Follow by Email

dimanche 28 février 2016

L'hiver continue de jouer au yoyo

Nous avons vraiment un drôle d'hiver 2016 au Québec. Les températures douces succèdent régulièrement aux froides et la pluie verglaçante à la neige.

Le résultat donne des conditions misérables pour courir. Soit des conditions instables  avec la neige ou soit des conditions glacées avec des routes et des trottoirs dangereux. Personnellement, j'aime l'adversité. Je sors peu importe les conditions à moins que les rues soient inondées comme c'est arrivé une journée dans la semaine du 21 février. Cependant, maintenant,  je peux me rabattre sur les tapis du World Gym pour maintenir le cap.

Pour cette semaine du 21 février, j'avais une semaine plus légère côté kilométrage avec 60 km. En voici le portrait:

Dimanche 21 février: 25 km à un pace moyen de 7:01/km avec le zoo. Je me suis mouillé considérablement les pieds avec la pluie verglaçante de la veille. Aussi, nous avons du adapter le parcours de Jean-Yves Sanfaçon pour éviter les rues glacées et dangereuses.

Lundi 22 février: repos de course mais séance de musculation au World Gym.

Mardi 23 février: -20 C. Parcours Boulevard de l'Ormière, quartier Les Saules et Boulevard St-Jacques. Les sensations étaient bonnes pour un mardi. Ma fille étant à Orlando en Floride avec son groupe de concentration Musique pour la semaine, j'ai pu sortir un peu plus tard car je n'avais pas à aller la reconduire à l'école. J'ai donc vu le jour se lever. 9 km à un pace moyen de 7:20/km.

Mercredi 24 février: - 5 C. Je suis parti du World Gym car j'avais le temps d'enchaîner ma séance de musculation après celle de course à pied. C'est quand même plus de deux heures d'entraînement continu. Aussi, c'est un changement de routine. J'ai couru 9 km à un pace moyen de 7:14/km sur un parcours différent dans l'Ancienne-Lorette passant par les rues Notre-Dame, St-Jacques, St-Jean Baptiste et Armand-Viau. Par après, je suis rentré dans le Gym et me suis changé pour la musculation.

Jeudi 25 février: la veille, nous avons eu de la neige, de la pluie verglaçante et de la pluie. Les rues et les trottoirs étaient innondés. J'ai donc pris la décision de me rendre au World Gym pour un entraînement de course sur tapis. 9km, les premiers 4.5/km à 6:00/km et les suivants à 5:36/km. Mes jambes ont bien répondu, ce qui me fait dire que je suis prêt pour les intervalles. D'ailleurs, je vais commencer ce type d'entraînement à partir de la prochaine semaine. Mëme si je n'ai pas fait d'intervalles de l'hiver, le cardio est bo. C'est probablement le résultat de mes séances de musculation où les pulsations peuvent monter très haut.

Vendredi 26 février: -8 C avec du vent. J'étais un peu enrhumé. Je suis encore parti du World Gym pour 8 km à un pace moyen de 7:15/km. Les chemins et les trottoirs étaient praticables même si c'était glacé. J'ai fait un parcours passant par le Parc industriel Armand-Viau et le Boulevard de l'Ormière. Par la suite, j'ai enchaîné avec ma séance de musculation comme mercredi.

Samedi 27 février: ma journée a été très occupée même si je n'étais pas au bureau. J'ai quand même trouver le temps de passer au World Gym en fin d'après-midi pour terminer ma semaine avec 50 minutes d'elliptique. Toujours enrhumé.

Nous allons entrer dans le mois de mars et ma progression se déroule comme prévu. J'en ai maintenant terminé avec la phase de bas kilométrage et les séances vont s'allonger dans les prochaines semaines. Je vais mettre de la viande sur l'os en vue de mon premier marathon de l'année 2016.


Zoo du 28 février

Les symptômes du rhume qui avait commencé vendredi étaient plus présents. J'aiormi très peu et je n'avais pas beaucoup d'énergie.

Cependant, il n'était pas question de manquer mon rendez-vous hebdomadaire avec mes amis du zoo. J'ai gardé comme objectif la distance de 25 km mais je me suis dit que le pace devrait être plus lent compte tenu de mon état.

