Follow by Email

dimanche 26 février 2012

Dernière semaine de février

La dernière semaine de février vient de s'écouler et nous entrons dans l'ultime portion de l'hiver:



Je me suis amusé cet hiver à courir plus de kilomètres et cette semaine, j'ai repris là où j'avais laissé avant ma semaine de récupération en courant 86 kilomètres. Après ma longue sortie de 32 kilomètres du dimanche 19 février que je vous ai relatée dans mon dernier billet, ma semaine s'est déroulé comme suit:

Mardi 21 février: une séance d'intervalles 5 X 1km au pace 10km couru sur ma boucle habituelle. J'en ai profité, les rues étaient presque toutes sur l'asphalte. Par contre, c'était assez froid avec -15 C. Total pour la sortie:12 km

Mercredi 22 février: une sortie de récupération sur 10km. La température était plus douce: -3 C.

Jeudi 23 février: il a neigé la veille et l'asphalte est disparue. Je me suis donc dirigé vers le Parc industriel Armand Viau pour avoir la meilleure traction possible. Au menu, un tempo de 6km à un pace un peu plus lent que le pace 10km. J'ai travaillé à 80 % de ma FCM ( fréquence cardiaque maximale ). Une sortie de 12km au total.

Vendredi 24 février: une sortie tranquille de récupération de 10km en montant vers Loretteville. Entre autres, je suis passé par le Village Huron, aussi appelé Wendake:



Une tempête était annoncée pour la soirée et nous l'avons effectivement eue:



Cependant, samedi le 25 février, au matin, elle était terminée et je suis sorti pour un autre 10km en endurance ( 70 % de ma FCM), chaussé de mes Yaktrax car les trottoirs et les rues étaient plus glissants. Il y avait aussi de la gadoue car la température était douce ( -1 C).

Longue sortie du 26 février

Notre leader et ami, Roger Goulet, était de retour de la Floride après un séjour d'un mois là-bas. Il n'a  pas trop aimé courir à la chaleur et à l'humidité. Il avait donc le grand sourire de retrouver un beau -10 C, -18 C facteur vent pour la traditionnelle longue sortie du dimanche. Aussi, notre ami André Lepire était aussi de retour d'un séjour d'une semaine au Mexique où il a aussi goûté à la chaleur et l'humidité pour ses joggings du matin.

Nous étions 7 pour le réchauffement de 7:15 heures où j'ai parcouru 6.5 kilomètres. À 8:15 heures, le groupe avait doublé pour l'entraînement officiel . Nous avons fait un détour par les Plaines d'Abraham pour aller voir cet évènement:


Voici un extrait de leur site internet:

Pour participer au Pentathlon des neiges, vous devez compléter, en continu, les 5 disciplines suivantes : Vélo, course à pied, ski de fond, patin à glace et raquette. Le tout se déroule tel un triathlon, en continu et le temps de transition entre les disciplines est inclus dans le temps final.

Il s'agissait aujourd'hui du défi longue distance les participants étaient sur leur vélo lorsque nous sommes passé sur la Grande-Allée. Assez impressionnant de voir des cyclistes en compétition en plein mois de février.

Nous ne nous sommes pas attardé pour ne pas se refroidir. Nous avons continué notre route vers Sillery et Sainte-Foy. Au total pour moi, 30 km en 3:08:48 (6:17 au kilomètre).

Ryan Hall:


Le marathon de Boston approche. Le coureur américain qui y a fait le meilleur temps est Ryan Hall avec son magnifique 2:04:58 l'année dernière. Le voici à l'entraînement l'automne dernier avec sa femme Sara Hall:


Ryan ne sera pas à Boston cette année car il se concentra sur les Jeux olympiques de Londres.

Et Sara Hall est aussi une excellente coureuse. En voici, la preuve l'automne dernier à New-York:



Prochaine semaine


Le Sugarloaf marathon est dans 12 semaines. J'entre maintenant dans ma phase spécifique de préparation. Je vais donc augmenter graduellement le volume d'entraînement. L'objectif est donc de faire 90km cette semaine. Naturellement, je vais maintenir mes intervalles longs. Cependant, ma deuxième séance de qualité durant la semaine sera plus axée sur des «tempos runs» qui devront se rapprocher du pace marathon. 

dimanche 19 février 2012

Bilan d'étape

Il est toujours intéressant de faire un petit bilan provisoire afin de voir où nous en sommes rendu dans notre entraînement. Je profite de la fin d'une semaine plus facile qui complète un cycle de 4 semaines pour faire le point sur mon entraînement depuis le début de l'année 2012.

