Follow by Email

dimanche 8 juillet 2012

Course du Grand Lévis

Ma semaine du 1er au 7 juillet a été adaptée en fonction d'une compétition de 10 km que j'ai faite le 6 juillet, soit la Course du Grand Lévis.

J'ai parcouru 80km du dimanche 1er juillet au samedi 7 juillet inclusivement:

Dimanche 1er juillet: une longue sortie de 30km;

Mardi 3 juillet: une séance d'intervalles de 5 X 1km ( pace 10km ) avec 400 mètres de récupération pour un total de 12 km avec le réchauffement et le retour au calme;

Mercredi 4 juillet: une sortie de récupération de 8km sur route et en sentier;

Jeudi 5 juillet: en ce jour de mon 53ième anniversaire de naissance, j'ai remplacé mon tempo du jeudi par une autre sortie relax de 10 km cette fois, ce remplacement étant motivé par ma compétition le lendemain;

Vendredi 6 juillet: ma compétition de 10km décrite plus bas précédée d'un réchauffement pour un total de 13km;

Samedi 7 juillet: 7km de récupération mollo;

Course du Grand Lévis


Le départ du 10km était prévu pour 19:15 heures. Je n'avais pas couru en soirée depuis des années. Je ne savais donc pas à quoi m'attendre côté sensations.

La course étant un vendredi, j'ai quitté le bureau vers 14:30 heures, question de relaxer un peu et de prendre une petite collation vers 16 heures.

Je devais prendre un des deux ponts de Québec à l'heure de pointe pour rejoindre Lévis sur la Rive-Sud. Comme je m'attendais à des bouchons de circulation, je suis parti vers 16:30 heures. J'ai bien fait car la congestion automobile a commencé à la sortie Boulevard Hamel sur l'autoroute Henri IV:


J'ai mis près de 40 minutes à voir le Pont Pierre Laporte alors que c'est une question de 5 minutes lorsque la circulation est fluide:


Par chance que j'avais l'air climatisé dans mon automobile, le mercure affichait 29 C et c'était très humide. Arrivé sur le Pont Pierre Laporte, la circulation est devenu plus fluide jusqu'à la sortie Lévis Centre-Ville. J'ai traversé le Boulevard Président-Kennedy jusqu'à la rue St-Georges sur laquelle j'ai tourné vers l'ouest. La côte Rochette que nous devions descendre jusqu'au site de départ était bien indiquée:


Au bas de la côte Rochette, j'étais arrivé. Des bénévoles faisaient de l'excellent travail pour indiquer les places de stationnement:



J'ai tout de suite vu que l'organisation de cette course était bien rodée. J'ai mis un heure et dix minutes pour me rendre au site de départ alors que sans bouchons de circulation, trente minutes auraient suffi. Cependant, le temps mis à me rendre à cette course en soirée en valait la peine.

Le site de départ contenait plusieurs  kiosques installés sous de petits chapiteaux:


J'ai rencontré Dominique Jobin, sa conjointe Danielle Goulet et leur jeune fille de 12 ans, les trois participant à la course de 5km dont le départ était donné à 18:30 heures. Ils m'ont indiqué la tente d'inscription:


Comme j'avais gagné une participation gratuite à cette course lors d'un tirage fait en octobre 2011 par les organisateurs du Circuit régional des 10km, on m'a remis une enveloppe contenant mon dossard avec la puce intégrée, des épingles, une feuille d'instructions et quelques publicités pour d'autres courses de 10km.

J'ai fait un réchauffement de 3km à partir de 18:45 heures. C'était encore très chaud et humide. Je savais que la course ne serait pas facile mais j'étais prêt à prendre le départ sous l'arche noire à droite, la bleue étant celle de l'arrivée:



Ma décision était prise de partir rapidement malgré la chaleur étouffante. Je voulais vraiment me tester. Les trois premiers kilomètres ont été franchis rapidement: 4:48, 4:47, 4:52. Mon objectif étant de terminer en moins de 50 minutes. J'avais 50:19 à battre, temps que j'avais fait au 10km de l'Université Laval en septembre 2011.

Compte tenu des conditions climatiques, je sentais que j'aurais explosé en continuant au pace des trois premiers kilomètres. Je me suis donc stabilisé, par la suite, autour du pace pratiqué lors de mes intervalles longs du mardi matin ( environ 5:00/km ). Donc, voici les paces entre les 4ième et 8ième kilomètre: 4:58, 4:59, 5:01, 5:05, 5:09. Je commençais à ralentir, c'était difficile et je devais me concentrer. D'ailleurs, j'ai perdu du temps dans le 9ième kilomètre que j'ai franchi en 5:13. J'ai donc du puiser profondément dans mes réserves pour faire mon dernier kilomètre en 4:59, franchissant la ligne en 49:46. Donc, j'étais très heureux. Mission accomplie !

Côté parcours, la course se déroule entièrement sur la piste cyclable. Nous partons pour un kilomètre vers l'ouest, revenons sur nos pas vers l'est pour repasser au départ. Nous continuons vers l'ouest pour 1.5km et revenons sur nos pas vers le départ. Nous avons alors 5km qui sont franchis. Il reste alors à faire ce trajet une autre fois.

Ce type de parcours est monotone car nous repassons aux mêmes endroits à quatre reprises. Par contre, nous croisons souvent les meilleurs, cela m'a poussé à courir plus vite. De plus, nous pouvons souvent profiter des encouragements de toutes les personnes qui sont dans l'aire d'arrivée.

Mon ami Gilles Lamontagne participait lui aussi au 10km. Sa conjointe Lorraine nous a photographiés sur son ipod. Merci à toi Lorraine ! Voici Gilles qui revenait d'une vacances de trois semaines au Lac Simon et qui a terminé en 57:33:



Et moi-même:


Bref, une belle soirée où je me suis donné à fond.

Longue sortie du dimanche 8 juillet

Tellement à fond que les raideurs musculaires, surtout aux ischio-jambiers, ont commençé à apparaître samedi le 7 juillet en fin de journée.

Je me suis quand même présenté à ma longue sortie de groupe à laquelle je suis très fidèle. J'avais en tête de faire de nouveau 30km. J'ai pris part au réchauffement de 8km à 7:15 heures mais je suis parti plus tranquillement et resté à l'arrière. J'avais les jambes très raides.

À 8:15 heures, nous étions 14 pour le second départ. Nous sommes descendu de nouveau sur piste cyclable le long du Fleuve St-Laurent. La journée était belle, la température moins chaude et humide.

J'ai couru plus lentement que d'habitude vu ces raideurs musculaires. Nous sommes remonté à la Haute Ville par la côte Gignac. Je l'ai monté quand même en courant. J'ai réussi à faire mes 30km mais à un pace moyen de 6:36/km.

Prochaine semaine

Je continuerai ma progression en volume pour le marathon des Deux-Rives dans la prochaine semaine en passant de 80 à 88km. Côté intensité, je vais augmenter légèrement la durée totale du travail en intensité mardi ainsi que la durée de mon tempo jeudi. 


2 commentaires:

  1. Bravo pour ton nouveau PB c'est super et çà vient justement récompenser ton dur travail à l'entraînement!

    RépondreSupprimer
  2. BRAVO François, 49:46 comme nouveau record, te voilà en dessous des 50 minutes. Super CR. Cette course avait l'air bien organisée. Bonne récupération.

    RépondreSupprimer