Follow by Email

dimanche 14 août 2011

Une année de découvertes

Je complète ce blog historique avec les premiers mois de l'année 2011. Si l'année 2010 en fut une de retrouvailles vu un retour à la compétition sur plus courtes distances et dans mon groupe de coureurs, l'année 2011 en sera une de découvertes.

Depuis quelques années, il me plait de naviguer sur internet à la recherche de résultats et d'histoires de courses un peu partout dans le monde. Je m'intéresse aussi au cyclisme et je suis aussi sur internet les grands tours cyclistes comme le Giro, le Tour de France et la Vuelta.

J'avais aussi dans mes favoris le blog de Frédéric Plante sur RDS que je lisais parfois mais sans porter plus d'attention au monde des blogs. Au début de l'année 2011, je me suis aperçu que je pouvais m'ouvrir un compte sur le site de RDS, ce que j'ai fait. J'ai donc mis en ligne quelques billets sur la course à pied. Je recevais quelques commentaires mais sans plus. Je commentais aussi les billets de Frédéric Plante.

Je me suis mis à rechercher plus activement d'autres sites et de fil en aiguille, j'ai découvert que la toile regorgeait de blogs de coureurs. Il y avait donc un monde virtuel que j'ignorais et qui était composé de passionnés de la course à pied comme moi. Finalement, en février 2011, j'ai vu qu'un blogueur avait un icone daily mile sur son blog et j'ai cliqué sur cet icone.

Pour ceux qui ne connaisse pas le site daily mile, il s'agit d'une sorte de facebook pour coureurs, cyclistes et nageurs. On peut y ouvrir un compte et enregistrer nos entrainements quotidiennement en y indiquant le sport effectué, le nombre de kilomètres, le temps, le parcours et nos commentaires sur l'entrainement du jour. On fait des demandes d'amis et habituellement, les coureurs qui ont un compte sur dailymile nous acceptent comme amis de telle sorte que leurs entrainements nous sont communiqués dans la section «Home». On peut alors commenter leurs entrainements afin de les encourager et eux font de même. Il s'agit d'un outil puissant de motivation.

J'y ai découvert des personnes passionnées par la course à pied. En allant enregistrer mes entrainements et en commentant leurs entrainements quotidiennement, j'ai tissé des liens avec elles. Je cours depuis 1979, j'ai couru dans un club et fait de nombreuses compétitions au Canada et aux États-Unis. Je suis un super motivé et depuis 1999, je courais seul en me motivant seul. Je ne pouvais m'imaginer qu'il existait un moyen de me motiver encore plus. Eh bien ! Ce site daily mile est ce moyen. Le fait que je peux rentrer de mon entrainement et le partager immédiatement avec ma quarantaine d'amis sur dailymile me motive encore plus que je ne l'étais avant. Imaginez comment je le suis maintenant !

Dans la même foulée, j'ai ouvert mon blog «Courir pour exister», toujours en février. Comme j'avais beaucoup de choses à raconter, j'ai décidé de commencer avec mon histoire de coureur.  À raison, d'un billet par semaine, j'aurai pris un peu plus de six mois pour vous la raconter. Mon histoire continuera, j'espère pour très longtemps...

J'ai fait une autre découverte cette année. J'ai eu une somme d'argent en cadeau et j'ai achété une montre GPS, soit la Garmin Forerunner 305:




Cette montre m'a aidé à revenir sur terre concernant mes capacités de coureur et à me fixer des objectifs plus réalistes. Depuis plus de dix ans, je courais avec mon chrono et je divisais le nombre de minutes par 6min/km pour évaluer le nombre de kilomètres parcourus. Ma montre Garmin calcule le nombre de kilomètres parcourus et me donne même instantanément le pace auquel je cours. Je me suis rendu compte rapidement que je me surestimais. Comme je vous l'ai expliqué récemment, j'ai vieilli et pris une vingtaine de livres. J'ai un poids supplémentaire à traîner et je ne peux plus le faire au même pace. Cette montre est probablement le meilleur coach que je n'ai eu. Elle m'aide à m'ajuster à tous mes entrainements et à voir continuellement où j'en suis.

Côté compétions, je prépare toujours le marathon des Deux-Rives qui sera couru dans deux semaines. Ce marathon en sera à sa 14ième édition et je les ai tous courues sur 42.2 km. Donc, c'est une fierté pour moi de faire partie de cette quarantaine de persévérants dont le nom se retrouve, à chaque année, dans le guide officiel du marathon.

