Follow by Email

dimanche 10 septembre 2017

Semaine du 3 septembre

Après une semaine post-marathon de récupération, j'ai essayé, dans la semaine du 3 septembre 2017 de me remettre en mode préparation marathon.

En fait, le gros du travail a été fait durant l'été en vue du marathon Lévis-Québec. Par conséquent, j'ai pensé remonté mon kilométrage à 70 km pour ma semaine mais à un rythme relax afin de continuer de récupérer en même temps. Donc, pas de vitesse mais seulement de la course à un rythme une minute plus lent au kilomètre que mon pace marathon. L'idée est de continuer à courir jusqu'à la fin de l'année sans me blesser. L'année dernière, je m'étais blessé dans le bas dos et au genou, côté gauche,  alors que j'avais repris les intervalles dans la troisième semaine après le marathon. Je ne veux pas  refaire la même erreur cette année.

J'ai donc atteint l'objectif visé de cette façon. Au surplus, les sensations ont été bonnes. Voici le détail de ma semaine du 3 septembre:

Dimanche 3 septembre: pas de zoo pour moi cette journée la. Comme nous partions en famille à l'extérieur en avant-midi, j'ai fait une sortie, tôt le matin, en partant de la maison. 8 C. J'ai couru sur les sentiers dans le secteur de l'autoroute Robert-Bourassa et du Parc de l'Escarpement et je suis revenu par le Boulevard l'Ormière. 12 km à un pace moyen de 7:31/km.

Lundi 4 septembre: nous sommes arrivé la veille au Château Montebello à 85 km avant Ottawa:



J'avais naturellement amené ce qu'il fallait pour courir. Je suis sorti vers 6:30 heures sous une température de 11 C et un ciel gris. Il y avait deux beaux sentiers, un de 3 km et un autre de 5 km. J'ai couru sur le deuxième. Ce sentier est privé car il se trouve sur le terrain de l'hôtel. Il est accessible aux piétons et aux cyclistes:


Après un secteur boisé, il longe la rivière Ottawa:




Dans les derniers kilomètres, j'ai bifurqué sur un sentier qui menait au Manoir Papineau:


Ce manoir est situé sur le domaine seigneurial de Louis-Joseph Papineau qui a vécu aux 18ième et 19ième siècle. Cet homme politique est aujourd'hui un des grands symboles du nationalisme québécois.

Devant le manoir, se trouve un arbre patrimonial protégé vieux de près de 300 ans. Il s'agit d'un chêne rouge et il est soutenu par des béquilles afin de prolonger sa vie:


Sur le domaine, je suis aussi passé devant une jolie petite chapelle:


Je voulais courir 10 km mais avec tous les petits détours faits à la fin, j'ai terminé avec 11 km. Pace moyen: 7:32/km.

Nous sommes parti de Montebello peu après midi pour revenir à Québec. Ce fut une courte escapade mais tout de même très agréable.

Mardi 5 septembre: 18 C, 23 C humidex et pluie. Départ du World Gym pour une sortie dans l'Ancienne-Lorette. Je suis descendu jusqu'à la rue Saint-Paul et je suis remonté par la côte de la rue Saint-Jean Baptiste. J'ai commencé à sentir de meilleures sensations dans mes jambes. 10 km à un pace moyen de 7:40/km.

Par après, j'ai enchaîné avec une séance de musculation pour les pectoraux, les épaules et abdominaux.

Mercredi 6 septembre: 15 C. Départ du World Gym pour une sortie dans Loretteville. 10 km à un pace moyen de 7:29/km.

Par après, j'ai enchaîné avec une séance de musculation jambes et mollets. Avec le marathon Lévis-Québec, je n'avais pas travaillé ces parties du corps depuis 2 semaines. Au surplus, j'ai repris avec de nouveaux exercices.

Jeudi 7 septembre: 13 C et pluie pour une partie de l'entraînement. Quartier Les Méandres avec retour par le Boulevard de l'Ormière. Les jambes étaient courbaturées suite aux nouveaux exercices de musculation de la veille.  10 km à un pace moyen de 7:42/km.

Vendredi 8 septembre: 13 C. Neufchatel Nord et Wendake par la longue montée de la rue St-Charles. Les jambes étaient encore courbaturées mais moins que la veille. J'ai fait cette sortie avant d'aller un peu au Palais de justice et d'aller voir le Grand Prix cycliste de Québec. 10 km à un pace moyen de 7:33/km.

Samedi 9 septembre: 13 C. Petite sortie dans les rues près de la maison pour compléter mon kilométrage de 70 km. 7 km à un pace moyen de 7:25/km.

Vers 9:00 heures, je suis passé par le World Gym pour une séance de musculation dos, biceps et triceps.

Zoo du 10 septembre

En ce dimanche 10 septembre, j'étais de retour avec le zoo après une semaine d'absence.

L'idée était de me tester sur une longue sortie pour voir comment mon pied gauche réagirait.

Je suis arrivé un peu avant 7:00 heures pour un pré-réchauffement avec 3 amis. Je n'ai pas bien parti mon chrono pour le premier kilomètre environ, de telle sorte que ces premiers mètres n'ont pas été enregistrés.  À 7:15 heures, j'avais presque deux kilomètres lorsque nous sommes parti pour le réchauffement officiel. Nous étions alors 9. Le marathon de Rimouski est dans trois semaines et ça parait.