Tout d'abord, un résumé de ma dernière semaine qui en était une de récupération après de gros efforts en endurance et en intensité. Elle n'est pas trop compliquée à résumer:

Du mardi 14 février au vendredi 17 février: de petites sorties en endurance de 7 kilomètres chacune avec quelques accélérations sur 200 mètres jeudi dans le but de me dégourdir les jambes. J'avais besoin de repos mais il faut qu'il soit actif en ce qui me concerne. Hormis mardi où il faisait froid, j'ai pu profiter d'un redoux où les températures ont été plus confortables pour le reste de la semaine, ce qui était parfait en cette semaine de la St-Valentin:





Samedi 18 février: une autre petite sortie mais de 6km cette fois. J'ai eu une sensation de facilité, signe que cette semaine de repos actif a été bénéfique. Mes paces à chaque kilomètre étaient plus rapides sans sentir que je forçais ou que j'essayais de maintenir un tempo:




Bilan d'étape

L'année dernière, à la même période, je maintenais un entraînement d'hiver uniquement en vue du demi-marathon de Québec, début mai. Mon kilométrage n'était alors que d'environ 45 kilomètres par semaine.

Avec mon nouvel objectif de faire un marathon au printemps, j'ai considérablement augmenté mon kilométrage hebdomadaire, le doublant presque avec des semaines de plus de 80 kilomètres. À la même date l'année dernière, j'avais 376 kilomètres courus depuis le 1er janvier. Voici, le tableau pour cette année:



543 kilomètres depuis le 1er janvier, c'est 167 kilomètres de plus que l'année dernière à pareille date. Je vois une amélioration dans ma forme. Reste à confirmer sur mes compétitions du mois de mai. Cependant, j'ai assez d'expérience pour ne rien prendre pour acquis.

Début d'un nouveau cycle


Je commence un nouveau bloc de trois semaines où il y aura encore du kilométrage et de l'intensité. Et quoi de mieux pour commencer ce cycle qu'une longue sortie entre amis. Je suis donc allé rejoindre ma «gang de malades» au Centre Lucien-Borne:


Oups ! Qu'est-ce que ce vidéo fait ici. Revenons à nos moutons. Pour le départ de 7:15 heures, cinq compagnons: Rénald, Gervais, Gilbert, Bruno et André Angers. Je suis entré au Centre Lucien-Borne avec 8 kilomètres de réchauffement. À 8:15 heures, nous étions maintenant 13 coureurs, 2 coureurs du Club de Lévis, s'étant de nouveau joint à nous suite à la sortie du 5 février. Comme d'habitude, cette longue ne fut que du pur bonheur. J'ai ajouté 24 km au compteur pour un total de 32 km ( 3 heures 15 en durée ).

Ma montre Garmin Forunner 305 semblait plus fatiguée que moi. Elle avait enregistré toutes les données de l'entraînement que j'avais même transférées sur le site Garmin Connect. Cependant, au moment de les télécharger sur le site Dailymile, ma montre ne répondait plus. Elle semblait morte. J'ai entré mes données manuellement tout en partageant mon problème et quelques instants plus tard, un ami dailymiler de Québec, Dave D., m'a relayé la solution:

http://www.heartratemonitor.co.uk/garmin_forerunner_reset.html

Lorsque je vous dis que la communauté Dailymile est merveilleuse, vous en avez un exemple aujourd'hui.

Courir dans le sable


J'ai couru souvent dans le neige cet hiver comme à tous les hivers d'ailleurs. Qu'en serait-il de courir dans le sable ? Je vous partage un petit vidéo du marathon des sables 2011 qui peut nous en donner le goût:



Comme quoi, chaque expérience de course peut être agréable !


lundi 13 février 2012

Repousser ses limites

Repousser mes limites. C'est ce que j'ai eu le goût de faire dans la dernière semaine:



Vous vous rappelez que j'ai augmenté mon volume d'entraînement depuis les deux dernières semaines de décembre compte tenu du défi que je m'étais lancé de terminer mon année 2011 avec 3000 kilomètres.

Depuis, je complète des blocs de trois à quatre semaines d'entraînement où le kilométrage hebdomadaire se situe au dessus de 80 kilomètres. Voici le portrait du volume pour les trois dernières semaines:

1) Semaine du 22 au 28 janvier: 83 kilomètres;
2) Semaine du 29 janvier au 4 février: 84 kilomètres;
3) Semaine du 5 au 11 février: 86 kilomètres;

Je me suis donc habitué à ce kilométrage et ma forme s'est améliorée. Comme je ne compte pas l'augmenter pour les prochaines semaines, j'ai donc durci un peu l'intensité, question de repousser mes limites. C'est d'ailleurs ce que j'ai fait le dimanche 5 février lors de la visite des coureurs du club de Lévis.