En préparation, je m'entraine seul la semaine et le dimanche avec le groupe de Roger Goulet avec départ au Centre Lucien-Borne. J'ai retrouvé la joie de courir en groupe et je ne suis pas prêt de quitter ce groupe. Au mois d'avril, j'ai eu une petite blessure dans un tendon au niveau du tibia. J'ai eu peur d'avoir une périostite mais ce n'était pas ce type de blessure car je n'ai été arrêté que deux semaines. Pendant cette période, je suis allé nager car je ne pouvais pousser sur des pédales de vélo.

Malheureusement, cette blessure est survenue deux semaines avant le demi-marathon de Québec tenu le 1er mai 2011. J'ai pu courir sans douleur la veille du demi-marathon. Le jour de la compétion, je suis parti trop rapidement et j'ai du ralentir à partir du 13ième kilomètre. J'ai fait une contre-performance avec mon pire temps à vie sur demi-marathon mais au moins j'ai pu participer à cette course à laquelle j'étais inscrit depuis plusiseurs semaines. Me voici en action:





 
Pour terminer dans un temps de 2:07:10:







Par la suite, le mois de mai a été un peu difficile au niveau des sensations compte tenu cet arrêt de deux semaines en avril. Par contre, en juin, j'ai retrouvé de bonnes sensations avec le début d'un programme de 12 semaines pour le marathon des Deux-Rives. Mon ami Claude Létourneau m'avait parlé de ce programme qui apparaissait sur le site du marathon de Boston en 2010 et il m'a remis la grille qu'il avait confectionnée à partir de ce programme. J'ai eu beaucoup de plaisir à suivre ce programme très bien équilibré entre les longues sorties, les séances d'intervalles, de tempo et d'endurance sur plus courtes distances. Même que ce programme comportait un peu moins de kilométrage hebdomadaire par rapport à ce que je faisais par les années antérieures. J'ai l'impression que celà m'a permis de mieux récupérer.

En juillet, j'avais encore coché le demi-marathon Marcel-Jobin comme l'année dernière, toujours avec l'objectif de faire un bon test à la chaleur avant le marathon des Deux-Rives. Encore une fois, il a fait très chaud. Cette fois-ci, j'ai mieux dosé ma course et j'ai ralenti un peu plus tard, soit à partir du 18ième kilomètre. Cependant, ce fut à peu près le même résultat que l'année dernière, soit un chrono de 2:04:56. J'étais bien content d'arriver après avoir passé au travers de cette chaleur:





Dans deux semaines, je serai au Marathon des Deux-Rives et je vous en reparlerai dans un billet ultérieur.

J'ai donc terminé mon histoire de coureur sur route et de marathonien. Je concluerai cette partie historique de mon blog «Courir pour exister» la semaine prochaine.

À suivre...



 


4 commentaires:

  1. Merci d'avoir partagé cette longue et inspirante vie de coureur. Je suis certaine qu'elle a encore de bien belles choses à te faire découvrir. Si les vitesses diminuent un peu, la santé demeure et c'est peut-être le moment où cela compte le plus.

    DailyMile est en effet une communauté extraordinaire. Elle permet d'échanger avec des dizaines d'athlètes qui partagent la même passion. Un club de course sans frontière, en quelque sorte, où l'on rencontre des coureurs aguerris comme des nouveaux venus. Nous avons bien de la chance de te compter parmi nous.

    Quant à la Garmin, j'imagine qu'elle te permettra d'éviter de partir trop rapidement pour tes compétitions à venir. C'est un outil merveilleux pour mettre les sensations en perspective.

    J'ai bien hâte de savoir comment se déroulera ce marathon, mais si je me fie à ton entraînement, ça devrait aller rondement.

    RépondreSupprimer
  2. D'accord avec toi et Sonia, Dailymiles et Garmin font toute la différence. Tellement plus facile de se motiver. Courrir quel bon moyen de rester en bonne santé même si avec l'âge c'est un peu plus difficile des fois. Bonne chance aux Deux Rives

    Norm...

    RépondreSupprimer
  3. Merci François d'avoir partager tes marathons et tes courses sur ce blogue. Ce fût bien intéressant te lire et te découvrir. Dommage que tant de km nous séparent car j'irais courir avant ton club le dimanche matin. Mais on va se voir, il me faut trouver l'opportunité. Au plaisir de se suivre sur Dailymile !

    RépondreSupprimer
  4. Une belle histoire sur ton riche passé se termine, en commence une nouvelle avec encore pleins de Mrathons et de courses à ton (déjà) gros palmarès!
    Je recommence mes interviews de coureurs en septembre, accepterais tu d'être le prochain?

    RépondreSupprimer