Follow by Email

lundi 30 juin 2014

Semaine du 22 juin

Suite à ma première compétition de l'année 2014 sur 10km à l'Islet le 21 juin dernier, j'ai poursuivi ma progression kilométrique en vue du marathon des Deux-Rives.

Je suis passé à 80km dans la semaine du 22 juin. Comme je n'avais fait que 20km le dimanche 22 juin, il me restait 60 km à parcourir que j'ai répartis également en 5 sorties de 12 km entre le mardi 24 juin et le samedi 28 juin. Donc, une bonne augmentation de la durée de mes sorties de semaine compte tenu qu'elles n'avaient été que de 8 ou 9 km depuis le marathon d'Ottawa. Mes jambes s'en sont ressenti et j'ai donc ajusté le pace en conséquence. Voici le déroulement des entraînements du 24 juin au 28 juin:

Mardi 24 juin: 18 C et très humide. En ce jour férié de la Fête nationale des québécois, je me suis permis de partir à 7:30 heures, soit plus tard que mon horaire habituel. Je suis allé dans le sentier du Parc linéaire, secteurs Chauveau sud et de l'Estacade. Ma distance étant plus longue, j'ai couru avec ma ceinture d'hydratation. Pace moyen: 7:30/km.

Mercredi 25 juin: 18 C et toujours assez humide. J'ai pris une autre journée de congé de travail. J'ai évité la pluie qui tombait depuis la veille en après-midi. Je n'avais rien dans les jambes, résultat d'une distance plus longue dans le sentier la veille, surtout que les secteurs du Parc linéaire que je traverse donnent un bon travail musculaire. J'avais une séance d'intervalles au programme. Je l'ai quand même faite mais plus lentement: 4 X 1km ( 5:40, 5:30, 5:27 et 5:20 ). Je devais courir au pace 10km mais j'ai plutôt couru au pace demi-marathon avec l'effort du 10km.

Jeudi 26 juin: 14 C. Sortie dans le sentier du Parc linéraire, secteurs Chauveau nord et Château d'eau. Des travaux d'embellissement du Parc Jean-Roger Durand étaient commencés:


Ce parc du secteur Loretteville sera métamorphosé. Quelques détails, ici .

Côté entraînement, mes jambes étaient encore fatiguées. Mais c'est l'objectif. Pace moyen: 7:39/km.

Vendredi 27 juin: 13 C. Superbe température et magnifique ciel bleu. J'ai fait un parcours sur route passant par les Boulevards l'Ormière, St-Jacques et Chauveau. J'ai testé des nouvelles semelles de marque Spenco Elles sont plus absorbantes que celles que je porte depuis ma reprise en février dernier. Elles étaient assez confortables sur route. Reste à voir en sentier car elles sont plus rigides. Pace moyen pour ma sortie: 7:04/km.

Samedi 28 juin: 17 C. Même parcours dans le sentier que celui de mardi. Les nouvelles semelles ont été moins confortables sur cette surface. Au surplus, mon tendon d'Achille était très sensible au lever et j'ai du le réchauffer avant de partir. Je suis donc parti très tranquillement avec un premier kilomètre à 9:01/km. J'ai été très prudent pendant toute cette sortie. Le pace moyen a donc été lent ( 8:00/km).

Zoo du 29 juin

J'en étais à ma dernière longue sortie de 25 km avant de commencer les 30 km à partir du 6 juillet prochain.

Je suis arrivé au Centre Lucien-Borne pour 7:30 heures et j'ai d'abord vu Denis Duchesnes, son frère et sa nièce qui partaient de leur côté pour une sortie de 20km. J'ai donc commencé mon réchauffement seul et j'ai croisé Gilbert Robitaille sur la rue St-Jean. Il a continué avec moi et j'ai complété une boucle de 5 km. De son côté, il avait déjà plus de 10km étant parti plus tôt.