J'avais donc quelques courbatures le lendemain dans la soirée ainsi que le mardi 7 février au matin, journée prévue pour ma séance d'intervalles. J'ai décidé de faire quand même ma séance d'intensité sur ces jambes fatiguées afin de toucher un peu aux  sensations que nous avons à la fin d'un marathon. La température était douce et la traction bonne. J'ai enfilé 6 X 1km avec 400 mètres de récupération pour un entraînement total de 12 kilomètres.

Le 8 février, la température avait changé et c'était plus froid avec -18 C, -27 C facteur vent:



J'ai donc ajouté des couches supplémentaires pour une sortie de 10km. Les sensations étaient bonnes.

Un autre entraînement de qualité m'attendait jeudi le 9 février. J'y suis allé cette fois-ci pour un «tempo run» de 5 km précédé d'un réchauffement de 3 km et suivi d'un retour au calme de la même distance. Total de l'entraînement: 11 km.

Le vendredi 10 février, je suis sorti pour 10 km et j'ai emprunté un parcours ascendant dans les quatre premiers kilomètres et descendant dans les trois derniers:


Même s'il s'agissait d'un entraînement plutôt facile au niveau cardio-vasculaire, la musculature de mes jambes a été plus sollicitée par ce profil. Le samedi 11 février a donc été la journée pour un vrai jogging de récupération. J'ai couru 9 km avec les yaktrax en partie dans le sentier blanc du Parc Chauveau. Je suis allé en reconnaissance traverser la nouvelle passerelle qui a été inaugurée cette semaine par la Ville de Québec et qui relie maintenant le secteur du Boulevard St-Jacques au quartier Les Saules. Elle était attendue depuis près de 40 par les résidents:


Cette nouvelle infrastructure me permettra de varier mes terrains de jeux en passant d'un quartier à l'autre, de la trail à la route et vice-versa.

Longue sortie du 12 février


Avant de partir rejoindre mon groupe de coureurs au Centre Lucien-Borne, j'ai regardé la température sur le site de Météomédia: -19 C, -27 facteur vent. J'ai donc revêtu l'ensemble de vêtements et de sous-vêtements que je porte dans ces conditions et suis allé à la rencontre de mes amis.

Le réchauffement de 6 km a été effectué à 7:15 heures avec Gilbert Robitaille, Rénald Bouchard, Claude Létourneau et André Angers. Pour le départ officiel à 8:15 heures, se sont ajoutés Gilles Lamontagne et Paul Tessier qui avaient déjà fait 8km ensemble, Magalie Bellefeuille, Sylvie Boivin et Alex Matte. Nous étions 10  courageux à braver ce froid. Nous pensions alors à André Lepire qui s'était envolé la veille pour le Mexique et à Roger Goulet toujours en Floride depuis la fin janvier.

Comme bien souvent, nous avons commencé par le Vieux-Québec, remonté le Chemin St-Louis avant  de nous retrouver sur les Plaines en arrière de l'Hôtel Le Concorde. Gilles Lamontagne m'a alors donné l'idée de faire des rues transversales entre le boulevard René Lévesques et la Grande-Allée afin d'être un peu plus à l'abri du vent. Cependant, après une pause toilette, deux coureurs sont parti à l'avant vers le secteur du Musée des Beaux-Arts très exposé au vent et nous avons tous suivi ( le groupe manque un peu de discipline depuis que Roger est en Floride). Malgré mon passe-montagne, mon nez est devenu blanc et j'ai du le réchauffer avec une main. Cela illustre bien comment le froid combiné aux vents pouvait être mordant.

Nous avons continué vers Sillery et fait les petites boucles habituelles. Après ces boucles, nous avons, cette fois-ci, évité de nous exposer au vent d'ouest en parcourant des rues nord-sud dans Sillery. Certains désirant ne faire que 15 kilomètres, nous sommes retourné au Centre Lucien-Borne. Par la suite, j'ai complété une distance de 26 km avec les coureurs qui m'accompagnaient à 7:15 heures.

