Follow by Email

lundi 10 octobre 2011

Semaine post Rimouski

Je ressens toujours un anti-climax suite à un marathon. Pendant douze semaines, je me  prépare autant phsyiquement que mentalement. Je focuse sur un objectif et après, plus rien sauf le désir de continuer à courir comme je le fais depuis 1979.

Entre 1999 et 2009, je n'ai fait que le marathon des Deux-Rives comme compétition. Je m'entrainais seul et l'anti-climax était plus fort. Après le marathon, je continuais à m'entrainer mais je diminuais le kilométrage à 40-45 km par semaine de septembre à mars inclusivement. Par la suite, je reprenais ma progression marathon pour atteindre 90 km par semaine en juin et juillet.

L'année 2010 a sonné un changement pour moi. Premièrement, j'ai recommencé à faire d'autres compétitions ( deux demi-marathons et deux 10km ). Deuxièmement, j'ai réintégré mon groupe de coureurs qui s'entraine au Centre-Lucien Borne, groupe dirigé officieusement par Roger Goulet, un vétéran qui a 239 marathons derrière la cravate. Je ne me joins à eux que le dimanche car je préfère courir le matin très tôt pour ne pas trop perturber ma vie de famille. Cependant, chaque dimanche est une fête pour moi. J'ai beaucoup de plaisir lors de ces longues sorties de groupe et je les attends toujours avec impatience.

Tout celà pour vous dire que l'anti-climax est moins fort cette année. Comme je vous l'ai expliqué dans mon dernier billet, j'ai terminé le marathon en force:




Musculairement, j'étais beaucoup moins affecté que par les années antérieures après le marathon des Deux-Rives. Est-ce ma gestion de la course au niveau de l'alimentation que j'expérimentais pour la première fois cette année et/ou la température plus fraiche qui en furent la cause ? Je l'ignore. Cependant, j'ai quand même joué la carte de la prudence en ne faisant rien pour les trois jours suivant le marathon. Jeudi le 6 octobre, je piaffais d'impatience de rechausser mes espadrilles et je suis allé jogger un petit 5km relax. J'ai fait de même vendredi et samedi. Déjà, samedi, j'avais augmenté légèrement le pace et j'avais hâte à dimanche comme d'habitude.

Pour cette première longue sortie post-marathon, nous n'étions que 6. J'étais donc accompagné par André Angers, Denis Maheux, André Lepire, Camilien Boudreau et Bruno Samson. Comme Camilien, Bruno et André Lepire sont plus rapides, les plus lents se sont laissés entrainer. Après une couple de kilomètres, nous avons formé deux petits groupes. Il faut comprendre que dans cette gang de coureurs, il y a plusieurs regroupements durant l'entrainement, les plus rapides attendant toujours les plus lents. Il y a un esprit de corps très important: chaque coureur est important.

Côté entrainement, je croyais que nous nous limiterions à environ 1 heure 30 minutes. Cependant, Denis Maheux a proposé 20km et tout le monde a approuvé. Nous étions trois à avoir fait le marathon la semaine dernière avec Denis et Bruno. Il semblerait que j'ai été le seul à avoir les jambes pesantes dans la deuxième partie de ce 20km. Les gars sont très forts. Denis Maheux et Roger Goulet ont même couru 14 kilomètres le lendemain du marathon de Rimouski. Denis essayait des espadrilles neuves qu'il venait d'acheter à la boutique Le Coureur Nordique. Il est repassé à la boutique qui se trouve près du Centre Lucien Borne et il a lançé en farce que les espadrilles lui donnaient mal aux jambes. Quant à Roger Goulet, il fait le marathon de Bar Harbor le 16 octobre. S'il y en avait eu un le 9 octobre, il l'aurait fait. Au printemps dernier, il en a collé quatre ou cinq à une semaine d'intervalle.

Photos du marathon de Rimouski

François Maillette qui s'entraine aussi avec nous le dimanche était à Rimouski pour le demi-marathon. Il en a profité pour prendre des photos de ses amis qui terminaient le marathon. Comme il nous les a transmises à tous, je vais en profiter pour présenter brièvement certains de mes amis:

Bruno Samson:



Bruno Samson en était à son deuxième marathon à vie. Il a baissé son temps par plus de trente minutes en terminant en 3:29:31. Il a des belles capacités et il sera à surveiller dans les prochaines années.

Denis Babin:





Denis apparaît ici un peu en arrière avec la coupe-vent ouvert. Denis a enregistré un chrono de 3:34:03. Il s'entraine en poussant un baby-jogger. Ça me semble très efficace comme méthode d'entrainement. Et dire qu'il m'a dit après le marathon qu'il était un peu «rouillé» !

