Follow by Email

dimanche 27 septembre 2015

Semaine du 20 septembre

Je viens de compléter la première des deux semaines de 90 km qui sont comprises dans un cycle de 4 semaines avant le Baystate marathon de Lowell.

Je me rends compte que la musculation que je fais depuis la fin juillet me permet maintenant de mieux digérer ce kilométrage. Mes jambes sont plus fortes et j'ai beaucoup moins de courbatures. Au surplus, les deux derniers ajustements qui ont été effectués à mes orthèses après le marathon d'Ottawa ont été concluants. L'inflammation qui traînait à mon talon droit dans mes semaines de haut kilométrage a disparu. J'ai bien fait d'être patient avec mon orthésiste.

Je suis bien heureux de ces deux importantes améliorations. Voici, comment cette semaine du 20 septembre s'est déroulé:

Dimanche 20 septembre: 23 km dont le Demi-marathon MEC de Stoneham .

Lundi 21 septembre: habituellement, je ne cours jamais le lundi. J'ai fait une exception cette fois-ci car je voulais compléter le kilométrage que j'aurais habituellement fait dans le zoo la veille. Je me suis rendu au World Gym et je suis parti de cet endroit. La temps était frais avec 6 C. J'étais habillé en long mais les gants auraient été utiles. J'ai couru 7 km à un pace relax de 7:45/km et j'ai enchaîné avec ma séance de musculation.

Mardi 22 septembre: grande boucle de 14 km passant dans le quartier Le Mesnil. Les jambes étaient un peu pesantes. Pace moyen: 7:24/km.

Mercredi 23 septembre: journée d'intervalles avec un réchauffement et un retour au calme plus long afin d'ajouter du kilométrage: 5 X 1 km au pace demi-marathon avec 400 mètres de récupération. Les jambes étaient un peu raides dans la première répétition mais c'est devenu plus fluide par la suite. Kilométrage total: 14 km. En fin de journée, séance de musculation au World Gym.

Jeudi 24 septembre: autre grande boucle de 14 km ( pace moyen: 7:30/km ), cette fois-ci dans Val-Bélair et Loretteville avec de la côte et du vent. En revenant, le soleil se levait sur le terrain de golf de Loretteville:


 Vendredi 25 septembre: j'ai commencé à baisser le kilométrage en prévision de mon test de 35 km prévu pour le dimanche suivant. Donc,10 km à un pace moyen de 7:38/km dans les quartiers Les Saules et Le Mesnil avec un passage sur la passerelle Les Saules. C'était frais et j'étais habillé en long avec les gants cette fois-ci. J'étais un peu fatigué. En fin de journée, séance de musculation au World Gym.

Samedi 26 septembre:encore plus frais avec 2 C. J'ai ajouté le bonnet. Je me suis rendu à l'entrée du secteur Les Méandres du Parc linéaire à Saint-Émile. Je suis parti en direction du Lac St-Charles. J'ai couru 4 km jusqu'à l'entrée du secteur du Lac et je suis revenu sur mes pas pour un total de 8 km. Pace moyen de 7:41/km.

Il s'agit d'un secteur plus sauvage du Parc linéaire. Il y a beaucoup de conifères:


 Il y avait eu du gel au sol durant la nuit:



Il y avait aussi de la vapeur d'eau au-dessus  de la rivière St-Charles:


De quoi s'en mettre plein les yeux. Nous sommes entré officiellement dans l'automne au courant de cette semaine. Durant les prochaines semaines, je vais continuer à sortir en sentier le samedi afin de profiter des belles couleurs automnales.

Test de 35 km

Je fais toujours un test de 35 km 3 à 4 semaines avant le marathon pour me mettre en confiance de bien traverser la distance du marathon.

Donc, dimanche le 27 septembre, 3 semaines avant le Baystate Marathon je me suis rendu au Centre Lucien-Borne pour 6:30 heures afin de faire un peu de distance avant le réchauffement officiel de 7:15 heures.

Je suis parti sur la boucle de réchauffement mais à l'envers question de croiser les amis. C'était frais et j'étais habillé en long, bonnet et gants. Vers la fin de ma boucle, j'ai vu Roger qui commençait son réchauffement et je me suis joint à lui. Un peu plus loin, Bruno nous a rejoint. J'ai donc refait la boucle une deuxième fois. À 8:15 heures, j'avais déjà 14 kilomètres au compteur.

C'était jour de BBQ car certains amis seront à Rimouski la semaine prochaine pour le marathon et le demi-marathon. Voici ces amis à l'entrée du Bois de Coulonges, lieu de notre BBQ:

De gauche à droite, Camilien, Danielle, Roger, André et Claude. Manquaient Dominique et Rénald qui seront eux aussi à Rimouski

Comme j'étais sur un 35 km, j'ai pris la sage décision de faire les kilomètres rapides uniquement à mon pace marathon. J'ai été en queue de peloton tout le long. Malgré tout, mes six kilomètres rapides (séparés de 650 mètres de récupération en jogging lent ) ont tous été faits entre mon pace marathon et mon pace demi-marathon (6:00, 5:53, 5:48, 5:49, 5:54 et 5:54).

Par la suite, nous sommes retourné au Centre Lucien-Borne. Il me manquait un peu plus de 4 km à cet endroit pour compléter ma distance. Danielle a eu la gentillesse de m'accompagner. Nous avons refait une partie de la boucle de réchauffement en sortant des Plaines un peu après la rue Cartier.  Sur les Plaines, il y avait de l'animation car c'était l'aire d'arrivée du relais Montréal-Québec pour la fondation Rêve d'Enfants:



J'ignorais qu'il y avait cette activité. On arrive plus à suivre tellement qu'il y en a.

J'avais donc 35.51 km à ma Garmin à la fin de l'entrainement courus en 4:06:11 à un pace moyen de 6:56/km. Le tout avec de bonnes sensations. Test de 35 km: check

Jean-Yves au IWB Basel Marathon

Dimanche le 27 septembre, notre ami Jean-Yves Sanfaçon était en suisse et a pris part au IWB Basel Marathon en Suisse. Pour ceux qui veulent des détails sur cette course, le lien internet est ici . Vous pouvez passer de l'allemand à l'anglais en changeant la langue sur le site internet en haut à droite.

Il a complété la course en 3:41:40, ce qui est un bon temps compte tenu que le parcours ne semblait pas facile selon ce qu'il nous a dit sur Dailymile. Comme à son habitude, il était bien heureux de déguster sa bière sans alcool après le marathon (ça devient une tradition on dirait):



Sur ce, à votre santé, et bonne semaine !!!


dimanche 20 septembre 2015

Demi-marathon MEC de Stoneham

Je désirais faire une course de préparation en vue du Baystate marathon auquel je suis inscrit et j'avais coché le deuxième et dernier demi-marathon de la série des Courses MEC.

MEC pour Mountain Equipment Co-op, soit une coopérative canadienne d'équipements de sport. Je suis membre de cette coopérative depuis plusieurs années et c'est dans la boutique de Québec que j'achète mes vêtements de course. MEC organise aussi des entraînements de course à pied ainsi que des compétitions dont le demi-marathon de Stoneham auquel j'ai pris part dimanche le 20 septembre. J'avais participé au premier demi-marathon de la série des courses MEC à Saint-Raymond en juin dernier et j'avais apprécié le faible coût d'inscription (23 $ avec les frais internet) ainsi que la bonne organisation de la course.

Je me suis donc inscrit par internet à la date limite (16 septembre). Mon ami Jean-Yves Sanfaçon aussi. Cependant, il était possible de s'inscrire sur place car la capacité de 350 coureurs n'a pas été atteinte.

Donc, le 20 septembre, je suis allé chercher mon ami Jean-Yves et nous nous sommes dirigé vers Stoneham à 25 km au nord de Québec après avoir salué Roger Goulet (le gardien du zoo) qui s'apprêtait à faire le réchauffement de la longue sortie dominicale. Stoneham est une petite municipalité bâtie autour d'un centre de ski. Il y a donc de la côte à cet endroit.

Nous sommes arrivés à Stoneham 70 minutes avant le départ du demi-marathon fixé à 8:40 heures.  Nous avons amplement eu le temps d'aller chercher notre dossard, de reconnaître les lieux et de faire un petit réchauffement d'un peu plus de 2 km.  J'avais le numéro 24318:



Il n'y avait que 63 participants, dont 24 femmes et 39 hommes. C'est un peu malheureux. Ce circuit de course gagnerait à être mieux connu car, je le répète, l'organisation est très bonne. On pense d'abord aux coureurs en leur permettant de prendre part à des compétitions à faible coût et on leur donne de bons services.

Dix minutes avant le départ, nous avons rejoint la ligne de départ qui se trouvait au même endroit que l'arche d'arrivée. Une entraîneuse de workout nous a aidé à continuer de se réchauffer avec quelques exercices.

À 8:40 heures, le départ a été donné. La température était idéale: un peu de nuages, un vent de 18 km/hre, et 12 C.  Je suis parti assez rapidement pour moi, soit 5:07\km pour une centaine de mètres mais j'ai pris mon rythme cardio-vasculaire de demi-marathon très rapidement car une bonne côte nous attendait dans le premier kilomètre:

On voit d'ailleurs sur mon graphique Garmin que cette même côte se répète dans le milieu. Le parcours était tout simplement composé d'une boucle de 10.55 km faite deux fois.

Donc, après avoir gravi cette côte,  on devait négocier une bonne descente. Par la suite, le parcours était très roulant. Comme la bonne côte et la bonne descente se trouvaient dans les deux premiers kilomètres, il y avait donc 4 kilomètres non roulants. Il fallait donc courir ce demi-marathon aux sensations. Comme toutes mes courses cette année, je n'ai regardé que deux données sur ma Garmin, soit les kilomètres et le pace moyen au kilomètre. Je n'ai jamais regardé le chronomètre.

L'objectif était de faire sous les deux heures, soit un pace moyen de 5:41/km. Je n'avais qu'à maintenir un pace moyen sous cette barre pour passer sous les deux heures. J'ai eu des bonnes sensations tout le long de la course. J'ai pris deux gels, un au 8ième km et un autre au 16ième km ainsi qu'un peu de gatorade et\ou d'eau à chaque poste de ravitaillement.

J'ai terminé avec un pace moyen de 5:37/km. Donc, j'étais certain d'avoir fait sous le deux heures. Cependant, ma Garmin indiquait 2:00:58 !!! Mon chrono officiel: 2:01:03. Pourquoi ? Eh bien, ma montre indiquait aussi 21.53 km, soit 400 mètres de plus. J'ignore comment le parcours a été mesuré mais il était bien marqué avec des cônes à chaque 50 mètres. Je ne remets pas en question le mesurage. Il fallait courir toujours à l'intérieur des cônes selon les bénévoles. Je n'ai peut-être pas toujours suivi la ligne de mesurage. Je me méfierai la prochaine fois et je regarderai de temps à autre le chrono. Par contre, je ne pense pas que j'aurais réussi à retrancher ces  secondes. J'ai couru solide jusqu'à la fin.

Quoiqu'il en soit, je suis tout de même satisfait de ma course. Le parcours était exigeant. Jean-Yves qui, comme à l'habitude, a fini avant moi a pris quelques photos de mon arrivée, ce qui est très gentil de sa part:








Quant à Jean-Yves, il a complété sa course en 1:45:24:


Il a fait mieux qu'au demi-marathon de St-Raymond et qu'au demi-marathon Marcel-Jobin. Il s'est classé 3ième chez les hommes 50-59 ans. Cependant, il n'y a pas de médailles pour les catégories mais uniquement pour les trois (3) premiers au général autant chez les hommes que chez les femmes. Je trouve que c'est correct si cela permet de garder l'inscription à ce coût.

Le goûter se trouvait dans la petite salle du centre municipal qui avait servi à la remise de dossard. Il y avait des jus, des pommes et des bananes. Il ne restait plus de barres de tendres. Encore une fois, rien de grave pour la même raison que pour les médailles.

Le site internet de la course annonçait des douches. Nous ne les avons jamais trouvées, comme lors du demi-marathon de St-Raymond. Cependant, nous n'avions pas un grand voyage pour retourner à la maison.

De façon générale, j'ai apprécié cette course comme celle de St-Raymond et suis prêt à y retourner si elle est tenue dans les prochaines années. Nous sommes entourés par la nature de Stoneham et ceci est un must pour moi en ce qui a trait à une course sur route. Enfin, je peux dire que j'ai fait un bon test pour le Baystate marathon sur un parcours difficile et que la forme était au rendez-vous.


samedi 19 septembre 2015

Semaine du 13 septembre

Il s'agissait, pour la semaine du 13 septembre, de ma deuxième semaine d'un bloc de quatre semaines en préparation du Baystate marathon auquel je prendrai part à Lowell aux États-Unis le 18 octobre 2015.

J'ai aussi planifié un demi-marathon le dimanche 20 septembre en préparation de ce marathon. Il s'agit de la Course des couleurs MEC à Stoneham. Donc, dans cette semaine du 13 septembre, d'une part, j'ai augmenté mon kilométrage à 80 km en vue du marathon et d'autre part,  j'ai fait un mini taper à partir du jeudi en diminuant mes distances. Pour cela, j'ai couru plus de kilomètres en début de semaine. J'ai appliqué, avec succès, cette recette pour mes deux demi-marathons de 2015 ( Demi-martathon MEC de St-Raymond en juin  et Demi-marathon Marcel-Jobin en août).

Voici donc le détail de ma semaine du 13 septembre:

Dimanche 13 septembre: 30 km avec le zoo à un pace moyen de 6:56/km.

Lundi 14 septembre: repos de course mais séance de musculation le matin au Word Gym.

Mardi 15 septembre: grande boucle passant par les pistes cyclables de Chauveau, Robert-Bourassa et St-Jacques avec retour par le quartier Les Saules. J'avais planifié 12 km mais j'ai mal évalué la distance de telle sorte que j'ai plutôt couru 13 km. Pace confortable de 7:37/km.

Mercredi 16 septembre: je n'avais pas fait de vitesse depuis le 19 août compte tenu du taper pré-marathon de Québec et de mes deux semaines faciles par la suite. J'ai donc fait un BBQ en prévision du demi-marathon de Stoneham: 10 X 400 mètres au pace 10 km avec 200 mètres de récupération. Total de la sortie: 12 km. En fin de journée, séance de musculation au World Gym.

Jeudi 17 septembre: 10 km à un pace moyen de 7:46/km. Sortie dans Loretteville avec de la côte en partant. Au retour, le jour s'étant levé, j'ai fait une courte portion de sentier dans le Parc linéaire.

Vendredi 18 septembre: sortie dans le quartier Le Mesnil avec de bonnes sensations. 8 km  à un pace moyen de 7:34/km. En fin de journée, séance de musculation au World Gym mais seulement pour le haut du corps dans le but de laisser mes jambes fraîches pour le demi-marathon de Stoneham.

Samedi 19 septembre: n'ayant pas couru en sentier de la semaine,  mis à part la courte portion du jeudi 17 septembre, je suis allé dans le Parc de l'Escarpement. Je me suis stationné sur la rue Arseneault au début du secteur ouest de ce très beau sentier. Voici un passage du sentier du Ruisseau droit:



C'est la dernière fin de semaine de l'été et déjà, certains feuillus commencent à se débarrasser de leurs feuilles. Entre les boulevards St-Jacques et Robert-Bourassa, le sentier enjambe la belle petite rivière du Berger:


Et dire qu'on est en pleine ville et que le Boulevard Lebourgneuf est tout près ! Au total pour cette dernière sortie de la semaine: 7 km à un pace moyen de 7:28/km.

Les sensations sont donc très bonnes à la veille de mon troisième demi-marathon de l'année. Il sera couru sur une boucle d'un peu plus de 10 km et il y a deux bonnes côtes dans les deux premiers kilomètres de cette boucle. Donc, quatre côtes sur la distance totale. Je devrai donc avoir une bonne gestion de course et bien écouter mes sensations si je veux passer sous les deux heures. Je vous reviendrai avec un billet spécial décrivant mon expérience sur cette course.

François Maillette

Dans mon dernier billet, je vous avais mentionné ne pas avoir eu de nouvelles de notre ami François Maillette qui était inscrit au marathon festif et vinicole du Médoc en France et qui a été tenu le 12 septembre.

François m'a écrit. Il s'était inscrit en inversant son nom de famille et son prénom de telle sorte que je n'avais pas trouvé son résultat. Il a complété le marathon en 5:56:12. Par contre, il ne m'a pas dit combien de dégustation de vin il a faites sur le parcours. Pour ceux qui veulent voir ses photos, elles sont ici .


dimanche 13 septembre 2015

Semaine du 6 septembre

Le Baystate Marathon que je courrai à Lowell le 18 octobre arrive déjà à grand pas. J'ai donc repris rapidement l'entraînement marathon dans cette semaine du 6 septembre après seulement une semaine de récupération post marathon de Québec.

J'ai ramené mon kilométrage hebdomadaire à 70 km mais en y allant qu'en endurance. J'ai aussi continué mon programme de musculation au World Gym. Voici donc le détail de cette semaine du 6 septembre:

Dimanche 6 septembre: 20 km avec le zoo à un pace moyen de 6:49/km.

Lundi 7 septembre: repos de course mais une séance de musculation au World Gym tôt le matin.

Mardi 8 septembre: sortie sur route de 10 km à un pace moyen de 7:15/km en passant par la passerelle Les Saules et le quartier Le Mesnil.

Mercredi 9 septembre: départ du World Gym très tôt. Le temps était doux et venteux. J'ai d'abord couru 10 km à un pace moyen de 7:29/km dans l'Ancienne-Lorette sur un parcours que je n'avais pas fait depuis bien longtemps. Par la suite, je suis rentré dans le gym et j'ai fait ma séance de musculation de 45 minutes. Cela me donne donc deux heures d'entraînement avant d'aller travailler. J'étais réveillé très tôt et j'en ai donc profité.

Jeudi 10 septembre: ma conjointe et moi sommes allé reconduire de la visite du Chili à l'aéroport de Québec. Le vol était à 5:15 heures. En revenant, j'ai laissé ma voiture à ma conjointe et je suis revenu en courant. Encore un nouveau parcours ! Total de sortie: 10 km à un pace moyen de 7:10/km.

Vendredi 11 septembre: une sortie de 10 km à un pace moyen de 7:24/km dans Loretteville avant d'aller passer la journée au Grand prix cycliste de Québec. Sur l'heure du souper, je suis allé au World Gym faire ma troisième séance de musculation de la semaine.

Samedi 12 septembre: je suis allé me stationner à l'Aréna de Loretteville qui est à côté du Parc linéaire. J'ai pris le sentier vers le secteur Château d'eau que j'ai traversé. Je me suis rendu au secteur Les Méandres:



C'est le secteur qui précède ( ou qui suit dépendant la direction ) celui du Lac St-Charles. J'y ai fait un km pour que ma Garmin indique 5 km et je suis revenu à ma voiture pour un total de 10 km. Pace moyen: 7:29/km.

Donc, une reprise intéressante au niveau kilométrage mais à un pace confortable toute la semaine. Les sensations musculaires au niveau des jambes sont toujours très bonnes.

Je cours maintenant de nuit depuis la fin août. Depuis le 31 août,  ma fille a débuté son année scolaire et je dois me lever plus tôt pour aller la reconduire à l'école avant mon travail. De plus, la durée du jour est beaucoup plus courte maintenant.

Zoo du 13 septembre

Il y avait des compétitions le dimanche 13 septembre ce qui a diminué le nombre d'animaux dans le zoo pour la longue sortie.

Un 30 km était au programme en ce qui me concerne et je suis arrivé au Centre Lucien-Borne pour 7:15 heures. Claude Létourneau et André Lepire étaient sur place et nous avons fait le réchauffement habituel ensemble. De la pluie était annoncée mais nous n'en avons pas eue. Par contre, le ciel était très couvert et le vent était fort.

À 8:15 heures, cinq autres coureurs se sont ajoutés dont Magalie Bellefeuille et Denis Babin que nous n'avions pas vus depuis longtemps, surtout en ce qui concerne Denis.

L'idée était de faire un parcours et revenir par l'Université Laval. Il y avait le 10 km annuel qui y était tenu et le départ était donné à 10:30 heures. Nous voulions aller encourager nos amis. Nous avons donc couru sur le Chemin St-Louis en direction ouest, vent de dos:



Nous nous sommes rendus jusqu'à l'Avenue de Lièges un peu avant Pie XII et ce, à la suggestion de Magalie. Par cette rue, nous pouvions accéder à un parc de la Ville de Québec qui disposait d'un abreuvoir pour remplir les bidons. Par la suite, Boulevard Nelson, Hochelaga, Avenue Duchesneau et Quatre-Bourgeois jusqu'à l'Université Laval après avoir fait un arrêt aux toilettes de la Gare d'autobus de Ste-Foy.

Avec Jean-Yves Sanfaçon et Claude Létourneau, nous n'étions que trois à nous rendre au 10 km de l'Université Laval, les autres ayant retraité au Centre Lucien-Borne. Nous sommes arrivé tout juste pour le départ, la course partant près de la piste extérieure. Nous avons vu passer les coureurs au 1er km. Ici, le peloton de tête:


Ici, notre ami Bruno Samson du zoo qui n'a pas manqué de nous saluer:


Pas loin de Bruno, notre autre ami Denis Duchesne. Je n'ai pas eu le temps de prendre une bonne photo mais on l'entrevoit ici en arrière du coureur avec le gilet jaune:


Je croyais que le parcours était le même que les autres années. Cependant, j'ai su, le matin même, que les coureurs terminaient sur la piste de 400 mètres. Je suis donc déçu de ne pas avoir inscrit cette course à mon agenda. Je me reprendrai l'année prochaine.

Par la suite, nous avons terminé avec le Chemin Ste-Foy jusqu'au Centre Lucien-Borne. Mes jambes étaient fortes et j'ai accéléré le pace dans les trois derniers kilomètres. J'ai terminé mon 30 km à un pace moyen de 6:56/km.

Les animaux du zoo en compétition

Premièrement, notre ami François Maillette devait être au Marathon du Médoc en France samedi le 12 septembre. Je n'ai pas vu son nom dans la liste de résultats. C'est à suivre.

Dimanche le 13 septembre, il y avait d'abord le demi-marathon Côte-de-Beaupré à Boischatel. Dominique Jobin (1:34:30), Danielle Goulet (1:52:04) et Roger Goulet (2:07:56) y ont pris part. On peut dire que ce fut une affaire de famille.

À l'Université Laval,  deux membres du zoo ont pris part au 10 km comme je vous le disais plus haut. Bruno Samson a terminé en 46:16 et Denis Duchesne en 46:58. Le fort vent n'a pas du être commode sur certaines portions de la course.

Grand Prix cycliste de Québec

Je n'ai pas manqué une édition du Grand Prix cycliste de Québec depuis la première édition en 2010. Je ne rate jamais l'occasion de voir à l'oeuvre les meilleurs cyclistes au monde car j'aime beaucoup suivre les grands Tours ( Giro, Tour de France et Vuelta ).

Le vendredi 11 septembre, j'étais au site de départ et d'arrivée peu après 9 heures et j'ai pu assister à la présentation des coureurs à 10 heures. Après le départ à 11 heures, je me suis installé dans les nouveaux gradins que l'organisation du Grand Prix avait installés pour le public. J'avais une très belle vue sur chacun des 16 passages des coureurs:




J'y suis resté jusqu'à la fin de la course vers 16:30 heures. J'ai donc assisté à la belle victoire du colombien Rigoberto Uran:


J'étais content de la victoire de Rigoberto Uran car il est un pur grimpeur et j'aime beaucoup les grimpeurs. Il faut dire que le parcours de Québec favorise plutôt les punchers comme Simon Gerrans qui a gagné, l'année dernière, le Grand Prix de Québec et celui de Montréal. Quoiqu'il en soit, cette course est toujours très intéressante et c'est un privilège de l'avoir maintenant à Québec depuis 6 ans. Le maire Labeaume a annoncé une prolongation de l'événement jusqu'en 2018. En espérant que ce sera pour encore plus longtemps...

dimanche 6 septembre 2015

Semaine post-marathon

Je m'efforce toujours de faire une semaine très facile dans les jours qui suivent un marathon et je n'ai pas dérogé à cette façon de faire suite au marathon SSQ Lévis-Québec.

Pourtant, j'ai eu beaucoup moins de raideurs musculaires qu'à l'habitude après la course et j'aurais pu recommencer à courir lentement dès le mardi. J'ai préféré m'en tenir à mon plan de match qui comprend trois jours de repos en ligne et reprendre légèrement avec de petites distances.

Voici donc le résumé de cette semaine du 30 août:

Dimanche 30 août: mon marathon SSQ Lévis-Québec décrit ici .

Lundi 31 août: repos de course. Par contre, je suis allé au World Gym. Je me suis réchauffement 10 minutes sur une machine à ramer et ai fait une séance de musculation pour le haut du corps. Donc, repos complet pour les jambes.

Mardi 1er septembre: repos.

Mercredi 2 septembre: repos.

Jeudi 3 septembre: à compter du lundi soir, j'ai peu dormi, ma fille ayant été hospitalisée. Mais, elle est sorti le jeudi soir et tout va mieux pour elle maintenant. Mon horaire habituel ayant été chamboulé, je suis sorti sur l'heure du midi à partir de mon bureau pour un 5 km. Les jambes tournaient bien ( pace moyen 6:41 ) malgré la chaleur et l'état de fatigue.

Vendredi 4 septembre: je suis parti du World Gym pour une petite boucle de 5 km que j'ai faite à un pace moyen de 6:57. Par la suite, j'ai enchaîné avec ma séance de musculation complète, haut et bas du corps.

Samedi 5 septembre: j'ai terminé cette semaine de récupération avec une dernière petite sortie de 5 km. Je l'ai faite dans les sentiers du Parc Chauveau et du Parc linéaire près de chez moi. Je me suis, entre autres, payé une montée d'escaliers à un bon rythme pour tester les jambes. Elles ont bien répondu. Pace moyen pour la sortie: 7:41.

Donc, j'ai couvert 57 km dans cette semaine du 30 août, le marathon étant compris dans ce total. La semaine fut donc très légère.

Je me sens maintenant d'attaque pour préparer le marathon de Lowell que je courrai le 18 octobre prochain. Mes quatre prochaines semaines seront respectivement de 70, 80, 90 et 90 km si tout va bien. Il me restera alors deux semaines de taper avant ce marathon qui est couru sur un parcours rapide et, habituellement, dans des conditions climatiques idéales. L'année dernière, j'y ai fait mon meilleur temps depuis 2006. J'espère récidiver cette année.

Zoo du 6 septembre

J'ai débuté ma préparation pour Lowell avec une longue distance de 20 km en compagnie des animaux du zoo.

Je suis arrivé au Centre Lucien-Borne à 8 heures et j'ai fait 1.2 km de réchauffement. À 8:15 heures, nous nous sommes dirigé vers le Domaine Maizerets pour prendre la piste cyclable menant à la Chute Montmorency. Nous avons tourné à la rue D'Estimauville pour revenir au Domaine Maizerets:



Nous avions alors perdu nos deux lièvres, Camilien Boudreau et François Maillette, qui avaient continué plus loin sur la piste cyclable. Heureusement, ils nous ont rejoint plus loin.. Nous sommes revenu vers le Centre Lucien-Borne par la piste cyclable le long de la rivière St-Charles et la côte de pente douce.

Ma distance à ma montre a été de 20.69 km faite à un pace moyen de 6:49\km. Mes sensations étaient bonnes mais la température était encore chaude. L'été est resté au rendez-vous pour la longue fin de semaine de la Fête du Travail.

Claude Létourneau

Dans mon dernier billet, je ne vous ai pas mentionné que notre ami Claude Létourneau avait complété son 150ième marathon à vie lors du marathon SSQ Lévis-Québec:


Claude étant discret,  je m'en suis aperçu lors d'une recherche d'actualités sur le marathon Lévis-Québec en tombant sur un reportage de Radio-Canada. Pour ceux qui veulent voir ce reportage, il est ici .

Claude est tout un coureur. Il est dans ses dernières années à courir dans la catégorie Vétéran III (60-69 ans) et il tourne régulièrement ses marathons entre 3 heures 40 et 3 heures 50, se permettant même d'en courir entre 3 heures 35 et 3 heures 40. Une de ses grandes qualités est qu'il est aussi capable de courir lentement. Il accompagne souvent la tortue que je suis sur de grandes portions lors des sorties du zoo. Cependant, lorsque le coup de départ d'une compétition est donné, il est partiiiiii. J'aurai encore le plaisir de voyager avec lui à l'occasion du marathon de Lowell.

François Maillette

Je termine ce billet en vous parlant aussi d'un autre coureur du zoo, François Maillette, qui est un de nos lièvres maison, ce qui signifie qu'il est toujours en avant. François prendra part, dimanche prochain, au marathon du Médoc en France:


Il remplacera les points d'eau par des points de vin. Il s'agit de sa deuxième participation à ce marathon festif. Il complétera ce voyage par de belles randonnées en France et en Italie. François, un bon  voyage à toi et à ta conjointe !