Bref, nous avons composé avec le froid en effectuant notre kilométrage dans un parcours en boucles. Vous pouvez le faire dérouler sur le lecteur de Garmin Connect en cliquant sur le bouton play:

http://connect.garmin.com/player/149077975


Les coureurs de demi-fond de l'Université Laval


Dans mon billet du 5 février dernier , je vous ai présenté un vidéo montrant l'excellent travail de Dave Scott-Thomas qui entraîne les coureurs de Guelph en Ontario. Son équipe est la meilleure au Canada depuis plus de 6 ans comme le démontrent les résultats aux Championnats canadiens de cross-country.

Au Québec, une équipe commence à se faire remarquer. Il s'agit de celle de l'Université Laval en demi-fond.   Son meilleur coureur est Charles Philibert-Thiboutot:


Ses performances parlent par elles-même:


800m: 1:51.99 (30 juin 2011)

1000m(i): 2:24.81 (27 janvier 2012)
1500m: 3:45.73 (15 juillet 2011)
3000m(i): 8:18.09 (12 Décembre 2011)
5000m: 15:01.20 (8 mai 2010)
10km: 32:25 (29 août 2010)

Charles est présentement un des meilleurs coureurs de 1500 mètres au Canada. Il est sûr de ses moyens et il  entraîne toute l'équipe de l'Université Laval dans cet esprit. 

Le vidéo de la semaine dernière vous montrait l'équipe de Guelph lors des deniers championnats de cross-country sur les Plaines d'Abraham. Cette semaine, je vous montre l'équipe de l'Université Laval lors de la même compétition:



Un tel vidéo ne vous donne-t-il pas le goût de vous dépasser ?

Prochaine semaine

C'est bien  beau de repousser ses limites.mais la marge est mince entre l'entraînement efficace et le surentraînement. Pour ma part, j'ai besoin d'un repos actif.  Je ne ferai donc que des petites sorties dans la prochaine semaine afin de mieux rebondir par la suite.

samedi 11 février 2012

Double anniversaire !

C'est dimanche le 12 février que ce blog aura une année d'existence:



C'est à cette date,l'année dernière, que je vous présentais brièvement mon blog par mon premier billet Par la suite, et ce jusqu'au  20 août 2011, je vous ai relaté toutes mes années de course à pied à raison d'une année par semaine. Le tout se retrouve dans les archives du blog, à la droite de la présente page. Ce fut un merveilleux retour dans le passé.

Par après, j'ai repris dans le moment présent afin de vous relater mes compétitions et mes entraînements. J'ai aussi ajouté certaines sections à mes billets pour vous parler de mes amis coureurs et de mes coups de coeur sur internet relativement à la course à pied, tout cela dans le but d'encore mieux partager ma passion.

Côté statistiques, 14 227 pages du blog ont été vues depuis son début. Voilà le résultat par pays:



Au même moment, je découvrais le site Dailymile:



Je souligne de plus ma première année sur ce «facebook» sportif où, jour après jour, j'ai partagé mes entraînements de course à pied via ma montre Garmin et mes commentaires. Aussi, j'ai commenté et encouragé tous les membres de mon réseau et ce, dans la mesure du possible. Dailymile est, sans contredit, une source de motivation extraordinaire.

Donc, un double anniversaire en fin de semaine :)

dimanche 5 février 2012

C'est le Carnaval

La dernière semaine de janvier à Québec est marquée par le début du Carnaval de Québec. À cette date, l'hiver est bien accroché à la Vieille Capitale qui est alors prête à fêter pendant 3 semaines:


Dimanche  le 29 janvier, nous nous étions mis un peu dans l'esprit du Carnaval en traversant le site des activités durant notre réchauffement. Nous y sommes retourné le dimanche 5 février mais avant de vous parler de cette sortie, voici le portrait de ma semaine:

Mardi le 31 janvier


La température était froide (-19 C) digne du Carnaval de Québec. Par contre, la traction sur la chaussée était bonne et j'en ai profité pour faire une belle séance d'intervalles dans le parc industriel Armand Viau: 4 X 1km rapide avec 400 mètres de récupération et 1 X 1.5km rapide. Mes paces ont été un peu plus lents que le jeudi précédent mais j'ai travaillé sur des jambes moins fraîches ce qui est le but de l'exercice afin de prendre de l'endurance. Un total de 12 km pour cette séance.

Mercredi le 1er février


On annonçait 10 cm de neige pour la journée mais personne n'attendait une poudrerie importante le matin du 1er février. La visibilité était donc très mauvaise et la chaussée glissante. Je suis sorti pour 10km avec mes Yaktrax dans des rues non déneigées, les employés municipaux affectés au déneigement de première ligne ayant été surpris, semble-t-il.

