Follow by Email

dimanche 19 mars 2017

Semaine du 12 mars

Après un deuxième cycle d'entraînement où j'ai atteint un kilométrage hebdomadaire de 72 km, j'avais planifié une semaine un peu plus légère

J'ai donc réduit mon kilométrage à 60 km dans la semaine du 12 mars. L'inflammation dans mon talon droit a commencé à apparaître dès le début de la semaine après une longue sortie de 27 km sans mes orthèses. J'ai donc décidé de tester la solution suivante: garder mon orthèse dans mon espadrille droite pour protéger mon talon droit et mettre la semelle ordinaire dans mon espadrille gauche où mon orthèse est problématique. Ce fut parfait pour mon talon droit. Par contre, à gauche, j'ai eu le même inconfort qu'avec mon orthèse. Vers la fin de la semaine, j'ai pensé que je pourrais essayer ma veille orthèse à gauche avec la plus récente à droite. J'ai testé cette solution, le 18 mars, sur une courte distance. C'était satisfaisant. Par contre, sur la longue faite avec le zoo le 19 mars, ce le fut beaucoup moins.

Aussi, durant la semaine, je me suis aperçu que le bracelet de ma Garmin était brisé. J'ai laissé ma montre à la bijouterie pour qu'on puisse essayer de la réparer. J'ai donc essayé de courir avec ma Forerunner 305. Cependant, la pile est en fin de vie et elle ne dure pas plus que 5 km. Finalement, j'ai couru sans GPS avec ma montre Timex Ironman et son chrono. Quand tu es habitué depuis plus de six ans de confirmer ta distance et ton pace, il a fallu lâcher prise un peu. D'un autre côté, c'est bon mentalement, à l'occasion,  de courir en toute liberté sans se soucier du pace. Je n'ai fait que courir un certain nombre de minutes pour être certain d'atteindre le nombre de kilomètres désiré.

Maintenant, voici le détail de cette semaine du 12 mars:

Dimanche 12 mars: 27.27 km avec le zoo en 3:08:20 à un pace moyen de 6:54/km. Ma première longue sortie de plus de trois heures depuis l'automne dernier.

Lundi 13 mars: congé de course mais séance de musculation au World Gym.

Mardi 14 mars: -11 C. Sortie sur des rues de mon quartier. 7 km à un pace moyen de 7:29/km.

Mercredi 15 mars: dans la soirée du 14 mars et la nuit du 15 mars, une grosse tempête de neige s'est abattu sur la province de Québec avec des vents pouvant atteindre les 120 km/heure. À Québec, avec la neige qui a continué à tomber plus doucement dans la journée du 15 mars, nous avons eu 40 cm de neige. D'autres régions de la province ont eu entre 50 et 70 cm. Voici à ce que ressemblait la route 132 en direction est mardi soir:


La visibilité était presque nulle. D'ailleurs, plusieurs routes ont été complètement fermées. Je n'ai pu travailler dans la journée du 15 mars car il n'y avait pas d'électricité à mon bureau. Le courant n'a été rétabli que vers 20:00 heures.

J'ai donc commencé ma journée par un jogging de 7 km vers 8:30 heures sur deux boucles près de chez moi. J'avais laissé ma Gamin 10 à la bijouterie la veille. Ma Forerunner 305 m'a lâché après 5 km et j'ai estimé le kilométrage restant.

En après-midi, vers 14:30, j'ai fait ma séance de musculation au World Gym.

Jeudi 16 mars: - 7 C. -11 C. facteur vent. Sortie dans Loretteville par la montée de la rue Racine. J'avais mis ma montre Timex Ironman en plus de la Forerunner 305 pour avoir un chrono au cas où. J'ai bien fait parce que la Forerunner 305 a lâché après 3 km. J'ai donc couru 56 minutes pour être certain de faire 7 km.

Vendredi 17 mars: -12 C. Départ du World Gym pour une petite sortie passant par l'Ancienne-Lorette. Je n'ai utilisé que ma montre Timex. 48 minutes pour être certain d'avoir couru 6 km.

Par la suite, je suis entré au World Gym pour ma séance de musculation.

Samedi 18 mars: -12 C avec un beau soleil et un beau ciel bleu. Jogging sur les rues de mon quartier. 48 minutes ou 6 km.