À 8:15 heures, Bruno Samson et Danielle Goulet se sont joint à nous. Donc, un gros zoo de 4 coureurs pour ce dimanche 29 juin.

Nous sommes descendu au Vieux-Port. Un bateau de croisière y était amarré:


Nous avons continué sur la piste cyclable longeant le Boulevard Champlain:


Au bas de la côte Guilmor, Gilbert nous a quitté et nous avons continué à trois:


Il fallait remonter et nous l'avons fait par la côte à Gignac:


Cette côte est longue et exigeante. Arrivé en haut, à la hauteur du Chemin St-Louis, j'ai eu un léger étourdissement. Ça s'est replacé en 5 secondes. Probablement qu'il s'agissait d'une légère chute de pression. J'ai enfilé mon deuxième gel X4 et nous avons terminé cette sortie par le parcours habituel passant par l'Université Laval.

Ma sortie de 25 km a été faite en un temps de 2:48:09 à un pace moyen de 6:44/km. Il commence à faire plus chaud et il faut être plus prudent autant au niveau du pace que de l'hydratation. En après-midi, après un bon repas, j'étais assez en forme pour aider ma belle-fille à déménager, signe que je ne me suis pas brûlé sur cette longue.

Marathon Mamu

Le marathon Mamu de Sept-Iles était tenu dimanche le 29 juin. Cinq coureurs du zoo y prenaient part. À ce jour, aucun résultat officiel n'est disponible. La page Facebook du marathon indique, par contre, que notre ami Camilien Boudreau aurait remporté le marathon pour la quatrième année consécutive avec un chrono sous la barre des trois heures. Je vous reviendrai avec les résultats des coureurs du zoo dans mon prochain billet.

Lowell

Deux autres coureurs du zoo se sont ajouté pour le marathon de Lowell, soit Bruno Samson et Dominic Carrier. Les effectifs ont doublé en une semaine. Nous serons donc quatre du zoo à faire le voyage pour ce marathon du 19 octobre prochain à moins que d'autres décident de se joindre à nous.

dimanche 22 juin 2014

Course des pionniers

Il était temps que j'effectue un test sur 10 km afin de voir ce que je vaux par rapport aux années précédentes sur cette distance.

J'ai porté mon choix sur la course des pionniers à l'Islet sur la rive-sud:


Cette compétition se tenait samedi le 21 juin. Comme je suis en préparation pour le marathon des Deux-Rives, j'ai continué ma progression en terme de kilomètres tout en adaptant mon rythme afin d'arriver le plus frais possible à la compétition. Voici la description des entraînements qui ont précédé cette course:

Mardi 17 juin: 15 C. 8km à un pace moyen de 7:30/km dans le sentier du parc linéaire, secteur Chauveau sud. Je sens que le travail musculaire se continue. J'ai eu d'assez bonnes sensations. Je me suis inscrit la veille par internet à la Course des pionniers. Les inscriptions se terminaient le 17 juin et il n'était pas possible de s'inscrire sur place.

Mercredi 18 juin: 17 C. Un BBQ sur ma boucle no. 1 pour bien faire chauffer les plaques avant la compétition. 10 X 400 mètres avec 200 mètres de récupération. J'ai fait toutes les répétitions, sauf la première, un peu plus rapidement que mon pace 10 km qui tourne autour de 5:00/km. 11km pour la journée.

Jeudi 19 juin: 15 C. Une sortie relax dans les sentier, secteur Chauveau nord. 8 km à un pace moyen de 7:48/km.

Vendredi 20 juin: 8 C, c'était un peu frais et j'ai mis un gilet mince à manche longue. J'ai fait ma sortie sur route dans le quartier Les Méandres tout en m'efforçant de garder le pace lent afin de garder mes jambes pour le lendemain. 8km à un pace moyen de 7:08/km.

Samedi 21 juin, Course des pionniers

L'Islet se situe à un peu plus d'une heure de Québec. Je suis parti de Québec vers 8:30 heures, le départ de la course étant prévu pour 10:45 heures. J'étais seul.