Magalie Bellefeuille et Gilles Lamontagne:




Magalie se trouve à côté de Gilles Lamontagne, le coureur à la casquette jaune. Elle est la conjointe de Denis Babin. Elle est nouvelle maman depuis l'année dernière et faisait son premier marathon depuis son accouchement. Elle a terminé en 4:00:51. Elle court depuis les années 90 et a déjà beaucoup d'expérience comme marathonienne.

Quant à Gilles Lamontagne,  je vous en ai parlé beaucoup dans mes derniers billets. Il a complété son 200ième marathon à vie dans le même temps que Magalie. Il fait plusieurs marathons par année avec Roger Goulet. C'est un coureur avec une très longue expérience. Un véritable «musée vivant» de la course à pied :))

Dominique Jobin:





Dominique en était à son premier marathon à vie qu'il a fait en 4:01:17. Il ne s'entraine pas avec nous vu qu'il travaille à l'extérieur. Il est le beau-fils de Roger Goulet qui me l'a présenté au Marathon de Québec début mai dernier. J'ai eu l'occasion de la connaître un peu plus à Rimouski. Il va sans dire qu'il avait tout un exemple en la personne de Roger.

Denis Maheux:






Denis fut mon compagnon de voyage pour Rimouski. Je le connais depuis les années 90 et j'ai eu l'occasion de pouvoir renouer contact plus longuement durant ce voyage. En plus d'être infirmier à l'urgence sur les avions hôpitaux, il s'est découvert une passion pour la musique à côté de celle pour la course à pied. Il est un marathonien d'expérience qui s'implique aussi beaucoup  bénévolement au Marathon des Deux-Rives. Résultat à Rimouski: 4:03:25.

Renald Bouchard




Je connais Renald depuis une vingtaine d'années ayant même eu l'occasion de partager une chambre pour un marathon de Boston dans les années 90. Renald est professeur d'éducation physique à la retraite et vient d'avoir 65 ans cette année. C'est un marathonien d'expérience qui s'entraine très bien. Il a complété le marathon de Rimouski en 4:03:35.


Sylvie Boivin et Roger Goulet:





Sylvie est une autre marathonienne d'expérience qui s'entraine avec nous le dimanche matin. Son conjoint, Gerry McDonald, s'entraine aussi avec nous. Je les connais depuis les années 1990 du temps de mes années avec la club La Foulée. Sylvie a terminé le marathon en 4:08:14.

Quant à Roger Goulet, c'est un gars humble qui n'aime pas faire parler de lui.  Cependant, 239 marathons à vie avec celui de Rimouski, je crois que ça commence à mériter d'en parler un peu. Et sa saison d'automne n'est pas terminée. J'ai suivi son rytme d'une dizaine de marathons par année pendant cinq années dans les années 90. Mais lui, ça fait vingt ans qu'il fait celà. Une véritable machine. Il a eu 70 ans le 6 octobre et il fait le marathon de Boston à chaque année depuis 25 ans. Roger a terminé le marathon de Rimouski en 4:09:18 ( en même temps que Sylvie qui était parti plus loin dans le peleton au départ, ce qui explique le meilleur temps net pour Sylvie ).

Prochains billets

Comme ma saison de compétitions est terminée ( sauf pour le 16 octobre où j'hésite encore à me présenter au Défi du Lac Beauport ), mes prochains billets traiteront de mon entrainement. Je vous donnerai aussi des nouvelles des coureurs de mon groupe qui compétionneront à l'extérieur car ils sont une véritable source de motivation et d'inspiration pour moi. Et à tous ceux qui courent,  profitez de l'automne pour sortir. C'est à mon avis la plus belle saison pour courir.






4 commentaires:

  1. Nous vivons parfois le blues post-marathon. La préparation est exigeante, comme tu le mentionnes en terme de temps et alimentation, qu'une fois le marathon complété il ne reste plus rien à faire. Avec ton 20 km, te voilà reparti de nouveau.

    RépondreSupprimer
  2. Superbes présentations de coureurs et coureuses, que j'aime vos expressions pour exprimer ces grands moments de partage;-)
    Allez, ne soit pas triste, tu auras fait une grande et belle saison pour ton retour!

    RépondreSupprimer
  3. Beau billet François!! Tu as magnifiquement récupéré de ton marathon!! Bravo!! Merci ne nous présenter tes amis coureurs, c'est inspirant!!!!

    RépondreSupprimer
  4. Wow, vous récupérez vraiment vite après un marathon, toi et ton groupe...Chapeau! Belles photos aussi en passant!

    RépondreSupprimer