Follow by Email

dimanche 9 avril 2017

Semaine du 2 avril

Je continue ma préparation chaotique pour le marathon d'Ottawa auquel je ne suis pas encore inscrit.

Je prendrai ma décision bientôt en ce qui a trait à ma participation à ce marathon. Depuis le mois de février, j'ai quand même de bonnes longues sorties au-dessus de 20 km dont deux 27 km et un 28 km. Il me reste à compléter quelques 30 km pour la confiance. Cependant, je désire avoir du plaisir à courir ce marathon sans mal au genou gauche et à la plante du pied gauche.

Mon orthèse gauche ne fonctionne vraiment plus. Ma longue sortie du 2 avril a été pénible pour la plante de mon pied gauche. J'ai donc pris la décision de ne plus les porter jusqu'au moment où j'en aurai des nouvelles.

J'ai terminé mon dernier billet en vous parlant de l'achat d'une paire de Mizuno Wave Rider 20. Durant la semaine du 2 avril, je les ai portées à 4 reprises pour 42 km au total, soit la distance d'un marathon. Le feeling est différent par rapport à mes Asics Cumulus. L'amorti se compare mais les Mizuno sont plus légères. Aussi, le talon monte moins haut à la cheville que pour les Asics Cumulus.

Comme une petite corne s'est formé sur la plante de mon pied gauche, il subsiste un certain inconfort à cet endroit. J'ai commencé, à la fin de la semaine, à frotter cette corne avec une pierre ponce afin de l'éliminer. Je vais continuer à chaque jour en espérant en venir à bout. Les sensations à la plante de mon pied gauche devraient alors êtres meilleurs.

En ce qui a trait à mon genou gauche, il y a toujours cette sensibilité qui est présente après mes sorties. J'ai débuté un exercice simple de renforcement des quadriceps, incluant la partie près du genou:


Il s'agit de la fameuse Chaise. Notre entraîneur du club La Foulée nous la faisait faire dans mes jeunes années. Je tiens cette position une minute avant de faire mes exercices d'étirement que je fais 8 à 9 fois par semaine. J'espère que cet exercice va m'aider.

En ce qui a trait à mon entraînement, j'ai quand même complété 80 km au cours de la semaine du 2 avril toujours avec trois séances de musculation. Je n'ai pas lancé la serviette en ce qui a trait à ma participation d'Ottawa. Voici donc le détail de cette semaine du 2 avril:

Dimanche 2 avril: 28.4 km avec le zoo en 3:19:19, soit un pace moyen de 7:01/km. La fin de la sortie a été pénible vu la douleur que j'avais à la plante de mon pied gauche.

Lundi 3 avril: repos de course et séance de musculation au World Gym;

Mardi 4 avril: 0 C, -4 C ressenti. Mes jambes et mes mollets étaient courbaturés. Sortie dans les quartiers résidentiels près de la maison. Première sortie avec mes nouvelles espadrilles. 10 km à un pace moyen de 7:38/km.

Mercredi 5 avril: 0 C, -4 C ressenti, neige, vent et slush. Encore de mauvaises conditions. Sortie dans le Parc industriel Armand Viau et les rues résidentielles. Les jambes étaient encore fatiguées, donc le pace a été lent. 10 km à un pace moyen de 7:48/km.

En fin d'après-midi, je suis allé faire ma séance de musculation au World Gym.

Jeudi 6 avril: + 1 C, - 1 C ressenti et un peu de bruine. Sortie dans le quartier Montchâtel par la longue montée de la rue de la Volière et du Boulevard des Cimes. Environ 1.7 km de montée. Voici le profil de ce parcours:


J'ai couru 12 km à un pace moyen de 7:21/km. Les jambes étaient meilleures.

Vendredi 7 avril: + 4 C et beaucoup de vent donnant un ressenti de - 2 C. Dès que je suis sorti, je suis rentré chercher mon coupe-vent. Sortie à l'Ancienne-Lorette. 10 km à un pace moyen de 7:42/km. Ce n'était pas facile dans ce vent.

En fin d'après-midi, je suis allé faire ma séance de musculation au World Gym avec ma fille Catherine.

Samedi 8 avril: +2 C, -2 C ressenti et nuageux. Je suis sorti à la clarté dans le quartier Les Méandres avec une incursion dans les nouveaux développements à l'est de Robert-Bourassa. 10 km à un pace moyen de 7:06/km.

Zoo du 9 avril

L'objectif était de 30 km pour cette longue sortie du 9 avril.

Comme l'entraînement officiel était le fameux BBQ pré-Boston ( 5 km rapides - 5 km lents ), il était plus court. Jean-Yves nous avait donc transmis, vendredi, un parcours de 18 km, le BBQ se faisant sur une boucle formée de deux rues résidentielles dans Sillery. Au surplus, la boucle ne comportait pas de côtes, ce qui n'était pas le cas de tous les BBQ faits antérieurement.

J'ai donc commencé mon réchauffement très tôt, soit à 6:40 heures. Après 1.2 km sur la rue des Franciscains, j'ai rencontré Gilbert, Claudine et Rénald et je me suis joint à eux. J'ai surtout couru avec Rénald et Claudine, Gilbert ayant préféré faire cavalier seul à un pace plus rapide que nous. Nous sommes allé sur les Plaines d'Abraham et sur des rues du quartier Montcalm. Près du Centre-Lucien-Borne, j'ai complété mon réchauffement avec Gilles, Paul et André Angers. J'avais 12 km à un pace moyen de 7:13/km une fois mon réchauffement complété.

