper spécifique pour cette course. Je ai inclu la course dans ma semaine de 90 km entre le dimanche 7 juillet et le samedi 13 juillet. Comme j'avais fait 30 km dimanche le 7 juillet et que je prévoyais faire 24 km le samedi 13 juillet avec la compétition et le réchauffement, il ne me restait donc que 36 km à faire que j'ai répartis de la façon suivante:

- 10 km mardi le 9 juillet incluant une séance d'intervalles de 5 X 800 mètres au pace 10km;

- 9 km dans le sentier du Parc linéaire de la Rivière St-Charles, secteur Chauveau sud et nord, mercredi le 10 juillet à un pace moyen de 7:29/km;

- 9 km sur route le jeudi 11 juillet à un pace moyen de 6:46/km dans les quartiers Les Saules et Les Méandres;

- 8 km vendredi le 12 juillet dans le Parc linéaire, secteurs Chauveau nord et Kabir-Kouba à un pace moyen de 7:32/km;

J'étais donc frais et dispos samedi le 13 juillet pour le demi-marathon de Yamachiche. Comme Jean-Yves Sanfaçon, compagnon du zoo, s'était porté volontaire pour m'accompagner, je suis allé le chercher à 5:45 heures, le départ de la compétition étant à 8:30 heures.

Le voyage entre Québec et Yamachiche d'une durée de 90 minutes a passé très rapidement car nous avons discuté passablement. Nous sommes arrivé à Yamachiche vers 7:15. Un bénévole nous a invité à nous stationner dans une rue avoisinante de la route 138, près de la ligne de départ et d'arrivée.

La remise des dossards s'est faite très rapidement dans le gymnase de l'école primaire du village. Nous avons pu étudier le nouveau parcours qui se trouvait affiché sur un des murs du gymnase. Voici, l'image du parcours sur Garmin Connect:



Beaucoup d'aller-retour qui permettent aux coureurs de se croiser. J'aime bien cette formule. Une fois cette formalité remplie, nous sommes retourné à mon véhicule pour terminer de se préparer. Nous voici à quelques minutes de notre réchauffement:


Ce réchauffement de 3km a été fait sur les premiers kilomètres du nouveau parcours, ce qui nous a permis de le découvrir.

Le départ a été donné à 8:30 heures tapant. Les autres années, il y avait parfois un délai car on attendait que tous les coureurs du 5km soient entré. Cette année, on a eu la bonne idée de faire partir le demi-marathon avant les autres courses ( 5km et 2km ) et une heure plus tôt que les années antérieures. On a donc pu éviter un peu de chaleur.

C'était quand même assez chaud avec une température ayant oscillé entre 18 C et 24 C et un ressenti de 2 degrés de plus vu le facteur humidex. Il y avait un tapis électronique au départ et j'ai donc actionné ma Garmin Forunner 305 en franchissant ce tapis. Il y avait environ 250 coureurs au départ.

J'ai tout de suite pris un rythme de 5:25/km. Je me sentais bien et je voulais m'économiser. Je m'hydratais à chaque poste d'eau en prenant 2 verres.

Les 10 premiers kilomètres ont été faciles avec de bonnes sensations. La chaleur a commencé à m'affecter après les dix bornes mais rien de dramatique. Le pace a remonté et a varié entre 5:32/km et 5:50/km. Cependant, je regardais souvent mon pace moyen et il était autour de 5:30/km, ce qui était suffisant pour terminer sous les deux heures ( 5:36/km ). J'ai l'impression que je commençais à m'endormir. Un coureur est arrivé en arrière et a voulu me dépasser. Un vrai lion du Kenya ! Comme j'avais du jus, il m'a fouetté, j'ai accéléré et il ne m'a jamais dépassé. Je suis même allé en chercher deux en avant. Un coureur habillé d'un singlet jaune m'a dépassé. Il était à la limite. Je l'ai dépassé en sprintant dans le dernier 800 mètres mais il est revenu comme un chien enragé pour me coiffer à la ligne. Il s'est affaissé au sol après. Je suis allé le féliciter car il avait fourni tout un effort. Moi aussi, à un degré moindre, pour avoir réussi à terminer fort grâce à une bonne gestion de course.

Temps final: 1:57:28, soit dix minutes de mieux qu'en 2011, dernière année où j'avais couru ce demi-marathon. J'étais bien fier de ma performance. Jean-Yves, pour sa part, à terminé en 1:49:43. François Maillette,  un autre membre du ZOO a aussi participé à cette course. Il a fait un chrono de 1:43:45.

Je ne suis pas allé dans le zoo le lendemain, préférant prendre congé dimanche au lieu de lundi afin de reposer mon talon qui est toujours douloureux après mes longues sorties.

Maintenant, il rester à terminer la préparation pour le marathon des Deux-Rives...

3 commentaires:

  1. Belle performance dans la chaleur. Top shape mon ami.

    RépondreSupprimer
  2. Superbe performance, bravo à toi François, bonne récupération et surtout bonne continuation :-)

    RépondreSupprimer