Follow by Email

vendredi 1 mars 2013

À l'approche des Pichous

Nous commençons aujourd'hui le mois de mars, mois durant lequel je prendrai part à ma première compétition de l'année, soit la course des Pichous:



Je n'ai pas participé à cette compétition depuis belle lurette. Dans les années 80, j'y accompagnais souvent Jean Bouchard, un coureur aveugle auquel je servais de guide:


Dans ces années, Jean et moi tournions autour du 60 minutes pour ce 15km. Vingt-cinq ans plus tard, j'essaierai de faire autour du 75 minutes. Je suis plus lent qu'avant mais toujours aussi déterminé.

Fait intéressant, j'embarquerai Jean Bouchard et son guide Guillaume pour le voyage à Saguenay samedi le 16 mars. À 76 ans, Jean s'entraîne encore régulièrement et participe à plusieurs compétitions:


C'est un véritable phénomène ce Jean. Un exemple de persévérance sur toute une vie.

Mon ami Gilbert Robitaille, avec qui je fais mes entraînements en intensité cet hiver, devrait aussi m'accompagner. Il y aura peut-être aussi d'autres amis du zoo.

Deux dernières semaines de février

J'ai atteint durant la semaine du 17 février le plateau de 80km. Les intervalles et le tempo run ont été faits en compagnie de Gilbert comme c'est le cas depuis le début décembre. Le mercredi 20 février, nous avons fait 5 X 1km au pace 10km avec 400 mètres de récupération. La chaussée était glissante et je n'avais pas mis mes yaktrax. Je m'en suis ressenti musculairement lors du tempo run de 6km pace demi-marathon que nous avons fait le vendredi 22 février.

Le samedi 23 février, le sentier du Parc linéaire de la rivière St-Charles était magnifique lors de ma sortie trail compte tenu de la nouvelle neige que nous avions eue durant la semaine. À un certain endroit, on croise la piste de ski de fond:


Cependant, je préfère courir dans le sentier de randonnée avec mes yaktrax, le ski de fond nécessitant une certaine préparation, surtout au niveau du fartage.

Le dimanche 24 février, j'avais préparé une longue sortie dans Beauport afin de faire connaître un nouveau parcours à mes amis du zoo. Nous avons aussi profité de la Gare du Palais pour notre premier arrêt aux toilettes:



Nous avons, entre autres, grimpé la longue côte de la rue St-David à Beauport. Les conditions étaient difficiles avec la neige et la slush ( lire cassonade et sucre à la crème ) qui nous faisaient perdre de la traction. Une distance de 27km qui a été épuisante même si j'avais les yaktrax aux pieds. Cependant, tous avaient le sourire tel que le démontre cette photographie prise sur le Boulevard Hamel au retour vers le Centre Lucien Borne:



Pour cette semaine du 24 février, je cumulerai 85km avec ma sortie de demain dans le sentier du Parc linéaire. Gilbert et moi avons continué d'augmenter progressivement la durée de l'intensité avec 7 X 800 mètres pace 10km ( 300 mètres de récupération ) lors de notre entraînement d'intervalles du 27 février. Les conditions de traction étaient bonnes, la rue Turmel étant sur l'asphalte lors de cette journée. Par contre, vendredi le 1er mars, pour notre tempo run de 6km pace demi-marathon, il y avait de la neige et de la poudrerie. La traction était mauvaise. J'ai du ajuster quelque peu mon pace pour ne pas m'épuiser.

J'entre donc avec confiance dans mes deux plus gros mois d'entraînement ( mars et avril ) pour le marathon d'Ottawa. J'irai chercher de nouveaux plateaux de kilométrage hebdomadaire et la durée de mes longues sorties et de mes entraînements en intensité augmentera aussi. Cependant, on continue de prendre cela un entraînement à la fois et surtout, de continuer de s'amuser.



3 commentaires:

  1. Rien ne vous arrête, ni le froid, ni la neige abondante cette année!
    Tu vas réussir une belle course j'en suis sûr.

    RépondreSupprimer
  2. Quelle volume tu as ! Ce ne sera certes pas une test d'endurance aux Pichous.

    RépondreSupprimer
  3. Il me semble qu'il y a moins de neige, non? Bonne continuation à toi ;-)

    RépondreSupprimer