Follow by Email

lundi 29 octobre 2012

Surcompensation

L'heure de la surcompensation est venu. Le 21 octobre,à deux semaines du marathon de Manchester, il était temps de diminuer le kilométrage hebdomadaire pour essayer d'arriver frais le jour J.

Je suis donc passé d'une semaine de 90 km du 14 au 20 octobre à 58 km du 21 au 27 octobre. J'ai senti immédiatement l'effet de ce taper avec de bonnes sensations, moi qui traînais une certaine fatigue depuis le demi-marathon de la côte de Beaupré couru le 9 septembre.

Voici donc comment s'est déroulé cette avant-dernière semaine préparatoire au marathon de Manchester:

Dimanche le 21 octobre: une longue sortie de 24 km avec les amis du Centre Lucien Borne. J'étais habitué à des sorties de 30km depuis le 16 septembre. J'ai donc trouvé cette sortie facile. Le taper était donc lancé.

Mardi le 23 octobre: une sortie sur route de 8 km, vraiment plus courte que mes sorties habituelles. En courant moins, j'ai maintenu un pace légèrement plus rapide que les semaines précédentes avec un pace moyen de 6:39/km. Les sensations étaient excellentes et cela se maintiendra toute la semaine.

Mercredi le 24 octobre: une sortie de 7km à la frontale dans le sentier du Parc linéraire de la rivière St-Charles et sur route. Pace moyen: 6:42/km.

Jeudi le 25 octobre: une sortie sur route de 7km, dont un petit tempo de 3km à 5:10/km faisant office de shaking run afin de ne pas s'endormir.

Vendredi le 26 octobre: une sortie officielle sur route de 5km où ma montre Garmin s'est endormi, s'arrêtant avant la fin vu que la pile était trop faible. J'ai fait entre 1 et 2 km de plus pour rentrer à la maison. Pace moyen: 6:33/km.

Samedi le 27 octobre: je suis reparti à la frontale dans le sentier vu que je devais aller travailler au bureau en ce samedi. 7km dans le sentier du Parc linéaire et sur route. Pace moyen: 6:17/km.

Une seule semaine de taper et déjà, je me sentais frais, le pace marathon commençant à remonter à la surface.

Longue sortie du dimanche 28 octobre

À une semaine du marathon de Manchester, j'avais planifié de ne faireque  la seconde partie de l'entraînement de groupe avec les amis du Centre Lucien-Borne, soit une sortie d'une vingtaine de kilomètres.

En arrivant dans le stationnement du Centre Lucien-Borne, je suis arrivé face à face avec un coureur qui fait un retour à l'entraînement:


Denis Therrien, directeur du Marathon des Deux-Rives, a repris l'entraînement de course à pied en septembre dernier et revenait courir avec ses amis. Il sera au marathon de New-York la fin de semaine prochaine pour faire de la promotion pour le marathon des Deux-Rives.

Nous étions une quinzaine de coureurs avec, aussi, le retour de Gervais Guillot, qui nous quitte à chaque été pour se concentrer sur le golf, et de Roger Goulet, qui, lui, n'avait pas couru avec le groupe depuis quatre semaines compte tenu des nombreux marathons qu'il a faits cet automne.

Je m'attendais à l'entraînement spécial du chef, soit ces km rapides et lents sur le parcours côteux des Plaines mais le chef avait plutôt opté pour le parcours passant par la route du Versant Nord:



Roger avait plutôt pensé à la spécificité. Ce parcours comporte quelques bonnes côtes comme pour le  marathon de Manchester. La longue montée de la rue de Brabant, le long de l'autoroute Duplessis, est un exemple de cette spécificité:




J'ai fait cette montée et cette sortie avec beaucoup d'énergie et des sensations de facilité résultant du taper. 20 km au total à un pace moyen de 5:58#km . C'est de bonne augure pour le marathon de Manchester.

Parcours du marathon de Manchester

Je n'ai jamais fait ce marathon. Je l'ai choisi parce qu'il était plus tard dans l'automne et qu'un coureur de mon groupe, Dominic Carrier, m'avait parlé de l'organisation d'une façon positive.

Cependant, mes amis Roger, Gilles et Claude ont aussi fait ce marathon et m'ont averti que le parcours est exigeant. Voici d'ailleurs le vidéo du parcours:


Belle façon de se préparer mentalement !

Nous serons finalement cinq  à faire ce marathon, Roger ayant décidé, dimanche le 28 octobre, d'ajouter un douzième marathon à sa collection 2012. Voici donc, en partie,  notre petite équipe pour le marathon de Manchester:


De la droite vers la gauche: Claude Létourneau, Camilien Boudreau, Roger Goulet et moi-même. Était absent Jean-Yves Sansfaçon étant à Boston pour son travail. Cependant, il avait, lui aussi, pensé à la spécificité. En effet, il nous a partagé, sur Dailymile, cette photo de la Heartbreak Hill dans laquelle il est allé s'entraîner:


Selon ses commentaires, Jean-Yves a trouvé que cette côte était de la petite bière vu qu'il est un adepte de la côte Guilmor à Québec. D'ailleurs, son PB de 3 heures 38 au marathon de Chicago, le 7 octobre dernier, parle par lui-même.  C'est certain qu'il va être prêt pour Manchester.

Rénald Bouchard

La même journée que le marathon de Manchester, le 4 novembre, notre ami Rénald Bouchard courra  le fameux marathon de New-York:


Par la suite, il prendra la direction de la Floride pour quelques semaines et nous reviendra à la fin novembre. Chose certaine, Rénald a hâte de prendre le départ sur le pont Verrazano.

André Lepire

Un autre coureur partira aussi pour la Floride, le 4 novembre prochain., soit André Lepire:


Par contre, de son côté, ce sera pour l'hiver. Il sera à Arcadia en Floride jusqu'à la fin mars 2013:


Il pourra bénéficier de belles conditions d'entraînement pendant qu'on va courir à -20 C à Québec. Il a d'ailleurs pointé quelques demi-marathons auxquels il pourra participer afin de rester motivé à maintenir un bon entraînement.

Prochaine semaine

Très peu de kilomètres. Nous prendrons le départ pour Manchester samedi le 3 novembre très tôt. Je vous relaterai mon expérience à Manchester dans mon prochain billet.

6 commentaires:

  1. Une grande et belle famille de Marathoniens confirmés!
    Bonne chance pour ta dernière semaine avant le jour J!

    RépondreSupprimer
  2. il y a toujours un sacré groupe de coureur!
    cela doit être motivant d'aller retrouver les copains et partager l'expérience.
    Vous faites des pasta-parties aussi ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont des amis coureurs de longue date, certains depuis plus de 20 ans. Pour les pasta party, c'est quand on va faire des marathons à l'extérieur.

      Supprimer
  3. Versant Nord, c'est ce que nous avions fait quand je suis allé courir avec vous. Une belle sortie. Bonne semaine de surcompensation et fait le pleins de glucides. Tes réserves t'aideront.

    RépondreSupprimer
  4. Plus que quelques jours et tu y seras! Y'a rien comme une bonne préparation pour un marathon réussi. Bonne course François!

    RépondreSupprimer
  5. J'ai couru le Marathon de la ville de Québec en 2011. Magnifique terrain de coureurs. Expérience merveilleuse. Le parcours était difficile. Le temps était superbe. J'ai couru pour le compte des organismes de bienfaisance américains.

    RépondreSupprimer