Jeudi 2 février


Je me suis levé fatigué ayant mal dormi et la chaussée était encore glissante. J'avais une autre séance d'intensité mais je me suis contenté de faire 3 longues côtes d'environ 1km chacune. Examinez les courbes d'altitude et de fréquences cardiaques qui correspondent:


Les paces n'ont pas été rapides mais les FC ont grimpé dans des zones payantes. Cependant, il manquait quelques répétitions à cette séance et je n'ai pas terminé trop fatigué. Un entrainement de 11 km au total.

Vendredi 3 février


Je me sentais donc frais pour cet entrainement. Au surplus, la traction sur la chaussée était bonne. Je me suis dirigé vers l'Ancienne-Lorette pour une sortie de 10km. Les jambes étaient légères et tournaient bien. J'ai donc roulé au pace marathon. Mon lien Garmin est ici . Fait étonnant, je devais être dans un grand jour car je n'ai maintenu que 68 % de ma FCM ( fréquence cardiaque maximale ).


Samedi 4 février


Une superbe journée pour finir la semaine: -9 C, un beau soleil et un magnifique ciel bleu. Pour la troisième fois de la semaine, j'avais mon mp3 et j'écoutais la musique de Bob Dylan sur mon parcours. Des impressions du Sud des États-Unis avec la neige en plus. Un autre 10km qui comportait une côte de 1.3km. Je roulais encore très bien.

Dimanche 5 février


6:40 heures: j'ai quitté la maison pour rejoindre mon groupe de coureurs, plus particulièrement, les 5-6 qui font un réchauffement de 6-7 kilomètres avant le début de l'entrainement officiel à 8:15 heures, question d'ajouter des kilomètres au compteur.. Météomédia affichait alors une température de -19 C, -29 C facteur vent. Par contre, une belle journée ensoleillée s'annonçait. Pendant que je roulais dans mon automobile sur l'autoroute Robert-Bourassa, j'ai pu assister à un magnifique lever de soleil.

En arrivant au Centre Lucien Borne, quelques coureurs étaient déjà arrivé:


Ci-haut Gilbert Robitaille avec qui j'ai couru dans les années 1980 lorsque j'étais dans le club La Foulée. Gilbert a déjà couru 2 heures 51 sur marathon à cette époque. Suite à une blessure, il a couru seul pendant des années pour se joindre de nouveau au groupe de Roger Goulet en décembre dernier. Je peux vous dire que pendant la semaine, il fait chauffer le tapis avec trois entraînements d'intervalles par semaine.Cela parait car il est toujours en avant. Gilbert se joignait pour première fois au petit groupe qui fait le réchauffement .


Bruno Samson avec qui je ferai le voyage dans le Maine en mai prochain pour le Sugarloaf marathon. Bruno en sera à son troisième marathon après avoir fait 3 heures 29 à Rimouski.


Aussi, à gauche André Lepire, de Beauport, et, au centre, Luc Maclure d'Asbestos qui venait faire uniquement le réchauffement avec nous. Rénald Bouchard, de Beauport, complétaient ce petit groupe.

Nous avons donc effectué notre réchauffement habituel pour une distance de 6.5 km en passant sur les Plaines d'Abraham et le site du Carnaval de Québec.

À 8:00 heures, nous sommes retourné au Centre Lucien Borne pour rejoindre le reste du groupe. Exceptionnellement, deux coureuses et deux coureurs du club de Lévis se sont joint à nous. Le club de Lévis a l'habitude de faire une sortie avec nous une fois par année, question de faire le tour du site du Carnaval de Québec à la course et de prendre au passage quelques photos.

8:15 heures, deuxième départ pour le gros de l'entraînement. Un premier regroupement près du Vieux-Québec:


Sur la photo ci-haut, les coureurs du groupe de tête attendant ceux d'en arrière. On aperçoit trois des quatre coureurs de Lévis: Linda et Michel avec leur beau survêtement bleu et rouge ainsi que Johanne, à droite, avec le survêtement bleu poudre.

Après avoir fait le tour du Vieux-Québec, nous nous retrouvons près des Plaines d'Abraham à l'entrée de Place Carnaval. Cependant, déception:

Contrairement à notre réchauffement, il y avait maintenant des gardiens qui surveillaient les entrées et ils nous ont défendu formellement d'entrer sur le site. Malgré notre insistance où on leur a expliqué qu'on ne voulait que passer en courant, il n'y eut rien à faire. Je n'ai jamais vu cela dans les années antérieures et j'ai trouvé qu'on ne donne pas une bonne image à l'évènement en agissant de la sorte.