Le quartier général de la course est à l'École secondaire Bon-Pasteur. La ligne d'arrivée s'y trouve ainsi que la salle pour y récupérer notre dossard. Lorsque je suis arrivé à l'école, la course de 1.6km pour les jeunes se terminait:



Je ne me suis pas tellement attardé et je suis allé récupérer immédiatement mon dossard à l'intérieur de l'école:


Par après, je suis retourné à ma voiture pour enfiler mon singlet et fixer mon dossard. Je suis allé immédiatement vérifier mes sensations en allant faire un petit réchauffement de 2 km avec une couple d'accélération sur 200 mètres au pace 10km. Les sensations étaient bonnes et j'étais en confiance.

La ligne de départ était à 10 km plus à l'est sur la route 132. Des autobus nous y ont amené:



Par contre, ils sont parti avec 20 minutes de retard, les organisateurs de la course préférant attendre la fin du 5 km, des coureurs faisant les deux courses.Le départ de la compétition s'est donc fait à 11:15 heures au lieu de 10:45 heures.

Le parcours était donc d'un point à l'autre entre Saint-Jean Port-Joli et l'Islet:


On peut parler d'un parcours rapide. Même s'il n'était pas entièrement plat, le dénivelé est un peu plus négatif que positif. La température n'était pas trop chaude et le vent ne soufflait presque pas.

On a bloqué momentanément la route 132 quelques minutes avant de donner le départ. Une fois partis, nous nous sommes tous rangé à la droite de la 132. Il y avait une bande qui sert aux vélos. J'ai pris immédiatement mon pace 10 km avec un premier km à 5:04. Par la suite, j'y suis allé aux sensations. Voici le tableau des mes paces:


Après le premier km, je n'ai fait que dépasser. Un seul coureur me résistait, un certain Napoléon Boivin du club La Foulée. Ce coureur termine toujours devant moi. À chaque fois que j'arrivais à sa hauteur, il donnait un coup pour me distancer de 20 mètres. Je gardais mon rythme régulier et je le remontais. Entre le 6ième et le 7ième km, un petit faux plat m'a permis de le dépasser et de le distancer comme il faut. Je ne l'ai plus revu. J'ai continué à rejoindre des coureuses qui étaient devant moi et à les dépasser. Mon pace moyen qui avait été de 5:09/km jusqu'au 5ième km baissait à chaque kilomètre, de telle sorte qu'il s'est retrouvé à 5:06/km au neuvième km. Comme je me sentais encore fort, j'ai fait un dernier km à 4:43/km pour terminer en 50:52 soit 100ième sur 206. Une coureuse que j'ai dépassée dans le dernier km s'est accroché et m'a passé à la ligne. Une fière compétitrice que j'ai félicitée.

Une fois la ligne d'arrivée franchie, on nous remettait un petit sac à cordon pour mettre sur le dos, ressemblant à celui que j'ai eu à Ottawa:



J'ai mangé quelques morceaux de melon d'eau avant de retourner à ma voiture pour prendre mon sac afin de prendre ma douche dans l'école.  Par la suite, il y avait un repas spaghetti dans la cafétéria de l'école. Tout cela pour 35 $ alors que certaines courses nous demandent près du double pour courir un 10km.

J'ai pu rencontrer Jean Bouchard, coureur aveugle que j'ai guidé dans les années 80 et 90, qui était accompagné de son guide Guillaume. Jean, à 77 ans, a couru le 5km en 28:44. Il est toujours un modèle pour moi. Il y avait aussi André Jean qui travaillait comme bénévole à un point d'eau et qui a aussi déjà guidé Jean Bouchard.

Bref, une très belle course. Un beau parcours le long du fleuve St-Laurent et une bonne organisation. C'est la preuve qu'on peut garder les choses simples et avoir un coût accessible pour les participants.