Je suis arrivé un peu avant 7:30 heures au Centre-Lucien Borne et je suis parti seul pour mon réchauffement. J'ai pris la direction des Plaines car je voulais voir les installations du Pentathlon des neiges . Sur les Plaines d'Abraham, des barrières pour des aires de transition étaient installées un peu avant le Musée des Beaux Arts. J'ai fait demi-tour afin de ne pas briser les pistes de ski de fond et j'ai pris l'anneau des Plaines longeant la Grande-Allée afin de voir de plus près l'aire de départ et d'arrivée des différentes épreuves:


Il y avait différentes distances durant les fins de semaine des 20 et 27 février en formule pentathlon et triathlon. Le pentathlon individuel en défi individuel consistait, entre autres,  en 14.3 km  de vélo, 5.2 km de course, 9.5 km de ski de fond, 7.4 km de patin et 5 km de raquette. Il avait été tenu le 27 février. Restaient d'autres épreuves le 28 février car des compétiteurs commençaient à arriver avec tout leur équipement.

Après cette petite visite, je suis revenu au Centre Lucien-Borne et j'ai malencontreusement enregistré mon réchauffement, soit 5 km à un pace moyen très lent de 7:47/km. J'ai donc du partir ma montre de nouveau pour la partie principale de l'entraînement.

À 8:15 heures, nous étions 13 coureurs à prendre le départ. Le parcours choisi par Jean-Yves Sanfaçon était celui du Maire Labeaume sans passer par les Plaines et les petites rues de Sillery et en ajoutant la boucle de la rue de la Promenade que nous avions faite en sens inverse il y a quelques semaines. Sur la Grande-Allée, près du site du Pentathlon des neiges, nous avons pu courir sur une partie du parcours de vélo et de course à pied bien délimité par une série de cônes:


Sur la rue de la Promenade, nous avons eu droit à une belle vue sur le Fleuve St-Laurent et les deux ponts:


Le manque d'énergie s'est confirmé, je n'ai pas insisté et j'ai couru à un pace lent. Au surplus, le parcours était passablement glissant compte tenu des 5 centimètres de neige tombées la veille. Par contre, le contrat a été rempli et j'ai complété le parcours de 20 km. Le pace moyen a été finalement de 7:14 km, ce qui n'est pas si pire dans les circonstances quand je regarde mes paces de semaine à 5:00 heures AM. Comme j'avais peu d'énergie, j'ai quand même puisé dans mes réserves et j'étais fatigué. Je sais, par contre, que c'est encore du travail payant.

Marathon des Érables

Durant la longue sortie, Claude Létourneau et moi avons pris la décision de nous inscrire au marathon des Érables, ce que j'ai fait en arrivant à la maison:


Il aura lieu le 30 avril  à Saint-Grégoire dans la grande région de Montréal. Il fait partie du circuit des Courses gourmandes et un demi-marathon est organisé à cet endroit depuis quelques années. C'est la première année que l'organisation met un marathon au programme. Ce sera le premier marathon de l'année 2016 au Québec.

Il semblerait que Jean-Yves Sanfaçon est aussi intéressé à y prendre part. Pour Claude et lui, ce marathon suivra de moins de deux semaines celui de Boston qu'ils courront le 18 avril. Pour moi, ce sera mon premier marathon de l'année, un mois avant celui d'Ottawa.

Les marathons se multiplient au Québec. Il faut essayer d'encourager les québécois qui en organisent. En ce qui a trait aux Courses gourmandes, elles ont une bonne réputation quant à l'organisation. J'ai bien hâte de voir ce qu'ils feront de ce premier marathon en sol québécois pour cette année.

dimanche 21 février 2016

Semaine de 14 février

J'ai terminé un deuxième cycle d'entraînement dans cette semaine du 14 février en atteignant le plateau des 70 km par semaine.

Ces plateaux sont importants pour moi car ils marquent ma progression hivernale en vue de mon premier marathon de l'année. J'ai totalisé, plus exactement 72 km, en six sorties de course. Avec mes trois séances de musculation, j'ai donc fait 9 séances d'entraînement. Toujours pas de bobos à part une contusion sur le côté de la cuisse gauche suite à une mauvaise chute sur de la glace cachée par de la neige lors d'une de mes sorties matinales. Plus de peur que de mal !

Voici donc le déroulement de cette semaine du 14 février:

Dimanche 14 février: 23 km à un pace moyen de 7:19/km avec le zoo dans des rues de la Haute-Ville et de la Basse-Ville sous un froid de canard ( -27 C, -36 C facteur vent);

Lundi 15 février: repos de course mais séance de musculation au World Gym.

