Follow by Email

dimanche 15 mai 2016

Semaine du 8 mai

Le printemps s'installe de plus en plus et la neige est maintenant chose du passé.

Dans cette semaine du 8 mai, j'ai pu le constater avec des températures plus douces permettant de courir habillé plus léger. J'étais dans ma troisième semaine avant le marathon d'Ottawa et dans me deuxième suivant le marathon des Érables. J'avais prévu une semaine de 80 km et c'est ce que j'ai fait.Voici, le déroulement de cette semaine du 8 mai:

Dimanche 8 mai: une semaine après le marathon des Érables, j'ai couru 20 km avec le zoo à un pace moyen de 6:46/km. C'était pas si pire une semaine après un marathon.

Lundi 9 mai: congé de course comme à l'habitude et une séance de musculation au World Gym tôt le matin.

Mardi 10 mai: 4 C. J'étais un peu fatigué. Sortie dans le Parc linéaire, secteurs Chauveau sud et de l'Estacade jusqu'après l'autoroute de la Capitale. Je suis donc allé plus loin que la semaine précédente. 12 km à un pace moyen de 8:19/km.

Mercredi 11 mai: 3 C. J'avais plus de temps, donc je suis parti du World Gym avec l'objectif d'enligner ma séance de course à pied et celle de musculation. Je me suis d'abord dirigé dans le secteur de ma boucle no. 2  pour des intervalles: 5 X 1 km à un pace entre celui du marathon et du demi-marathon. Les jambes étaient un peu pesantes avant que je commence mes intervalles. Sûrement, le résultat des montées d'escaliers faites dans le Parc linéaire la veille. Au total, 12 km à un pace moyen de 6:38/km. Après, je suis entré au World Gym pour ma séance de musculation ( jambes et mollets ).

Jeudi 12 mai: 4 C. Les jambes étaient encore lourdes. Sortie dans le Parc linéaire, secteurs Chauveau nord, Kabir-Kouba et Château d'eau. Il ne restait que deux petites plaques de neige dans la vallée de la Chute Kabir-Kouba. J'ai fait encore un bon travail dans les escaliers en montant les marches deux par deux. 12 km à un pace moyen de 8:08/km.

Vendredi 13 mai: 9 C. Une sortie sur route par les Boulevards l'Ormière et Neuvialle avec un passage dans le quartier Les Méandres. Toujours de la fatigue musculaire au niveau des jambes. 12 km à un pace moyen de 7:14/km.

En fin de journée, séance de musculation au World Gym.

Samedi 14 mai: quand le beau temps arrive, j'aime, parfois, le samedi matin, prendre ma voiture et partir d'un point éloigné de la maison. J'ai donc stationné ma voiture sur la rue Arseneault pour un entraînement dans les sentiers du Parc de l'Escarpement. Il était embrumé en ce samedi 14 mai:



Ce sentier est plus facile que celui du Parc linéaire dans mon secteur. Cela m'a permis de me reposer les jambes. Il comporte aussi de jolies sections:


La température était de 12 C et il commençait à y avoir un peu d'humidité. Au total pour cette séance, 12 km à un pace moyen de 7:28/km.

Bref, j'ai suivi mon plan avec cette semaine de 80 km. Par contre, je croyais que ce serait une semaine de maintien mais ce ne fût pas le cas. J'ai ressenti de la fatigue musculaire au niveau des jambes. Mes séances de jogging lent dans le Parc linéaire sont quand même exigeantes pour les jambes compte tenu des montées d'escaliers.

Je dois donc réviser mon plan pour mon avant-dernière semaine avant le marathon d'Ottawa. Au lieu des 80 km projetés, ce sera une semaine style taper avec 60 km. J'éviterai les secteurs d'escaliers du Parc linéaire à partir du mardi 17 mai. Je veux arriver au marathon d'Ottawa, le 29 mai,  avec des jambes le plus fraîches possible.

Zoo du 15 mai

Les conditions climatiques furent difficiles pour ce zoo du 15 mai. 8 C et beaucoup de pluie.

Avant de partir, j'ai consulté mon application Météomédia et on parlait de 8 C, 5 C ressenti. J'ai donc décidé de ne mettre qu'un lifa, un t-shirt technique et un collant mince sur les jambes. Je suis parti de la maison sans amener un coupe-vent de course et des gants.

Mon objectif était de faire un dernier  30 km avant le marathon d'Ottawa. À 7:15 heures, j'étais seul au Centre Lucien-Borne pour le réchauffement. Mauvais signe ! Il y avait une bonne pluie qui tombait. Je suis parti pour une boucle d'un peu plus de 6 km compte tenu que Jean-Yves, en l'absence du gardien du zoo qui était au marathon de Sugarloaf, avait préparé un parcours de 23.7 km.

Sur les plaines, on se préparait à accueillir La course pour les femmes :


Pauvres femmes ! J'avais à peine 3 kilomètres complétés et j'étais détrempé. En direction ouest avec le vent de face, le ressenti était plus bas que 5 C. J'avais les mains gelées et je devais les cacher en étirant mon lifa. J'étais en train de me demander si je ferais bel et bien 30 km avec ces mauvaises conditions climatiques compte tenu que j'avais fait un mauvais choix de vêtements.