Quoiqu'il en soit, nous avons poursuivi notre route en faisant notre parcours habituel dans les rues de Sillery et de Ste-Foy. La bonne humeur régnait quand même malgré la déception de n'avoir pu faire notre visite du Carnaval:


Après ce regroupement, nous sommes reparti de plus belle:



Après quelques rues dans Sillery, nous nous sommes retrouvé sur le Chemin St-Louis où le rythme a augmenté considérablement, gracieuseté de Gilbert qui «y allait aux toasts». Le peleton de tête s'est scindé et je me suis retrouvé dans un deuxième groupe avec les deux gars de Lévis, Michel et Philippe. Les deux filles de Lévis, Johanne et Linda, suivaient Gilbert tout en continuant de parler. Moi, dans le deuxième peleton, j'étais rendu à mon pace 10km dans le 19ième kilomètre comme on peut le voir ici. Je pouvais parler un peu mais j'étais au travail.

Après cette portion plus rapide, le pace a redescendu et nous avons complété notre longue sortie. 32 kilomètres de bonheur ! Voici, le groupe avec qui j'ai complété ma longue sortie:



De gauche à droit: du club de Lévis, Philippe, Johanne et Linda et du groupe avec lequel je m'entraîne, Rénald, Bruno, Claude et Gilbert. Sortie après sortie, c'est toujours un plaisir pour moi de m'entraîner avec mon groupe.

Mon coup de coeur de la semaine


En lisant le blog de Martin , j'ai été amené sur le site de Reid Coolsaet, présentement le meilleur marathonien au Canada. C'est là que j'ai découvert son entraîneur Dave Scott-Thomas. Bien que Coolsaet est très talenteux, Dave Scott-Thomas est, sans aucun doute, une des raisons importantes de son succès. Il sait former des champions et communiquer sa passion.Regardez le à l'oeuvre lors du championnat canadien de cross-country sur les Plaines d'Abraham à Québec l'automne dernier alors qu'il dirigeait l'équipe de Guelph (Ontario), grande championne depuis plusieurs années:


Cette passion de la course à pied, nous pouvons tous la cultiver comme lui, jour après jour, chaque journée étant l'occasion de l'exprimer.






samedi 4 février 2012

Liebster Blog Awards

J'ai reçu cette semaine d'une amie dailymiler, Sonia T. , un Liebster Blog Award:

C'est un honneur de recevoir ce prix de Sonia qui tient un blog d'une grande profondeur ayant naturellement pour sujet sa passion pour la course à pied. 

Quel est ce prix ? Tout simplement, une petite reconnaissance dans le monde du blog que vos écrits plaisent et qu'ils sont appréciés. Le blog étant une forme de partage, il va de soi que je suis aussi enrichi par plusieurs blogueurs que je lis régulièrement. Le principe du Liebster Blog Award est celui de la chaîne de lettres: vous en recevez un, vous en transmettez un à cinq blogs qui attirent plus particulièrement votre attention. C'est aussi une façon de faire connaître à nos lecteurs des blogs intéressants.

Voici mes choix pour ce prix:

1) The Pink Runner écrit par Philippe Thuret,  un coureur français qui partage quotidiennement ses trouvailles vidéo sur internet relativement à la course à pied. J'ai fait de magnifiques découvertes grâce à lui.

2) Training for Boston écrit par Luc Lévesque de Gatineau. Luc est mon modèle de blogueur. Sa détermination en tant que coureur est d'une grande inspiration. 

3) Coursepied.ca écrit par Daniel Riou de Québec. En plus d'être un coureur talentueux ( il a gagné le marathon de Rimouski 2011 ), Daniel est un jeune kinésiologue capable de bien partager et vulgariser ses connaissances techniques dans le domaine de la course à pied.

4) Ça roule à Québec le blog des athlètes en demi-fond et fond à l'Université Laval. Je viens de découvrir ce blog où on peut suivre ces athlètes à l'entraînement et en compétition par la voie du texte et du vidéo. Ces jeunes sont très inspirants.

5) Greg Runner . Greg est un autre coureur français que je suis sur internet. Son blog est enrichi par ses propres productions vidéos et par ses contacts dans l'industrie de la course à pied. 

Sur ce, bonne lecture ! Je reviendrai sur ma dernière semaine d'entrainement et mes coups de coeur dans mon prochain billet qui devrait suivre sous peu.