Follow by Email

mardi 20 septembre 2011

10km de l'Université Laval

Un de mes objectifs cette saison était le 10km de l'Université Laval que j'ai recommencé à courir l'année dernière:



La course a toujours été tenue sur un parcours propice à de bonnes performances. D'ailleurs, mon meilleur temps à vie (37:45) y a été établi. Il date par contre de plus de 20 ans (1988).

Dimanche matin, le 18 septembre, je me suis levé à 5 heures 30, bien avant le départ de la course donné à 10 heures 30. J'avais eu une bonne nuit de sommeil et j'ai continué à relaxer avant de prendre mon déjeuner vers 7 heures, m'assurant ainsi de terminer de manger trois heures avant la course. Départ pour l'Université Laval un peu avant 9 heures. Je n'ai pris que 15 minutes en voiture pour rallier les installations du  PEPS,soit le Pavillon de l'éducation physique et des sports de l'Université Laval:



Après avoir récupéré mon dossard au PEPS, j'ai rencontré Marcel Plante avec qui j'ai couru dans les années 90 et qui s'est remis à la course à pied il y a un an ou deux. Au vestiaire, j'ai croisé aussi Jean Bouchard, coureur aveugle que j'ai guidé dans les années 80 et 90. Jean aura 75 ans en novembre prochain et il court encore le 10km de l'Université Laval à chaque année ainsi que d'autres compétitions. Une véritable institution ce Jean ! Le voici en 2003 avant sa traversée du Canada à vélo:



Marcel et moi sommes sortis ensemble du PEPS pour aller au départ où on nous a remis la puce de Quidchrono. La température était parfaite pour courir, environ 13 C et du soleil. Nous nous sommes réchauffés, Marcel pour environ 1.5km et moi pour 2km. Cinq minutes avant le départ, j'ai retrouvé Marcel dans le peleton. Deux autres connaissances nous ont rejoint, soit Jacques Burte et Robert Giguère. Ce dernier, entre autres, m'épate énormément. Il a couru et skié toute sa vie. Aujourd'hui âgé de 83 ans, il participe encore à de nombreuses compétitions:



Entouré de ces coureurs inspirants, j'ai pris le départ du 10km dont le peleton était constitué de 834 coureurs. Il a fallu plus de 30 secondes pour passer la ligne:





Le peleton était serré et il fallait manoeuvrer pour se faufiler. Je ne voulais pas perdre trop de temps dans le premier kilomètre. Mission accomplie, je suis passé en 5 minutes pile avec Marcel sous mes talons. Le deuxième kilomètre étant plus roulant,  a été franchi en 4:48. Je me sentais très bien étant dans ma zone. Marcel n'a pas suivi. J'ai continué à enfiler des kilomètres sous les 5 minutes jusqu'au 5ième kilomètre: 4:55, 4:55 et 4:47. Passé la mi-course, j'étais toujours très bien. Cependant, j'ai commencé à ralentir un peu dans le 6ième kilomètre (5:00), Le 7ième kilomètre est le plus difficile avec un léger faux plat montant. J'ai continué à ralentir (5:11). J'ai voulu mettre de la pression dans le 8ième kilomètre pour maintenir les quelques secondes que j'avais en banque pour passer sous les 50 minutes et je me suis rapproché du 5 minutes au kilomètre (5:05). Malheureursement, j'avais trop donné et un point de côté est apparu. J'ai du diminuer pour récupérer dans le 9ième kilomètre (5:21), ce qui m'a permis de finir plus fort dans le dernier kilomètre (4:58).

Ayant trop perdu de secondes dans la deuxième portion de la course, j'ai franchi la ligne d'arrivée en 50:19, manquant mon objectif par 20 secondes. J'étais un peu déçu mais j'ai quand même amélioré mon temps de l'année dernière de 17 secondes. Mon ami Marcel Plante a suivi en 51:01. Voici, les temps de mes autres amis et connaissances:

- Denis Duchesne de Loretteville, un ami avocat qui a couru son premier marathon avec moi  en 1998: 47:01
- Paul Lajoie de l'Ile-aux-Coudres: deuxième vétéran IV en 47:53;
- Jacques Burté de Beaupré: troisième vétéran IV en 55:02;
- Jean Bouchard de Québec ( coureur aveugle ): quatrième vétéran IV en 59:19;
- Robert Giguere de Beaupré: premier vétéran V en 1:02:42;

Bref, une belle journée où j'ai revu des coureurs que je connais de longue date tout en profitant d'une belle compétition toujours bien organisée.

3 commentaires:

  1. Je suis content de savoir que ton blog continue. Tu as de belles courses à raconter et tu rencontes des gens inspirant. Super.

    RépondreSupprimer
  2. J'adore çà ces courses où tu revois tous tes mais et où tu partages de belles aventures en commun!
    Bravo pour cette belle réussite même si tu aurais voulu faire mieux!

    RépondreSupprimer
  3. Sympa ce 10 km avec la rencontre d'anciens amis.
    Il m'arrive aussi de courir le midi avec un ami de 80 ans..C'est impressionnant, j'aimerai pouvoir être dans cet état de forme à cet age! Tout au moins être capable de courir...On verra ça dans une quarantaine d'années...

    RépondreSupprimer