Au Centre Lucien-Borne, nous étions 15 pour le départ de l'entraînement officiel. Nous nous sommes dirigé vers Sillery pour le BBQ. Environ trois kilomètres après le départ, mon genou gauche a commencé à me faire mal. Je n'ai fait qu'une boucle du parcours du BBQ et lentement. Par après, j'ai retraité vers le Centre Lucien-Borne avec Paul Tessier qui m'a accompagné.

Après mon réchauffement, je n'ai donc fait que 10 km à un pace moyen de 7:18/km. Donc, ce fut un total de 22 km pour ce dimanche 9 avril, soit une distance bien loin de mon objectif du jour. De quoi m'interroger sérieusement sur ma participation au marathon d'Ottawa... Cependant, je garde encore espoir et vous verrez pourquoi un peu plus bas.

Le zoo au marathon de Boston

Sept coureurs du zoo prendront part au prestigieux marathon de Boston le lundi 17 avril. La plupart partiront pour Boston samedi le 15 avril et je ne les reverrai pas d'ici là. Cinq d'entre eux  étaient présents pour le BBQ du 9 avril:


De gauche à droite, Bruno Samson, François Maillette, Rénald Bouchard, Roger Goulet et Claude Létourneau

N'étaient pas présents Mélanie Roberge et Dominique Jobin. Je souhaite donc à mes amis du zoo une très belle expérience à Boston. 

Salon du coureur

Dans l'après-midi du dimanche 9 avril, je suis allé faire un tour au Salon de la course à pied et du triathlon de Québec au PEPS de l'Université Laval: 


Habituellement, je fais le tour assez rapidement de ces événements lors de mes marathons. Ce salon existe déjà depuis quelques années et je n'y suis jamais allé.

Cette fois-ci, je m'y suis rendu avec l'idée de trouver des solutions aux problèmes qui affectent ma course à pied ces temps-ci. Je me suis attardé à deux kiosques et je vais commencer par le deuxième où j'ai remarqué qu'ils vendaient des semelles. Je suis allé les examiner. Il s'agit de la marque currexSole :


Elles sont fabriquées en Allemagne. Elles sont souples contrairement aux orthèses traditionnelles. Le principe est le suivant: déterminer le type d'arche du pied que nous avons (haute, moyenne ou basse), l'alignement des genoux (normal, vers l'intérieur ou l'extérieur) et combiner ces deux données. Le vendeur m'a fait monter sur une plaque qui donne l'empreinte du pied pour déterminer que j'avais une arche haute, ce que je savais. Mon alignement des genoux était normal. Il m'a donc vendu la semelle bleu B2 pour le type d'arche de pied et d'alignement de genoux que j'ai. Voici la semelle de côté:


Elle  a aussi un léger coussinage à la plante du pied et au talon ainsi qu'une structure plus rigide au milieu de la semelle afin de bien soutenir le pied:


Pour 50 $, je me suis dit que je n'avais rien à perdre et que je devais les essayer, ce qui me donne encore un peu d'espoir pour le marathon d'Ottawa.

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, je vous partage un petit vidéo en anglais  qui vous en dit un peu plus:


Quant au premier kiosque où je me suis attardé, il s'agit de celui d'Apexphysio . Sur rendez-vous, ils font des évaluations de notre patron de course en nous filmant courir sur tapis. Ils sont alors à même de nous conseiller sur le type de souliers que nous devrions porter ainsi que sur des exercices de renforcement spécifiques afin de régler les problèmes biomécaniques causant les blessures causés par la course à pied. Ils ne croient pas beaucoup à l'efficacité des orthèses. J'ai trouvé l'approche intéressante. Il est possible que je commence de ce côté si je n'arrive pas à trouver de solutions prochainement à mes problèmes.

L'inventeur du jogging

Connaissez-vous l'inventeur du jogging tel que Monsieur et Madame Tout le monde le pratiquent aujourd'hui ? Eh bien, selon Running Heroes , il s'agirait d'Arthur Lydiard qui, dans les années 50 en Nouvelle-Zélande, a planté les premières graines de ce qui est aujourd'hui le jogging:



Pour ceux qui veulent avoir plus de détails, il y a un très bon article tiré de la revue The running heroes society et il est par ici .

La Bartley, la course la plus difficile au monde

Tous s'accordent à dire que la course la plus difficile au monde serait The Bartley Marathons. Il s'agit d'un ultra-trail de 160 km dans le Frozen Head State Park près de Wartburg au Tennessee. La course est courue en cinq boucles. La particularité est que le chemin est non tracé et  non balisé et les coureurs n'ont aucun ravitaillement sur la boucle hormis ceux  qu'ils peuvent avoir de leur équipe à la fin de chaque boucle

C'est un parcours extrêmement difficile faisant 18 000 mètre de dénivelé. Seulement 40 coureurs y sont invités à chaque année. Il y a un temps limite de 60 heures pour terminer les 5 boucles. Terminer une boucle est déjà un exploit. Depuis 1986, seuls 15 coureurs ont réussi à terminer les 5 boucles dans le temps  limite.

Je vous partage un excellent reportage en français pour ceux qui sont intéressés:




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire