Follow by Email

lundi 13 février 2012

Repousser ses limites

Repousser mes limites. C'est ce que j'ai eu le goût de faire dans la dernière semaine:



Vous vous rappelez que j'ai augmenté mon volume d'entraînement depuis les deux dernières semaines de décembre compte tenu du défi que je m'étais lancé de terminer mon année 2011 avec 3000 kilomètres.

Depuis, je complète des blocs de trois à quatre semaines d'entraînement où le kilométrage hebdomadaire se situe au dessus de 80 kilomètres. Voici le portrait du volume pour les trois dernières semaines:

1) Semaine du 22 au 28 janvier: 83 kilomètres;
2) Semaine du 29 janvier au 4 février: 84 kilomètres;
3) Semaine du 5 au 11 février: 86 kilomètres;

Je me suis donc habitué à ce kilométrage et ma forme s'est améliorée. Comme je ne compte pas l'augmenter pour les prochaines semaines, j'ai donc durci un peu l'intensité, question de repousser mes limites. C'est d'ailleurs ce que j'ai fait le dimanche 5 février lors de la visite des coureurs du club de Lévis.

J'avais donc quelques courbatures le lendemain dans la soirée ainsi que le mardi 7 février au matin, journée prévue pour ma séance d'intervalles. J'ai décidé de faire quand même ma séance d'intensité sur ces jambes fatiguées afin de toucher un peu aux  sensations que nous avons à la fin d'un marathon. La température était douce et la traction bonne. J'ai enfilé 6 X 1km avec 400 mètres de récupération pour un entraînement total de 12 kilomètres.

Le 8 février, la température avait changé et c'était plus froid avec -18 C, -27 C facteur vent:



J'ai donc ajouté des couches supplémentaires pour une sortie de 10km. Les sensations étaient bonnes.

Un autre entraînement de qualité m'attendait jeudi le 9 février. J'y suis allé cette fois-ci pour un «tempo run» de 5 km précédé d'un réchauffement de 3 km et suivi d'un retour au calme de la même distance. Total de l'entraînement: 11 km.

Le vendredi 10 février, je suis sorti pour 10 km et j'ai emprunté un parcours ascendant dans les quatre premiers kilomètres et descendant dans les trois derniers:


Même s'il s'agissait d'un entraînement plutôt facile au niveau cardio-vasculaire, la musculature de mes jambes a été plus sollicitée par ce profil. Le samedi 11 février a donc été la journée pour un vrai jogging de récupération. J'ai couru 9 km avec les yaktrax en partie dans le sentier blanc du Parc Chauveau. Je suis allé en reconnaissance traverser la nouvelle passerelle qui a été inaugurée cette semaine par la Ville de Québec et qui relie maintenant le secteur du Boulevard St-Jacques au quartier Les Saules. Elle était attendue depuis près de 40 par les résidents:


Cette nouvelle infrastructure me permettra de varier mes terrains de jeux en passant d'un quartier à l'autre, de la trail à la route et vice-versa.

Longue sortie du 12 février


Avant de partir rejoindre mon groupe de coureurs au Centre Lucien-Borne, j'ai regardé la température sur le site de Météomédia: -19 C, -27 facteur vent. J'ai donc revêtu l'ensemble de vêtements et de sous-vêtements que je porte dans ces conditions et suis allé à la rencontre de mes amis.

Le réchauffement de 6 km a été effectué à 7:15 heures avec Gilbert Robitaille, Rénald Bouchard, Claude Létourneau et André Angers. Pour le départ officiel à 8:15 heures, se sont ajoutés Gilles Lamontagne et Paul Tessier qui avaient déjà fait 8km ensemble, Magalie Bellefeuille, Sylvie Boivin et Alex Matte. Nous étions 10  courageux à braver ce froid. Nous pensions alors à André Lepire qui s'était envolé la veille pour le Mexique et à Roger Goulet toujours en Floride depuis la fin janvier.

Comme bien souvent, nous avons commencé par le Vieux-Québec, remonté le Chemin St-Louis avant  de nous retrouver sur les Plaines en arrière de l'Hôtel Le Concorde. Gilles Lamontagne m'a alors donné l'idée de faire des rues transversales entre le boulevard René Lévesques et la Grande-Allée afin d'être un peu plus à l'abri du vent. Cependant, après une pause toilette, deux coureurs sont parti à l'avant vers le secteur du Musée des Beaux-Arts très exposé au vent et nous avons tous suivi ( le groupe manque un peu de discipline depuis que Roger est en Floride). Malgré mon passe-montagne, mon nez est devenu blanc et j'ai du le réchauffer avec une main. Cela illustre bien comment le froid combiné aux vents pouvait être mordant.

Nous avons continué vers Sillery et fait les petites boucles habituelles. Après ces boucles, nous avons, cette fois-ci, évité de nous exposer au vent d'ouest en parcourant des rues nord-sud dans Sillery. Certains désirant ne faire que 15 kilomètres, nous sommes retourné au Centre Lucien-Borne. Par la suite, j'ai complété une distance de 26 km avec les coureurs qui m'accompagnaient à 7:15 heures.

Bref, nous avons composé avec le froid en effectuant notre kilométrage dans un parcours en boucles. Vous pouvez le faire dérouler sur le lecteur de Garmin Connect en cliquant sur le bouton play:

http://connect.garmin.com/player/149077975


Les coureurs de demi-fond de l'Université Laval


Dans mon billet du 5 février dernier , je vous ai présenté un vidéo montrant l'excellent travail de Dave Scott-Thomas qui entraîne les coureurs de Guelph en Ontario. Son équipe est la meilleure au Canada depuis plus de 6 ans comme le démontrent les résultats aux Championnats canadiens de cross-country.

Au Québec, une équipe commence à se faire remarquer. Il s'agit de celle de l'Université Laval en demi-fond.   Son meilleur coureur est Charles Philibert-Thiboutot:


Ses performances parlent par elles-même:


800m: 1:51.99 (30 juin 2011)

1000m(i): 2:24.81 (27 janvier 2012)
1500m: 3:45.73 (15 juillet 2011)
3000m(i): 8:18.09 (12 Décembre 2011)
5000m: 15:01.20 (8 mai 2010)
10km: 32:25 (29 août 2010)

Charles est présentement un des meilleurs coureurs de 1500 mètres au Canada. Il est sûr de ses moyens et il  entraîne toute l'équipe de l'Université Laval dans cet esprit. 

Le vidéo de la semaine dernière vous montrait l'équipe de Guelph lors des deniers championnats de cross-country sur les Plaines d'Abraham. Cette semaine, je vous montre l'équipe de l'Université Laval lors de la même compétition:



Un tel vidéo ne vous donne-t-il pas le goût de vous dépasser ?

Prochaine semaine

C'est bien  beau de repousser ses limites.mais la marge est mince entre l'entraînement efficace et le surentraînement. Pour ma part, j'ai besoin d'un repos actif.  Je ne ferai donc que des petites sorties dans la prochaine semaine afin de mieux rebondir par la suite.

3 commentaires:

  1. Bravo François, c'est du kilométrage ça, surtout en hiver. Lâche-pas, j'adore ta détermination!

    - Jean-François Côté

    RépondreSupprimer
  2. Bravo Francois, très beau montage encore une fois, continue tes blogs, c'est très intéressant a suivre. Gilles L

    RépondreSupprimer
  3. Une belle montée en km au cours des dernières semaines. Surtout qu'avec le temps froid des derniers jours, c'est encore plus exigeant courir. Bravo.

    RépondreSupprimer