Follow by Email

mardi 17 avril 2012

Marathon de Boston

La semaine précédant le marathon de Boston est toujours un moment particulier pour moi:



La dernière fois que j'ai couru ce marathon fut en 1996 pour la 100ième édition où je m'étais qualifié avec un temps de 3 heures 15. J'avais alors 36 ans.Comme mes chronos ont commencé à tourner près des 4 heures en 1999 pour mes 40 ans, c'en était fini pour moi en ce qui a trait à ma possibilité de me qualifier de nouveau pour Boston. Aujourd'hui, à 52 ans, j'ai besoin d'un temps de 3 heures 30 pour pouvoir prendre part à ce prestigieux marathon en 2013. Je suis très loin de ce standard.

Cependant, j'aime autant l'épreuve du marathon qu'en 1996 et je continue à me préparer de la même manière pour le marathon de Sugarloaf 2012. Ma semaine du 8 au 14 avril était la dernière semaine d'un cycle de 4 semaines, soit une semaine de récupération. Je n'ai cumulé que 70km par rapport aux 105km de la semaine du 1er avril et le tout s'est déroulé de la manière suivante:

Dimanche 8 avril: une sortie de 25km avec mes amis Jean-Yves et André Angers, sortie décrite dans mon dernier billet;
Mardi 10 avril: 9km, dont 3 X1km au pace 10km avec 400 mètres de récupération;
Mercredi 11 avril: 9km facile;
Jeudi 12 avril:10km dont 5km tempo;
Vendredi 13 avril: 9km faciles;
Samedi 14 avril: 8km faciles.

Fait à noter, vendredi et samedi, je suis allé faire des reconnaissances dans les sentiers du parc linéaire de la rivière St-Charles. Ils sont maintenant accessibles hormis quelques plaques de neige ducie ici et là. Je pourrai   donc commencer à aller jogger régulièrement dans la nature.

Sortie du dimanche 15 avril


Avant de partir de la maison, j'ai vérifié la température sur le site internet de Météomédia et le mercure était déjà à 8 C à 6:15 heures et il fallait prévoir terminer cette longue sortie avec plus de 15 C.

J'ai donc changé le polartech pour le chandail mince à manche longue, le collant pour le cuissard et la tuque pour la casquette. Il ne manquait que le singlet et on se serait cru en été.

À l'arrivée au Centre Lucien-Borne, le sujet de conversation était la température à Boston pour le jour suivant. Les prévisions étant de 25 à 30 C pour l'après-midi, nous avons pensé à nos quatre amis ( Roger, Claude, Rénald et François) présents à Boston.

Nous étions 8 coureurs pour le réchauffement. En route, nous avons croisé Gilles, Paul, Lorraine, Monique et le beau-frère de Gilles, les trois hommes se joignant à nous. Voici, une partie du groupe près du Château Frontenac:


Au Centre Lucien-Borne, après un peu plus de 8km, deux autres coureurs nous attendaient pour le départ de 8:15 heures. Nous étions finalement douze pour l'entraînement principal.

Nous avons choisi une boucle d'environ 22km vers Ste-Foy, jusqu'à Pie XII. Nous avons commencé par le Chemin St-Louis. À la route de l'Église, Gilles, Paul et André Angers nous ont quitté après que nous leur ayons lancé notre fameux cri traditionnel ( HÉÉÉÉÉÉÉÉ):


Nous nous sommes retrouvés 9 pour continuer vers Pie XII. J'ai remarqué que ma FC était plus haute que d'habitude, sûrement à cause de la température plus chaude. Le pace était soutenu. Par contre,  je sentais que j'avais de la capacité, sûrement le résultat de tout ce volume fait cet hiver. Je me suis bien hydraté et continué ma stratégie d'alimentation ( une barre nutrigrain à chaque heure ). Pour moi, l'alimentation à chaque heure fait une bonne différence. Cela fait presqu'un an que je la pratique durant mes longues sorties.

Nous sommes revenus par le chemin Quatre-Bourgeois avec un arrêt à la Gare d'autobus de Ste-Foy pour remplir les bidons. Comme d'habitude, nous nous sommes payés une couple de côtes. Ici, mes compagnons après un regroupement suivant la première côte dans le secteur du Cégep Garneau:


Nous avons terminé, comme à l'habitude, près du stationnement du Centre Lucien-Borne, avec les «high five» habituels:



Comme j'aime beaucoup les chiffres ronds et qu'il manquait à ma Garmin 500 mètres pour un 30km, j'ai complété la distance avec Bruno et Jean-Yves. Vraiment, une belle sortie printanière.

