Follow by Email

lundi 16 juillet 2012

Période de canicule

La semaine du 8 juillet a été marquée par quelques jours où la température fut loin d'être idéale pour courir:

En juin et juillet, il ne s'agit que de quelques jours où la chaleur et l'humidité rendent les conditions d'entraînement plus difficiles.

J'ai quand même continué ma progression en vue du marathon des Deux-Rives que je courrai le 26 août prochain. Voici ma semaine:

Dimanche 8 juillet: une longue sortie de 30km avec mon groupe du Centre Lucien-Borne. J'ai maintenu un pace moyen de 6:36/km. Les jambes étaient très contractées compte tenu que j'avais couru le 10km de Lévis le vendredi 6 juillet.

Mardi 10 juillet: une bonne séance d'intervalles soit 7 X 800 mètres avec 300 mètres récupération pour un total de 12 km:


Mercredi 11 juillet: 12 km en pace de récupération. J'ai rencontré un porc épic dans le sentier du Parc linéaire de la rivière St-Charles. Voici à quoi il ressemblait lorsqu'il a ouvert son système de défense:


Jeudi 12 juillet: un tempo run de 7 km à 5:10/km pour un total de 12 km. Les sensations étaient bonnes.

Vendredi 13 juillet: une sortie de 11 km en mode récupération en partie dans le Parc linéaire de la rivière St-Charles vers Loretteville et en partie sur route. C'était déjà 20 C à 5:00 heures du matin et c'était très humide.

Samedi 14 juillet:


Je devais participer au demi-marathon de Yamachiche comme en 2010 et 2011 mais je ne m'y suis pas inscrit. Au début du mois de juillet, une escapade de 24 heures  dans la région de Charlevoix avait été prévue avec ma famille et mes beaux-parents qui vivent au Chili et que nous recevons depuis le 30 juin. Nous avons donc voyagé le vendredi 13 juillet jusqu'au Manoir Richelieu à Pointe-au-Pic devant lequel mon beau-père se trouve:



À cet endroit, le Fleuve St-Laurent a une largeur de 16 km entre les deux rives et nous avons un peu l'impression d'être près de la mer:


Je ne pouvais donc pas passer à côté d'une belle sortie relax le long du Fleuve St-Laurent. J'ai donc couru 11 km, soit 5.5 jusqu'à La Malbaie, aller-retour:

J'ai donc terminé cette semaine du 8 juillet avec un bilan de 88 km, exactement comme je l'avais prévu.

Longue sortie du dimanche 15 juillet


La canicule se poursuivait à Québec. Nous étions 16 coureurs au Centre-Lucien Borne pour la longue sortie hebdomadaire de groupe.

Après le réchauffement de 8km sur les Plaines et dans le Vieux-Québec, mon singlet était détrempé tellement la chaleur et l'humidité étaient élevés. Pourtant, il n'était que 8:15 heures.

Nous sommes d'abord passé par le Marché du Vieux-Port où nous avons pu remplir nos bidons. Par la suite, nous avons pris le sentier du Parc linéaire de la Rivière St-Charles jusque dans le secteur Les Saules. À un certain endroit, nous sommes revenus sur nos pas. Nous commencions à manquer d'eau car il n'y a pas d'abreuvoir dans le sentier. Par contre, il y avait une résidence où une personne nous a permis de remplir nos bidons avec le robinet extérieur.


L'avant-midi était déjà bien avancée. La chaleur et l'humidité avaient augmenté à un tel point qu'un de nos amis a souffert d'un coup de chaleur. Il nous a demandé de ne pas l'attendre et il a  tenu à terminer en marchant ce qui est tout à son honneur.

Roger, notre patron, avait prévu la côte Sherbrooke pour terminer, rien de moins. La température était alors de 28 C et 35 C facteur humidex. J'ai monté cette côte en courant jusqu'à la fin.

Pour ma part, le total de cette sortie a été de 30km à un pace moyen de 6:36/km. J'ai donc adapté le rythme aux conditions climatiques. Je me suis bien hydraté et j'ai terminé l'entraînement sans trop de fatigue.

Prochaine semaine


Je continuerai ma progression en vue du marathon, l'objectif étant de faire 96km, toujours avec une séance d'intervalles et un tempo run.


3 commentaires:

  1. Chouette! Du tourisme sur la route! Bravo pour cette belle semaine de progression, surtout avec des visiteurs à la maison et les chaleurs auxquelles nous faisons face depuis plusieurs jours. Les températures estivales normales n'en paraîtront que plus douce.

    RépondreSupprimer
  2. Encore une bien belle semaine... Tu as de la chance d'avoir du soleil, ici il pleut tous les jours et nous avons a peine 17 degrés... C'est déprimant.

    RépondreSupprimer
  3. Je vois que de l'autre coté de l'océan ca ne lâche rien du tout dans l'entrainement... malgré les conditions difficiles ! Et en plus ca fait de super rencontres sur les chemins (trop bien la petite bebete !)

    RépondreSupprimer