Follow by Email

dimanche 13 mai 2018

Changement de cap

Un très gros changement est intervenu dans ma vie personnelle.

Après 20 ans de mariage, je vis maintenant séparé de ma conjointe et de ma fille. Depuis le 6 mai, je demeure dans l'arrondissement Sainte-Foy.

Pour moi qui aime la stabilité, c'est un bouleversement majeur, difficile à accepter. Je devrai laisser retomber la poussière. Par contre, je sais très bien qu'il s'agit d'un changement de cap qui m'amènera ailleurs. Au surplus, j'ai des belles personnes autour moi, soit dans ma famille, à mon bureau et dans mon groupe de course à pied. Je les apprécie énormément. Elles ont toutes été compatissantes et encourageantes à mon égard. Et je ne veux pas oublier mon chat Elvis qui est avec moi dans ma nouvelle demeure. Je fais de la zoothérapie avec lui depuis plusieurs années. Il est magnifique.

La course à pied est dans ma vie depuis 39 années et elle est une compagne extraordinaire. Elle va le demeurer jusqu'au moment où mon corps ne sera plus capable de suivre. En plus d'avoir des bienfaits physiques, la course m'aide psychologiquement et spirituellement. Le nom de mon blog (Courir pour exister) n'a pas été choisi pour rien.

Cette introduction étant faite, je continue maintenant ce billet comme les précédents. La vie continue. Le bon côté de ce déménagement, le 6 mai dernier, m'a permis de découvrir de nouveaux parcours. Toujours en préparation du marathon d'Ottawa le 27 mai prochain, j'ai couru 70 km durant ma semaine.

Côté musculation, j'ai continué de m'entraîner au World Gym sur le Boulevard Chauveau. Mon abonnement se termine à la fin juillet et je vais l'honorer jusqu'à la fin. Par la suite, je trouverai un autre gym plus près de l'endroit où j'habite.

Voici donc le détail de ma semaine du 6 mai:

Dimanche 6 mai: 20.5 km avec le zoo en 2:19:58, soit un pace moyen de 6:48/km. Nous n'étions que 4 animaux dans le zoo car plusieurs amis étaient à Lévis pour le demi-marathon Oasis.

Lundi 7 mai: repos de course et séance de musculation au World Gym pour les pectoraux, biceps et abdominaux. J'y suis allé en fin d'après-midi après le travail.

Mardi 8 mai: 3 C. Première sorite dans mon nouveau secteur à Sainte-Foy. J'ai couru dans les quartiers résidentiels à proximité. J'ai découvert une maison historique près de l'endroit où j'habite:


Il s'agit de la Maison Routhier qui a été construite entre 1755 et 1781 et qui a été allongée au tournant du 19ième siècle. Pour ceux qui sont intéressés par l'histoire, tous les détails sur cette maison historique se trouvent ici .

Pour cette sortie du 8 mai, j'ai couru 10 km à un pace moyen de 7:17/km.

Mercredi 9 mai: 8 C. J'ai d'abord pris le Boulevard Pie XII vers le sud pour me rendre  à la plage Jacques-Cartier. Il faut emprunter une bonne descente sur route ou en sentier pour y accéder. Dans le haut du sentier, il y a une petite passerelle où l'on peut déjà apercevoir le Fleuve Saint-Laurent à travers les arbres:


Voici le sentier qui descend dans le cap:



Il n'est pas technique et se négocie bien. Dans le bas, nous arrivons à cet endroit:


Et un peu à l'est, il y a immédiatement la plage Jacques-Cartier qui est un des plus beaux endroits à Québec pour faire des picnics:


De là, j'ai continué sur le sentier des grèves en direction est:


Il y de nombreux escaliers dans ce secteur:


Par contre, les escaliers no. 7 et 8 étaient fermés pour des travaux de structure:



Ce sentier est tout simplement magnifique. Entre les escaliers no. 7 et 8, nous apercevons aussi la descente vers le Boulevard Champlain que nous empruntions sur le défunt parcours du marathon des Deux-Rives un peu avant le 30ième kilomètre.