Marathon de Boston


En ce lundi 16 avril, les marathoniens ont vraiment affronté une température estivale pour le célèbre marathon de Boston, le mercure avoisinant les 30 C en après-midi. C'était beaucoup trop chaud pour courir un marathon.. Les organisateurs avaient d'ailleurs prévu le coup et avaient offert aux participants de ne pas prendre le départ et de reporter leur participation à l'année 2013 sans la nécessité de se qualifier de nouveau ( en payant cependant les frais d'inscription au marathon). Ils avaient aussi conseillé aux marathoniens non qualifiés ( ceux courant pour un organisme de charité ) et à ceux entraînés dans des températures froides de ne pas prendre le départ. Pour les autres, la consigne étaient de courir à un pace beaucoup plus lent et de prendre le marathon comme une expérience et non comme une compétition.

Les coureurs d'élite ont suivi le conseil de courir plus lentement, la première femme ( Sharon Cherop ) et le premier homme ( Wesley Korir ) terminant avec des temps respectifs de 2:31:50 et de 2:12:40, soit environ 10 minutes plus lents que les temps de l'année dernière. Pour ces coureurs kenyans de niveau international, c'est énorme.

De plus, ces coureurs sont entraînés à la chaleur, ce qui nous laisse imaginer comment les conditions ont été difficiles. Pour les québécois, ce fut encore plus difficile compte tenu de l'écart énorme de températures avec les conditions d'entraînement.

Les quatre amis avec qui je m'entraîne le dimanche et qui participaient au marathon ont terminé avec les temps suivants:

1) Claude Létourneau: 4:27:08;
2) François Maillette: 4:50:45;
3) Roger Goulet: 5:24:03
4) Rénald Bouchard: 6:11:00

Je leur lève mon chapeau d'avoir terminé considérant que 4000 coureurs sur les 26000 inscrits ont décidé de ne pas prendre le départ.

Marathon des Arles-Les Arpilles


Mon nouvel ami Jean-Yves dont j'ai fait la connaissance par le site Dailymile et qui est maintenant un régulier de notre groupe en était à son dernier entrainement avec nous dimanche le 15 avril avant son voyage de deux semaines en France:



Le 29 avril prochain, il prendra part à la première édition du marathon des Arles-Les Arpilles dans le sud de la France:


Je lui souhaite la meilleure des courses, un beau voyage et un beau partage avec Philippe Thuret qui prendra aussi part à ce marathon.

Prochaines semaines


Il ne me reste que deux semaines de gros travail ( 105 et 110 km ) avant le Sugarloaf marathon, soit les semaines des 15 et 22 avril. Après, je commencerai un taper de trois semaines où je diminuerai le kilométrage mais avec maintien l'intensité. Je pourrai donc profiter pleinement du printemps.

5 commentaires:

  1. Toujours aussi fascinant de te lire François! Tes 2 dernières semaines de gros kilométrage sont vraiment PLEINES de km!! :) Bon entraînement!!

    RépondreSupprimer
  2. À Boston, les coureurs en ont souffert un coup avec la chaleur. Impressionnant ce temps au mois d'avril ! Une autre belle semaine forte en km. Ton marathon approche et le mien aussi. Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  3. très agréable ce billet.
    c'est impressionnant comme les températures se sont "retournées" rapidement.
    Sur Facebook je me moque souvent de Patrick le "vintage runner" de runningcafe.fr qui cours toujours aussi vite (et même plus vite que moi!) malgré son grand âge... :)

    Mais ici aussi il y de sacré coureurs qui continuent d'aligner des performances aussi bien que les années.
    Je trouve ça très impressionnant! Bravo au tous.
    C'est un chouette groupe.

    RépondreSupprimer
  4. Et bien François, voilà encore une belle semaine… Je vais adopter ta méthode de prendre une barre céréale lors de ma sortie longue car souvent en fin de sortie je suis mord. Belles photos du groupe aussi. Bonne continuation de préparation pour ton marathon.

    RépondreSupprimer