Mardi 16 février: température plus confortable de - 8 C. Il neigeait et la surface était enneigée. J'ai fait un parcours passant dans les quartiers Les Saules et Les Méandres. Les jambes étaient lourdes. 10 km à un pace moyen de 7:41/km.

Mercredi 17 février: - 2 C, - 9 C facteur vent. Après la neige, la pluie verglaçante et la pluie de la veille, je pensais que les rues et les trottoirs seraient impraticables. Ce n'était pas le cas. Parcours dans l'Ancienne-Lorette. 10 km à un pace moyen de 7:38/km. En début de soirée, séance de musculation au World Gym.

Jeudi 18 février: - 8 C, neige et c'était glissant. C'est dans le premier kilomètre de cette sortie que j'ai fait cette mauvaise chute sur de la glace cachée par de la neige. Par la suite,  je suis monté à Loretteville par la rue St-Charles à l'est du Boulevard Robert-Bourassa. Il y avait longtemps que je ne l'avais pas empruntée. Le pace a été lent vu la surface très glissante. 10 km à un pace moyen de 7:56/km. Ce fut un bon training quand même vu l'effort qu'il faut déployer sur ce type de surface.

Vendredi 19 février: - 16 C. La traction était bonne. Mon parcours passait par le Parc Armand-Viau où il y avait beaucoup d'asphalte. Ce fut plus rapide que la veille. 10 km à un pace moyen de 7:17/km. Séance de musculation au World Gym en fin de journée.

Samedi 20 février: je suis parti courir à 6:30 heures vu que je devais me rendre à Beaupré pour des funérailles. La température était de - 2 C et la neige tombait abondamment. Les rues n'étaient pas déblayées sauf le Boulevard de l'Ormière. J'y ai donc fait un aller-retour. C'était tout de même glissant. 9 km à un pace moyen de 7:28/km.

À la fin de ce deuxième cycle, je suis satisfait de cette progression hivernale qui se fait tout en douceur. La base devrait être solide quand je commencerai à ajouter les intervalles.

Zoo du 21 février

Un parcours de 22 km avait été dessiné par notre ami Jean-Yves pour la longue sortie du dimanche 21 février.

J'ai donc fait un petit réchauffement de 3 km, mon objectif de longue sortie étant toujours de 25 km pour février. Claude Létourneau m'a accompagné. Nous avons pu constater qu'il y avait beaucoup de glace sur les trottoirs ainsi que de grande flaques d'eau à certains endroits. J'avais déjà les pieds mouillés après 3 km. Par contre, la température était douce avec + 1 C.

À 8:15 heures, nous étions sept courageux et nous sommes parti sur le parcours de Jean-Yves en direction de Beauport. Dans le quartier St-Pascal, une petite rue du parcours était très glacée:


Nous avons donc décidé de modifier quelque peu le parcours, de continuer notre route en évitant les petites rues et en restant sur les rues plus importantes où il y avait de l'asphalte, comme sur le Boulevard des Chutes par exemple:



Le retour vers le Centre-Ville s'est fait par l'Avenue Royale, le Boulevard Monseigneur-Gauthier, la 18ième Rue, la 3ième Avenue et la rue St-Joseph. Comme les trottoirs étaient impraticables, on courait dans les rues face aux voitures. À certains endroits, il fallait être prudent car les voitures passaient très près de nous. Nous avons terminé avec la grosse côte de la rue Sherbrooke.

J'ai terminé ma sortie de 25 km avec les pieds très mouillés.Le pace moyen a été de 7:01/km.

En ce mois de février, je vous laisse avec un très beau vidéo sur le Mont-Blanc. Bonne semaine !


dimanche 14 février 2016

Semaine du 7 février

L'hiver 2015-2016 n'a pas été rigoureux jusqu'à maintenant. Cependant, la première semaine de février nous a rappelé qu'il est toujours là et qu'il faut continuer de composer avec lui.

Ma progression se poursuit comme sur des roulettes et la semaine du 7 février s'est très bien déroulé. J'ai couru 66 kilomètres en endurance seulement. J'attends le mois de mars pour commencer à faire des intervalles. J'ai aussi continué mes séances de musculation en endurance en allant 3 fois au World Gym et j'ai fait une séance d'elliptique.  Voici donc le portrait de cette semaine du 7 février:

Dimanche 7 février: ma première longue sortie de 25 km depuis le Baystate marathon que j'ai couru au mois d'octobre. Toujours avec le zoo à un pace moyen de 6:53/km sur un parcours carnavalesque ou du moins qui devait l'être.

Lundi 8 février: repos de course mais une séance de musculation pour les pectoraux, les biceps et les abdominaux au World Gym. J'y suis allé tôt le matin.

Mardi 9 février: - 8 C, -15 C facteur vent. Éole était assez fort. J'étais fatigué et les jambes étaient lourdes. J'ai commencé par les pistes cyclables de Chauveau, Robert-Bourassa et Lebourgneuf et je suis revenu par le quartier Les Saules et le Boulevard l'Ormière. 11 km à un pace moyen de 7:28/km.

Mercredi 10 février: -11 C et un peu glissant. J'ai eu une bonne nuit de sommeil. J'ai fait mon parcours Ancienne-Lorette sans forcer. 10 km à un pace moyen de 7:19 km. En fin de journée, je suis allé au World Gym pour ma séance de musculation jambes et mollets.

Jeudi 11 février: -14 C. Les jambes étaient lourdes suite à la séance de musculation de la veille. J'ai fait un parcours passant par Loretteville en montant la côte de la rue Racine. 10 km à un pace moyen de 7:28/km.

Vendredi 12 février: -21 C, -29 C facteur vent. Oui, l'hiver est encore bien présent. J'ai couru dans le quartier Les Méandres. C'était pas mal froid vent de face en direction ouest. Le dessus de ma main droite était gelée. Je voulais me préparer mentalement pour la longue de sortie de dimanche où du temps encore plus froid étant annoncé. En fin de journée, séance de musculation au World Gym pour le dos, les épaules et les triceps.

Samedi 13 février: 50 minutes d'elliptique au World Gym pour finir la semaine et me mettre en jambes pour la longue sortie de dimanche.

Durant la prochaine semaine, je serai à six sorties de course à pied à la fin d'un deuxième cycle d'entraînement où je devrai atteindre 72 km. Il se peut que les conditions climatiques soient difficiles mais je vais continuer ce travail en endurance bien contrôlé.

Zoo dans le congélateur pour la Saint-Valentin

Avec un mercure de -27 C et un ressenti de 37- C avec le vent, nous étions gâtés pour notre longue sortie en ce jour de la Saint-Valentin, dimanche le 14 février.

Je suis arrivé au Centre Lucien-Borne pour 7:30 heures afin de faire un réchauffement. C'était tellement froid avec le vent de face qui venait de l'ouest que j'ai couru dans des rues du nord au sud et du sud au nord. Après 2 km, j'ai du retourner à ma voiture pour faire un changement de gants et rentrer quelques minutes au Centre Lucien-Borne pour me réchauffement les mains. Les gants achetés cet automne chez Mountain Equipment Company ( MEC), ne font pas le travail dans ces gros froids. J'avais, dans ma voiture,  une paire de gants en polar achetée chez Dolarama au prix de 2,50 $. Ils m'ont gardé les mains chaudes. C'est pas toujours nécessaire de payer trop cher.

J'ai complété mon réchauffement avec Gilles Lamontagne et Paul Tessier qui arrivaient. J'avais 4.6 km au compteur à 8:15 heures.

Nous étions 7 courageux ou fous à 8:15 heures. Jean-Yves, notre assistant-gardien, avait pensé à un parcours vers Beauport mais c'était trop froid avec le vent. Il avait comme solution de rechange le parcours du Maire Labeaume mais nous avions aussi le vent de l'ouest dans la figure dans la première partie de ce parcours. Finalement, c'est un parcours d'alcoolique que nous avons fait, c'est à dire descendre des rues nord-sud, sud-nord avec le vent de côté:

Voici des coureurs bien givrés:

Jean-Yves Sanfaçon, notre assistant-gardien

De gauche à droite, André Lepire,
Claude Létourneau, Bruno Samson, Paul Tessier, Gilles Lamontagne et Jean-Yves à l'arrière

Et l'auteur de ce blog:




C'était plus supportable sur ce parcours d'alcoolique mais on dépensait quand même beaucoup d'énergie dans ces conditions glaciales. Nous sommes allé reconduire Gilles et Paul au domicile de Gilles et nous avons continué à faire des rues nord-sud, sud-nord.  À un certain moment,  ma Garmin s'est éteinte. C'était trop pour la batterie avec ce froid. J'ai demandé à Jean-Yves de m'indiquer le kilométrage restant. Nous avons terminé en montant la côte de l'Aqueduc. Finalement, à la maison, j'ai réalisé que j'avais couru 23 km avec les 2 km que Jean-Yves m'avait indiqués. C'était à 2 km de mon objectif de 25 km mais  ça les valait bien avec toute l'énergie dépensée.

Le gardien au marathon de Fort Lauderdale

Roger Goulet, le gardien du zoo, est toujours en Floride et ce, depuis la fin janvier. Dimanche le 14 février, il prenait part à son deuxième marathon de l'années 2016 après celui de Miami en janvier. Il s'agissait du marathon de Fort Lauderdale:



Gros changement avec la sortie du zoo ! Au moment d'écrire ces lignes, le site internet du Fort Lauderdale A1A était hors service. Comme mon ami Roger fait partie de mes contacts Garmin Connect,  je peux vous dire qu'il a complété son marathon en 4:55:29. 

Il semblerait que Roger va atteindre son 300ième marathon à vie bientôt. À 74 ans, l'âge ne le ralentit pas avec une dizaine de marathons par année. Il est tout un exemple d'endurance. Il devrait revenir au Québec au début mars. On a bien hâte de le revoir.

dimanche 7 février 2016

Semaine du 31 janvier

Déjà un mois écoulé de l'année 2016 ! Le temps passe rapidement même si c'est l'hiver lorsqu'on s'entraîne à chaque jour.

Durant cette première semaine de février, j'ai continué à consolider ma progression en débutant un deuxième cycle d'entraînement depuis ma reprise post-blessure fin décembre. J'ai couru 60 km en cinq séances, fait trois entraînements de musculation et un d'elliptique. Voici le détail de cette semaine du 31 janvier:

Dimanche 31 janvier: 22 km avec le zoo à un pace moyen de 6:46/km sur un parcours dessiné par notre ami Jean-Yves Sanfaçon qui fait un bon travail d'assistant-gardien depuis que le gardien Roger est en Floride. La petite meute du zoo était bien contente.

Lundi 1er février: musculation au World Gym.

Mardi 2 février:-11 C, -16 C facteur vent. Sortie dans les quartiers Les Saules et Les Méandres avec la montée de la rue des Brumes que je n'avais pas faite depuis un certain temps. Le fait d'allonger la distance me permet de refaire d'autres parcours. Je suis parti lentement uniquement dans le premier kilomètre. Total de la journée: 10 km à un pace moyen de 7:19/km.

Mercredi 3 février: - 9 C. Venteux. La neige annoncée a commencé uniquement dans les derniers kilomètres. J'ai donc évité la tempête que nous avons eue à Québec cette journée-là. La traction était bonne sur un parcours qui passait dans l'Ancienne-Lorette. 10 km à un pace moyen de 7:11/km. En fin de journée, je suis allé faire ma séance de musculation au World Gym.

Jeudi 4 février: - 1 C. Après la tempête de neige de la veille et la pluie verglaçante qui a suivi, les petites rues étaient très glacées et dangereuses. Je me suis donc dirigé vers le Boulevard de l'Ormière. Les trottoirs étaient bien dégagés et on y avait mis de l'abrasif. J'ai donc fait un aller-retour sur les Boulevards de L'Ormière et St-Claude. J'étais fatigué et le pace a été lent. 9 km à un pace moyen de 7:42/km.

Vendredi 5 février: - 7 C, -10 C facteur vent. J'ai couru dans le quartier Les Méandres. La traction était bonne ainsi que les sensations. 9 km à un pace moyen de 6:59/km. Séance de  musculation en soirée au World Gym.

Samedi 6 février: 50 minutes d'elliptique au World Gym.

Bref, encore une belle semaine d'entraînement ! Je profite de l'hiver et je suis en train de me faire une bonne base pour le marathon d'Ottawa.

Zoo carnavalesque du 7 février

En cette deuxième fin de semaine du Carnaval de Québec, Jean-Yves nous avait préparé une sortie de circonstance afin de passer sur les lieux de te fête hivernale.

Je suis arrivé pour 7:30 heures au Centre Lucien-Borne afin de faire un réchauffement de 5 km, l'objectif des longues sorties pour le mois de février étant maintenant de 25 km. Je suis parti seul en sens inverse de la boucle officielle de réchauffement. Au Carré d'Youville, j'ai rencontré Gilles Lamontagne et Paul Tessier dans l'autre direction et je suis embarqué avec eux. Au Centre Lucien-Borne, nous avons continué sur la rue des Franciscains pour compléter notre réchauffement. Nous y avons croisé d'autres coureurs du zoo dont Rénald Bouchard qui revenait d'une blessure et que nous n'avions pas vu depuis la fin décembre.

À 8:15 heures, nous étions douze pour le départ officielle. Le parcours de Jean-Yves nous amenait d'abord dans Saint-Sauveur sur des rues que nous n'empruntons jamais. Par la suite, un tour dans Limoilou. Jusque là, il n'y avait aucune ambiance carnavalesque. Aucune pancarte sur les lampadaires, aucune indication qu'il y avait un carnaval à Québec.

Après un arrêt aux toilettes du Marché du Vieux Port, nous avons pris la direction du Boulevard Champlain. Près de la Traverse de Lévis, il y avait un peu de musique carnavalesque et quelques touristes. Aussi, une statue du Bonhomme Carnaval:



Nous nous sommes rendu jusqu'à la rue Champlain pour revenir dans l'autre direction par cette rue. Par après, un passage quartier Petit Champlain où il y avait un peu d'ambiance carnavalesque:



Nous sommes remonté à la Haute-Ville par la rue des Remparts:


Nous la faisons toujours dans l'autre sens.  Nous avons traversé le Vieux-Québec par des rues différents, pour enfin arriver au Palais de Bonhomme:


Bien petit le Palais cette année. L'organisation du Carnaval manque de budget. Enfin, nous avons longé le lieu des activités du Carnaval sur les Plaines d'Abraham:


avant de revenir au Centre Lucien-Borne. J'ai complété ma longue sortie avec 25.65 km à un pace moyen de 6:53|km avec de bonnes sensations. Je suis dans une bonne passe ces temps-ci. Aussi bien en profiter. Par contre, pour le Carnaval de Québec, il faudra repasser. Lui, il n'est pas dans une bonne passe.

5 ième Anniversaire de mon blog

J'ai débuté mon blog en février 2011. Il a maintenant 5 ans:



Lorsque j'ai commencé,  j'ai fait un historique de ma vie de coureur en publiant un billet par semaine sur chaque année de 1979 à 2010. J'y ai parlé surtout de mes compétions. Tous ces billets se retrouvent dans les archives du blog à droite de cette page. Vous y retrouverez, entre autres, plusieurs photographies et certificats de course d'époque.

Cette partie du blog a duré environ six mois. Par la suite, j'ai enchaîné, toujours à raison d'un billet par semaine, en parlant de mes entraînements, de mes compétitions, des résultats des coureurs du zoo et en partageant certains coups de cœur. Je voulais que le blog reste personnel.

Depuis le début, 119 991 pages ont été vues. Le billet le plus vu est celui intitulé De nouveaux marathons américains avec 3 611 pages vues. J'ai publié ce billet le 29 avril 2011 et il fait partie de mon historique.

Voici les pays qui ont le plus de pages vues:

Canada
46050
États-Unis
32577
France
15616
Allemagne
5741
Russie
3950
Belgique
1245
Ukraine
1017
Royaume-Uni
563
Pologne
458
Suisse
410

J'ai acheté ma première Garmin en décembre 2010. Tant qu'à être dans les statistiques, voici mon kilométrage annuel depuis 2011:

2011: 3 076 km;
2012: 3 978 km;
2013: 3 636 km;
2014: 3 036 km;
2015: 2 953 km;

J'ai recommencé à courir avec la zoo à la fin octobre 2010 après plus de 10 années à courir seul. C'est motivant le zoo à voir le nombre de kilomètres parcourus entre 2011 et 2015. Par contre, plus ne veut pas dire mieux car j'ai fait, en 2015, mon meilleur temps sur marathon depuis 2006. C'est en 2015 que j'ai repris la musculation.

Pour moi, être coureur-blogueur ajoute une dimension spéciale. Même si je suis déjà très motivé pour la course à pied, pondre un billet à chaque semaine  maintient cette motivation à un haut niveau. C'est le côté partage du blog qui permet ce résultat.

Donc, j'espère pouvoir continuer ce partage aussi longtemps qu'il sera possible.