Je suis remonté vers le Chemin Saint-Louis par la route et je suis rentré à la maison. Ce fut une sortie de 10 km à un pace moyen de 7:28/km.

En fin d'après-midi, je suis allé au World Gym pour une séance de musculation Jambes-Fessiers-Mollets.

Jeudi 10 mai: 6 C. Sortie vers le nord jusqu'à la Base de plein air de Sainte-Foy:


En revenant, il y avait de bonnes montées. Je suis passé, entre autres, devant la résidence de mon ami Bruno. Sortie de 10 km à un pace moyen de 7:09/km.

Vendredi 11 mai: 2 C avec un bon vent, ce qui donnait un ressenti de 0 C. Départ du Word Gym pour une sortie dans l'Ancienne-Lorette. Les ischio-jambiers étaient un peu raides suite à la séance de musculation pour les jambes le mercredi précédant.

Par la suite, j'ai enchaîné avec une séance de musculation Dos-Épaules-Triceps.

Samedi 12 mai: -1 C. Départ du Parc des Écores à Cap-Rouge pour une sortie en  partie dans les sentiers de la rivière du Cap-Rouge et sur route:


Ces sentiers ne sont pas très longs. En voici une partie:


Il y a des passerelles qui traversent d'un côté à l'autre de la rivière comme celle-là:


Ce fut vraiment une sortie en mode découverte car je ne connaissais pas ces sentiers. Aussi, les portions que j'ai faites sur route m'ont permis d'admirer les belles grandes maison de Cap-Rouge. Sortie de 10 km à un pace moyen de 7:47/km.

Zoo du 13 mai

Je remplaçais encore Jean-Yves comme gardien du zoo et j'avais envoyé un courriel aux amis le vendredi précédant afin de les informer que nous irions vers le Domaine de Maizerets en précisant les routes que nous emprunterions pour le retour au Centre Lucien-Borne. Je les avais aussi informés que je serais au Centre Lucien-Borne à 6:45 heures pour un réchauffement d'une dizaine de kilomètres compte tenu que je désirais faire une dernière distance de 30 km avant le marathon d'Ottawa.

À 6:45 heures, Rénald Bouchard m'attendait et nous sommes parti à deux sur le parcours habituel du réchauffement. Nous l'avons fait au complet et nous avons ajouté une couple de kilomètres sur la rue des Franciscains.

À 8:15 heures, nous étions 14 à prendre le départ de l'entraînement principal. Trois amis sont resté à la Haute-Ville.

Après le regroupement au Domaine de Maizerets, nous avons emprunté, sur une courte portion, la piste cyclable qui mène aux Chutes Montmorency:


Nous en sommes sorti à la hauteur du l'Avenue d'Estimauville. Voici le groupe avant une autre séparation:




La température était idéale, entre 10 C et 15 C. Le soleil brillait et il n'y avait aucun nuage dans le ciel. Pour la première fois cette année à l'entraînement, j'ai couru avec un cuissard et uniquement un gilet technique à manches longues, celui du marathon de Rimouski 2017 en l'occurrence. Avec mes lunettes soleil, la combinaison était parfaite.

Je n'avais pas mesuré ce parcours sur internet et il manquait 3 kilomètres au Centre Lucien-Borne pour faire 20 km. Je les ai courus avec certains amis et seul dans les rues avoisinant le Centre.

Au total, avec mon réchauffement, j'ai complété 30 km en 3:30:55, soit un pace moyen confortable de 7:02/km.

Jean-Yves au Maasmarathon de la Basse Meuse en Belgique

Peu avant 7:00 heures à notre heure, notre gardien Jean-Yves avait complété le Maasmarathon dans la région de la Basse Meuse en Belgique.

