Follow by Email

mercredi 23 novembre 2011

Semaine du 20 novembre

Je commence ce billet par le marathon de Philadelphie 2011 qui a été couru le 20 novembre et qui a bien terminé l'année. Mon ami blogueur Luc Lévesques a honoré ce marathon avec un meilleur temps à vie de 3 heures 28. Voici, un beau petit vidéo de ce marathon:





Des évènements comme ceux-là me motivent à continuer de m'entraîner et à chercher à m'améliorer même si je sais que je ne retoucherai jamais à mes meilleurs temps à vie qui ont été faits à la fin de la vingtaine. Étant maintenant dans la cinquantaine, je dois progresser par rapport à ce que je suis aujourd'hui.

La semaine qui vient de passer en était une de récupération. Du dimanche 20 novembre au samedi 26 novembre, j'ai diminué mon kilométrage à 50 kilomètres et coupé l'intensité de moitié. Cette semaine s'est déroulé de la façon suivante:

Mardi 22 novembre: 6km où j'ai incorporé un 15 minutes de fartlek. Le mercure affichait un -10 C. J'ai donc sorti le passe-montagne et mon coupe-vent doublé. Avant-goût de l'hiver.

Mercredi 23 novembre: 6km relax. J'attendais la neige qui était déjà tombé à Montréal mais elle est arrivé un peu plus tard en avant-midi, après mon entrainement. De toutes façons, je pourrais bien m'en passer.

Jeudi 24 novembre: 6km avec 4 intervalles de 400 mètres entrecoupées de 200 mètres de récupération. De nouveau, ces 400 mètres ont été faits une trentaine de secondes plus rapide que mon pace 10km réalisé au 10km de l'Université Laval cette année ( 50:19). Voici le tableau des paces sur Garmin Connect:



De quoi garder les sensations de vitesse même durant une semaine de récupération. La séance n'a pas été trop été évidente car la neige de la veille n'était pas encore fondue.

Vendredi 25 novembre: 6km mollo pour replacer mes jambes quoiqu'elles n'avaient pas trop été affectées par l'entrainement de la veille. La température était plus douce. La chaussée était encore recouverte de «slush» glissante et il a fallu, encore une fois, courir défensivement pour éviter les chutes.

Samedi 26 novembre: 5km mollo. J'ai pensé, durant cet entrainement, à la défaite de notre équipe de football, le Rouge et Or de l'Université Laval, à la Coupe Vanier, soit la championnat universitaire canadien de football. Cette équipe de grands champions s'est battu jusqu'à la fin et ils ont perdu en champions. Quand nous nous battons sur un marathon pour terminer l'épreuve, ne sommes-nous pas aussi, des champions  même si nous n'atteignons pas toujours nos objectifs chronométriques et que nous subissons, d'une certaine manière, une défaite.

Longue sortie de groupe


Dimanche le 27 novembre, l'avant-midi s'annonçait  pluvieuse. Je me suis présenté au Centre Lucien Borne pour 8 heures 15. Quelques coureurs avaient déjà complété 6km en guise de «réchauffement». Avec ce que l'on fait à partir de 8 heures 15, ils sont déjà rendu à 26-28 km à ce temps-ci de l'année. Je suis «invité» depuis quelques semaines à prendre part à cet apéritif mais je résiste préférant suivre mon plan.

Donc, je m'en suis tenu à 22 km mais je voulais voir si je pouvais tenir un pace plus rapide compte tenu des intervalles que j'ai faits dernièrement. Nous avons rejoint la piste cyclable de la rivière St-Charles par la côte de la pente douce. Par la suite, boulevard Champlain et côte de l'Église à Sillery pour remonter à la Haute-Ville. Voici, le parcours effectué pour ce 22 km:



Finalement, nous avons évité la pluie mais pas le vent. C'est quand même le mois de novembre. Tout a bien été et j'ai couru à un pace d'environ 5:45/km. Je dis environ parce que j'ai oublié de repartir ma montre Garmin en haut de la côte de l'Église à Sillery pour un peu plus d'un kilomètre ce qui a faussé le pace moyen calculé par ma Garmin (5:58/km).

Tout cela est de bonne augure et encourageant pour les semaines à venir. J'ai l'impression que mon programme est efficace.

Gilles Lamontagne


Mon ami Gilles a complété plus de 200 marathons dans sa carrière de coureur (  202 plus exactement ). Il en a des médailles chez lui. Étant bien ordonné, voilà le résultat:










Chacune de ses médailles a été méritée et gagnée à la sueur de son front. Lui et son comparse Roger Goulet sont des vrais maniaques de marathons. Je les connais depuis longtemps et leur exemple continue de me motiver à courir.


Prochaine semaine


Je reprends l`où j'étais avant ma semaine facile, soit 33 minutes de fartlek mardi, 9 X 400 mètres jeudi. Je ferai 60 km dans la semaine. Kilométrage moyen mais de la bonne intensité.


L'hiver s'est pointé le bout du nez cette semaine mais il est possible qu'il s'installe comme il faut durant la prochaine semaine. Une bonne bordée de neige est annoncée mercredi.

3 commentaires:

  1. Merci de la mention. Avec les entraînements en fartlek que tu fais depuis quelques semaines, tu vas bien progresser.

    RépondreSupprimer
  2. Un tel entassement de médailles Marathon çà fait rêver mais je ne suis pas sûr que çà fasse plaisir à ma femme !
    Tu ne battras peut être pas tes records sur Marathon mais tu vas revenir à ton meilleur niveau en 2012 c'est sûr!
    Merci encore pour tous tes comms;-))

    RépondreSupprimer
  3. Wow, je ne suis pas proche d'avoir une telle collection de médailles. Bravo pour ta semaine, François

    RépondreSupprimer