En après-midi, sous une température printanière de +2 C., je suis sorti avec ma fille Catherine et sa chienne Chloé pour profiter de cette magnifique journée. Nous sommes, entre autres, allé admirer le fleuve St-Laurent au Quai des Cageux:


Les glaces qui bougeaient dans l'eau étaient de toute beauté. Tout un contraste avec la méchante tempête que nous avions vécue quelques jours plus tôt.

Zoo du 19 mars

Je me suis présenté au Centre Lucien-Borne vers 7:00 heures pour un départ de réchauffement à 7:15 heures.

Mélanie Roberge et Bruno Samson, deux coureurs beaucoup plus rapides que moi, étaient présents à 7:15 heures. Je leur ai dit de prendre leur rythme et de ne pas s'occuper de moi.

J'ai coupé le parcours traditionnel du réchauffement en montant sur les Plaines d'Abraham par la rue Moncton. Sur les Plaines, le site d'arrivée des épreuves de la Coupe du monde de ski de fond FIS attendaient les dernières épreuves de la fin de semaine:



J'ai continué en longeant les roulottes des différentes équipes regroupées par pays:


Par la suite,  je suis entré dans le Vieux-Québec et j'ai bifurqué par la rue du Parloir pour rejoindre la Côte de la Fabrique et la rue Saint-Jean. Toujours, sans GPS, j'avais 50 minutes au Centre Lucien-Borne et j'ai calculé un bon 6 km de réchauffement.

Afin de souligner cette Coupe du monde, notre ami Jean-Yves avait pensé à un parcours spécial Alex en l'honneur d'Alex Harvey, notre champion canadien de ski de fond qui vient de remporter, début mars, le 50 km Championnat du monde de ski de fond:


Nous étions 18 à prendre le départ de ce parcours, 19 avec Alex:


Le parcours commencait par le Vieux-Québec en profil descendant mais en profil montant à partir de la Côte de la Fabrique et les petites rues derrière le Château Frontenac. Avant de monter les côtes des Plaines d'Abraham, nous avons fait un arrêt près de l'aire d'arrivée de la Coupe du monde:


Il est était encore trop tôt pour le début des épreuves et nous n'avons vu que quelques skieurs qui s'échauffaient sur le parcours.

Après avoir traversé les Plaines, nous avons fait les petits détours habituels par les rues de Sillery. Par la suite nous avons rejoint la côte de l'Église par des rues que nous n'avions jamais empruntées. La descente de la côte de l'Église, par cette magnifique journée, nous donnait un beau point de vue sur le fleuve Saint-Laurent:




Certains amis qui se préparent pour le marathon de Boston en ont profité pour casser du muscle en descendant la côte plus rapidement.

En bas de la côte, nous avions un peu plus de 2 km à faire sur le Chemin du Foulon avant de rejoindre la montée de la côte à Gignac:


Cette bonne côte en deux paliers donne tout de même 2 km de montées.

En haut, nous sommes revenu vers le Centre Lucien-Borne mais sans passer par le campus de l'Université Laval comme indiqué sur la carte ci-haut. Nous avons plutôt bifurquer vers Sillery avant de rejoindre la rue Bourbonnière.

Au Centre Lucien-Borne, j'avais 3:10:54 à mon chrono. Je peux facilement calculer 27 km car les deux premières heures ont été faites à bon rythme pour moi. Quant à la dernière heure, et surtout la dernière demi-heure, j'ai ralenti le rythme parce que j'étais gêné par beaucoup d'inconfort sous mon pied gauche. Dire que je pensais que ma vieille orthèse gauche pouvait être une solution à mon problème...

Alex Harvey

Je ne peux terminer ce billet sans parler de la performance d'Alex Harvey cette fin de semaine à Québec:


Malheureusement, je n'ai pu assister aux compétitions. Alex était troisième au classement général de la Coupe du monde avant les finales en fin de semaine. Les deux premiers étaient déjà assurés de leur place sur le podium au général. D'ailleurs, ils n'étaient pas présents à Québec. Alex devait, par contre, assurer sa troisième position au général car le quatrième n'était pas loin. Il l'a fait de brillante façon en remportant le sprint de 1.5 km vendredi, en terminant  4ième du 15 km classique samedi et deuxième du 15 km poursuite style libre dimanche. Si vous voulez voir la fin de la course dimanche, c'est par ici .