Il a terminé son marathon avec un chrono réel de 3:45:47 selon le site ChronoRace. Sur sa page Facebook, il a partagé un fait inusité sur un marathon et je me permets de le citer parce que c'est assez difficile à comprendre et à résumer:

3:46:06 selon la compagnie de chronométrage. Assez beau parcours dans l'ensemble souvent le long de la Meuse (surtout à l'aller). Par contre, il y a quelques chose qui m'intrigue au niveau du parcours 🤔. Jusqu'au 10ème, on suivait les panneaux indicateurs, puis autour du 13e, j'ai vu le meneur d'allure de 3:15 revenir sur ces pas avec un groupe de coureurs. Quelqu'un a dit qu'il avait coupé une boucle et qu'il revenait sur ces pas pour compenser.
J'ai alors constaté que j'avais aussi environ 1.5 km de moins que sur les affiches. Autour du 20e, le meneur d'allure de 3:30 a fait pareil, et j'ai vu aussi plusieurs coureurs le faire.
Je savais que le 25e était à Maastricht, juste avant de traverser la Meuse, de sorte que je me suis dit que j'allais continuer et je verrai à ce moment-là. Comme j'avais 23.5 à la pancarte du 25 et qu'elle était vraiment à l'endroit prévu, j'ai attendu d'avoir 27.25 pour revenir sur mes pas jusqu'à 28 de sorte que j'ai environ la distance (il manque probablement encore 100 ou 200 mètres, mais bon ...).
Par contre, j'ai regarder après la course sur les plans affichés et je ne vois vraiment pas où était cette fameuse boucle ...
P.S. si j'avais pas fait ma "boucle de pénalité, j'aurais fini en environ 3:37 ... ce qui m'aurait probablement valut la fameuse lettre ...

Revenir sur ses pas pour compléter la distance du marathon, il faut le faire ! Quoiqu'il en soit, Jean-Yves a fait un bon chrono à ce marathon.

Cela méritait bien une bonne petite bière belge:


Bravo mon ami !!! Bonne continuation de voyage et bon marathon festif de Lièges à la bière la semaine prochaine ! Chose certaine, on peut constater que l'entraînement pour ce marathon festif est commencé :)

Luc Dufresne au demi-marathon de Baie Saint-Paul

L'année dernière, j'avais pris part au demi-marathon de Baie Saint-Paul avec Jean-Yves. Cette année, c'est Luc Dufresne qui représentait le zoo à cette course.

Il terminé le demi-marathon en 1 heure 55. Il était satisfait de sa course quoiqu'il n'a pas fait son meilleur temps. Il y avait un fort vent de face sur 19 km.

Donc, bravo à notre ami Luc qui complétait sa dernière compétition avant le marathon d'Ottawa !











6 commentaires:

  1. bravo mon Amiiiiii pour ce blogue très intéressant....et bonne semaine d'entrainements pré-marathon.....Gilles

    RépondreSupprimer
  2. Tu es vraiment un spécialiste de la zoothérapie avec Elvis sur une base régulière et les animaux du zoo le dimanche matin ... sans compter les séances intensives comme celle prévu lors de la fin de semaine chez les sénateurs ...

    Autrement, je me réjouis de voir que tu es aussi confronté à des problèmes de mutinerie et de désertion ... pas facile la vie de gardien

    RépondreSupprimer
  3. Bon courage mon ami. Nietzsche a dit : « Ce qui ne me tue pas me rend plus fort ». Et bonne fin de préparation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Luc! C’est une très belle pensée qui va m’aider.

      Supprimer
  4. En effet c'est bizarre de rater cette petite boucle... J'espère qu'il s'amuse bien chez nous et qu'il appréciera Liège. Je suis désolé d'apprendre la nouvelle de votre séparation et je te souhaite beaucoup de courage.

    RépondreSupprimer
  5. Très bon blog François. Bon courage et bravo pour ta persévérance à la course à pied.Bonne chance pour ton marathon d'Ottawa.

    RépondreSupprimer