J'ai donc complété 72 km dans ma semaine du 15 juin, incluant ma longue sortie de 25 km du dimanche 15 juin et ma compétition du 21 juin.

Le zoo du 22 juin

Mes jambes n'étaient pas trop marquées par cette compétition, bien que mon tendon d'Achille droit était un peu sensible. Je me sentais donc assez bien pour aller rejoindre mes amis du zoo.

Encore une fois, la température était belle et ce n'était pas trop chaud. Je suis arrivé pour 8:15 heures et j'ai fait 20 km à un pace moyen de 6:49\km.  Nous avons couru dans les rues de Sillery jusqu'à l'Université Laval. De façon générale, les amis n'ont pas parcouru trop de kilomètres. Certains participeront, dimanche prochain, au marathon Mamu à Sept-Iles.

Lowell

Mon année 2014 commence à se dessiner tranquillement. Je suis déjà inscrit au Marathon des Deux-Rives qui se tiendra à la fin août. Pour l'automne, j'ai choisi le Baystate Marathon à Lowell au Massuchessets:


Je viens de m'inscrire aujourd'hui même à ce marathon. J'ai choisi ce marathon dans la région de Boston parce que c'est un parcours rapide. Il est couru sur une boucle de 21.1 km à faire deux fois. L'organisation est très bonne et le peleton pas trop petit afin de ne pas se retrouver trop seul durant la course.

J'irai avec Claude Létourneau qui cherche à faire un bon temps de qualification pour Boston 2016, étant déjà largement qualifié pour Boston 2015. Quant à moi, mon temps de qualification pour Boston ( 3:40:00 ) est trop loin de ce que je fais présentement. Cependant, j'aimerais bien passer sous les 4:15:00. J'ai donc un bel objectif pour me motiver.

lundi 16 juin 2014

Semaine du 8 juin

Ma transition entre le marathon d'Ottawa et le marathon des Deux-Rives se poursuit agréablement.

Dans la semaine du 8 juin, j'ai monté légèrement mon kilométrage le faisant passer de 60 km à 66 km. Cette zone de travail me permet encore d'avoir des jambes fraîches. Voici quelques notes sur mes entraînements qui ont suivi ma longue sortie de 25 km du 8 juin:

Mardi 10 juin: 12 C. 8 km à 7:24/km en moyenne. Dans le sentier du Parc linéaire, secteur Chauveau sud. De bonnes sensations pour un mardi.

Mercredi 11 juin: 12 C. Début des intervalles. Comme je n'en avais pas fait depuis l'automne dernier, je suis parti au bas de l'échelle: 3 X 1km pace 10km avec 400 mètres de récupération. J'ai fait 5:21, 5:10 et 5:11. La séance s'est bien déroulé. Un total de 9 km pour ma journée à une moyenne de 6:26/km.

Jeudi 12 juin: 16 C. Retour dans le sentier, secteur Chauveau nord. Une belle sortie avec de bonnes sensations. En revenant, j'ai fait attention à mon genou droit dans les marches qui descendaient dans la petite vallée de la Chute Kabir-Kouba pour ne pas donner de choc à mon genou droit. Je n'y ressens plus de raideur mais je ne voudrais pas me blesser de nouveau. Total de ma sortie: 8 km à un pace moyen de 7:24/km.

Vendredi 13 juin: 13 C et pas mal de pluie. 8 km à un pace moyen de 6:37/km. J'étais habillé plus chaudement vu la pluie. Je suis sorti sur un parcours sur route plat. Comme le vendredi 6 juin, mon pace a été meilleur. Je commence à voir les effets positifs de mes trois entraînements hebdomadaires en sentier.

Samedi 14 juin: 14 C avec un peu de pluie. Dernière sortie dans le sentier, secteur Chauveau sud. De bonnes sensations. 8km à une moyenne de 7:19/km.

Comme toujours,  les paces sont plus lents en sentier que sur route. Cependant, mes jambes travaillent bien musculairement, ce qui me donne une bonne préparation pour le marathon.