Donc, un gros bravo à Alex Harvey !

dimanche 12 mars 2017

Semaine du 5 mars

Avec cette semaine du 5 mars, je viens de terminer un deuxième cycle d'entraînement où j'ai dépassé la barre des 70 km.

Ma semaine s'est déroulé relativement bien. J'ai bien progressé en atteignant mon objectif de kilométrage hebdomadaire mais toujours avec l'inconfort à la plante de mon pied gauche causé par mes orthèses.

Mardi, j'ai téléphoné à mon orthésiste et il a accepté d'ajouter une couche plus large de composite sous chacune des semelles. Je lui ai laissé mes orthèses mardi en fin de journée et il les a travaillées mercredi. Je les ai récupérées mercredi en fin de journée. Voilà le travail qu'il a fait:


Après ma sortie de jeudi, j'ai cru que le problème était réglé. Cependant, après mes sorties de vendredi et samedi, je me suis rendu compte que ce n'était pas le cas. Mon orthèse gauche travaille mal et il y a toujours ce point de tension qui creuse légèrement la semelle même avec le composite ajouté:


Mercredi matin, j'ai couru sur tapis avec mes Cumulus 15 sans mes orthèses vu qu'elles étaient chez l'orthésiste. Je n'ai pas eu cet inconfort. Je vais donc essayer, de nouveau, de délaisser mes orthèses. Si je recommence à avoir de l'inflammation dans mon talon droit, je devrai trouver un podologue ou un autre orthésiste qui sera capable de me fournir un ajustement parfait. J'en avais trouvé un en 2003 sur recommandation de mon ami Roger mais cet orthésiste est décédé.

Maintenant, revenons à des points plus positifs avec la revue de ma semaine:

Dimanche 5 mars: 25.83 km avec le zoo en 2:59:49, soit un pace moyen de 6:58/km. Le mercure affichait -19 C à 7:30 heures lorsque j'ai commencé ma sortie. C'était froid pour le mois de mars.

Lundi 6 mars: congé de course et séance de musculation au World Gym.

Mardi 7 mars: -5 C. Sortie sur les Boulevards  l' Ormière et Masson jusqu'au Boulevard Père Lelièvre et retour par la piste cyclable du Boulevard St-Jacques. Bon rythme pour un mardi. 10 km à un pace moyen de 7:17/km.

Mercredi 8 mars: vu la pluie verglaçante tombée la veille, durant la soirée et la nuit,  les rues et les trottoirs étaient impraticables. J'ai donc fait un entraînement sur un tapis au World Gym. 9 km à un pace moyen de 6:16/km.

J'ai enchaîné avec ma séance de musculation.

Jeudi 9 mars: -1 C, -4 C facteur vent et neige. Cependant la traction était bonne. Sortie dans Loretteville par la montée des rues Verret et Monseigneur-Cooke. J'ai fait un petit détour par Wendake. 10 km à un pace moyen de 7:23/km.

Vendredi 10 mars: -12 C. Mes mollets étaient courbaturés. Départ du World Gym. Parc industriel Armand Viau, quartier Les Saules et rues près du World Gym. 9 km à un pace moyen de 7:24/km.

Je suis entré au World Gym, me suis changé et enchaîné avec ma séance de musculation.

Samedi 11 mars: -24 C, -31 C facteur vent. Le site météomédia parlait de froid extrême. Je me suis habillé avec trois couches de vêtements autant sur le haut du corps que les jambes. J'ai enlevé mes lunettes dans le premier kilomètre pour bien remonter le passe-montagne. J'ai fait un parcours sur des rues près de chez moi en essayant de courir avec le vent de côté, donc du nord vers le sud et vice-versa. 9 km à un pace moyen de 7:21/km.

J'ai donc totalisé 72 km durant cette semaine du 5 mars. Je suis satisfait de ce côté mais j'ai hâte d'être confortable en courant et de régler le problème mentionné plus haut. Ma reprise est quelque peu laborieuse. Cependant, je vais persévérer et les choses vont se replacer un jour ou l'autre.