La température était idéale avec 9 C, un ciel couvert et presque pas de vent. Pour le réchauffement, nous avons fait la boucle habituelle passant par les Plaines d'Abraham et le Vieux-Québec. Un peu avant d'arriver au Centre Lucien-Borne, il y a présentement des travaux importants que nous avons du contourner:


À 8:15 heures, 4 autres amis s'étaient ajouté et le zoo comptait désormais 13 animaux.. Aussi, un groupe de coureurs du Club de course de Lévis était présent mais ils sont parti après nous.

Jean-Yves nous avait envoyé, vendredi, un parcours passant, entre autres, par le Boulevard Champlain auquel nous avons accédé par le beau sentier de la côte Gimour que nous avons descendu:



Par la suite, nous avons prise la piste cyclable du Boulevard Champlain en direction est pour passer face à un navire de croisière:


C'est la saison des navires de croisière à Québec. Par après, direction Domaine Maizeret jusqu'à la rue D'Estimauville et retour par la piste cyclable de la rivière St-Charles jusqu'à la rue Marie-de-l'Incarnation. Et comme tout ce qui descend doit se remonter, nous avons terminé en grimpant notre côte fétiche, soit la côte Sherbrooke.

Mes sensations ont été très bonnes. Entre le 23ième et le 26ième kilomètre, j'ai couru près de mon pace marathon. Mon pied gauche a bien réagi. Depuis une semaine, je ponce la petite corne qui s'est formée au niveau du point de pression au pied gauche et cela semble très efficace. Au surplus, mes orthèses sont de plus en plus efficaces car mes pieds s'y sont maintenant bien habitué.

À la fin de ma sortie, ma Garmin indiquait 30.43 km en 3:30:01, soit un pace moyen de 6:54/km. Compte tenu du défaut de bien partir ma montre lors de pré-réchauffement, je peux facilement calculer 31 km.

J'étais tellement content de mes sensations que j'ai pris la décision de m'inscrire au marathon de Rimouski qui sera tenu le 1er octobre prochain. Mes amis Bruno, Jean-Yves et Camilien ont une place pour moi dans leur chambre. On fera donc le voyage ensemble et j'ai bien hâte.

Fête pour Roger et Gilles

Il y a deux semaines, je vous avais parlé que Roger Goulet avait complété son 300ième marathon à vie au marathon Lévis-Québec et Gilles Lamontagne son 225ième.

Après l'entraînement du 10 septembre, nous nous sommes réuni avec les coureurs du Club de Lévis au Pub Galway sur la rue Cartier pour souligner les exploits de nos amis. Roger et Gilles ont reçu chacun un beau diplôme avec des inscriptions démontrant comment ils sont une source d'inspiration pour les coureurs du zoo:





Bravo les gars ! Pour moi, c'est un honneur de vous côtoyer.

Grand Prix cycliste de Québec

Vendredi le 8 septembre, pour la 8ième année consécutive, les meilleurs cyclistes au monde venaient se mesurer dans le cadre du Grand Prix cycliste de Québec.

J'ai assisté à toutes les éditions. Je suis vraiment fan.

Vers 9:30 heures, mes représentations au Palais de justice étaient terminées. J'avais apporté des vêtements pour me changer et je suis parti du stationnement  du Palais en marchant pour me rendre sur la Grande Allée où se trouvait l'arche de départ et d'arrivée de la course.  Une bonne grimpette d'environ 15 minutes faite de façon énergique.

Je suis arrivé peu après 10 heures. La présentation des équipes avait à peine débuté. Voici, ici, l'équipe Sunweb:


Le troisième à gauche est Tom Dumoulin, vainqueur du Tour d'Italie 2017.

Aussi, l'équipe Bora du champion du monde Peter Sagan, troisième à partir de la droite avec le maillot arc-en-ciel:


La course était de 201,6 km, soit 16 tours d'un circuit exigeant de 12,6 km:



Après le premier tour, les estrades se situant à 50 mètres de la ligne d'arrivée se sont vidées et j'ai pu m'y installer pour la journée afin d'être à l'aise pour profiter du spectacle:


Pour une deuxième année consécutive, Peter Sagan a remporté la course suite à un sprint excitant:



Il s'agissait de la centième victoire en carrière de Monsieur Sagan:


Encore une fois, comme à chaque année, j'ai passé une belle journée.


4 commentaires:

  1. Je pense que ça ne prenait pas la tête à Papineau pour voir que tu étais mûr pour Rimouski ... sans compter que je compte sur toi pour venir me motiver à 2 km de la ligue d'arrivée afin que je puisse atteindre mon objectif ... ��

    RépondreSupprimer
  2. Bravo mon Ami, toujours très intéressant de te lire et content que tu puisses courir le marathon de Rimouski et bonne semaine d'entrainements.....

    RépondreSupprimer
  3. Félicitations Gilles et Roger. Vous êtes une belle source d'inspiration.

    RépondreSupprimer
  4. Superbe endroit, bonne continuation mon ami.

    RépondreSupprimer