Follow by Email

samedi 17 septembre 2011

En route vers Rimouski

Malgré que j'aie couru un beau demi-marathon le 28 août dernier au Marathon des Deux-Rives, j'ai été très déçu de l'annulation de l'épreuve de 42.2 km pour laquelle je m'étais préparé tout l'été. J'ai pris la décision de faire le marathon de Rimouski avant même de prendre le départ du demi-marathon.

Ma décision a été un peu tributaire de celle de mon ami Gilles Lamontagne qui s'apprêtait à courir son 200ième marathon à vie. Gilles était encore plus déçu que moi et pour cause. Comme Gilles est pour moi un bon ami que j'apprécie et qu'il est un de mes coureurs modèles, je lui ai dit, le matin du 28 août, que je prendrais part au même marathon que lui afin de partager, à ma manière, la belle expérience qu'il va vivre en complétant son 200ième. Le choix de Rimouski avait été fait avant le coup de canon signalant le départ du demi-marathon des Deux-Rives.

Côté entrainement, j'ai naturellement du changer la planification prévue. J'avais planifié, après mon marathon des Deux-Rives, faire un mois de septembre axé sur la préparation au 10km en vue du 10km de l'Université Laval le 18septembre et du 10km de l'Oie Blanche à Montmagny le 9 octobre. Comme ma dernière longue sortie de plus de 30km remontait au 24 juillet, j'ai décidé d'enligner rapidement deux sorties de 30km après mon demi-marathon des Deux-Rives. Je les ai faites les 4 et 11 septembre et les sensations ont été très bonnes. Donc, l'endurance est toujours là et je sais que je pourrai compléter le marathon de Rimouski. Photo du départ à Rimouski:





J'ai aussi continué le même modèle d'entrainement que j'avais dans mon programme de douze semaines que j'ai suivi cet été, programme tiré du site du marathon de Boston 2010. Donc, des intervalles longs de 1km au pace 10km le mardi et la sortie intermédaire de 15km le jeudi, accompagnées de sorties faciles les mercredi, vendredi et samedi. Le tout a fonctionné à merveille et je me sens actuellement en pleine forme. Il est vrai aussi que la température est plus fraiche et plus confortable pour courir. De plus, j'ai perdu, depuis le début août,  5 livres dans ma quête pour retrouver le poids que j'avais en 1998. Je suis à 165 lbs mais j'ai encore 15 libres à perdre pour retrouver ce poids qui me permettrait de retrouver des paces plus rapides.

Côté compétitions, je garde le 10km de l'Université Laval que je courrai demain afin d'évaluer ma vitesse sur cette distance. L'année dernière, j'ai recouru en compétition sur 10km pour la première fois depuis 1998. Résultat 50:30 alors que je courais le 10km autour de 40 minutes en 1998. Coureur plus pesant, coureur moins rapide. Bon. L'objectif demain sera raisonnable: passer sous la barre des 50 minutes. Je sais que je devrai travailler fort, un peu comme lorsque je passais sous la barre des 40 minutes dans mes meilleures années. Mais, j'aime ce «challenge».

Donc, demain, après mon 10km, il me restera deux semaines avant le marathon de Rimouski et elles me serviront de taper.  Pour le 10km de l'Oie Blanche, je verrai. Courir un 10km en compétition une semaine après un marathon ne m'enchante pas beaucoup. Peut-être le Défi du Lac Beauport le 16 octobre, soit trois fois le tour du Lac pour 18km. De belles côtes et un beau paysage d'automne. Chose certaine, la plus belle saison pour courir est à nos portes et je pourrai en profiter au maximum autant à l'entrainement qu'en compétition.

3 commentaires:

  1. C'est bien de se retrouver un nouvel objectif pour utiliser au mieux ta préparation de cette année.
    Bonne fin d'entraînement alors!

    RépondreSupprimer
  2. Si tu as perdu ces 5 livres, moi je les ai trouvé. Tu me sembles en pleine forme et je sens que tu vas bien t'amuser à Rimouski.

    RépondreSupprimer
  3. Ce sera certainement très agréable de faire un marathon à Rimouski!!! Et que ça coinçide avec le 200e de ton ami rendra l'expérience encore plus l'fun!!! Repose-toi bien maintenant!!!

    RépondreSupprimer