Zoo du 12 mars

La vague de froid qui sévissait sur Québec depuis samedi s'est poursuivi en ce dimanche  12 mars.

Avant de me présenter au zoo, j'ai opté pour un pantalon en nylon doublé que j'ai mis par dessus mon sous-vêtement en polar. J'avais deux paires de ces pantalons depuis le début des années 2000 et j'ai bien fait de les garder. Pour le haut du corps, deux minces couches sous mon survêtement doublé Louis Garneau. Naturellement, pour la tête, le passe-montagne sous la tuque.

Je me suis présenté pour 7:15 heures au Centre Lucien-Borne, heure de départ du réchauffement officiel. Quatre coureurs étaient présents. Je me suis réchauffé à l'arrière avec Rénald Bouchard et André Lepire que l'on voit ici, sur les Plaines d'Abraham, en face de l'aire d'arrivée de la finale de la Coupe du monde FIS de ski de fond qui aura lieu la fin de semaine prochaine:


Mes deux amis semblaient être pris dans la glace avec une température de - 20 C, -31 C facteur vent. Lorsque nous étions en direction ouest, vent de face, ce n'était pas évident. Au Centre-Lucien Borne, j'avais 6.5 km au compteur à un pace moyen de 7:03/km grâce à mon ami Rénald qui ne se traîne pas trop les pieds.

À 8:15 heures, nous étions 9 à prendre le départ d'un parcours préparé par notre ami Jean-Yves:



Il y avait une bonne côte d'un peu plus de 1 km avant la mi-parcours. Sur l'allée, il y avait beaucoup de petits détours, nord-sud et sud-nord, afin de se reposer de ce vent glacial de l'ouest. Cependant, nous n'avons pas pu l'éviter sur de longues lignes droites et j'ai enlevé mes lunettes, remonté mon passe-montagne et travaillé mon mental. Ici, les amis dans une rue de Sainte-Foy sur l'allée:


Après une pause pipi au Centre Innovation, nous n'étions plus que 5 pour continuer le parcours de Jean-Yves. Après la longue montée, nous nous sommes retrouvé près du Centre d'achat Place de la Cité, toujours à Sainte-Foy:


Nous sommes revenu vers le Centre Lucien-Borne par plusieurs petites rues de Sainte-Foy et de Sillery sur lesquelles nous n'étions jamais passées. Encore un bel effort de traçage de la part de Jean-Yves !

J'ai fait cette longue sortie sans mes orthèses car l'inconfort au pied gauche me dérangeait trop. Je n'ai eu aucun problème. Par contre, je ne suis pas certain que ce sera très bon à long terme pour mon talon droit.

Mon objectif était de 27 km et j'ai complété 27.27 km en 3:08:20, soit un pace moyen de 6:54/km. Les derniers kilomètres ont été plus rapides parce que j'ai eu un pace moyen entre 7:00 et 7:05/km pour presque toute la sortie. Il est vrai que nous avions le vent de dos et hâte de rentrer au bercail. En ce qui me concerne, c'était ma première longue sortie au-dessus de trois heures, ce qui me conforte dans l'idée de courir un marathon ce printemps.

Course des Pichous

Ce samedi 11 mars, était tenue la traditionnelle Course des Pichous à Saguenay:


Deux amis du zoo, soit Claudine Gilbert et Gilbert Robitaille qui forment un couple dans la vie, y ont pris part. Gilbert m'a donné des petites nouvelles et je vous les partage:

Il faisait froid , –33 C,  avec le facteur vent. Heureusement, les coureurs avaient le vent dans le dos à partir du 5ième kilomètre. Les bourrasques de vent ont fait tomber le tableau indicateur à l’arrivée, ce qui a causé des problèmes informatiques et ce qui a expliqué  un retard pour l'organisation à sortir les résultats:



Heureusement pour Claudine et Gilbert, le tableau est tombé après qu'ils aient passé la ligne d’arrivée. Claudine est arrivée première dans la catégorie femme 65-69 ans avec un temps de 1h 28 47 (5:55/km) et Gilbert a fait 1h16 48 (5:05/km) . Mes amis étaient bien heureux de leur course. Pour Claudine, c’était sa première compétition depuis 1992, soit depuis 25 ans. Quant à Gilbert, il voulait faire 1h30 (6:00/km) mais vu l’effet d’entrainement et le vent qui poussait dans le dos, il s'est laissé aller et cela a fonctionné . Malgré le froid ,ce fut une belle compétition.