J'ai terminé ma boucle de réchauffement avec 6.5 km. Au Centre Lucien-Borne, quatre amis étaient présents pour la partie principale de l'entraînement, soit Gilles Lamontagne, François Maillette, Bruno Samson et Jean-Yves Sanfaçon. Comme j'avais dans ma voiture un coupe-vent de printemps, mon ami Gilles m'a conseillé fortement de le mettre même s'il n'est pas fait pour courir afin d'éviter l'hypothermie.

C'est ce que j'ai fait. Nous sommes parti et c'était parfait. Je gardais ma chaleur. Nous sommes descendu sur le Boulevard Champlain par la nouvelle piste longeant la côte Gilmour et qui part des Plaine d'Abraham. J'ai couru les premiers kilomètres avec Gilles jusqu'au bas de la côte de l'Église où Gilles nous a laissé.

Nous étions en direction ouest vent de face. J'étais heureux d'avoir suivi le conseil de Gilles car je ne gelais pas. Nous nous sommes rendu jusqu'au quai des Cageux, ce que nous faisons rarement dans le zoo.

Le parcours qu'avait préparé Jean-Yves se rendait plus loin à l'ouest, jusqu'à la plage Jacques-Cartier par le nouveau prolongement de la promenade Samuel-de-Champlain. Voici, l'entrée de ce prolongement:


Une clôture avait été installée. Je suppose que c'est parce que les travaux de ce prolongement ne sont pas complétés. Il n'y avait pas de travaux en ce dimanche 15 mai et c'est sûrement pour cette raison que la porte de la clôture était ouverte.

Par cette piste, nous sommes arrivé sous les ponts de Québec et Pierre-Laporte:


François Maillette a rebroussé chemin à ce moment là. Nous n'étions plus que trois. Un peu plus loin, la piste était sur terre battue:


Selon mes amis, il reste à bétonner cette partie. Elle est très intéressante car elle passe très près du fleuve.

Plusieurs séries d'escaliers nous attendaient. Voici la première:


Du bon travail musculaire en perspective ! En haut, nous avions une autre perspective sur les ponts et le fleuve:


Ont suivies d'autres séries d'escaliers dont une que nous avons descendue:


Nous sommes arrivé à la plage Gagnon:


Et finalement, après d'autres escaliers, au parc de la plage Jacques-Cartier:


Toute la partie entre le quai des Cageux et la plage Jacques-Cartier était inconnue pour moi. Par contre, je connaissais la plage Jacques-Cartier.

Après un arrêt aux toilettes de cet endroit, nous sommes remonté par la côte menant à la plage Jacques-Cartier. Une méchante côte ! Je la connaissais pour l'avoir déjà montée à l'entraînement il y a plusieurs années.

Nous sommes revenu au Centre Lucien-Borne par le chemin Quatre-Bourgeois, Bruno nous a quitté près de chez lui vu qu'il s'était rendu au Centre Lucien-Borne en courant. Quant à Jean-Yves, il m'a laissé près de son domicile à deux kilomètres du Centre Lucien-Borne. Il avait couru 22 km la veille et sa Garmin indiquai 25 km. 47 km en deux jours, il méritait bien d'arrêter :) J'ai donc terminé seul.

J'ai finalement complété ce dernier 30 km avant Ottawa en 3:42:39 soit à un pace moyen confortable de 7:25/km. J'ai bien apprécié de découvrir une nouvelle route. Elle va être à refaire dans de meilleures conditions climatiques.

Sugarloaf marathon

Pour terminer, des nouvelles de Claude Létourneau et Roger Goulet qui courraient, ce dimanche 15 mai, le Sugarloaf marathon à Kingfield dans l'état du Maine.

Claude a terminé 3ième chez les 65-69 ans en 3:53:33 et Roger 1er chez les 70-74 ans en 4:36:25. Bravo à mes deux amis !

Le marathon a été remporté par Pj Gorneault en 2:35:20 chez les hommes et par Leah Frost en 2:51:41 chez les femmes.

Les conditions au départ était de 11 C, partiellement nuageux avec un vent du nord-ouest de 7 milles à l'heure. Le maximum pour la journée a été de 12 C. Il semble donc que les conditions ont été meilleures qu'à Québec. Tant mieux pour ceux qui ont couru ce marathon !

6 commentaires:

  1. bravo mon Francois pour cette autre belle semaine bien remplie. Gilles

    RépondreSupprimer
  2. Belle persévérance pour votre 30km de dimanche dans vos conditions!
    J'ai fait de mon côté le 42km de Sugarloaf super parcours et température idéale pour faire des records. PB fait avec un 3:17:44 !
    Mathieu Morin

    RépondreSupprimer
  3. Te voilà prêt pour Ottawa peu importe les conditions. Bonne fin de préparation !

    RépondreSupprimer
  4. Belle semaine d'entrainement François tu es près pour Ottawa
    Moi hier tapis roulant

    RépondreSupprimer
  5. Il est temps que les temperatures augmentes un peu. Encore une belle grosse semaine pour toi :-)

    RépondreSupprimer