Le zoo du 15 juin

Il y avait moins d'amis au Centre Lucien-Borne, compte tenu que certains participaient au Défi des escaliers du circuit Courir à Québec.

J'avais 25 km comme objectif. Je suis parti à 7:30 heures avec Claude. Nous avons rencontré Gilbert sur la rue St-Jean et nous avons continué ensemble en complétant une boucle de 5km passant par le Château Frontenac et la Grande-Allée.

À 8:15 heures, 4 autres amis se sont ajouté, de telle sorte que nous formions un groupe de 7. Nous nous sommes dirigé vers le Vieux-Port:



En cette journée de la Fête des Pères, la température était magnifique avec un beau 15 C accompagné d'un superbe ciel bleu. Il y avait un festival naval au Vieux-Port et nous sommes passé près de deux vaisseaux de guerre dont un de l'armée américaine:





Nous avons continué sur la piste cyclable longeant le Boulevard Champlain et le Fleuve St-Laurent:



Nous avons choisi la côte Gignac afin de remonter vers la Haute Ville. J'en étais alors à 16.6 km sur ma Garmin. Cette côte monte pendant environ 1.5km comme on peut le voir sur le graphique d'altitude de Garmin Connect:




J'ai monté la côte avec de très bonnes sensations. Nous avons poursuivi jusqu'au campus de l'Université Laval et sommes revenu au Centre Lucien-Borne, avec un léger détour pour voir les coureurs du Défi des escaliers entrer au Parc du Bois de Coulonges:


J'ai complété ma distance de 25 km à un pace moyen de 6:19/km, soit seulement 7 secondes au km plus lent que mon pace moyen lors du marathon d'Ottawa, ce qui est très bon pour moi.

Défi des escaliers

Deux distances étaient offertes lors du Défi des escaliers de Québec, soit 19 km (Super Défi) et 13km ( Défi Oasis).

Voici les performances des membres du zoo qui ont participé à cette autre étape du circuit Courir à Québec:

Super Défi:

- Jean-Yves Sanfaçon: 1:52:35
- Denis Duchesne: 1:55:01
- Luc Maclure: 2:01:26
- Rénald Bouchard: 2:03:47

Défi Oasis:

- André Lepire: 1:29:42
- Roger Goulet: 1:41:44
- André Angers: 1:42:16
- Gilles Lamontagne: 1:47:55

À venir

Je continuerai ma progression en vue du marathon des Deux-Rives et j'irai aussi me tester sur 10 km à l'Islet le samedi 21 juin. Bonne semaine à tous !



dimanche 8 juin 2014

Semaine du 1er juin

Une semaine de repos suivant le marathon d'Ottawa et je suis déjà en mode marathon des Deux-Rives, soit mon deuxième gros objectif de l'année 2014.

Dans la semaine du 1er juin, j'ai cumulé 60 km afin d'être en bonne position pour refaire une progression en préparation de mon deuxième marathon de l'année. Après ma sortie de 20km du dimanche 1er juin, voici mes autres sorties:

Mardi 3 juin: 17 C, pluie intermittante et temps humide. 8 km à 7:20/km de moyenne. Je suis allé dans le sentier du Parc linéaire de la rivière St-Charles, secteur Chauveau sud. J'ai pris un pace confortable mais j'ai quand même fait un bon travail musculaire dans les escaliers et les petites bosses. Je dois réhabituer mes jambes à ce travail.

Mercredi 4 juin: 17 C. 8 km à 7:00/km de moyenne. J'ai évité la pluie qui a commencé à la fin de ma sortie faite sur route en passant par le parc industriel Armand Viau.

Jeudi 5 juin: 14 C. 8 km à 7:42/km. Sortie dans le sentier du Parc linéaire, secteur Chauveau nord. J'ai dépassé le parc Jean-Roger Durand et traversé la petite vallée de la chute Kabir-Kouba qui est superbe. Première fois de l'année 2014 que j'allais de ce côté. Par contre, à cet endroit, je devrai faire attention à la descente de certaines marches. J'ai senti un choc sur mon genou droit. Même s'il est guéri, je vais rester prudent. De nouveau, un bon travail musculaire.

