Follow by Email

dimanche 22 avril 2012

Dans le dernier droit

J'entre dans dernier droit de ma préparation pour le Sugarloaf marathon:


Je viens de complèter l'avant-dernière semaine de gros kilométrage que je me suis imposé pour ce marathon printanier. Une semaine de 105km, soit une longue sortie de 30 km dimanche le 15 avril et 5 sorties de 15km du mardi 17 avril au samedi 21 avril.
                                                                                                                                                                    Ma séance d'intervalles du mardi 17 avril a consisté en 7 X 1km avec 400 mètres de récupération:


Cette séance est toujours assez difficile étant rapprochée de ma longue sortie de groupe où le rythme est assez soutenu. J'ai alors besoin d'un rythme plus lent le mercredi pour récupérer en vue de mon tempo run du jeudi où je parcours certains kilomètres presqu'aussi rapidement que le mardi. Voici, d'ailleurs le détail de mon tempo run du jeudi 19 avril sur une distance de 10km après un réchauffement de 3km:



Ces deux entraînements, du mardi ( intervalles longs ) et du jeudi ( tempo run ), joints à la longue sortie du dimanche,  sont, à mon avis, fondamentaux pour avoir un bon entraînement spécifique au marathon.

Longue sortie du dimanche 22 avril


Au réveil dimanche matin, le terrain de ma résidence était tout blanc. Une neige fondante était tombée durant la nuit. Un peu décourageant à cette période de l'année.

Cependant, le mercure affichait 0 C et Météomédia annonçait 5 C vers 11 heures ce qui m'a permis de m'habiller assez légèrement pour mon entraînement. Je suis parti quelques minutes plus tard que d'habitude pour le Centre Lucien-Borne afin de voir la fin du marathon de Londres en direct sur internet.

Mes amis qui ont fait le marathon de Boston étaient de nouveau au poste:


François Maillette en rouge à gauche et Rénald Bouchard avec le coupe-vent officiel orange du marathon de Boston 


François et Claude Létourneau


Roger Goulet au centre en noir 

Roger avait d'ailleurs annoncé que nous allions sur le Boulevard du Versant Nord et nous étions alors sur le Chemin Ste-Foy en direction ouest. 

Ces quatre comparses ne semblaient pas avoir fait un marathon il y a quelques jours. À ma grande surprise, Roger et Rénald étaient même présents pour le réchauffement de 7:15 heures ce qui signifiaient pour eux des distances près des 30km. Les quatre semblaient complètement remis de leur marathon à voir leur pace.

Ce parcours où nous descendons sur le Boulevard du Versant Nord implique une remonté que nous effectuons toujours par la rue de Brabant qui longe l'autoroute Duplessis:

   
Il s'agit d'une montée pas trop abrupte mais assez longue merci. Au haut, nous avons repris la direction est par le Chemin Ste-Foy avec le vent de face. Il ne m'a pas trop affecté,  vu que j'étais occupé à jaser avec les amis.

Au Centre Lucien-Borne, à la fin de l'entraînement de groupe,  je suis entré faire le plein de mon bidon et je suis reparti avec Bruno Samson pour compléter mon deuxième 35km de l'hiver. Toute ma sortie s'est bien déroulé toujours avec ma stratégie d'hydratation et d'alimentation qui me donne plus d'énergie. Je n'ai pas terminé ce 35km épuisé et j'aurais pu continuer. Cependant, je vais en garder pour Sugarloaf. Nous étions bien heureux de notre distance, 35km pour moi et 36km pour Bruno qui est revenu un peu plus souvent sur ses pas pour aller chercher les plus lents durant l'entraînement de groupe:




Marathon de Paris


Le marathon de Paris s'est déroulé dimanche le 15 avril:


Ce printemps, j'ai suivi la préparation d'un coureur français pour ce marathon. Il m'avait laissé un commentaire sur mon blog et m'avait invité à aller voir le sien. Son nom est Grégoire ( Running Gou ) et il fait de la course à pied depuis septembre 2010 seulement.

Le marathon de Paris était son premier marathon à vie. Comme il s'interrogeait un peu sur la façon de le courir dans la semaine précédant l'évènement, je lui ai fait le commentaire suivant en tant que marathonien d'expérience: «le marathon c'est 32km de patience et 10km de course».

Je peux vous dire que le conseil n'est pas entré dans l'oreille d'un sourd. Running Gou, à son premier marathon à vie, a terminé en 3:02:25. Quelle performance ! Elle annonciatrice d'un bon potentiel de coureur.

Mais autre chose intéressante en ce qui concerne Running Gou, c'est son talent de narrateur. Lisez ici le récit de son marathon qu'il fait sur son blog. Son récit est aussi beau que le chrono qu'il a réussi.

J'aime beaucoup ces partages et ces belles expériences de coureur. Je les trouve très motivantes.

Prochaine semaine


La prochaine semaine sera ma dernière de gros kilométrage avec 110km au programme. Après, il ne restera  que trois semaines avant le Sugarloaf marathon et le temps du «taper» sera déjà arrivé.

6 commentaires:

  1. Toujours aussi motivé et aussi courageux dans l'effort, quand je vois tout ce que tu fais chaque semaine, je suis admiratif!!
    Le Semi sera une rigolade par rapport à tout çà!!!

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cette belle publicité, François.

    J'essaie de retranscrire au mieux mes émotions. Je suis heureux de voir que mes écrits sont lus et appréciés.

    A très bientôt.

    RépondreSupprimer
  3. Et félicitations pour les kilomètres avalés !

    RépondreSupprimer
  4. Sacré François, je suis toujours impressionné par le nombres de kilomètres que tu peux avaler en 1 semaines, c’est fou. J’adore regarder les photos que tu ajoutes au commentaire, le Canada me semble parfois si loin et si proche en même temps, c’est chouette. Bonne dernière semaine de préparation…

    RépondreSupprimer
  5. Versant Nord, je connais cette route. On l'a faite ensemble. Je ne sais pas comment tu fais avec tout ces km par semaine. Bonne fin de programme.

    RépondreSupprimer
  6. Bravo François! J'ai vraiment hâte de lire le récit de ce prochain marathon.

    RépondreSupprimer