Donc, bravo à mes deux amis ! Vous avez vraiment fait de belles courses et eu le courage d'affronter ce temps glacial.


dimanche 5 mars 2017

Semaine du 26 février

Les joies de l'hiver viennent parfois avec de mauvaises surprises. Ce fut le cas dans la semaine du 26 février qui a commencé par un vilain rhume.

Malgré tout, j'ai tenu bon et j'ai continué ma progression dans ce deuxième cycle d'entraînement en complétant une semaine de 66 km. Les paces de mes sorties ont été un peu plus lents mais rien de significatif dans les circonstances.

Nous sommes dans les dernières semaines de l'hiver. Les températures ont été douces toute la semaine sauf les deux derniers jours où il y a eu un refroidissement notable. Il faut donc bien surveiller les changements de température afin d'adapter les vêtements à chaque jour.

Quant à la musculation, j'ai poursuivi mon programme full body à raison de trois fois par semaine. 

Voici donc le détail de cette semaine du 26 février:

Dimanche 26 février: une sortie de 25 km avec le zoo sur le trajet difficile du Trait-Carré comprenant de longues côtes. Je l'ai couru à un pace moyen de 6:50/km. Je suis content de l'avoir faite même si les 4 derniers kilomètres ont été pénibles. Le rhume venait de commencer et j'avais une légère toux.

Lundi 27 février: repos de course et séance de musculation au World Gym.

Mardi 28 février: - 8 C. Mes bronches étaient obstruées. La sortie n'a pas été facile dans les quartiers Les Saules et Des Méandres avec la montée de la rue des Brumes. 9 km à un pace moyen de 7:25/km.

Mercredi 1er mars: 1 C et pluie. Départ du World Gym pour une sortie dans l'Ancienne-Lorette. Encore enrhumé et fatigué. 8 km à un pace moyen de 7:28/km.

Par après, j'ai enchaîné avec ma séance de musculation.

Jeudi 2 mars: - 1 C, un peu de verglas mais rien pour affecter la traction. Toujours enrhumé. Un parcours dans Loretteville par la montée de la rue de la Falaise verte. Les trois premiers kilomètres ont été lents mais j'ai pris un meilleur rythme après. 8 km à un pace moyen de 7:42/km.

Vendredi 3 mars: froid avec -16 C. Départ du World Gym pour un parcours dans les rues avoisinantes. J'ai terminé à la clarté du jour. Les rues étaient partiellement glacées mais la traction était bonne.8 km à un pace moyen de 7:05/km.

Par après, j'ai enchaîné avec ma séance de musculation.

Samedi 4 mars: -21 C. J'ai enlevé mes lunettes dans le premier kilomètre pour pouvoir respirer dans mon passe-montagne car il y avait du vent  donnant une sensation de -28 C. Sortie dans le quartier Les Méandres avec des rues montantes jusqu'au Boulevard Johnny-Parent. 8 km à un pace moyen de 6:52/km. Meilleur pace moyen de la semaine. Le rhume tirait à sa fin.

Zoo du 5 mars

En ce dimanche 5 mars 2106, j'avais toujours 25 km au programme en ce qui a trait à ma longue sortie comme le dimanche précédent.

Cependant, l'objectif était de finir fort et non de me traîner sur les 4 derniers kilomètres.

Je suis donc arrivé pour 7:30 heures afin de faire un petit réchauffement de 5 km, le parcours annoncé par Jean-Yves faisant un peu plus de 20 km.  Je voulais me réchauffer tranquillement et j'avais François Maillette comme compagnon, un des lièvres du zoo. Heureusement, François est resté avec moi à mon rythme dans le premier kilomètre fait à un pace de 8:02/km. C'était parfait, surtout que le mercure affichait -19 C sans compter un bon vent de l'ouest qui nous glaçait les os. C'est vraiment le temps que ces températures de merde changent.