Vendredi 6 juin: 13 C. 8 km à 6:47/km. Parcours sur route dans les rues près de chez moi. Le niveau d'énergie était meilleur et ça roulait mieux.

Samedi 7 juin: 12 C. Matinée magnifique avec un beau soleil.  8km à 7:19/km. J'ai terminé ma semaine avec une dernière sortie dans la Parc linéaire, secteur Chauveau sud. C'était la deuxième fin de semaine du festival Pêche en ville et j'ai aperçu quelques pêcheurs:


Aussi, j'ai vu une des installations du parcours d'hébertisme que l'on vient d'ouvrir dans ce secteur du Parc linéaire et qui s'appelle Sarbaya :


Comme vous pouvez le voir, le parc Chauveau est propice à des activités sportives variées.

Cette semaine du 1er juin en a donc été une de transition. J'ai remis un peu de kilométrage dans mes jambes tout en leur donnant un bon travail musculaire dans ce magnifique Parc linéaire.

Longue sortie du 8 juin 

Je me suis rendu au Centre-Lucien Borne pour 7:30 heures afin de faire un 5 km de réchauffement avant la sortie officielle.

Le mercure affichait déjà 19 C. Je suis parti tranquillement sur la rue Saint-Jean vers le Vieux-Québec en espérant voir les amis qui étaient parti à 7:15 heures. Au Château Frontenac, j'avais déjà 2.5 km  parcourus. Je n'ai vu personne et il était temps de rebrousser chemin. Au retour, j'ai rencontré Camilien et Rénald sur la rue Saint-Jean et j'ai terminé ce réchauffement avec eux.

À 8:15 heures, nous étions une dizaine de coureurs et nous avons repris la direction du Vieux-Québec afin de descendre au Vieux-Port. Par la suite, le Domaine Maizerets pour un tour des sentiers. Un peu d'ombre  nous a fait du bien car le mercure continuait à monter.

Nous sommes revenu vers le Centre Lucien-Borne en remontant la rue d'Estimauville pour aller chercher le chemin du Petit-Village, la 1ère Avenue à Limoilou et  la rue de l'Espinay. Cette dernière rue nous a amené au sentier du Parc linéaire de la rivière St-Charles à la hauteur du Parc Cartier-Brébeuf, sentier que nous avons suivi jusqu'à la rue Marie-de-l'Incarnation.

Nous avons terminé en grimpant la côte Sherbrooke. Le mercure était alors autour de 25 C et les pulsations ont monté pour la peine. Je me suis senti bien tout au long de cette sortie et j'ai bien fini dans la côte.

J'ai conclu cette longue sortie avec 25 km à un pace moyen de 6:40/km.

Prochaine semaine

Je continuerai d'augmenter le kilométrage en suivant la règle du 10 %. De plus, je réintroduirai les intervalles lors d'un entraînement afin de travailler un peu mon pace 10km. Et surtout, lors de mes entraînements, je vais profiter de ces belles journées d'été qui ont commencé à poindre.

dimanche 1 juin 2014

Semaine post-marathon

Suite au marathon d'Ottawa que j'ai couru le 25 mai dernier, j'ai été surpris de voir comment la récupération s'est fait rapidement.

J'ai eu quelques raideurs qui ont commencé à se manifester le lendemain en fin de journée. Elles se sont estompé rapidement de telle sorte que j'aurais été prêt à recommencer à jogger dès mercredi le 28 mai. Cependant, je me suis efforcé pour prendre trois jours sans course à pied et j'ai repris l'entraînement jeudi le 29 mai:

Jeudi 29 mai: 5 km à un pace moyen de 7:37/km. Reprise en douceur. Je suis allé dans le sentier du Parc linéaire de la rivière St-Charles, secteur Chauveau sud. Je compte courir dans le sentier au moins trois fois par semaine au courant de l'été dans le but d'avoir une bonne préparation musculaire pour le marathon des Deux-Rives qui est exigeant musculairement.

Vendredi 30 mai: 10 C. 5km à un pace moyen de 7:01/km. Toujours mollo mais sur route cette fois-ci.

Samedi 31 mai: 11 C. On commençait à sentir l'humidité. J'ai conclu cette semaine du 25 mai avec une dernière sortie de 5 km à un pace moyen de 7:30/km. Je suis retourné dans le sentier mais dans l'autre direction, soit le secteur Chauveau nord. Une fois grimpé le long escalier menant au Boulevard Johnny-Parent, il faut faire un détour par la rue Lessard pour retourner dans le sentier compte tenu que l'accès sur Johnny-Parent est bloqué par des travaux importants le long du pont qui surplombe la rivière St-Charles

Donc, une semaine de 57 km en incluant mon marathon du 25 mai. Les jambes sont bonnes et je me sens d'attaque pour ma préparation en vue du marathon des Deux-Rives. Je m'y suis inscrit durant la semaine. En ce qui a trait à mon genou droit, comme il a très bien réagi au stress du marathon, j'ai retiré ma genouillère. Je considère maintenant cette mauvaise blessure de décembre 2013 comme de l'histoire ancienne.

Sortie avec le zoo du dimanche 1er juin

Plusieurs coureurs du zoo étaient soit à la Descente Royale ou soit au Défi Entreprises pour prendre part à des compétitions sur 10 km. Nous n'étions donc que 6 à 8:15 heurs pour prendre le départ. Pour ma part, je n'ai pas fait de réchauffement car je ne voulais pas dépasser les 20 km pour ce 1er dimanche post-marathon.

Nous nous sommes dirigé vers l'entrée du Parc linéaire de la rivière St-Charles situé près du Pont Scott:



Nous avons suivi le sentier jusqu'au bout du secteur Les Saules situé près du Boulevard Père Lelièvre et nous sommes revenu sur nos pas:



Un peu plus loin, nous avons rencontré un coureur poussant son enfant dans un babyjogger et il s'est joint à nous:


Il s'agit de Jimmy Gobeil, propriétaire de la boutique Le coureur nordique :




Jimmy est un très bon coureur, tournant autour de 33 minutes sur 10 km. Il est enthousiaste et sympathique, deux éléments importants pour bien réussir en affaires. Sa boutique est maintenant une référence à Québec. Il connait bien la gang à Roger compte tenu que nous nous entraînons près de sa boutique. C'est toujours plaisant de pouvoir échanger avec lui.

Jimmy nous a quitté près du Boulevard Saint-Sacrement et nous nous rentré au Centre Lucien-Borne. Pour ma part, j'ai couvert la distance de 20 km à un pace moyen de 6:36/km. Les sensations étaient bonnes et je me suis même permis de faire 3 km à mon pace marathon entre les 14, 15 et 16 pendant que Jimmy était avec nous afin de pouvoir jaser un peu avec lui.

Descente Royale

Quelques coureurs du zoo étaient à la Descente Royale pour une compétition de 10km:



Voici leurs résultats:

- Dominique Jobin: 41:20;
- Denis Duchesne: 45:29;
- Claude Létourneau: 45:32;
- Rénald Bouchard: 45:50;
- Luc Maclure: 47:34;
- André Lepire: 48:08;
- Danielle Goulet: 53:04;
- Gilles Lamontagne: 54:57;
- Roger Goulet: 57:01;
- Isabelle Paquet: 1:03:04;

Prochaine semaine

La prochaine semaine en sera une autre de transition avant celle du 8 juin lors de laquelle je commencerai à travailler mon pace 10km. Il faudra bien que j'aille, moi aussi, me tester sur 10km.