Nous nous sommes dirigé sur les Plaines d'Abraham.Le pentathlon des neiges se poursuivait:



Il y avait trois épreuves dans la journée, soit le pentathlon défi courte distance solo et tandem à 9:00 heures, le pentathlon défi longue distance équipe élite à 13:00 heures et le pentathlon défi longue distance équipe populaire à 13:30. Dans cette dernière distance, les concurrents avaient à compléter 17.8 km de vélo, 4.8 km de course à pied, 9.5 km de ski,7.4 km de patin et 5 km de raquettes.

Sur les Plaines, nous avons croisé Bruno et Roger et nous nous sommes joints à eux. J'ai pu courir quelques kilomètres avec Roger que je n'avais pas vu depuis le marathon de Lowell. Il revenait de son long séjour en Floride et nous avons pu échanger un peu. Roger devrait compléter son 300ième marathon à vie au marathon de Québec en août prochain. Il semble toujours en grande forme.

De retour au Centre Lucien-Borne, j'avais complété 5.5 km. Le groupe nous attendait et il y avait encore une bonne gang malgré le froid cinglant.

Jean-Yves nous avait communiqué le parcours Régis passant par Sillery et Sainte-Foy:


Il comportait une bonne côte mais rien d'aussi difficile que la semaine précédente.

Nous sommes repassé par les Plaines d'Abraham. Au coin de Bougainville et de la Grande-Allé, nous pouvions voir les cônes d'une partie du parcours de vélo du pentathlon des neiges:



Les autres épreuves se déroulaient entièrement sur les Plaines, soit le site idéal pour jouer dans la neige. Pour la journée, on devait plutôt parler de neige très durcie avec la pluie et le gel que nous avions eus dans les derniers jours. Par contre, nous avons pu constater que les pistes de ski de fond style libre étaient bien préparées.

Après les Plaines, nous avons continué notre route en direction de la demeure du maire Régis Labeaume. Le groupe s'est scindé en deux avant d'arriver à cet endroit. J'ai continué avec la gang qui courait le parcours au complet:


Nous avions un ciel bleu magnifique qui compensait pour le froid de la journée. La dernière fois que nous avions fait ce parcours, il neigeait et nous n'avions pas pu admirer le vieux pont de Québec de cette manière:


Je ne suis pas en train de faire de la visualisation pour le marathon Lévis-Québec car je suis toujours à me mettre le marathon d'Ottawa dans la tête. Je n'y suis pas encore inscrit et j'attends de faire une couple de longues près des 30 km pour voir si la mécanique tient le coup.

Le parcours du jour passait par l'Université Laval où nous avons fait une pause pipi. Avant de repartir, nous avons vu les coureurs du Club La Foulée passer. Il semble que mes amis ont été fouettés par cette rencontre car ils ont accéléré. Cette fois-ci, contrairement à la semaine précédente, j'avais bien dosé mon effort et j'ai pu réagir. Mon pace moyen qui était de 7:08/km s'est conclu à 6:58/km au Centre Lucien-Borne avec les cinq derniers kilomètres à 6:20, 6:15,6:34, 6:23 et 6:22. Je voulais terminer fort ce 25 km. C'est donc mission accomplie !

Pentathlon des neiges

Je vous ai parlé pas mal du pentathlon des neiges. Pourquoi pas un court vidéo de l'épreuve de l'année dernière:


Cette épreuve est devenue emblématique à Québec. C'est intéressant de voir autant de personnes participer à cette course. Les sports d'hiver d'endurance reviennent à la mode grâce à cet événement.

Relive.cc

Pour les amis qui utilisent Garmin Connect, il est possible d'avoir de petits vidéo des tracés de vos sorties.

Il s'agit de se connecter sur le site Relive.cc . Notez que le site fonctionne aussi avec ceux qui utilisent Strava pour downloader leurs entraînements. Ne vous fiez pas à ce qu'ils disent sur le site, les vidéos sont aussi possibles pour les sorties de course à pied et même celles plus courtes que 10 km. Il s'agit de connecter votre compte Garmin Connect ou Strava et de le faire avec votre adresse de courriel de préférence. Vous recevrez à chaque jour, dans votre boîte de courriel, un petit vidéo de votre tracé.

Encore un moyen de plus pour rester motivé !

Je vous partage un petit vidéo en anglais qui explique comment se connecter avec Stava mais il y aussi un bouton pour se connecter avec Garmin Connect: